SVM n°90 janvier 1992
SVM n°90 janvier 1992
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°90 de janvier 1992

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 216

  • Taille du fichier PDF : 219 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... les trésors cachés de votre traitement de texte.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 178 - 179  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
178 179
CONNECTILQU, e ÉCLATEUR D'ÉCRANS he 1 Entrée VGA/2 Sorties VGA ".* Réf. MSV 100-2 2 500 F 1 Entrée VGA/4 Sorties VGA Réf. MSV 100-4 3 315F 1 Entrée VGA/8 Sorties VGA Réf. MSV 100-8 5 500 F KOM LINK Câble de transfert de fichiers (port série ou port parallèle) Réf. RN 930 500 F ADAPTATEUR VIDEO CGA PC -> TE LE audio et alimentation 12V fournie) - Réf. GP210 700 F RALLONGE CENTRONICS « Pour mettre votre imprimante parallèle à plus de 100 m ! » Réf. CR 222 1 970F PARTAGEUR MANUEL Clavier/Moniteur VGA SUPER SOURIS Souris infrarouge PC et PS/2 700 F Livrée avec tapis de souris et logiciel de dessin. SOURIS Compatible Microsoft et PS/2, livrée avec tapis, support et adaptateur. Réf. MS 1000 150 F SOURIS KOMELEC•. Compatible Microsoft et PS/2 ; Switchable 2 et 3 boutons 200 à 800dpi - Livrée avec tapis de souris, support et adaptateur. Réf. FIN 860 200 F 4E/1S 8E/1S 4E/2S 8E:2S MÉMOIRES 4164 19 F 41256 19 F 41464 32 F Convertisseur Série-Parallèle Réf. SP 100 644 F ou Parallèle-Série Réf. PS 100 644 F Mini Buffer 64 Ko Réf. EB110 750 F Mini Buffer 256 Ko Réf. EB410 1 526 F 41 1000 65 F 43256 75 F 44256 64 F PARTAGEUR D'IMPRIMANTE AUTOMATIQUE avec Mémoire 256 Ko extensible à 1 Mo CABLES IMPRIMANTE Réf. 1,80 m 813 304 3,00 m 813 304-3 5,00 m BB 304-5 7,00 m BB 304-1 9,00 m BB 304-9 CABLES 25 M/M ou M/F Réf. M/M Réf. M/F 1,80 m BB 305 B11 306 3,00 m BB 305-3 B8 306-3 5,00 m BB 305-5 138 306-5 7,00 m BB 305-7 BB 306-7 10,00 m BB 305-10 BB 306-10 CHANGEURS DE GENRE (MINI) Réf 25F/25F MB 324 25M/25M MB 323 9F/9F MB 377 9M/9M MB 376 GAMME DE CONNECTEURS ET CAPOTS en vente chez KOMELEC. iliWAIFTWIIM./PARTAGEUR D'IMPRIMANTE AUTOMATIQUE sans Mémoire PARTAGEUR D'IMPRIMANTE MANUEL 2 016,22 F 2 548,71 F DS 252 2E/1S 210 F 2 275,93 F OS 25X 2E/2S 350 F 2 912,81 F DS 254 4E/15 350 F 48,00 F 80,00 F 120,00 F 130,00 F 222,00 F 48,00 F 80,00 F 120,00 F 130,00 F 222,00 F 45,00 F 45,00 F 45,00 F 45,00 F Adaptateur pour souris Microsoft Mini DIN 9 F/DB 9 F 90,00 F Adaptateur de modem AT 09 F/25 M Réf. MB 375A 45,00 F Adaptateur de modem AT 09 M/25 F Réf. MB 375C 45,00 F Adaptateur moniteur VGA 9 F/15 HDM Réf. MB 510 65,23 F Adapteur de clavier AT sur PS/2 Réf. MB 530 55,00 F Mini-testeur RS 232 7 lignes Réf. MB 340 66,26 F Cordon minitel PC et PS/2 Réf. GP 225 95,00 F MP 201 (Parallèle 2E/1S) MP 401 (Parallèle 4E/1S) MP 801 (Parallèle 8E/1S) MS 201 (Série 2E/1S) MS 401 (Série 4E/1S) MS 801 (Série 8E/1S) 825,46 F 1 004,53 F 1 271,39 F 825,46 F 1 061,48 F 1 363,90 F 1 PC pour 2 écrans/2 claviers Réf. DS152 HD (2E/1S) 550 F 1 PC pour 4 écrans/4 claviers Réf. DS154 HD (4E/1S) 651 F BARETTES SIMM 1Mox 8 et1 Mox 9 430F 256 Kox 9 250 F BARETTES SIP 1 Mox 8 et] Mox 9 560F KOMELEC PARIS « Grand Public 4, rue Yves Toudic - 75010 Paris - REPUBLIQUE Tél.  : (1) 42 08 63 10/(1) 42 08 54 07 Fax  : (1) 42 08 59 05 Ouvert du lundi au samedi de 10h à 12h30 et de 13h45 à 19h. KOMELEC BAGNOLET « Professionnel » - M° GALLIENI <, Le Carnot ›, - 12, rue Sadi Carnot - 93170 Bagnolet Tél.  : (1) 43 63 64 64 - Fax  : (1) 43 63 77 32 KOMELEC LYON 36, rue Juliette RÉCAMIER - 69006 LYON Tél.  : 78 24 90 60 - Fax  : 78 24 76 60 Commande mini. (sur papier libre)  : 100 F - Administrations & Sociétés  : bon de Cde minimum  : 1000 F HT. - Catalogue (précisez PC ou ATARI) 30 F remboursé à partir de 200 F d'achat. (Offert aux sociètés sur demande écrite exclusivement) Port  : + 40 F jusqu'à 3 kg. 70 F en collissimo. Prix indicatifs. La présente liste de prix annule et remplace toutes les précédentes. Extrait de notre catalogue connectique. TOUS NOS PRIX SONT TTC.
FUG ES P un investissement V" de quelques dizaines de milliers de francs, le prix d'un micro-ordinateur haut de gamme, on peut disposer d'un équipement capable de fabriquer des images de synthèse de très bonne qualité. Pour tendre vers la perfection en matière de rendu des scènes et de réalisme, les algorithmes employés rivalisent en complexité. Ceci donne des programmes "mipsivores" (mangeurs de Mips), qui peuvent prendre de longues heures pour produire une seule image. L'ordinateur effectue en effet une débauche de calculs, déterminant pour chaque pixel de l'écran le trajet du rayon lumineux qui peut être réfléchi, réfracté et diffusé de multiples fois. Le résultat est très beau mais demande beaucoup de patience, surtout si votre ordinateur n'est pas équipé d'un microprocesseur dernier cri, bardé de coprocesseurs, mémoires caches et autres accélérateurs. De plus, les algorithmes employés sont lourds et donc peu accessibles aux programmeurs amateurs, et les logiciels commerciaux sont chers. Cela ne signifie pas pour autant que votre écran couleur doive se contenter d'images plates et dénuées d'effets réalistes. En faisant quelques concessions raisonnables, le problème se simplifie grandement et redevient accessible, à la fois en ce qui concerne la programmation et le temps de calcul. Les simplifications envisagées sont les suivantes  : Les objets à représenter seront calculés de façon approximative et classique, par un maillage de facettes rectangulaires. On se contentera d'une seule source de lumière, située à l'infini, les objets réfléchissants ou transparents (verre, métal poli, miroir) seront exclus, on négligera les réflexions multiples et, enfin, on se limitera à la perspective isométrique BEL EFFET DE REFLETS La micro-informatique moderne fait la part belle au graphisme et à la couleur. Les programmes de création d'images 3D se multiplient et rivalisent de techniques sophistiquées comme le lancer de rayon ou le calcul de radiosité, mais un peu de géométrie et un rien de bon sens permettent d'obtenir des résultats tout à fait honorables sur le plus commun des micro-ordinateurs. En effet, par des méthodes de calcul des réflexions, simples à programmer et relativement rapides, il est possible de représenter des objets avec des rendus mats ou brillants. PAR FRÉDÉRIC DARDEL Effets speciaux  : surface avec motifs colorés ou texture grenue. Cette derniere est obtenue en ajoutant une perturbation aleatoire au vecteur normal a chaque facette. (lignes de fuite parallèles). Dans ces conditions, il est possible d'évaluer la luminosité de chaque facette simplement en déterminant son orientation relativement à l'observateur, d'une part, et à la source de lumière, d'autre part. Le calcul de luminosité se résume alors à un calcul sur des vecteurs. En répétant cette opération sur tout le maillage, on obtient une représentation assez réaliste de l'objet. En outre, les divers paramètres intervenant dans ces calculs permettent de modifier l'apparence de l'objet et de le rendre plus ou moins brillant ou mat. Comprendre la diffusion de Lambert aide à la réalisation des objets mats. Pour réussir à simuler la vision que nous avons d'un objet, il faut essayer de comprendre ce qui se passe lorsque celui-ci est éclairé et diffuse de la lumière en direction de notre oeil. Lorsqu'il s'agit d'un objet mat, chaque parcelle de la surface diffuse la lumière qu'elle reçoit de manière isotrope dans toutes les directions, ce phénomène s'appelle la diffusion de Lambert. Quel que soit l'angle sous lequel on l'observe, sa luminosité apparente sera donc la même. Celle-ci est uniquement fonction de l'orientation relative de la facette et de la source de lumière. La luminosité est maximale lorsque la direction d'éclairage est perpendiculaire à la facette. A l'inverse, lorsque le rayon lumineux arrive sous une incidence rasante, il n'éclaire pratiquement pas l'objet. Pour s'en convaincre, il suffit de mettre une feuille de papier blanc sous une lampe et de l'incliner progressivement  : sa luminosité apparente diminue. Mathématiquement, cela revient à dire que l'intensité diffusée varie comme le cosinus de l'angle e entre la direction de la source de lumière et la perpendiculaire (ou normale) à la surface. La Janvier 19925VM 177



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 90 janvier 1992 Page 1SVM numéro 90 janvier 1992 Page 2-3SVM numéro 90 janvier 1992 Page 4-5SVM numéro 90 janvier 1992 Page 6-7SVM numéro 90 janvier 1992 Page 8-9SVM numéro 90 janvier 1992 Page 10-11SVM numéro 90 janvier 1992 Page 12-13SVM numéro 90 janvier 1992 Page 14-15SVM numéro 90 janvier 1992 Page 16-17SVM numéro 90 janvier 1992 Page 18-19SVM numéro 90 janvier 1992 Page 20-21SVM numéro 90 janvier 1992 Page 22-23SVM numéro 90 janvier 1992 Page 24-25SVM numéro 90 janvier 1992 Page 26-27SVM numéro 90 janvier 1992 Page 28-29SVM numéro 90 janvier 1992 Page 30-31SVM numéro 90 janvier 1992 Page 32-33SVM numéro 90 janvier 1992 Page 34-35SVM numéro 90 janvier 1992 Page 36-37SVM numéro 90 janvier 1992 Page 38-39SVM numéro 90 janvier 1992 Page 40-41SVM numéro 90 janvier 1992 Page 42-43SVM numéro 90 janvier 1992 Page 44-45SVM numéro 90 janvier 1992 Page 46-47SVM numéro 90 janvier 1992 Page 48-49SVM numéro 90 janvier 1992 Page 50-51SVM numéro 90 janvier 1992 Page 52-53SVM numéro 90 janvier 1992 Page 54-55SVM numéro 90 janvier 1992 Page 56-57SVM numéro 90 janvier 1992 Page 58-59SVM numéro 90 janvier 1992 Page 60-61SVM numéro 90 janvier 1992 Page 62-63SVM numéro 90 janvier 1992 Page 64-65SVM numéro 90 janvier 1992 Page 66-67SVM numéro 90 janvier 1992 Page 68-69SVM numéro 90 janvier 1992 Page 70-71SVM numéro 90 janvier 1992 Page 72-73SVM numéro 90 janvier 1992 Page 74-75SVM numéro 90 janvier 1992 Page 76-77SVM numéro 90 janvier 1992 Page 78-79SVM numéro 90 janvier 1992 Page 80-81SVM numéro 90 janvier 1992 Page 82-83SVM numéro 90 janvier 1992 Page 84-85SVM numéro 90 janvier 1992 Page 86-87SVM numéro 90 janvier 1992 Page 88-89SVM numéro 90 janvier 1992 Page 90-91SVM numéro 90 janvier 1992 Page 92-93SVM numéro 90 janvier 1992 Page 94-95SVM numéro 90 janvier 1992 Page 96-97SVM numéro 90 janvier 1992 Page 98-99SVM numéro 90 janvier 1992 Page 100-101SVM numéro 90 janvier 1992 Page 102-103SVM numéro 90 janvier 1992 Page 104-105SVM numéro 90 janvier 1992 Page 106-107SVM numéro 90 janvier 1992 Page 108-109SVM numéro 90 janvier 1992 Page 110-111SVM numéro 90 janvier 1992 Page 112-113SVM numéro 90 janvier 1992 Page 114-115SVM numéro 90 janvier 1992 Page 116-117SVM numéro 90 janvier 1992 Page 118-119SVM numéro 90 janvier 1992 Page 120-121SVM numéro 90 janvier 1992 Page 122-123SVM numéro 90 janvier 1992 Page 124-125SVM numéro 90 janvier 1992 Page 126-127SVM numéro 90 janvier 1992 Page 128-129SVM numéro 90 janvier 1992 Page 130-131SVM numéro 90 janvier 1992 Page 132-133SVM numéro 90 janvier 1992 Page 134-135SVM numéro 90 janvier 1992 Page 136-137SVM numéro 90 janvier 1992 Page 138-139SVM numéro 90 janvier 1992 Page 140-141SVM numéro 90 janvier 1992 Page 142-143SVM numéro 90 janvier 1992 Page 144-145SVM numéro 90 janvier 1992 Page 146-147SVM numéro 90 janvier 1992 Page 148-149SVM numéro 90 janvier 1992 Page 150-151SVM numéro 90 janvier 1992 Page 152-153SVM numéro 90 janvier 1992 Page 154-155SVM numéro 90 janvier 1992 Page 156-157SVM numéro 90 janvier 1992 Page 158-159SVM numéro 90 janvier 1992 Page 160-161SVM numéro 90 janvier 1992 Page 162-163SVM numéro 90 janvier 1992 Page 164-165SVM numéro 90 janvier 1992 Page 166-167SVM numéro 90 janvier 1992 Page 168-169SVM numéro 90 janvier 1992 Page 170-171SVM numéro 90 janvier 1992 Page 172-173SVM numéro 90 janvier 1992 Page 174-175SVM numéro 90 janvier 1992 Page 176-177SVM numéro 90 janvier 1992 Page 178-179SVM numéro 90 janvier 1992 Page 180-181SVM numéro 90 janvier 1992 Page 182-183SVM numéro 90 janvier 1992 Page 184-185SVM numéro 90 janvier 1992 Page 186-187SVM numéro 90 janvier 1992 Page 188-189SVM numéro 90 janvier 1992 Page 190-191SVM numéro 90 janvier 1992 Page 192-193SVM numéro 90 janvier 1992 Page 194-195SVM numéro 90 janvier 1992 Page 196-197SVM numéro 90 janvier 1992 Page 198-199SVM numéro 90 janvier 1992 Page 200-201SVM numéro 90 janvier 1992 Page 202-203SVM numéro 90 janvier 1992 Page 204-205SVM numéro 90 janvier 1992 Page 206-207SVM numéro 90 janvier 1992 Page 208-209SVM numéro 90 janvier 1992 Page 210-211SVM numéro 90 janvier 1992 Page 212-213SVM numéro 90 janvier 1992 Page 214-215SVM numéro 90 janvier 1992 Page 216