SVM n°57 janvier 1989
SVM n°57 janvier 1989
  • Prix facial : 22 F

  • Parution : n°57 de janvier 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (202 x 281) mm

  • Nombre de pages : 172

  • Taille du fichier PDF : 188 Mo

  • Dans ce numéro : les meilleurs logiciels gratuits.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 146 - 147  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
146 147
CL TRUCS ET ASTUCES FRÉDÉRIC D., DE RIXENsart, a quinze ans. Même quand elle est découverte par erreur, l'astuce n'attend pas, elle non plus, le nombre des années. Je ne puis résister à communiquer une astuce de taille aux utilisateurs du traitement de texte Multimate 3.3 de Computer Associates. Bien que cela ne soit signalé dans aucun livre, Multimate est capable d'afficher des caractères de grande taille... J'ai en effet réussi à les obtenir (par erreur !) avec la séquence CRTL N pour commencer et ALT D pour stopper. Il faut cependant noter que cela ne semble fonctionner qu'avec certaines imprimantes (une IBM graphique, dans mon cas). Je conseille donc de l'essayer sur d'autres, afin de ne pas réjouir trop vite les lecteurs de SVM. EN RÉPONSE À PHILIPPE Bridel, de Chantepie (Ille-et- Vilaine), nous rappelons qu'en GW Basic, le contrôle des touches de curseur est un peu particulier. En effet, ces touches ne sont pas représentées dans le code ASCII standard. Elles correspondent à un code étendu, par lequel on accède également aux touches de fonction, aux combinaisons de touches (par CTRL ou ALT), etc. Pour ces touches, la variable système INKEY$ renvoie donc deux caractères, dont le premier est un caractère nul (000 en ASCII). Pour programmer les touches de déplacement du curseur, on pourra faire : 10 AS=INKEY$ 20 IF RIGIIT$(A$,1)=CIIR$(code) TI-IEN... où code est égal à 72 pour le déplacement haut, 75 pour la gauche, 77 pour la droite, 80 pour le bas. THIERRY VIGOUREUX, DE Bois-le-Roi, veut connaître la procédure de transfert de fichiers saisis sur un Amstrad PCW 8512, avant de se décider à acheter un IBM PC ou compatible. J'envisage d'acquérir un compatible IBM PC avec disque dur et écran couleur, mais cet achat est conditionné par la possibilité de transférer sur cette machine les fichiers saisis avec le PCW sous Locoscript. Les réponses des revendeurs sont les plus diverses et contradictoires qui soient : elles vont de "impossible" à'très facile', en passant par'possible mais difficile"... En fait, le transfert de textes d'un Amstrad PCW à un IBM PC est facile. Il existe pour cela un lecteur spécial de disquettes 3 pouces destiné aux Amstrad PC et autres compatibles : le FD3 Plus, vendu 1 590 F TTC par Loisitech (Montreuil). Le logiciel Trans, qui l'accompagne, se charge de traduire tout fichier AS- CII aux normes CP/M (texte seul) en fichier aux normes MS-DOS. Et, pour corriger les lettres accentuées mal traduites, Loisitech propose le logiciel File PCW (500 F TTC). Des solutions de transfert plus classiques font appel à une liaison par càble nul modementre le port série d'un PCW (équipé d'un boîtier CPS) et celui d'un PC. Un tel càble fait partie du kit Linkmaster d'Amstrad (249 F TTC). Pour exporter un texte ASCII depuis le PCW, on utilise tout simplement le programme PIP inclus dans le sys- TRANSFERT DE FICHIERS tème d'exploitation CP/M Plus ; pour recevoir les données dans un fichier sur IBM PC ou compatible, on utilise soit le méme PIP si l'on dispose du système d'exploitation DOS Plus (livré avec l'Amstrad PC 1512), soit un programme de communication très À Yves Cathala, de Toulouse. Sur une imprimante NEC P5 XL, le résultat obtenu, à partir d'un texte traité par l'intégré Ability Plus de Migent, est bien celui paru dans SVM n°51 : l'accentuation n'est pas prise en compte, ce qui n'est pas très wysiwyg, il est vrai... Cela démontre surtout que la mise au point d'un programme pilote n'est certainement pas à la portée du premier venu : seul un utilisateur confirmé peut mettre au point son propre driver d'imprimante. A Dio Conde, de Conakry (République de Guinée), qui souhaite connaître la signification des sigles EISA, MCA, PAO, CAO, DAO, VGA, EGA, CGA. EISA : extended industry standard architecture. MCA : micro channel architecture. PAO : publication assistée par ordinateur (DTP en anglais : desktop publishing). CAO : conception assistée par ordinateur (CAD en anglais : computer aided design). DAO : dessin assisté par ordinateur. VGA : video graphics array. EGA : enhanced color graphics adapter. CGA : color graphics adapter. A Dio Conde encore. La durée de vie d'une disquette est impossible à estimer. Cela dépend bien sûr de la qualité de fabrication de la disquette en question, variable selon les marques, mais également des conditions d'utilisation et de conservation, de la température, de la pous- simple, tel PC-Talk disponible pour 58 F TTC chez Mildata (à Plaisir). Le détail de la marche à suivre, ainsi que les schémas pour réaliser un càble de liaison, figurent dans SVM Spécial Amstrad, un hors-série actuellement en kiosque. BOÎTE AUX LETTRES sière, des chocs divers, etc. Les disquettes 3 pouces 1/2, mieux protégées que les 5 pouces 1/4, sont, de ce point de vue, plus sùres. A l'usure mécanique de la disquette, s'ajoute également une usure logique : écrire et effacer très fréquemment sur une disquette peut aboutir à une fragmentation extrême des fichiers, et à une multiplication des risques d'erreurs. Dans ce cas, le remède est simple : un reformatage complet de la disquette lui donnera une nouvelle fraîcheur. A Christophe Boulange, de Carquefou (Loire-Atlantique). Il n'est pas possible d'utiliser directement sur Atari ST un lecteur de disquettes 5 pouces 1/4 destiné aux IBM PC. La société Cumana commercialise cependant de tels lecteurs spécialement conçus pour l'Atari ST. Le modèle simple coùte environ 2 300 F TTC, et peut être obtenu auprès de certains revendeurs Atari (Infomanie, Micro Vidéo, Electron, etc.) 146 SCIENCE & VIE MICRO N°57 - JANVIER 1989
GEORGES BOBILLIER, DE Frévent, nous pose une question qui ne nous rajeunit pas : la réponse figure dans le tout premier numéro de SVM, paru en décembre 1983, et aujourd'hui épuisé Possédant un TRS 80 de Tandy, j'avais auparavant un petit programme qui, à l'aide d'un chiffre impair, faisait un carré magique : avec le chiffre 3, par exemple, j'obtenais un carré dont la somme des nombres, sur une diagonale ou une médiane, était 15. Je ne parviens pas à refaire ce petit programme en Basic... Dans SVM n°1, sous le titre Carrés magiques d'ordre impair., figurait un programme dont nous reproduisons in extenso le descriptif, ainsi que le listing qui l'accompagnait. Les carrés magiques sont des tableaux de nombres consécutifs, qui satisfont les conditions suivantes : les sommes des valeurs de chaque ligne doivent titre RETOUR AUX CARRÉS MAGIQUES 50 CLS 60 INPUT "ORDRE DU CARRE (IMPAIR)" ; N 80 IF INT(N/2)=N/2 THEN 60 90 DIM T(N,N) 95 L=INT(N/2)+2 100 C=L-1 105 E=1 110 T(L,C)=E 115 IF E=N*N THEN 250 120 E=E+1 130 L=L+1 140 C=C+1 150 IF C<1 THEN C=N 160 IF C>N THEN C=1 170 IF L>N THEN L=1 190 IF T(L,C)=0 THEN 110 200 L=L+1:C=C-1:GOTO 150 250 CLS 260 S=FM=F=0 265 REM SORTIE DES RESULTATS 270 PRINT TAB(5) : égales à celles de chaque colonne, elles-mêmes égales à celles des deux grandes diagonales. L'ordre du carré magique est le nombre de valeurs comprises sur un côté. Ce programme ne fonctionne que pour des ordres impairs, la seule donnée nécessaire étant l'ordre du carré. Il procède ensuite au calcul des valeurs en remplissant le tableau (lignes 90 à 200). La sortie des résultats (valeurs ligne par ligne) s'effectue à partir de l'instruction 265. Un sous-programme de formatage entre en action pour les petits carrés (d'ordre inférieur à 13), permetant d'obtenir ainsi des colonnes) ien alignées, et le tableau tient 275 PRINT "CARRE MAGIQUE 276 PRINT N ; " X " ; N 280 PRINT 290 FM=LEN(STR$(N*N)) 300 FOR L=N TO 1 STEP -1 310 FOR C=1 TO N 320 IF N<13 THEN GOSUB 1000 330 PRINT T(L,C) ; 340 S=S+T(L,C) 350 NEXT C 360 PRINT 365 IF N>=13 THEN PRINT 370 NEXT L 375 PRINT 380 PRINT "SOMMES : LIGNES, 383 PRINT "COLONNES, " ; 385 PRINT "DIAGONALES=" ; S/N 390 END 1000 F=LEN(STR$(T(L,C))) 1100 PRINT SPC(FM-F) ; 1200 RETURN INFINITY 40 TURBO Le Disque Dur amovible de 45 Mo avec un temps d'accès moyen record. Rapidité Stockage illimité Prix compétitif Haute qualité Facilité d'utilisation Compatible IBM Sauvegarde facile Confidentialité Portabilité Partage d'information alors en entier sur l'écran. Enfin, le programme fournit la somme commune aux lignes, colonnes et diagonales. Sur un Oric 48 Ko, on est limité (sans GRAB) au carré d'ordre 87. Pour noter la valeur des carrés importants, on pourra ajouter la ligne : 367 IF N > = 13 THEN WAIT (N 250). Distribué par : Datamac sari l ter bld de la Saussaye 92200 Neuilly sur Seine Tél : (1) 47-22-36-36 Fax : (1) 47-22-51-44



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 57 janvier 1989 Page 1SVM numéro 57 janvier 1989 Page 2-3SVM numéro 57 janvier 1989 Page 4-5SVM numéro 57 janvier 1989 Page 6-7SVM numéro 57 janvier 1989 Page 8-9SVM numéro 57 janvier 1989 Page 10-11SVM numéro 57 janvier 1989 Page 12-13SVM numéro 57 janvier 1989 Page 14-15SVM numéro 57 janvier 1989 Page 16-17SVM numéro 57 janvier 1989 Page 18-19SVM numéro 57 janvier 1989 Page 20-21SVM numéro 57 janvier 1989 Page 22-23SVM numéro 57 janvier 1989 Page 24-25SVM numéro 57 janvier 1989 Page 26-27SVM numéro 57 janvier 1989 Page 28-29SVM numéro 57 janvier 1989 Page 30-31SVM numéro 57 janvier 1989 Page 32-33SVM numéro 57 janvier 1989 Page 34-35SVM numéro 57 janvier 1989 Page 36-37SVM numéro 57 janvier 1989 Page 38-39SVM numéro 57 janvier 1989 Page 40-41SVM numéro 57 janvier 1989 Page 42-43SVM numéro 57 janvier 1989 Page 44-45SVM numéro 57 janvier 1989 Page 46-47SVM numéro 57 janvier 1989 Page 48-49SVM numéro 57 janvier 1989 Page 50-51SVM numéro 57 janvier 1989 Page 52-53SVM numéro 57 janvier 1989 Page 54-55SVM numéro 57 janvier 1989 Page 56-57SVM numéro 57 janvier 1989 Page 58-59SVM numéro 57 janvier 1989 Page 60-61SVM numéro 57 janvier 1989 Page 62-63SVM numéro 57 janvier 1989 Page 64-65SVM numéro 57 janvier 1989 Page 66-67SVM numéro 57 janvier 1989 Page 68-69SVM numéro 57 janvier 1989 Page 70-71SVM numéro 57 janvier 1989 Page 72-73SVM numéro 57 janvier 1989 Page 74-75SVM numéro 57 janvier 1989 Page 76-77SVM numéro 57 janvier 1989 Page 78-79SVM numéro 57 janvier 1989 Page 80-81SVM numéro 57 janvier 1989 Page 82-83SVM numéro 57 janvier 1989 Page 84-85SVM numéro 57 janvier 1989 Page 86-87SVM numéro 57 janvier 1989 Page 88-89SVM numéro 57 janvier 1989 Page 90-91SVM numéro 57 janvier 1989 Page 92-93SVM numéro 57 janvier 1989 Page 94-95SVM numéro 57 janvier 1989 Page 96-97SVM numéro 57 janvier 1989 Page 98-99SVM numéro 57 janvier 1989 Page 100-101SVM numéro 57 janvier 1989 Page 102-103SVM numéro 57 janvier 1989 Page 104-105SVM numéro 57 janvier 1989 Page 106-107SVM numéro 57 janvier 1989 Page 108-109SVM numéro 57 janvier 1989 Page 110-111SVM numéro 57 janvier 1989 Page 112-113SVM numéro 57 janvier 1989 Page 114-115SVM numéro 57 janvier 1989 Page 116-117SVM numéro 57 janvier 1989 Page 118-119SVM numéro 57 janvier 1989 Page 120-121SVM numéro 57 janvier 1989 Page 122-123SVM numéro 57 janvier 1989 Page 124-125SVM numéro 57 janvier 1989 Page 126-127SVM numéro 57 janvier 1989 Page 128-129SVM numéro 57 janvier 1989 Page 130-131SVM numéro 57 janvier 1989 Page 132-133SVM numéro 57 janvier 1989 Page 134-135SVM numéro 57 janvier 1989 Page 136-137SVM numéro 57 janvier 1989 Page 138-139SVM numéro 57 janvier 1989 Page 140-141SVM numéro 57 janvier 1989 Page 142-143SVM numéro 57 janvier 1989 Page 144-145SVM numéro 57 janvier 1989 Page 146-147SVM numéro 57 janvier 1989 Page 148-149SVM numéro 57 janvier 1989 Page 150-151SVM numéro 57 janvier 1989 Page 152-153SVM numéro 57 janvier 1989 Page 154-155SVM numéro 57 janvier 1989 Page 156-157SVM numéro 57 janvier 1989 Page 158-159SVM numéro 57 janvier 1989 Page 160-161SVM numéro 57 janvier 1989 Page 162-163SVM numéro 57 janvier 1989 Page 164-165SVM numéro 57 janvier 1989 Page 166-167SVM numéro 57 janvier 1989 Page 168-169SVM numéro 57 janvier 1989 Page 170-171SVM numéro 57 janvier 1989 Page 172