SVM n°57 janvier 1989
SVM n°57 janvier 1989
  • Prix facial : 22 F

  • Parution : n°57 de janvier 1989

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (202 x 281) mm

  • Nombre de pages : 172

  • Taille du fichier PDF : 188 Mo

  • Dans ce numéro : les meilleurs logiciels gratuits.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 100 - 101  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
100 101
LOGICIELS Pour IBM PC et compatibles MPRESS Des enluminures pour 1-2-3 L'ANNÉE 1989 SERA POUR LOTUS l'année de tous les dangers. Le succès de son tableur 1-2.3 est en effet sans équivalent : toujours numéro un des ventes aux Etats-Unis, il tient tete à la concurrence sérieuse de produits comme Excel PC de Microsoft et Quattro de Borland. Mais Lotus reste une société axée sur un seul produit, malgré des tentatives de diversification. Elle a sorti en quelques mois un traitement de texte, Manuscript, et un logiciel d'un type entièrement nouveau, Agenda. Malheureusement, le premier ne semble pas rencontrer le succès escompté, et le concept du second mettra du temps à s'imposer. Dans le même temps, Lotus met les bouchées doubles pour améliorer 1-2-3, dont la version 3 est prévue pour le second trimestre de cette année. Pour comprendre le retard de l'éditeur par rapport à ses prévisions initiales, il faut savoir que cette version est entièrement réécrite pour pouvoir fonctionner avec les systèmes d'exploitation MS-DOS et OS/2. Or, il est difficile de satisfaire aux exigences techniques de la programmation pour OS/2 en s'affranchissant de la faible capacité mémoire disponible sous MS-DOS. Elle comportera de nouvelles fonctions, mais n'utilisera pas Presentation Manager, l'interface graphique standard d'OS/2. Pour voir Lotus se rallier à LOGICIEL TESTÉ : Version 1.0 du commerce, en français, avec Idocumentation de 122 pages en français. Tous les utilisateurs du tableur 1-2-3 de Lotus en conviendront : ce logiciel est rapide, il tient relativement peu de place en mémoire, mais sa présentation est spartiate, aussi bien à l'écran qu'à l'imprimante. Qui n'a jamais souhaité accéder à plusieurs types de caractères simultanément, modifier la hauteur de certaines lignes, ou encore afficher en même temps la feuille de calcul et le graphique correspondant ? Tout ceci, et bien plus encore, est désormais possible grâce à Impress de la société française Aleph 2, un logiciel complémentaire pour 1-2-3 version 2, désormais offert sans supplément de prix avec le tableur. cette interface, il faudra attendre une mythique version G, dont la date de sortie est inconnue. Sur le Macintosh, malgré l'échec du logiciel intégré Jazz et l'abandon définitif de son successeur Modem Jazz, une version de 1-2.3 est toujours en préparation. En attendant, Lotus met en avant des programmes complémentaires à 1-2-3, tel Impress, permettant de l'améliorer. A l'heure où les graphiques en trois dimensions, les imprimantes à laser et la couleur envahissent à grande vitesse les entreprises de toutes tailles, il devient indispensable de veiller soigneusement à la présentation des feuilles de calcul. Or, si Excel PC de Microsoft apporte un grand nombre de facilités en la matière, 1-2-3 dans sa version 2.01 reste très limité : police de caractères fixe, aucun enrichissement typographique, pas d'encadrement ni de changement de couleur à l'écran pour une cellule ou une zone, hauteurs de lignes non modifiables, graphiques affichés et imprimés séparément de la feuille de calcul. Lotus a donc passé des accords avec des entreprises produisant des logiciels complémentaires de présentation : Aleph 2 en France, pour Impress, et Funk Software aux Etats-Unis pour Allways. Cette société est déjà 100 SCIENCE & VIE MICRO N°57 JANVIER 1989
connue pour l'utilitaire Sideways qui permet d'imprimer les feuilles de calcul dans le sens de la largeur. Une fois installé dans le tableur, lmpress est accessible directement à partir du programme, comme tout logiciel complémentaire. Son menu apparaît à la place de celui de 1-2.3, c'est-à-dire dans les deux lignes supérieures de l'écran. Il suffit d'appuyer sur la touche. : où figure aussi le caractère majuscule/utilisé, lui, pour l'affichage du menu normal de 1-2-3. Ce menu comporte 9 options, grâce auxquelles on peut choisir la taille et la couleur des caractères dans les cellules du tableau, définir un encadrement, ajuster la dimension des cellules, placer un graphique et enfin basculer entre l'affichage standard 1-2-3 et l'affichage lmpress. Cette dernière option apporte une convivialité maximale pour les nostalgiques : à tout moment, on peut revenir à l'affichage standard de 1.2-3, pour y apporter des modifications de valeurs ou de formules. Sous lmpress, ces modifications sont aussi possibles, mais leur prise en compte est d'autant plus longue que la feuille de calcul est Min MM SISISMITS 3.ORSOIT6F1a Sentes marchandises ? enduction mendie ihiensi Production mei*.iserniceti 15100.1 Jiinaler 11 « CM 1.651 12.116 iti ALL211 2 Février 1112.238 1112.231 MOS Mars 161.1298 182.1112 512.893 Au-dessus d'un tableau traditionnel de 1-2-3, son équivalent sous Impress. chargée en enrichissements typographiques. On peut même utiliser l'option fenêtre de 1-2- 3 pour partager l'écran en deux, et travailler à la fois sur la feuille de base dépouillée et sa version enluminée grâce à Impress. Ce dernier vous propose de choisir entre les polices de caractères Times, Helvetica, Courier et Symbol, et les tailles 6 à 24, les attributs gras, italique et souligné. On peut enrichir cette typographie de base par des couleurs pour les caractères, le fond, les nombres négatifs et les encadrements de la cellule. En effet, on peut tracer des traits de séparations verticales ou horizontales entre les cellules, avec les possibilités suivantes : traits supérieurs, inférieurs, droite et gauche autour de chaque cellule, quadrillage ou cadre autour de la cellule, avec 3 épaisseurs de trait. Les concepteurs d'Impress ont prévu l'ajustement automatique de la hauteur de chaque Cnristina ritHea)o ligne en fonction de la plus grande taille des caractères contenue dans celle-ci. On peut modifier cette option en indiquant une hauteur fixe, mais dans ce cas, certains caractères de grande taille peuvent être tronqués. Dans Impress, on retrouve la notion de style propre aux logiciels de micro-édition. Il s'agit ici d'un ensemble d'attributs, regroupés sous un nom générique, que l'on peut appliquer en une seule opération à n'importe quelle cellule P.H. Negociants en vine RESULTATS VENTES 1988 (No^rbre d'hecl.rtres, endJs) efi'vellikal.ka,dasuffiRJE _I l à : willi:L ; janvier 1763 1087 480 432 février 2485 1809 890 801 Mars 3542 2888 1340 1208 avril 3483 -584 1538 1384 mal 3608 2902 1729 1556 juin 3248 2572 1680 1512 Milet 1300 824 1348 1213 acOt 345 299 405 -15 septembre 3878 3200 1732 8,1 octobre 4120 3444 1794 1565 novembre 4237 3581 2087 188 1 décembre 450 3000 2080 1872 1 800 F 900 F 1 100 F 4 000 F 58387 22347 18791 56747 OUT FECTO 1 500 F 600 F 900 F 2 500 Ë ourr TOTAL 48656 14898 15375 35467 MARGE IMIFI 9731 7449 3417 21280 ODUITS D'EXPLOITATION 41877, HARGES D'EXPLOITATION 25000 ODUITS FNANCERS 1200 : HARGES FINANCERES 9000, g—LIrrAT ES NET DAF 9077 ou groupe de cellules, de façon à homogénéiser facilement la présentation de toutes celles ayant une signification semblable. On définit un style en sélectionnant la cellule dont on veut copier les attributs, et en lui donnant un nom sur 6 caractères, suivi d'un descriptif plus long pour préciser son contenu. Le principe de gestion des styles d'Impress est différent de celui des feuilles de styles popularisées par Word de Microsoft : tous les attributs ajoutés à une feuille 1-2-3, grâce à Impress, sont stockés dans un fichier à part. Le format est chargé et sauvegardé automatiquement en même temps que le tableau, et ne peut être lié à aucun autre : pour récupérer les styles d'un tableau dans un autre, il faut utiliser l'option correspondante du menu. L'importation récupère tous les styles sans distinction ni possibilité de choix. La puissance d'Impress en matière de graphiques est impressionnante : on peut enfin I> Pour IBM PC et compatibles. Edité par Aleph 2. Prix : 1 800 F tiT, désormais fourni avec le logiciel 1-2-3. voir en mème temps un tableau de chiffres et le graphique associé. Outre les types de graphiques générés par 1-2-3, on peut placer dans la feuille de calcul toute image stockée selon le format. PIC.. Celle-ci peut être supprimée, agrandie, et affichée en plein écran à tout instant. Si on utilise un graphique généré par 1-2-3, toute modification dans le tableau de chiffres se visualise immédiatement. Cette liaison dynamique peut être désactivée, le Impress améliore aussi la qualité des documents imprimés. NIES hi réajustement des graphiques étant alors déclenché par l'utilisateur. S'il y a des cellules non vides dans la zone choisie pour l'emplacement des graphes, elles apparaissent en transparence. Si, malgré des dessins de qualité et une typographie soignée, l'aspect de votre feuille ne vous convient toujours pas, vous pouvez afficher ou non les numéros de lignes et de colonnes, et la grille, ou modifier le choix de l'échelle d'affichage entre 25 et 200%. L'impression, peut être contrôlée en déterminant la zone à imprimer, les numéros de première et dernière pages ainsi que le nombre de copies, le calibrage (hauteur, largeur, orientation française ou italienne, marges, en-têtes et bas de pages, titres de lignes et de colonnes), et le choix de la destination : sortie sur imprimante reconnaissant le langage de description de page Postscript, ou sauvegarde sur fichier. Destiné à tous les utilisateurs du tableur 1-2.3 sans exception, Impress, seul, coûte 1 800 f NT. Une réussite qui permet d'attendre la version 3 sans être jaloux d'Excel PC. Christophe BLANC SCIENCE & VIE MICRO N°57 JANVIER 1989 101



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 57 janvier 1989 Page 1SVM numéro 57 janvier 1989 Page 2-3SVM numéro 57 janvier 1989 Page 4-5SVM numéro 57 janvier 1989 Page 6-7SVM numéro 57 janvier 1989 Page 8-9SVM numéro 57 janvier 1989 Page 10-11SVM numéro 57 janvier 1989 Page 12-13SVM numéro 57 janvier 1989 Page 14-15SVM numéro 57 janvier 1989 Page 16-17SVM numéro 57 janvier 1989 Page 18-19SVM numéro 57 janvier 1989 Page 20-21SVM numéro 57 janvier 1989 Page 22-23SVM numéro 57 janvier 1989 Page 24-25SVM numéro 57 janvier 1989 Page 26-27SVM numéro 57 janvier 1989 Page 28-29SVM numéro 57 janvier 1989 Page 30-31SVM numéro 57 janvier 1989 Page 32-33SVM numéro 57 janvier 1989 Page 34-35SVM numéro 57 janvier 1989 Page 36-37SVM numéro 57 janvier 1989 Page 38-39SVM numéro 57 janvier 1989 Page 40-41SVM numéro 57 janvier 1989 Page 42-43SVM numéro 57 janvier 1989 Page 44-45SVM numéro 57 janvier 1989 Page 46-47SVM numéro 57 janvier 1989 Page 48-49SVM numéro 57 janvier 1989 Page 50-51SVM numéro 57 janvier 1989 Page 52-53SVM numéro 57 janvier 1989 Page 54-55SVM numéro 57 janvier 1989 Page 56-57SVM numéro 57 janvier 1989 Page 58-59SVM numéro 57 janvier 1989 Page 60-61SVM numéro 57 janvier 1989 Page 62-63SVM numéro 57 janvier 1989 Page 64-65SVM numéro 57 janvier 1989 Page 66-67SVM numéro 57 janvier 1989 Page 68-69SVM numéro 57 janvier 1989 Page 70-71SVM numéro 57 janvier 1989 Page 72-73SVM numéro 57 janvier 1989 Page 74-75SVM numéro 57 janvier 1989 Page 76-77SVM numéro 57 janvier 1989 Page 78-79SVM numéro 57 janvier 1989 Page 80-81SVM numéro 57 janvier 1989 Page 82-83SVM numéro 57 janvier 1989 Page 84-85SVM numéro 57 janvier 1989 Page 86-87SVM numéro 57 janvier 1989 Page 88-89SVM numéro 57 janvier 1989 Page 90-91SVM numéro 57 janvier 1989 Page 92-93SVM numéro 57 janvier 1989 Page 94-95SVM numéro 57 janvier 1989 Page 96-97SVM numéro 57 janvier 1989 Page 98-99SVM numéro 57 janvier 1989 Page 100-101SVM numéro 57 janvier 1989 Page 102-103SVM numéro 57 janvier 1989 Page 104-105SVM numéro 57 janvier 1989 Page 106-107SVM numéro 57 janvier 1989 Page 108-109SVM numéro 57 janvier 1989 Page 110-111SVM numéro 57 janvier 1989 Page 112-113SVM numéro 57 janvier 1989 Page 114-115SVM numéro 57 janvier 1989 Page 116-117SVM numéro 57 janvier 1989 Page 118-119SVM numéro 57 janvier 1989 Page 120-121SVM numéro 57 janvier 1989 Page 122-123SVM numéro 57 janvier 1989 Page 124-125SVM numéro 57 janvier 1989 Page 126-127SVM numéro 57 janvier 1989 Page 128-129SVM numéro 57 janvier 1989 Page 130-131SVM numéro 57 janvier 1989 Page 132-133SVM numéro 57 janvier 1989 Page 134-135SVM numéro 57 janvier 1989 Page 136-137SVM numéro 57 janvier 1989 Page 138-139SVM numéro 57 janvier 1989 Page 140-141SVM numéro 57 janvier 1989 Page 142-143SVM numéro 57 janvier 1989 Page 144-145SVM numéro 57 janvier 1989 Page 146-147SVM numéro 57 janvier 1989 Page 148-149SVM numéro 57 janvier 1989 Page 150-151SVM numéro 57 janvier 1989 Page 152-153SVM numéro 57 janvier 1989 Page 154-155SVM numéro 57 janvier 1989 Page 156-157SVM numéro 57 janvier 1989 Page 158-159SVM numéro 57 janvier 1989 Page 160-161SVM numéro 57 janvier 1989 Page 162-163SVM numéro 57 janvier 1989 Page 164-165SVM numéro 57 janvier 1989 Page 166-167SVM numéro 57 janvier 1989 Page 168-169SVM numéro 57 janvier 1989 Page 170-171SVM numéro 57 janvier 1989 Page 172