SVM n°145 janvier 1997
SVM n°145 janvier 1997
  • Prix facial : 29 F

  • Parution : n°145 de janvier 1997

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 316

  • Taille du fichier PDF : 280 Mo

  • Dans ce numéro : la micro en 1997... l'explosion technologique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 252 - 253  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
252 253
232 les outils pour... Travailler da n s Sa voit re Les spécialistes du télétravail sont formels : la voiture deviendra rapidement le second bureau du professionnel. Preuve de cet intérêt, depuis deux ans, tous les constructeurs automobiles proposent des véhicules super équipés, grands ouverts sur l'univers des télécommunications et de l'informatique. if p arler de bureau mobile, c'est avant tout définir ce que l'on veut y faire", explique Alain Hasson de Sbig, une entreprise spécialisée dans l'informatique mobile. "Les besoins d'un représentant ne sont pas ceux d'un architecte visitant un chantier, ou ceux d'un expert d'assurance en mission de contrôle." Bref, lorsque l'on veut transporter son bureau dans sa voiture, il faut avant toute chose cerner très précisément ses besoins avant de choisir son équipement. Un principe malheureusement très peu appliqué. Sans doute est-il trop simple... Il existe, pour ceux qui ont à travailler à la fois dans leur voiture et chez leurs clients, des, sam «..M.PM1.1,V,P3-5Artl,, eeoeMiet. Ma voiture est un bureau Faut-il adapter son équipement à sa voiture ou acheter la voiture en fonction de son matériel ? "L'Espace offre des compromis attractifs pour les professionnels qui souhaitent la transformer en véritable bureau ambulant", souligne Pierre Actim de Renault. C'est même pour répondre à ce besoin professionnel qu'elle avait été imaginée par Matra avant d'être réclamée par les familles. Et le catalogue des options de présenter des "bureaux mobiles" et autres "caissons de rangement" qui viennent se fixer sur les pattes d'ancrage des sièges. Même le réfrigérateur est disponible. Le luxe. Citroën va plus loin avec une Evasion réalisée directement en collaboration avec Microsoft. Cette voiture "communicante", présentée en février dernier, se veut prête à accueillir tous les travailleurs du XXl siècle. Large tablette centrale à l'arrière, branchement téléphonique et, en option, ici aussi, des meubles de rangement mobiles. systèmes complets et parfaitement transportables, puisqu'ils tiennent dans le volume d'un attaché-case. En 7 kg et pour un coût d'environ 30 000 francs, on trouve ainsi, regroupés dans une simple mallette, un micro-ordinateur portatif, un téléphone GSM Data et une imprimante autonome. Bref, tous les éléments nécessaires à la mobilité informatique. Une seule prise suffit à recharger les trois appareils. Les connexions entre les éléments sont invisibles car intégrées dans le boîtier. Une idée tellement dans l'air du temps que de plus en plus de fabricants s'y intéressent. L'italien Viapro va même jusqu'à intégrer à cette configuration de base un système de connexion téléphonique par satellite. On n'est pas obligé d'aller aussi loin, bien sûr. En fait, c'est à chacun d'imaginer les outils de sa propre mobilité. Le portatif. L'autonomie est la première caractéristique à appré-
Batterie externe Une batterie externe (NiMH) permet d'augmenter de 2 à 4 heures l'autonomie des ordinateurs portatifs (ici, la Adaptateur Le chargeur Battery Bank de DLH). allume-cigares permet de recharger la 5 ACCESSOIRES DANS L'HABITACLE batterie de son téléphone portatif GSM Data, voire de brancher son imprimante (ci-contre, l'adaptateur Motorola(. Imprimante Peu gourmandes en énergie, pouvant se brancher sur l'allumecigares, certaines imprimantes s'adaptent bien au monde auto- mobile (ici, la Deskjet 340 de Hewlett-Packard(. cier lorsque l'on choisit un portatif. Pour l'instant, elle varie de 4 à 8 heures et dépend beaucoup du choix des batteries. Pas question de mégoter sur ce point : les batteries au nickel-cadmium offrent la meilleure endurance, mais coûtent 20 à 30% plus cher que les produits classiques. On ne négligera pas non plus la puissance et l'équipement de cette machine itinérante. Même si le milieu de gamme ne cesse de grimper, une configuration confortable est dotée d'un processeur Pentium à 133 MHz (la version à faible consommation d'énergie et dégageant peu de chaleur), avec mémoire Edo, disque dur de forte capacité, emplacement PCMCIA type III, carte son 16 bits stéréo, lecteur de CD-Rom 6X (voire 8X), carte vidéo sur bus PCI, écran 11 pouces TFT 800 x 600... Une machine certes impressionnante, mais qui atterrit fréquemment sur le siège avant d'une voiture — pour autant que le conducteur en ait l'utilité. Il y a certes des machines plus performantes encore, comme le der- CD-Rom Même les lecteurs de CD-Rom se connectent aux portatifs en adoptant le format de carte PC Card. L'alimentation électrique est assurée via le connecteur (ci-dessous, le 8X d'AB Soft). Sauvegarde Des systèmes de sauvegarde sur bande permettent de stocker jusqu'à 1,25 gigaoctet de données. Vitesse : 10 Mo à la minute (ci-dessus, la Micro sauvegarde d'AB Soft(. nier-né de Toshiba, le Tecra 700, un Pentium à 150 MHz doté de fonctionnalités téléphoniques. Sans doute la machine la plus intéressante du moment. Mais son prix est assez décourageant : 45 000 F TTC. Qu'à cela ne tienne, les équipements d'entrée de gamme, comme le Dell Latitude XPI (13 800 F TTC environ) ou l'AST Ascentia J10 (environ 15 000 F TTC) s'avéreront tout à fait suffisants si, depuis son véhicule, on a seulement besoin d'assurer des tâches bureautiques classiques.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 145 janvier 1997 Page 1SVM numéro 145 janvier 1997 Page 2-3SVM numéro 145 janvier 1997 Page 4-5SVM numéro 145 janvier 1997 Page 6-7SVM numéro 145 janvier 1997 Page 8-9SVM numéro 145 janvier 1997 Page 10-11SVM numéro 145 janvier 1997 Page 12-13SVM numéro 145 janvier 1997 Page 14-15SVM numéro 145 janvier 1997 Page 16-17SVM numéro 145 janvier 1997 Page 18-19SVM numéro 145 janvier 1997 Page 20-21SVM numéro 145 janvier 1997 Page 22-23SVM numéro 145 janvier 1997 Page 24-25SVM numéro 145 janvier 1997 Page 26-27SVM numéro 145 janvier 1997 Page 28-29SVM numéro 145 janvier 1997 Page 30-31SVM numéro 145 janvier 1997 Page 32-33SVM numéro 145 janvier 1997 Page 34-35SVM numéro 145 janvier 1997 Page 36-37SVM numéro 145 janvier 1997 Page 38-39SVM numéro 145 janvier 1997 Page 40-41SVM numéro 145 janvier 1997 Page 42-43SVM numéro 145 janvier 1997 Page 44-45SVM numéro 145 janvier 1997 Page 46-47SVM numéro 145 janvier 1997 Page 48-49SVM numéro 145 janvier 1997 Page 50-51SVM numéro 145 janvier 1997 Page 52-53SVM numéro 145 janvier 1997 Page 54-55SVM numéro 145 janvier 1997 Page 56-57SVM numéro 145 janvier 1997 Page 58-59SVM numéro 145 janvier 1997 Page 60-61SVM numéro 145 janvier 1997 Page 62-63SVM numéro 145 janvier 1997 Page 64-65SVM numéro 145 janvier 1997 Page 66-67SVM numéro 145 janvier 1997 Page 68-69SVM numéro 145 janvier 1997 Page 70-71SVM numéro 145 janvier 1997 Page 72-73SVM numéro 145 janvier 1997 Page 74-75SVM numéro 145 janvier 1997 Page 76-77SVM numéro 145 janvier 1997 Page 78-79SVM numéro 145 janvier 1997 Page 80-81SVM numéro 145 janvier 1997 Page 82-83SVM numéro 145 janvier 1997 Page 84-85SVM numéro 145 janvier 1997 Page 86-87SVM numéro 145 janvier 1997 Page 88-89SVM numéro 145 janvier 1997 Page 90-91SVM numéro 145 janvier 1997 Page 92-93SVM numéro 145 janvier 1997 Page 94-95SVM numéro 145 janvier 1997 Page 96-97SVM numéro 145 janvier 1997 Page 98-99SVM numéro 145 janvier 1997 Page 100-101SVM numéro 145 janvier 1997 Page 102-103SVM numéro 145 janvier 1997 Page 104-105SVM numéro 145 janvier 1997 Page 106-107SVM numéro 145 janvier 1997 Page 108-109SVM numéro 145 janvier 1997 Page 110-111SVM numéro 145 janvier 1997 Page 112-113SVM numéro 145 janvier 1997 Page 114-115SVM numéro 145 janvier 1997 Page 116-117SVM numéro 145 janvier 1997 Page 118-119SVM numéro 145 janvier 1997 Page 120-121SVM numéro 145 janvier 1997 Page 122-123SVM numéro 145 janvier 1997 Page 124-125SVM numéro 145 janvier 1997 Page 126-127SVM numéro 145 janvier 1997 Page 128-129SVM numéro 145 janvier 1997 Page 130-131SVM numéro 145 janvier 1997 Page 132-133SVM numéro 145 janvier 1997 Page 134-135SVM numéro 145 janvier 1997 Page 136-137SVM numéro 145 janvier 1997 Page 138-139SVM numéro 145 janvier 1997 Page 140-141SVM numéro 145 janvier 1997 Page 142-143SVM numéro 145 janvier 1997 Page 144-145SVM numéro 145 janvier 1997 Page 146-147SVM numéro 145 janvier 1997 Page 148-149SVM numéro 145 janvier 1997 Page 150-151SVM numéro 145 janvier 1997 Page 152-153SVM numéro 145 janvier 1997 Page 154-155SVM numéro 145 janvier 1997 Page 156-157SVM numéro 145 janvier 1997 Page 158-159SVM numéro 145 janvier 1997 Page 160-161SVM numéro 145 janvier 1997 Page 162-163SVM numéro 145 janvier 1997 Page 164-165SVM numéro 145 janvier 1997 Page 166-167SVM numéro 145 janvier 1997 Page 168-169SVM numéro 145 janvier 1997 Page 170-171SVM numéro 145 janvier 1997 Page 172-173SVM numéro 145 janvier 1997 Page 174-175SVM numéro 145 janvier 1997 Page 176-177SVM numéro 145 janvier 1997 Page 178-179SVM numéro 145 janvier 1997 Page 180-181SVM numéro 145 janvier 1997 Page 182-183SVM numéro 145 janvier 1997 Page 184-185SVM numéro 145 janvier 1997 Page 186-187SVM numéro 145 janvier 1997 Page 188-189SVM numéro 145 janvier 1997 Page 190-191SVM numéro 145 janvier 1997 Page 192-193SVM numéro 145 janvier 1997 Page 194-195SVM numéro 145 janvier 1997 Page 196-197SVM numéro 145 janvier 1997 Page 198-199SVM numéro 145 janvier 1997 Page 200-201SVM numéro 145 janvier 1997 Page 202-203SVM numéro 145 janvier 1997 Page 204-205SVM numéro 145 janvier 1997 Page 206-207SVM numéro 145 janvier 1997 Page 208-209SVM numéro 145 janvier 1997 Page 210-211SVM numéro 145 janvier 1997 Page 212-213SVM numéro 145 janvier 1997 Page 214-215SVM numéro 145 janvier 1997 Page 216-217SVM numéro 145 janvier 1997 Page 218-219SVM numéro 145 janvier 1997 Page 220-221SVM numéro 145 janvier 1997 Page 222-223SVM numéro 145 janvier 1997 Page 224-225SVM numéro 145 janvier 1997 Page 226-227SVM numéro 145 janvier 1997 Page 228-229SVM numéro 145 janvier 1997 Page 230-231SVM numéro 145 janvier 1997 Page 232-233SVM numéro 145 janvier 1997 Page 234-235SVM numéro 145 janvier 1997 Page 236-237SVM numéro 145 janvier 1997 Page 238-239SVM numéro 145 janvier 1997 Page 240-241SVM numéro 145 janvier 1997 Page 242-243SVM numéro 145 janvier 1997 Page 244-245SVM numéro 145 janvier 1997 Page 246-247SVM numéro 145 janvier 1997 Page 248-249SVM numéro 145 janvier 1997 Page 250-251SVM numéro 145 janvier 1997 Page 252-253SVM numéro 145 janvier 1997 Page 254-255SVM numéro 145 janvier 1997 Page 256-257SVM numéro 145 janvier 1997 Page 258-259SVM numéro 145 janvier 1997 Page 260-261SVM numéro 145 janvier 1997 Page 262-263SVM numéro 145 janvier 1997 Page 264-265SVM numéro 145 janvier 1997 Page 266-267SVM numéro 145 janvier 1997 Page 268-269SVM numéro 145 janvier 1997 Page 270-271SVM numéro 145 janvier 1997 Page 272-273SVM numéro 145 janvier 1997 Page 274-275SVM numéro 145 janvier 1997 Page 276-277SVM numéro 145 janvier 1997 Page 278-279SVM numéro 145 janvier 1997 Page 280-281SVM numéro 145 janvier 1997 Page 282-283SVM numéro 145 janvier 1997 Page 284-285SVM numéro 145 janvier 1997 Page 286-287SVM numéro 145 janvier 1997 Page 288-289SVM numéro 145 janvier 1997 Page 290-291SVM numéro 145 janvier 1997 Page 292-293SVM numéro 145 janvier 1997 Page 294-295SVM numéro 145 janvier 1997 Page 296-297SVM numéro 145 janvier 1997 Page 298-299SVM numéro 145 janvier 1997 Page 300-301SVM numéro 145 janvier 1997 Page 302-303SVM numéro 145 janvier 1997 Page 304-305SVM numéro 145 janvier 1997 Page 306-307SVM numéro 145 janvier 1997 Page 308-309SVM numéro 145 janvier 1997 Page 310-311SVM numéro 145 janvier 1997 Page 312-313SVM numéro 145 janvier 1997 Page 314-315SVM numéro 145 janvier 1997 Page 316