SVM n°145 janvier 1997
SVM n°145 janvier 1997
  • Prix facial : 29 F

  • Parution : n°145 de janvier 1997

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 316

  • Taille du fichier PDF : 280 Mo

  • Dans ce numéro : la micro en 1997... l'explosion technologique.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 122 - 123  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
122 123
114 logiciels temps libre CIJ Joueurs de tous les pays connectez-vous ! L'Internationale ludique s'organise. A Paris, Tokyo, Sydney, San francisco et Asnières, des milliers de joueurs vivent en direct des aventures ou s'entre-tuent dans Quake ou Duke Nukem. Petite visite et explications pratiques. C'est en 1979 qu'est apparue la première version d'Ultima (sur Apple 2, sous le nomésotérique d'Akalabeth). Au fil des versions, des centaines de milliers de joueurs se sont habitués à interagir avec une incroyable faune composée de paysans, sorciers, chevaliers du monde de Britannia, et à combattre de redoutables dragons dans les sombres donjons de châteaux hantés. Mais ces milliers de passionnés d'univers à la Donjons et Dragons jouaient seuls contre leur machine... et l'invraisemblable imagination de Richard Garriott, le créateur d'Ultima, suffisait à rendre l'expérience prenante. Pourtant, qui l'aurait cru ? Les Ultima I à VIII n'étaient que des bandes-annonces en regard de la mouture multijoueur sur Internet que prépare l'éditeur Origin. Sur Ultima On Line (UOL), un jeu de rôles encore en test (mais qui a déjà fait l'objet de deux expériences en grandeur nature avec des milliers de participants), les rôles de chevaliers, commerçants, ou encore, de marins sont tenus par des individus du monde entier... Et tous se retrouvent dans l'univers de Britannia, au sein de la guilde des Corbeaux du destin, ou bien de celle de la Ligue des pirates. par Ivan Roux, Daniellchbiah et Élisabeth Mollard Habillés de leur belle armure virtuelle donnant une épaisseur au personnage en 3D ("avatar") qu'ils incarnent, ils vont s'entraîner à l'art du combat, massue au poing, ou à la pratique d'une quelconque disciplineésotérique au sein d'une école de magie. En attendant UOL, adonnez-vous à Meridian Par la suite. ils se serviront de la force brute ou de leurs pouvoirs surnaturels pour combattre un monstre ailé, un ogre ou plus simplement une méchante bande.'Arbre ! ! Gei Net Melba'Iwo.'yes ok ma ad ! no yostn, cm had ttare r wt go dong ok, MetV.131 gays.'am Ompl..1 piYil e de voyous qui court les rues en dérobant les affaires des citadins. Ensemble, ils vont effectuer des quêtes, lesquelles sont proposées par Lord British, ou par son adversaire, Black Thorn. La différence avec les Ultima classiques ? Lorsque Lord British apparaît dans le jeu, c'est bel et bien Garriott lui-même qui pilote l'avatar correspondant, tandis que Black Thorn est incarné par Starr Long, le codéveloppeur d'Ultima On Line... D'ailleurs, lors du salon "E3" à Los Angeles, en mai 1996, lors- Dans le monde de Meridian 59, on se croise le glaive à la main. Mais on se parle... f
que Lord British annonçait qu'il allait s'adresser au peuple, on a pu voir les avatars se diriger un à un vers la cour du château afin d'entendre le message du maître. Garriott a en effet le privilège d'être un mythe dans le réel comme dans le virtuel ! Il faudra attendre le printemps 1997 pour s'adonner en vrai à Ultima On Line, si tant est qu'Origin tienne ses délais. Pour l'heure, il est possible de s'impliquer dans un autre jeu de rôles médiéval, sur Internet, certes moins riche graphique- ment et moins complexe, mais néanmoins passionnant : Meridian 59, réalisé par 3D0 — que distribue Ubi Soft en France. Tous les ingrédients du genre sont présents : guildes, monstres terrifiants qu'il vaut mieux combattre à plusieurs, écoles de magie, herbes curatives, amitiés et trahisons. Là encore, vous pouvez choisir votre camp, celui du duc Kalior, par exemple, lequel décuple votre force, ou celui de la gentille princesse Katerlina qui saura vous apprendre à être plus précis dans vos coups. Ultima et Meridian sont représentatifs d'un certain type de jeu collectif. En effet, pour être acteur de l'un ou l'autre de leurs Choisir sa tête, c'est la première chose à faire pour devenir membre de Meridian 59.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 145 janvier 1997 Page 1SVM numéro 145 janvier 1997 Page 2-3SVM numéro 145 janvier 1997 Page 4-5SVM numéro 145 janvier 1997 Page 6-7SVM numéro 145 janvier 1997 Page 8-9SVM numéro 145 janvier 1997 Page 10-11SVM numéro 145 janvier 1997 Page 12-13SVM numéro 145 janvier 1997 Page 14-15SVM numéro 145 janvier 1997 Page 16-17SVM numéro 145 janvier 1997 Page 18-19SVM numéro 145 janvier 1997 Page 20-21SVM numéro 145 janvier 1997 Page 22-23SVM numéro 145 janvier 1997 Page 24-25SVM numéro 145 janvier 1997 Page 26-27SVM numéro 145 janvier 1997 Page 28-29SVM numéro 145 janvier 1997 Page 30-31SVM numéro 145 janvier 1997 Page 32-33SVM numéro 145 janvier 1997 Page 34-35SVM numéro 145 janvier 1997 Page 36-37SVM numéro 145 janvier 1997 Page 38-39SVM numéro 145 janvier 1997 Page 40-41SVM numéro 145 janvier 1997 Page 42-43SVM numéro 145 janvier 1997 Page 44-45SVM numéro 145 janvier 1997 Page 46-47SVM numéro 145 janvier 1997 Page 48-49SVM numéro 145 janvier 1997 Page 50-51SVM numéro 145 janvier 1997 Page 52-53SVM numéro 145 janvier 1997 Page 54-55SVM numéro 145 janvier 1997 Page 56-57SVM numéro 145 janvier 1997 Page 58-59SVM numéro 145 janvier 1997 Page 60-61SVM numéro 145 janvier 1997 Page 62-63SVM numéro 145 janvier 1997 Page 64-65SVM numéro 145 janvier 1997 Page 66-67SVM numéro 145 janvier 1997 Page 68-69SVM numéro 145 janvier 1997 Page 70-71SVM numéro 145 janvier 1997 Page 72-73SVM numéro 145 janvier 1997 Page 74-75SVM numéro 145 janvier 1997 Page 76-77SVM numéro 145 janvier 1997 Page 78-79SVM numéro 145 janvier 1997 Page 80-81SVM numéro 145 janvier 1997 Page 82-83SVM numéro 145 janvier 1997 Page 84-85SVM numéro 145 janvier 1997 Page 86-87SVM numéro 145 janvier 1997 Page 88-89SVM numéro 145 janvier 1997 Page 90-91SVM numéro 145 janvier 1997 Page 92-93SVM numéro 145 janvier 1997 Page 94-95SVM numéro 145 janvier 1997 Page 96-97SVM numéro 145 janvier 1997 Page 98-99SVM numéro 145 janvier 1997 Page 100-101SVM numéro 145 janvier 1997 Page 102-103SVM numéro 145 janvier 1997 Page 104-105SVM numéro 145 janvier 1997 Page 106-107SVM numéro 145 janvier 1997 Page 108-109SVM numéro 145 janvier 1997 Page 110-111SVM numéro 145 janvier 1997 Page 112-113SVM numéro 145 janvier 1997 Page 114-115SVM numéro 145 janvier 1997 Page 116-117SVM numéro 145 janvier 1997 Page 118-119SVM numéro 145 janvier 1997 Page 120-121SVM numéro 145 janvier 1997 Page 122-123SVM numéro 145 janvier 1997 Page 124-125SVM numéro 145 janvier 1997 Page 126-127SVM numéro 145 janvier 1997 Page 128-129SVM numéro 145 janvier 1997 Page 130-131SVM numéro 145 janvier 1997 Page 132-133SVM numéro 145 janvier 1997 Page 134-135SVM numéro 145 janvier 1997 Page 136-137SVM numéro 145 janvier 1997 Page 138-139SVM numéro 145 janvier 1997 Page 140-141SVM numéro 145 janvier 1997 Page 142-143SVM numéro 145 janvier 1997 Page 144-145SVM numéro 145 janvier 1997 Page 146-147SVM numéro 145 janvier 1997 Page 148-149SVM numéro 145 janvier 1997 Page 150-151SVM numéro 145 janvier 1997 Page 152-153SVM numéro 145 janvier 1997 Page 154-155SVM numéro 145 janvier 1997 Page 156-157SVM numéro 145 janvier 1997 Page 158-159SVM numéro 145 janvier 1997 Page 160-161SVM numéro 145 janvier 1997 Page 162-163SVM numéro 145 janvier 1997 Page 164-165SVM numéro 145 janvier 1997 Page 166-167SVM numéro 145 janvier 1997 Page 168-169SVM numéro 145 janvier 1997 Page 170-171SVM numéro 145 janvier 1997 Page 172-173SVM numéro 145 janvier 1997 Page 174-175SVM numéro 145 janvier 1997 Page 176-177SVM numéro 145 janvier 1997 Page 178-179SVM numéro 145 janvier 1997 Page 180-181SVM numéro 145 janvier 1997 Page 182-183SVM numéro 145 janvier 1997 Page 184-185SVM numéro 145 janvier 1997 Page 186-187SVM numéro 145 janvier 1997 Page 188-189SVM numéro 145 janvier 1997 Page 190-191SVM numéro 145 janvier 1997 Page 192-193SVM numéro 145 janvier 1997 Page 194-195SVM numéro 145 janvier 1997 Page 196-197SVM numéro 145 janvier 1997 Page 198-199SVM numéro 145 janvier 1997 Page 200-201SVM numéro 145 janvier 1997 Page 202-203SVM numéro 145 janvier 1997 Page 204-205SVM numéro 145 janvier 1997 Page 206-207SVM numéro 145 janvier 1997 Page 208-209SVM numéro 145 janvier 1997 Page 210-211SVM numéro 145 janvier 1997 Page 212-213SVM numéro 145 janvier 1997 Page 214-215SVM numéro 145 janvier 1997 Page 216-217SVM numéro 145 janvier 1997 Page 218-219SVM numéro 145 janvier 1997 Page 220-221SVM numéro 145 janvier 1997 Page 222-223SVM numéro 145 janvier 1997 Page 224-225SVM numéro 145 janvier 1997 Page 226-227SVM numéro 145 janvier 1997 Page 228-229SVM numéro 145 janvier 1997 Page 230-231SVM numéro 145 janvier 1997 Page 232-233SVM numéro 145 janvier 1997 Page 234-235SVM numéro 145 janvier 1997 Page 236-237SVM numéro 145 janvier 1997 Page 238-239SVM numéro 145 janvier 1997 Page 240-241SVM numéro 145 janvier 1997 Page 242-243SVM numéro 145 janvier 1997 Page 244-245SVM numéro 145 janvier 1997 Page 246-247SVM numéro 145 janvier 1997 Page 248-249SVM numéro 145 janvier 1997 Page 250-251SVM numéro 145 janvier 1997 Page 252-253SVM numéro 145 janvier 1997 Page 254-255SVM numéro 145 janvier 1997 Page 256-257SVM numéro 145 janvier 1997 Page 258-259SVM numéro 145 janvier 1997 Page 260-261SVM numéro 145 janvier 1997 Page 262-263SVM numéro 145 janvier 1997 Page 264-265SVM numéro 145 janvier 1997 Page 266-267SVM numéro 145 janvier 1997 Page 268-269SVM numéro 145 janvier 1997 Page 270-271SVM numéro 145 janvier 1997 Page 272-273SVM numéro 145 janvier 1997 Page 274-275SVM numéro 145 janvier 1997 Page 276-277SVM numéro 145 janvier 1997 Page 278-279SVM numéro 145 janvier 1997 Page 280-281SVM numéro 145 janvier 1997 Page 282-283SVM numéro 145 janvier 1997 Page 284-285SVM numéro 145 janvier 1997 Page 286-287SVM numéro 145 janvier 1997 Page 288-289SVM numéro 145 janvier 1997 Page 290-291SVM numéro 145 janvier 1997 Page 292-293SVM numéro 145 janvier 1997 Page 294-295SVM numéro 145 janvier 1997 Page 296-297SVM numéro 145 janvier 1997 Page 298-299SVM numéro 145 janvier 1997 Page 300-301SVM numéro 145 janvier 1997 Page 302-303SVM numéro 145 janvier 1997 Page 304-305SVM numéro 145 janvier 1997 Page 306-307SVM numéro 145 janvier 1997 Page 308-309SVM numéro 145 janvier 1997 Page 310-311SVM numéro 145 janvier 1997 Page 312-313SVM numéro 145 janvier 1997 Page 314-315SVM numéro 145 janvier 1997 Page 316