SVM n°112 janvier 1994
SVM n°112 janvier 1994
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°112 de janvier 1994

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 276

  • Taille du fichier PDF : 277 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... les 100 produits de l'année.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 80 - 81  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
80 81
ESSAIS MATHIEU SOMMAIRE Ordinateurs Modulux 486 DV% ; 11 750 F TTC ***** Laser LP 486 DX2-66 17 800 F TTC ICL Ergolite DT 486 SX-25 8 300 F TTC **** Compaq1Prolinea MT-4/33S 13 250 F TTC *** Dell Dimension 425 8 950 F TTC **** Ambra Sprinta H 486 SX-25 9 100 F TTC T&T 486 SX-25 Win'Eco 8 700 F TrC **** Vobis 08.15 486 SX-2 7 300 F TTC ** Imprimante Olivetti JP-25C 2 600 F TTC, SVM JANVIER 1994 IBM PS/1 Multimedia Tout pour le spectacle ENVIRON 16 000 F TTC **** Le nouveau PS/1 modèle 2168-873 ne pourrait être qu'un PS/1 de plus. Mais en le baptisant "Multimedia", IBM met en avant ses grandes capacités audiovisuelles : affichage rapide, lecteur de CD-ROM livré avec six disques, carte sonore et enceintes, larges possibilités d'extension. Autant d'atouts qui en font une machine bien séduisante. PAR CHRISTOPHE BLANC je suis un PC en forme de mini-tour à base de 486 DX à 33 MHz. Je suis entièrement équipé pour le multimédia. Et, en plus, je ne coûte "que" 16 000 F TTC... Mon nom complet est IBM PS/1 2168-873, mais entre nous, appelez-moi PS/1 Multimedia. A ceux qui me reprochent un léger embonpoint, je répondrai que c'est parce que j'ai un coeur gros comme ça : je peux accueillir un 486 DX2-66 et un Overdrive Pentium, sept cartes d'extension ISA — en plus de la carte audio Sound Blaster 16 de Creative Labs dont la bonne fée IBM PS/1 Multimédia CONFIGURATION Processeur : 80486 DX. Horloge : 33 MHz. Mémoire vive : 4 Mo. Disque dur : 170 Mo. Lecteur de disquettes 1,44 Mo. Ecran : VGA couleur. Prix : 16 000 F TTC. 10,6 Processeur Coprocesseur Mémoire Affichage texte Affichage graphique Transfert disque Accès disque Système Compilation Fichier Windows Tableur Traitement de texte Musique m'a pourvu à la naissance —, trois périphériques de stockage demi-hauteur supplémentaires — au cas où mon disque dur de 170 Mo et mon lecteur de CD-ROM ne suffiraient pas —, et jusqu'à 64 Mo de mémoire vive ! Et puis, mon boîtier n'est pas celui de n'importe quel taïwanais, cela dit sans racisme : avec sa trappe de protection du lecteur de CD-ROM, ses ouïes d'aération latérales, sa clé de verrouillage du couvercle, il me confère un aspect solide et sérieux, pas désagréable. Normal pour un IBM, me direz-vous ? Malheureusement, il 0 100 200 100 101 90 143 74 72 72 87 58 106 113 99 Ordinateur de référence Compaq Desèpro 486/33L ne s'agit pas d'une constante dans la famille PS/1 : le boîtier de certains de mes aînés, en effet, ne fait pas honneur aux trois lettres bleues qui y figurent. Un champion pour l'affichage rapide Ce n'est pas pour rien que l'on m'a baptisé Multimedia. Car pour l'affichage, je suis champion : une carte vidéo intégrée sur bus local VESA, alimentée par un processeur graphique spécial pour Windows et pourvue de I Mo de mémoire vidéo, me permet d'afficher à toute vitesse 640 x 480 points en 16 millions de couleurs, et jusqu'à 1 024 x 768 points en 256 couleurs. Mon moniteur couleur est d'une qualité moyenne, c'est vrai ; mais il est livré avec un socle orientable grâce auquel chacun peut choisir l'angle de vue optimal. A cela s'ajoutent mes capacités vocales et musicales, conformes à ce que l'on peut attendre d'une carte audio de qualité CD avec ses
logiciels dédiés, et d'une paire d'enceintes de qualité. La Sound Blaster 16 est, en effet, comme son nom l'indique, une carte audio capable de numériser le son sur 16 bits à la fréquence de 44,1 KHz, chiffres conformes à la norme CDaudio. Elle comporte un petit synthétiseur pour sonoriser les jeux ou composer de la musique avec un logiciel à la norme Midi. On peut aussi, avec un petit microphone, enregistrer des annotations vocales ; puis, les inclure dans des documents Windows. Les enceintes (des Koss ou des Labtec) possèdent leur propre amplificateur alimenté par piles. Cela permet d'obtenir un niveau plus important que celui délivré par la carte. Six CD-ROM livrés en standard Mon lecteur de CD-ROM, un Matsushita double vitesse compatible CD-photo multi-sessions, est rapide, même s'il est pourvu d'une interface IDE (et non SCSI). Très ergonomique, il se manipule comme une platine laser de salon : on pousse un bouton, et la trappe s'ouvre doucement ; on pose le disque (CD-ROM, CDphoto ou disque compact audio) directement, sans l'insérer dans un caddy, et on pousse légèrement pour fermer. Pas moins de six CD-ROM m'accompagnent ; il y a les jeux Alone in the Dark (aventure), Stunt Island (acrobaties aériennes), ESS Mega (simulation de navette spatiale) et Battle Chess (échecs), ainsi qu'un catalogue contenant les références de plusieurs centaines de titres CD-ROM disponibles sur le marché, et un disque Photo Gallery. Ce disque, complété par le logiciel du même nom pré-installé sur mon disquerl r1 x111 imarnalimatimu frgsTireéṛ dur, est un CD-photo renfermant plusieurs dizaines de photographies numérisées. Avec Photo Gallery, on peut non seulement les visualiser sur l'écran, mais aussi les copier et les transformer avant de les utiliser dans d'autres logiciels. Mon disque dur est plutôt bien rempli. On y trouve tout d'abord MS-DOS 6.0, avec tous ses utilitaires intégrés : compression de données pour doubler la capacité des disques, protection anti-virus, récupération de fichiers détruits accidentellement, aide complète à l'écran. Je suis également livré avec Windows 3.1, assorti du didacticiel PS/l. Grâce à lui, je n'aurai plus de secrets pour vous : des notions de base de l'informatique jusqu'à l'emploi des outils les plus sophistiqués, il vous dit tout sur mon état-civil et la manière de m'utiliser. Un index est disponible pour obtenir des informations sur tel ou tel élément précis de mon système ; et un didacticiel spécial multimédia est également fourni. Le Bureau personnel, une exclusivité de la famille PS/I, vous per- dgità.d met de personnaliser le gestionnaire de programmes de Windows pour organiser le partage de mes ressources par plusieurs utilisateurs : un système de couleurs évitera à vos enfants de confondre les dossiers de jeux avec ceux contenant le rapport d'activité trimestriel que vous devez remettre après-demain à votre patron ! Quant à l'intégré Works pour Windows de Microsoft, en version 2.0, il vous permettra de commencer tout de suite à travailler : son traitement de texte, son gestionnaire de fichiers et son tableur vous rendront toutes sortes de services... en attendant l'installation éventuelle de logiciels plus puissants. Le rêve multimédia À un prix réaliste Globalement, je n'ai pas à rougir de mes performances : ma note de 10,6 obtenue au Standard SVM est correcte pour un 486 DX-33. Elle peut être encore améliorée par l'ajout de 128 ou 256 Ko de mémoire cache, mais d'abord, IBM n'en vend pas, et ensuite, il MM/Oen. IMMO OMM ESSAI MATÉRIEL/MM am. EN FORME DE MINI- TOUR, CE PS/1 MULTIMEDIA, LIVRÉ AVEC SIX CD-ROM, SE DÉFEND JUSTEMENT TRÈS BIEN DANS LE DOMAINE MUSICAL. ne faut pas en espérer un gain très important. Sur le plan commercial, comme IBM m'a intégré à sa nouvelle gamme PS/1 Série 5, on me trouve aussi bien dans les hypermarchés que chez les revendeurs spécialisés ; et je suis accompagné d'une assistance téléphonique permanente, gratuite pendant un an. Tous ces avantages, ces périphériques et ces logiciels relativisent mon prix de 13 500 F HT qui, sans précision, pourrait paraître un peu élevé pour un ordinateur domestique ! 1E1 IBM PS/1 MULTIMEDIA POUR L'affichage, les capacités d'extension, la qualité des périphériques multimédias. mima, Le prix un peu élevé, l'encombrement. Configuration testée : 4 Mo de mémoire vive, 170 Mo sur disque dur, lecteur de disquettes 1,44 Mo, lecteur de CD-ROM double vitesse, carte audio 16 bits et enceintes stéréo, écran VGA.frà : 16 000 F TTC. Configuration conseillée : ajouter 4 Mo de mémoire vive (+ 2 296 F), changer le disque dur pour un modèle de 250 Mo (+ 741 F). : 18 737 F TTC. JANVIER 1994 SVM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 112 janvier 1994 Page 1SVM numéro 112 janvier 1994 Page 2-3SVM numéro 112 janvier 1994 Page 4-5SVM numéro 112 janvier 1994 Page 6-7SVM numéro 112 janvier 1994 Page 8-9SVM numéro 112 janvier 1994 Page 10-11SVM numéro 112 janvier 1994 Page 12-13SVM numéro 112 janvier 1994 Page 14-15SVM numéro 112 janvier 1994 Page 16-17SVM numéro 112 janvier 1994 Page 18-19SVM numéro 112 janvier 1994 Page 20-21SVM numéro 112 janvier 1994 Page 22-23SVM numéro 112 janvier 1994 Page 24-25SVM numéro 112 janvier 1994 Page 26-27SVM numéro 112 janvier 1994 Page 28-29SVM numéro 112 janvier 1994 Page 30-31SVM numéro 112 janvier 1994 Page 32-33SVM numéro 112 janvier 1994 Page 34-35SVM numéro 112 janvier 1994 Page 36-37SVM numéro 112 janvier 1994 Page 38-39SVM numéro 112 janvier 1994 Page 40-41SVM numéro 112 janvier 1994 Page 42-43SVM numéro 112 janvier 1994 Page 44-45SVM numéro 112 janvier 1994 Page 46-47SVM numéro 112 janvier 1994 Page 48-49SVM numéro 112 janvier 1994 Page 50-51SVM numéro 112 janvier 1994 Page 52-53SVM numéro 112 janvier 1994 Page 54-55SVM numéro 112 janvier 1994 Page 56-57SVM numéro 112 janvier 1994 Page 58-59SVM numéro 112 janvier 1994 Page 60-61SVM numéro 112 janvier 1994 Page 62-63SVM numéro 112 janvier 1994 Page 64-65SVM numéro 112 janvier 1994 Page 66-67SVM numéro 112 janvier 1994 Page 68-69SVM numéro 112 janvier 1994 Page 70-71SVM numéro 112 janvier 1994 Page 72-73SVM numéro 112 janvier 1994 Page 74-75SVM numéro 112 janvier 1994 Page 76-77SVM numéro 112 janvier 1994 Page 78-79SVM numéro 112 janvier 1994 Page 80-81SVM numéro 112 janvier 1994 Page 82-83SVM numéro 112 janvier 1994 Page 84-85SVM numéro 112 janvier 1994 Page 86-87SVM numéro 112 janvier 1994 Page 88-89SVM numéro 112 janvier 1994 Page 90-91SVM numéro 112 janvier 1994 Page 92-93SVM numéro 112 janvier 1994 Page 94-95SVM numéro 112 janvier 1994 Page 96-97SVM numéro 112 janvier 1994 Page 98-99SVM numéro 112 janvier 1994 Page 100-101SVM numéro 112 janvier 1994 Page 102-103SVM numéro 112 janvier 1994 Page 104-105SVM numéro 112 janvier 1994 Page 106-107SVM numéro 112 janvier 1994 Page 108-109SVM numéro 112 janvier 1994 Page 110-111SVM numéro 112 janvier 1994 Page 112-113SVM numéro 112 janvier 1994 Page 114-115SVM numéro 112 janvier 1994 Page 116-117SVM numéro 112 janvier 1994 Page 118-119SVM numéro 112 janvier 1994 Page 120-121SVM numéro 112 janvier 1994 Page 122-123SVM numéro 112 janvier 1994 Page 124-125SVM numéro 112 janvier 1994 Page 126-127SVM numéro 112 janvier 1994 Page 128-129SVM numéro 112 janvier 1994 Page 130-131SVM numéro 112 janvier 1994 Page 132-133SVM numéro 112 janvier 1994 Page 134-135SVM numéro 112 janvier 1994 Page 136-137SVM numéro 112 janvier 1994 Page 138-139SVM numéro 112 janvier 1994 Page 140-141SVM numéro 112 janvier 1994 Page 142-143SVM numéro 112 janvier 1994 Page 144-145SVM numéro 112 janvier 1994 Page 146-147SVM numéro 112 janvier 1994 Page 148-149SVM numéro 112 janvier 1994 Page 150-151SVM numéro 112 janvier 1994 Page 152-153SVM numéro 112 janvier 1994 Page 154-155SVM numéro 112 janvier 1994 Page 156-157SVM numéro 112 janvier 1994 Page 158-159SVM numéro 112 janvier 1994 Page 160-161SVM numéro 112 janvier 1994 Page 162-163SVM numéro 112 janvier 1994 Page 164-165SVM numéro 112 janvier 1994 Page 166-167SVM numéro 112 janvier 1994 Page 168-169SVM numéro 112 janvier 1994 Page 170-171SVM numéro 112 janvier 1994 Page 172-173SVM numéro 112 janvier 1994 Page 174-175SVM numéro 112 janvier 1994 Page 176-177SVM numéro 112 janvier 1994 Page 178-179SVM numéro 112 janvier 1994 Page 180-181SVM numéro 112 janvier 1994 Page 182-183SVM numéro 112 janvier 1994 Page 184-185SVM numéro 112 janvier 1994 Page 186-187SVM numéro 112 janvier 1994 Page 188-189SVM numéro 112 janvier 1994 Page 190-191SVM numéro 112 janvier 1994 Page 192-193SVM numéro 112 janvier 1994 Page 194-195SVM numéro 112 janvier 1994 Page 196-197SVM numéro 112 janvier 1994 Page 198-199SVM numéro 112 janvier 1994 Page 200-201SVM numéro 112 janvier 1994 Page 202-203SVM numéro 112 janvier 1994 Page 204-205SVM numéro 112 janvier 1994 Page 206-207SVM numéro 112 janvier 1994 Page 208-209SVM numéro 112 janvier 1994 Page 210-211SVM numéro 112 janvier 1994 Page 212-213SVM numéro 112 janvier 1994 Page 214-215SVM numéro 112 janvier 1994 Page 216-217SVM numéro 112 janvier 1994 Page 218-219SVM numéro 112 janvier 1994 Page 220-221SVM numéro 112 janvier 1994 Page 222-223SVM numéro 112 janvier 1994 Page 224-225SVM numéro 112 janvier 1994 Page 226-227SVM numéro 112 janvier 1994 Page 228-229SVM numéro 112 janvier 1994 Page 230-231SVM numéro 112 janvier 1994 Page 232-233SVM numéro 112 janvier 1994 Page 234-235SVM numéro 112 janvier 1994 Page 236-237SVM numéro 112 janvier 1994 Page 238-239SVM numéro 112 janvier 1994 Page 240-241SVM numéro 112 janvier 1994 Page 242-243SVM numéro 112 janvier 1994 Page 244-245SVM numéro 112 janvier 1994 Page 246-247SVM numéro 112 janvier 1994 Page 248-249SVM numéro 112 janvier 1994 Page 250-251SVM numéro 112 janvier 1994 Page 252-253SVM numéro 112 janvier 1994 Page 254-255SVM numéro 112 janvier 1994 Page 256-257SVM numéro 112 janvier 1994 Page 258-259SVM numéro 112 janvier 1994 Page 260-261SVM numéro 112 janvier 1994 Page 262-263SVM numéro 112 janvier 1994 Page 264-265SVM numéro 112 janvier 1994 Page 266-267SVM numéro 112 janvier 1994 Page 268-269SVM numéro 112 janvier 1994 Page 270-271SVM numéro 112 janvier 1994 Page 272-273SVM numéro 112 janvier 1994 Page 274-275SVM numéro 112 janvier 1994 Page 276