SVM n°112 janvier 1994
SVM n°112 janvier 1994
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°112 de janvier 1994

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 276

  • Taille du fichier PDF : 277 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... les 100 produits de l'année.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 170 - 171  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
170 171
-% ! Six mois Wordperfect 5.2 pour Ils ne connaissaient pas Wordperfect pour DOS, et l'ont découvert lors de son arrivée dans le monde Windows. Leur avis sur la version 5.2 de ce traitement de texte ? Meilleure que la 5.1, mais pas encore parfaite. Aussi nos interlocuteurs attendent-ils déjà Wordperfect 6.0. PAR NATHALIE BOISSON LE LANGAGE DE MACROCOMMANDE ASSOCIÉ AU TRAITEMENT DE TEXTE A PERMIS A JEAN-PIERRE ADAMIAC DE DÉVELOPPER UNE APPLICATION DES PLUS SPÉCIFIQUES. SVM JANVIER 1994 "L'interface utilisateur est devenue vraiment graphique" Jean-Pierre Adamiac Chef de projet au Conseil d'État, Jean-Pierre Adamiac a utilisé Wordperfect 5.2 pour Windows... pour programmer. Il s'est en effet servi du langage de macro-commande intégré au logiciel pour écrire neuf mille lignes de commandes. L'opération lui a demandé plusieurs mois, mais Skipper est là : l'appli- cation est destinée à équiper tous les tribunaux administratifs français, soit vingt-six sites et plus de quatre cents postes de travail. Objectif : automatiser au maximum la gestion des dossiers de requêtes et notamment l'édition de pièces officielles telles que les avis d'audience, les rôles de séances ou les notifications de jugement, etc. Résultat, aujourd'hui, les dactylographes des tribunaux saisissent quelques éléments d'une requête — le nom des parties et l'objet du litige par exemple —, et le programme édite alors automatiquement les bons documents. "Le tout très facilement, tient à préciser Jean-Pierre Adamiac, car la simplicité est une des qualités de ce logiciel. En deux fois deux jours de formation, les personnes qui s'en servent ont appris à le maîtriser au point de réaliser des fusions de courrier et de fichiers de données. Les menus sont bien pla- cés et les fonctions présentes là où on les attend." Cependant, cette version de Wordperfect ne représente pas encore la panacée à ses yeux, "même si, insiste-t-il, de gros progrès ont été réalisés par rapport à la version 5.1". Dans le produit actuel, il déplore tout d'abord l'absence d'un glossaire ainsi que celle d'un didacticiel, deux éléments qu'il juge fondamentaux. "Pour ce qui est de la fonction glossaire, j'ai pu en développer une pour pallier cette carence. Mais en ce qui concerne le didacticiel, c'est plus difficile, et c'est vraiment dommage, car les utilisateurs se plongent rarement dans les documentations accompagnant les logiciels". Autre reproche : "Même si l'interface utilisateur est vraiment devenue graphique tant qu'il s'agit d'utiliser les fonctions bureautiques traditionnelles, il n'en va pas de même des outils de développement qui rappellent encore sérieusement le mode texte." Les possibilités d'échanges de données avec d'autres applications lui paraissent également insuffisantes. "Par exemple, si l'on importe un texte comportant des tableaux, on perd parfois les enrichissements. C'est ennuyeux : il faut recommencer le travail." Plus gênant encore, à son avis, Wordperfect 5.2 est client OLE, mais pas serveur OLE. Résultat, il est possible d'importer des objets issus d'autres logiciels, mais pas d'exporter le texte saisi dans le logiciel vers d'autres programmes. Est-ce à dire que Jean-Pierre Adamiac regrette son choix ? "Pas
avec Windows du tout, rétorque-t-il. D'abord, c'est tout de même ce produit qui offrait le meilleur rapport qualité/prix. Ensuite, depuis que Wordperfect s'est lancé dans l'aventure Windows, le logiciel est en progrès constants. Je l'ai découvert avec la version 5.1 à laquelle il manquait beaucoup de "La compatibilité avec Windows laisse à désirer" Sonia Branle Contrats type, documentations techniques, manuels pour les utilisateurs, lettres de rappel, polices, etc. Dans une société de courtage en assurance comme Leblanc de Nicolaï, les documents à éditer ne manquent pas. Autant dire que le choix du traitement de texte revêt une importance particulière. Il doit être simple à utiliser tout en disposant de la puissance nécessaire pour générer automatiquement des documents types. Dans le cas de cette société, le logiciel retenu devait présenter une troisième qualité : permettre les échanges d'informations entre les postes de travail sous Windows et un ordinateur de type AS/400 auxquels ils sont reliés. Chose que fait parfaitement Wordperfect 5.2 grâce à l'utilitaire Convert Perfect. Pour Sonia Branle, responsable bureautique chez Leblanc de Nicolaï, le logiciel convient parfaitement aux besoins de l'entreprise. Elle le connaît à deux titres : choses. La 5.2 me satisfait déjà nettement plus. Et j'ai vu la prochaine, la 6.0 : c'est une vraie merveille. D'ailleurs dès qu'elle sera disponible, les ordinateurs des tribunaux en seront équipés." A quand la 1AO (Justice assistée par ordinateur) grâce à Wordperfect ? d'abord parce qu'elle s'en sert fréquemment, ensuite parce qu'elle a formé ses collègues et vole à leur secours dès qu'ils rencontrent des problèmes. "Franchement, dit-elle, je le trouve aussi convivial que Winword (Word pour Windows). Son interface utilisateur est désormais bien adaptée à celle de l'environnement graphique de Microsoft, ce qui n'était pas le cas dans la version 5.1. On retrouve des menus déroulants et les boutons sur lesquels on clique. Tout se fait avec la souris et les tableaux, notamment, sont très simples à créer. Le système de pose des marges et des tabulations est enfantin à mettre en oeuvre, ces deux fonctions constituant le gros de l'utilisation d'un traitement de texte." "D'ailleurs, reprend-elle, les secrétaires n'ont eu aucun mal à s'y mettre et leur formation s'est déroulée sans problème. Pourtant, auparavant, elles travaillaient sur un autre traitement de texte, Word 5 pour DOS." Toutefois, elle non plus, EN TANT QUE RESPON- SABLE BUREAUTIQUE, SONIA BRANLE APPRÉ- CIE LA SIMPLICITÉ DE WORDPERFECT 5.2, NO- TAMMENT SA MAITRISE DES TABLEAUX. n'exempte pas Wordperfect 5.2 de reproches. "D'une façon générale, explique-t-elle, il n'est pas compatible avec Windows à cent pour cent. Parfois, des codes se créent de façon aléatoire, du moins sans raison apparente, et plantent le logiciel. Résultat, il faut retourner au gestionnaire de programmes de Windows et relancer le traitement de texte. Par ailleurs, quand nous importons des textes créés dans Word 5 pour DOS, nous ne les récupérons pas toujours en l'état car Wordperfect ne gère pas toutes les polices de Word. Plus grave encore, certains pilotes d'impression, comme celui de la Laserjet III, fonctionnent très mal. Là encore, il arrive qu'au moment où on lance une impression, le logiciel refuse d'un seul coup de fonctionner " Des imperfections qui n'entament toutefois pas sa confiance dans la philosophie générale de son traitement de texte qu'elle trouve largement suffisant pour les besoins de la société. D'ailleurs, chez Leblanc de Nicolaï, comme au Conseil d'État, on passera à la version 60 de Wordperfect pour Windows dès qu'elle sera disponible. WORDPERFECT 5.2 WORDPERFECT Configuration minimum : un PC 386 SX à 25 MHz, 4 Mo de mémoire vive, 10 Mo de disponible sur le disque dur. Souris recommandée. Environ : 4 200 F TTC. JANVIER 1994 SVM 0



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 112 janvier 1994 Page 1SVM numéro 112 janvier 1994 Page 2-3SVM numéro 112 janvier 1994 Page 4-5SVM numéro 112 janvier 1994 Page 6-7SVM numéro 112 janvier 1994 Page 8-9SVM numéro 112 janvier 1994 Page 10-11SVM numéro 112 janvier 1994 Page 12-13SVM numéro 112 janvier 1994 Page 14-15SVM numéro 112 janvier 1994 Page 16-17SVM numéro 112 janvier 1994 Page 18-19SVM numéro 112 janvier 1994 Page 20-21SVM numéro 112 janvier 1994 Page 22-23SVM numéro 112 janvier 1994 Page 24-25SVM numéro 112 janvier 1994 Page 26-27SVM numéro 112 janvier 1994 Page 28-29SVM numéro 112 janvier 1994 Page 30-31SVM numéro 112 janvier 1994 Page 32-33SVM numéro 112 janvier 1994 Page 34-35SVM numéro 112 janvier 1994 Page 36-37SVM numéro 112 janvier 1994 Page 38-39SVM numéro 112 janvier 1994 Page 40-41SVM numéro 112 janvier 1994 Page 42-43SVM numéro 112 janvier 1994 Page 44-45SVM numéro 112 janvier 1994 Page 46-47SVM numéro 112 janvier 1994 Page 48-49SVM numéro 112 janvier 1994 Page 50-51SVM numéro 112 janvier 1994 Page 52-53SVM numéro 112 janvier 1994 Page 54-55SVM numéro 112 janvier 1994 Page 56-57SVM numéro 112 janvier 1994 Page 58-59SVM numéro 112 janvier 1994 Page 60-61SVM numéro 112 janvier 1994 Page 62-63SVM numéro 112 janvier 1994 Page 64-65SVM numéro 112 janvier 1994 Page 66-67SVM numéro 112 janvier 1994 Page 68-69SVM numéro 112 janvier 1994 Page 70-71SVM numéro 112 janvier 1994 Page 72-73SVM numéro 112 janvier 1994 Page 74-75SVM numéro 112 janvier 1994 Page 76-77SVM numéro 112 janvier 1994 Page 78-79SVM numéro 112 janvier 1994 Page 80-81SVM numéro 112 janvier 1994 Page 82-83SVM numéro 112 janvier 1994 Page 84-85SVM numéro 112 janvier 1994 Page 86-87SVM numéro 112 janvier 1994 Page 88-89SVM numéro 112 janvier 1994 Page 90-91SVM numéro 112 janvier 1994 Page 92-93SVM numéro 112 janvier 1994 Page 94-95SVM numéro 112 janvier 1994 Page 96-97SVM numéro 112 janvier 1994 Page 98-99SVM numéro 112 janvier 1994 Page 100-101SVM numéro 112 janvier 1994 Page 102-103SVM numéro 112 janvier 1994 Page 104-105SVM numéro 112 janvier 1994 Page 106-107SVM numéro 112 janvier 1994 Page 108-109SVM numéro 112 janvier 1994 Page 110-111SVM numéro 112 janvier 1994 Page 112-113SVM numéro 112 janvier 1994 Page 114-115SVM numéro 112 janvier 1994 Page 116-117SVM numéro 112 janvier 1994 Page 118-119SVM numéro 112 janvier 1994 Page 120-121SVM numéro 112 janvier 1994 Page 122-123SVM numéro 112 janvier 1994 Page 124-125SVM numéro 112 janvier 1994 Page 126-127SVM numéro 112 janvier 1994 Page 128-129SVM numéro 112 janvier 1994 Page 130-131SVM numéro 112 janvier 1994 Page 132-133SVM numéro 112 janvier 1994 Page 134-135SVM numéro 112 janvier 1994 Page 136-137SVM numéro 112 janvier 1994 Page 138-139SVM numéro 112 janvier 1994 Page 140-141SVM numéro 112 janvier 1994 Page 142-143SVM numéro 112 janvier 1994 Page 144-145SVM numéro 112 janvier 1994 Page 146-147SVM numéro 112 janvier 1994 Page 148-149SVM numéro 112 janvier 1994 Page 150-151SVM numéro 112 janvier 1994 Page 152-153SVM numéro 112 janvier 1994 Page 154-155SVM numéro 112 janvier 1994 Page 156-157SVM numéro 112 janvier 1994 Page 158-159SVM numéro 112 janvier 1994 Page 160-161SVM numéro 112 janvier 1994 Page 162-163SVM numéro 112 janvier 1994 Page 164-165SVM numéro 112 janvier 1994 Page 166-167SVM numéro 112 janvier 1994 Page 168-169SVM numéro 112 janvier 1994 Page 170-171SVM numéro 112 janvier 1994 Page 172-173SVM numéro 112 janvier 1994 Page 174-175SVM numéro 112 janvier 1994 Page 176-177SVM numéro 112 janvier 1994 Page 178-179SVM numéro 112 janvier 1994 Page 180-181SVM numéro 112 janvier 1994 Page 182-183SVM numéro 112 janvier 1994 Page 184-185SVM numéro 112 janvier 1994 Page 186-187SVM numéro 112 janvier 1994 Page 188-189SVM numéro 112 janvier 1994 Page 190-191SVM numéro 112 janvier 1994 Page 192-193SVM numéro 112 janvier 1994 Page 194-195SVM numéro 112 janvier 1994 Page 196-197SVM numéro 112 janvier 1994 Page 198-199SVM numéro 112 janvier 1994 Page 200-201SVM numéro 112 janvier 1994 Page 202-203SVM numéro 112 janvier 1994 Page 204-205SVM numéro 112 janvier 1994 Page 206-207SVM numéro 112 janvier 1994 Page 208-209SVM numéro 112 janvier 1994 Page 210-211SVM numéro 112 janvier 1994 Page 212-213SVM numéro 112 janvier 1994 Page 214-215SVM numéro 112 janvier 1994 Page 216-217SVM numéro 112 janvier 1994 Page 218-219SVM numéro 112 janvier 1994 Page 220-221SVM numéro 112 janvier 1994 Page 222-223SVM numéro 112 janvier 1994 Page 224-225SVM numéro 112 janvier 1994 Page 226-227SVM numéro 112 janvier 1994 Page 228-229SVM numéro 112 janvier 1994 Page 230-231SVM numéro 112 janvier 1994 Page 232-233SVM numéro 112 janvier 1994 Page 234-235SVM numéro 112 janvier 1994 Page 236-237SVM numéro 112 janvier 1994 Page 238-239SVM numéro 112 janvier 1994 Page 240-241SVM numéro 112 janvier 1994 Page 242-243SVM numéro 112 janvier 1994 Page 244-245SVM numéro 112 janvier 1994 Page 246-247SVM numéro 112 janvier 1994 Page 248-249SVM numéro 112 janvier 1994 Page 250-251SVM numéro 112 janvier 1994 Page 252-253SVM numéro 112 janvier 1994 Page 254-255SVM numéro 112 janvier 1994 Page 256-257SVM numéro 112 janvier 1994 Page 258-259SVM numéro 112 janvier 1994 Page 260-261SVM numéro 112 janvier 1994 Page 262-263SVM numéro 112 janvier 1994 Page 264-265SVM numéro 112 janvier 1994 Page 266-267SVM numéro 112 janvier 1994 Page 268-269SVM numéro 112 janvier 1994 Page 270-271SVM numéro 112 janvier 1994 Page 272-273SVM numéro 112 janvier 1994 Page 274-275SVM numéro 112 janvier 1994 Page 276