SVM n°112 janvier 1994
SVM n°112 janvier 1994
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°112 de janvier 1994

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 276

  • Taille du fichier PDF : 277 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... les 100 produits de l'année.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 164 - 165  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
164 165
Notre gagnant : Arnaud Hasenfratz, pour son programme Occup. conçu pour répertorier les fichiers et connaître leur taille, le programme Occup dispose de quelques atouts majeurs. Primo, il opère de façon récursive, ce qui permet d'étendre le champ d'exploration non seulement au répertoire courant, mais aussi à tous ses sous et sous-sous répertoires. Il permet également d'utiliser les jokers classiques (? et *) dans le nom cherché et, encore plus séduisant, il collationne les tailles des fichiers répondant aux critères cherchés. En outre, l'affichage s'effectue sous la forme assez attractive d'une arborescence. Enfin, ce qui ne gâte tien, le programme source, assez facile à modifier ou à adapter à un autre langage, occupe juste un peu plus de I Ko. PROGRAMMATION Mieux que le Dir du DOS Les anciennes versions de DOS vivent toujours avec leurs lacunes, à la grande joie des amateurs de programmation sophistiquée... Tel notre gagnant du mois qui nous propose un utilitaire en C++ pour répertorier les programmes et connaître leur taille. La mise en œuvre du programme est très simple. Veut-on chercher l'emplacement occupé par tous les fichiers du disque ? 11 suffit de taper Occup, sans autre précision. Un disque ordinaire de 60 Mo est lu en treize secondes environ, ce qui est assez rapide compte tenu de l'affichage des arborescences. Veuton savoir la place libérée par l'effacement de tous les fichiers.Bak ? Tapez Occup *.Bak, et le tour est joué ! Pour copier un répertoire entier, par exemple Textes, sur une disquette, on se place dans ce répertoire et on inscrit Occup, ou bien Occup *.Txt pour sauver les seuls fichiers.Txt. On peut rediriger la sortie vers l'imprimante en saisissant la ligne : Occup nom de fichier > VOUS AUSSI, VOUS POUVEZ PARTICIPER À NOTRE CONCOURS PERMANENT DE PROGRAMMATION. IL VOUS SUFFIT D'ADRESSER UN LISTING COMPLET DE VOTRE PROGRAMME, UNE DISQUETTE, UN TEXTE DESCRIPTIF ET UNE PHOTO D'IDENTITÉ À : SVM. I, RUE DU COLONEL-PIERRE-AVIA, 75503 PARIS CEDEX 15. CHAQUE MOIS, UNE PRIME DE 2 000 F RÉCOMPENSERA LE GAGNANT. SVM JANVIER 1994 Le programme Occup pour IBM et compatibles #include 5 #include 1 #include 1/* OCCUP 1.0 Arnaud HASENFRATZ */1 int inden=0 ; 1 char *param ; 1 void indente01 int i ; 1 for(i=1 ; i<=inden ; i++) printf("") ; 1 11 void recurs(int *nfich,long *taille)1 struct ffblk entree ; 1 int done=findfirst("*.*",&entree,255) ; 1 *nfich=0 ; *taille=0 ; 1 while (! done)'if ((entree.ff_attrib & FA_DIREC) && entree.ff_name[0] ! ='.')1 intnf ; long tail ; S indente() ; 1 printf("% s\n", entree.ff_name) ; 1 PRN Et éviter le défilement d'écran avec : Occup I more Outre l'indispensable fonction Main, le programme fait appel à la fonction Indente qui permet de décaler les affichages des sous-répertoires à l'écran en affichant une barre verticale aux em- inden++ ; 1 chdir(entree.ff_name) ; 1 recurs(&nf,&tail) ; 1 chdir("..") ; S inden— ; 1 *nfich+=nf ; *taille+=tail ; 1 11 donefindnext(&entree) ; 1 1% done=findfirst(param,&entree, 255-FA_DIREC-FA_LABEL) ; 1 while (! done)1 { (*nfich)++ ; *taille+=entree.ff_fs e ; 1 done=findnext(&entree) ; l (91 indente() ; 1 printf("%i fichiers pli Ko\n",*nfich,*taille/1024) ; 9[/1 void main(int argcnt,char *argstr[]11 intnf ; 91 long tail ; S if (argcnt>1) param=argstr[1] ; else param="*.*" ; 1 printf("Place occupée par les fichiers% s dans le répertoire courant et ses\nsousrépertoires : \n.\n",param) ; recurs(&nf,&tail) ; 1 Le signe 1 indique un retour à la ligne. placements nécessaires, et à Recurs qui explore les répertoires (Findfirst et Findnext) en s'appelant elle-même. On aura intérêt à placer Occup dans un répertoire du Path (par exemple DOS) pour qu'il soit disponible en permanence. E]
Le nouveau Microsoft MS-DOS 6.2 n'a qu'ides défauts..1.1111111111111111%. C'est vrai, voici pourquoi : H a la folie des grandeurs : il double la capacité de votre disque dur. Grave cas pathologique, Microsoft MS-DOS 6.2 est totalement mythomane ; grâce à l'utilisation de DoubleSpace et grâce à sa nouvelle technologie de protection des données, représentée par ScanDisk et DoubleGuard, il vous permet de doubler la capacité de votre disque dur, tout en garantissant au maximum l'intégrité de vos informations. Il souffre de phobie sécuritaire : il met vos données sous haute surveillance. Avant d'être des outils puissants et conviviaux, ScanDisk et DoubleGuard sont surtout les symptômes d'une paranoïa critique. En effet, que votre disque dur présente des problèmes sous-jacents, que vous fassiez une mauvaise manipulation, ou que des programmes instables soient malencontreusement utilisés, ScanDisk et DoubleGuard vous permettent de prévenir, détecter et corriger d'éventuels problèmes, physiques ou logiques. Ces deux symptômes méritent d'être examinés en détail : ScanDisk : ScanDisk, nouvel utilitaire de MS-DOS 6.2, permet de détecter, diagnostiquer et corriger les erreurs logiques ou physiques survenant tant sur les lecteurs DoubleSpace que sur les disques non compressés. A la portée de tous, y compris les non-spécialistes, cet outil offre principalement les fonctionnalités suivantes : - Réparation des fichiers endommagés, - Réparation automatique des liens et des groupes croisés, - Analyse complète de surface du disque dur et réparation des problèmes rencontrés. DoubleGuard : Ce programme vérifie en permanence l'intégrité des données utilisées par DoubleSpace, afin que celles-ci ne soient pas endommagées par un logiciel tiers ou un programme résident instable. Il est totalement mégalo : déjà 15 millions d'utilisateurs ! 15 millions d'utilisateurs dans le monde ont déjà adopté MS-DOS 6 et reconnu ses nombreuses qualités ! Primé à plusieurs reprises, Microsoft MS-DOS 6.2 a totalement la grosse tête, à un tel point qu'il est aujourd'hui devenu indispensable aux utilisateurs désirant bénéficier de performances élevées. Il est très près de ses sous : il ne coûte que 490 F II`C* MS DOS 5.x ou antérieur. 490 F TTC" mise à jour à partir d'un Pour les possesseurs de MS DOS 6.0 mise à niveau vers MS DOS 6.2 pour 99 F TTC*. Ne s'installe que si MS DOS 6.0 est présent. Alors, qui oserait se plaindre des déséquilibres psychiques de Microsoft MS-DOS 6.2 ? Pour toutes informations, consultez notre documentation ou téléphonez Service Clients Microsoft France 16 (I) 69 29 II 11 Minitel 3616 Microsoft LES LOGICIELS QUI DONNENT DES AILES. Fax Info Service 16 (I) 69 29 11 55 Réf. 33 de vente Microso ft. EUR O FION. 6MA.',MOSUL COL/7111.41 S V M 01/94 - cercler r r" 61, dans connexion



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 112 janvier 1994 Page 1SVM numéro 112 janvier 1994 Page 2-3SVM numéro 112 janvier 1994 Page 4-5SVM numéro 112 janvier 1994 Page 6-7SVM numéro 112 janvier 1994 Page 8-9SVM numéro 112 janvier 1994 Page 10-11SVM numéro 112 janvier 1994 Page 12-13SVM numéro 112 janvier 1994 Page 14-15SVM numéro 112 janvier 1994 Page 16-17SVM numéro 112 janvier 1994 Page 18-19SVM numéro 112 janvier 1994 Page 20-21SVM numéro 112 janvier 1994 Page 22-23SVM numéro 112 janvier 1994 Page 24-25SVM numéro 112 janvier 1994 Page 26-27SVM numéro 112 janvier 1994 Page 28-29SVM numéro 112 janvier 1994 Page 30-31SVM numéro 112 janvier 1994 Page 32-33SVM numéro 112 janvier 1994 Page 34-35SVM numéro 112 janvier 1994 Page 36-37SVM numéro 112 janvier 1994 Page 38-39SVM numéro 112 janvier 1994 Page 40-41SVM numéro 112 janvier 1994 Page 42-43SVM numéro 112 janvier 1994 Page 44-45SVM numéro 112 janvier 1994 Page 46-47SVM numéro 112 janvier 1994 Page 48-49SVM numéro 112 janvier 1994 Page 50-51SVM numéro 112 janvier 1994 Page 52-53SVM numéro 112 janvier 1994 Page 54-55SVM numéro 112 janvier 1994 Page 56-57SVM numéro 112 janvier 1994 Page 58-59SVM numéro 112 janvier 1994 Page 60-61SVM numéro 112 janvier 1994 Page 62-63SVM numéro 112 janvier 1994 Page 64-65SVM numéro 112 janvier 1994 Page 66-67SVM numéro 112 janvier 1994 Page 68-69SVM numéro 112 janvier 1994 Page 70-71SVM numéro 112 janvier 1994 Page 72-73SVM numéro 112 janvier 1994 Page 74-75SVM numéro 112 janvier 1994 Page 76-77SVM numéro 112 janvier 1994 Page 78-79SVM numéro 112 janvier 1994 Page 80-81SVM numéro 112 janvier 1994 Page 82-83SVM numéro 112 janvier 1994 Page 84-85SVM numéro 112 janvier 1994 Page 86-87SVM numéro 112 janvier 1994 Page 88-89SVM numéro 112 janvier 1994 Page 90-91SVM numéro 112 janvier 1994 Page 92-93SVM numéro 112 janvier 1994 Page 94-95SVM numéro 112 janvier 1994 Page 96-97SVM numéro 112 janvier 1994 Page 98-99SVM numéro 112 janvier 1994 Page 100-101SVM numéro 112 janvier 1994 Page 102-103SVM numéro 112 janvier 1994 Page 104-105SVM numéro 112 janvier 1994 Page 106-107SVM numéro 112 janvier 1994 Page 108-109SVM numéro 112 janvier 1994 Page 110-111SVM numéro 112 janvier 1994 Page 112-113SVM numéro 112 janvier 1994 Page 114-115SVM numéro 112 janvier 1994 Page 116-117SVM numéro 112 janvier 1994 Page 118-119SVM numéro 112 janvier 1994 Page 120-121SVM numéro 112 janvier 1994 Page 122-123SVM numéro 112 janvier 1994 Page 124-125SVM numéro 112 janvier 1994 Page 126-127SVM numéro 112 janvier 1994 Page 128-129SVM numéro 112 janvier 1994 Page 130-131SVM numéro 112 janvier 1994 Page 132-133SVM numéro 112 janvier 1994 Page 134-135SVM numéro 112 janvier 1994 Page 136-137SVM numéro 112 janvier 1994 Page 138-139SVM numéro 112 janvier 1994 Page 140-141SVM numéro 112 janvier 1994 Page 142-143SVM numéro 112 janvier 1994 Page 144-145SVM numéro 112 janvier 1994 Page 146-147SVM numéro 112 janvier 1994 Page 148-149SVM numéro 112 janvier 1994 Page 150-151SVM numéro 112 janvier 1994 Page 152-153SVM numéro 112 janvier 1994 Page 154-155SVM numéro 112 janvier 1994 Page 156-157SVM numéro 112 janvier 1994 Page 158-159SVM numéro 112 janvier 1994 Page 160-161SVM numéro 112 janvier 1994 Page 162-163SVM numéro 112 janvier 1994 Page 164-165SVM numéro 112 janvier 1994 Page 166-167SVM numéro 112 janvier 1994 Page 168-169SVM numéro 112 janvier 1994 Page 170-171SVM numéro 112 janvier 1994 Page 172-173SVM numéro 112 janvier 1994 Page 174-175SVM numéro 112 janvier 1994 Page 176-177SVM numéro 112 janvier 1994 Page 178-179SVM numéro 112 janvier 1994 Page 180-181SVM numéro 112 janvier 1994 Page 182-183SVM numéro 112 janvier 1994 Page 184-185SVM numéro 112 janvier 1994 Page 186-187SVM numéro 112 janvier 1994 Page 188-189SVM numéro 112 janvier 1994 Page 190-191SVM numéro 112 janvier 1994 Page 192-193SVM numéro 112 janvier 1994 Page 194-195SVM numéro 112 janvier 1994 Page 196-197SVM numéro 112 janvier 1994 Page 198-199SVM numéro 112 janvier 1994 Page 200-201SVM numéro 112 janvier 1994 Page 202-203SVM numéro 112 janvier 1994 Page 204-205SVM numéro 112 janvier 1994 Page 206-207SVM numéro 112 janvier 1994 Page 208-209SVM numéro 112 janvier 1994 Page 210-211SVM numéro 112 janvier 1994 Page 212-213SVM numéro 112 janvier 1994 Page 214-215SVM numéro 112 janvier 1994 Page 216-217SVM numéro 112 janvier 1994 Page 218-219SVM numéro 112 janvier 1994 Page 220-221SVM numéro 112 janvier 1994 Page 222-223SVM numéro 112 janvier 1994 Page 224-225SVM numéro 112 janvier 1994 Page 226-227SVM numéro 112 janvier 1994 Page 228-229SVM numéro 112 janvier 1994 Page 230-231SVM numéro 112 janvier 1994 Page 232-233SVM numéro 112 janvier 1994 Page 234-235SVM numéro 112 janvier 1994 Page 236-237SVM numéro 112 janvier 1994 Page 238-239SVM numéro 112 janvier 1994 Page 240-241SVM numéro 112 janvier 1994 Page 242-243SVM numéro 112 janvier 1994 Page 244-245SVM numéro 112 janvier 1994 Page 246-247SVM numéro 112 janvier 1994 Page 248-249SVM numéro 112 janvier 1994 Page 250-251SVM numéro 112 janvier 1994 Page 252-253SVM numéro 112 janvier 1994 Page 254-255SVM numéro 112 janvier 1994 Page 256-257SVM numéro 112 janvier 1994 Page 258-259SVM numéro 112 janvier 1994 Page 260-261SVM numéro 112 janvier 1994 Page 262-263SVM numéro 112 janvier 1994 Page 264-265SVM numéro 112 janvier 1994 Page 266-267SVM numéro 112 janvier 1994 Page 268-269SVM numéro 112 janvier 1994 Page 270-271SVM numéro 112 janvier 1994 Page 272-273SVM numéro 112 janvier 1994 Page 274-275SVM numéro 112 janvier 1994 Page 276