SVM n°112 janvier 1994
SVM n°112 janvier 1994
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°112 de janvier 1994

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 276

  • Taille du fichier PDF : 277 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... les 100 produits de l'année.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 120 - 121  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
120 121
ESSAIS LOGICIELS SOMMAIRE Environ 1 760 F TTC Environ 1 950 F TTC * Environ 1 170 F TTC Environ 3 000 F TTC Utilitaire Environ 600 F TTC Comptabilité Environ 2 350 F TTC Gestion personnelle Environ 490 F TTC *- langues étrangères appliquées Environ 1 120 F TTC SVM JANVIER 1994 Word 6, Wordperfect 6, Les forts Une nouvelle version de Word pour Windows, une autre de Wordperfect... il n'en fallait pas plus pour piquer notre curiosité ! Ainsi, Ami Pro, dans sa version actuelle, tiendrait-il encore la comparaison ? Et quel traitement de texte détient aujourd'hui la palme de la simplicité d'utilisation ? C'est ce que nous avons voulu savoir. Et après confrontation, c'est Word 6 qui monte tout en haut du podium. PAR FRANÇOIS DUPIN ET PATRICK ZÉMOUR Envoyer un courrier Rédiger sa thèse de fin d'étude Composer un petit journal Note globale La compétition est ouverte. Et elle se déroule sous les couleurs de Windows, en quatre épreuves bien distinctes. Les concurrents au départ sont Word 6, Wordperfect 6 et Ami Pro 3. De vrais spécialistes du traitement de texte, qui se jouent haut la main des mailing, thèse, bulletin d'informations, et même des figures libres que nous leur avons infligés. Mais chacun, bien sûr, ayant ses points forts et ses points faibles. Au fil des versions, ils ont acquis à peu près la même envergure. En plus des classiques fonctions de traitement du texte s'ajoutent des missions plus ou moins originales, ou du moins réservées à quelques grands ténors. Citons, pêle-mêle, la conception d'équations mathématiques, le calcul dans les tableaux, le dessin en mode vecto- riel, la création de graphes, la correction grammaticale ou l'automatisation de tâches répétitives à l'aide d'un véritable langage de macro-commandes proche du Basic. Ami Pro autant que Word et Wordperfect maîtrisent déjà ces tâches, avec plus ou moins de bonheur. Et — on ne saurait s'en plaindre — la vive concurrence qui les oppose rend leurs concepteurs très inventifs. But avoué : apporter non seulement de nouveaux outils simplificateurs, mais aussi rendre plus simples les fonctions déjà existantes. Vaste programme, que nous allons juger sur pièce. N'oublions pas également que les trois rivaux font chacun partie d'offres groupées, celles-ci particulièrement avantageuses sur le plan financier. Si l'on compte acquérir, par la suite, un tableur ou un gestionnaire de bases de don- WORD'O WORDPERFECT no nées, mieux vaut s'y intéresser maintenant. Mais pour l'heure, seul Lotus peut se targuer d'une véritable cohérence entre les interfaces des logiciels contenus dans son offre Smartsuite : elles portent toutes sa griffe. Microsoft pourra cependant bientôt entonner le même refrain avec la sortie prévue fin janvier d'Excel 5 et de Powerpoint 4, qui offriront nombre de facilités pour travailler de concert avec Word 6. La guerre des géants américains Mais revenons aux traitements de texte... Et avant de passer aux choses sérieuses, présentons tout de même brièvement nos candidats. Avec, honneur au vainqueur, tout d'abord Word 6. Tout droit sorti des cartons du géant américain Microsoft, il succède à Word 2, le numéro un du traitement de texte pour Windows. Pourquoi ce saut de version de 2 à 6 ? Parce que la sixième évolution de Word pour Macintosh, que l'on attend toujours, devrait être strictement identique à celle pour Windows. C'est là l'un des gros points forts du logiciel, qui n'a pas d'équiva-
Ami Pro 3 en texte lent chez ses concurrents (notons que le tableur Excel présente déjà une interface en tous points similaire entre les deux environnements). Word 6 a déjà fait l'objet d'un article dans SVM n°108. Précisons seulement qu'il s'impose ici surtout grâce à sa relative facilité d'utilisation, ce qui ne signifie pas pour autant que l'on parvienne toujours à le maîtriser sans effort. Deuxième sur notre podium, Wordperfect 6 est également une production d'un autre géant américain, Wordperfect Corporation - en un mot, Wordperfect. Celuici couvre, en fait une gamme de logiciels destinés au travail individuel et de groupe. Or, Wordperfect a gâté ses utilisateurs, actuels et futurs, en signant une bien belle version de son traitement de texte, lequel n'offre pas moins de barres de boutons et d'icônes que Word 6. Une belle version, mais gourmande aussi. Car côté disque dur, Wordperfect 6 est très expansif : 30 Mo lui sont nécessaires s'il installe toutes ses options (contre déjà 25 Mo pour Word). De plus, il réclame huit bons méga-octets de mémoire vive pour fonctionner agréablement. Avec 4 Mo seulement, on risque donc bien de pester plus MAIS COMBIEN COÛTE UN TRAITEMENT DE TEXTE ? COMPARATIF LOGICIELS souvent qu'on ne travaille. Un élément qui a son importance ; et un handicap certain pour le logiciel, qui obligera à gonfler la plupart des machines. Handicap cependant temporaire car les plus récents logiciels ayant tendance à Si nos compétiteurs affichent officiellement un prix public de 3 à 4 000 francs hors taxe, dans les boutiques, on pourra les acquérir pour une somme bien plus raisonnable. Car si les éditeurs continuent, certes, d'afficher un prix "catalogue", ils finissent par avouer du bout des lèvres que la majorité des produits vendus le sont avec d'importantes remises. Bref, aujourd'hui, il faudrait être bien candide pour payer le prix fort ! Le vrai prix des logiciels - celui de la rue, donc - se situe plutôt aux alentours de 2 800 F TTC, voire beaucoup moins. Car d'un revendeur à l'autre, les tarifs pratiqués varient parfois de plusieurs centaines de francs : pour s'offrir un Word ou un Wordperfect, on aura donc tout intérêt à mettre les boutiques en concurrence... Autre opportunité : la mise à jour. L'opération consiste à échanger une ancienne version du logiciel contre la plus récente - ici, pour moins de 1000 francs. S'il s'agit d'un ancien logiciel de même catégorie (toujours un traitement de texte) mais portant la griffe d'un autre éditeur, la mise à jour est dite "concurrentielle". Dans les deux cas, l'acquéreur doit, en principe, prouver qu'il possède déjà un traF tement de texte. En principe seulement. Car les éditeurs laissent désormais le soin au revendeur de s'en assurer, la plupart sans réclamer les justificatifs. Au pire, donc, si le revendeur se montre très à cheval sur les principes, on pourra toujours s'offrir un petit traitement de texte à moins de 500 francs, puis, facture en main, profiter de la mise à jour concurrentielle pour s'offrir un poids lourd... Rusé, non ? JANVIER 1994 SVM



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 112 janvier 1994 Page 1SVM numéro 112 janvier 1994 Page 2-3SVM numéro 112 janvier 1994 Page 4-5SVM numéro 112 janvier 1994 Page 6-7SVM numéro 112 janvier 1994 Page 8-9SVM numéro 112 janvier 1994 Page 10-11SVM numéro 112 janvier 1994 Page 12-13SVM numéro 112 janvier 1994 Page 14-15SVM numéro 112 janvier 1994 Page 16-17SVM numéro 112 janvier 1994 Page 18-19SVM numéro 112 janvier 1994 Page 20-21SVM numéro 112 janvier 1994 Page 22-23SVM numéro 112 janvier 1994 Page 24-25SVM numéro 112 janvier 1994 Page 26-27SVM numéro 112 janvier 1994 Page 28-29SVM numéro 112 janvier 1994 Page 30-31SVM numéro 112 janvier 1994 Page 32-33SVM numéro 112 janvier 1994 Page 34-35SVM numéro 112 janvier 1994 Page 36-37SVM numéro 112 janvier 1994 Page 38-39SVM numéro 112 janvier 1994 Page 40-41SVM numéro 112 janvier 1994 Page 42-43SVM numéro 112 janvier 1994 Page 44-45SVM numéro 112 janvier 1994 Page 46-47SVM numéro 112 janvier 1994 Page 48-49SVM numéro 112 janvier 1994 Page 50-51SVM numéro 112 janvier 1994 Page 52-53SVM numéro 112 janvier 1994 Page 54-55SVM numéro 112 janvier 1994 Page 56-57SVM numéro 112 janvier 1994 Page 58-59SVM numéro 112 janvier 1994 Page 60-61SVM numéro 112 janvier 1994 Page 62-63SVM numéro 112 janvier 1994 Page 64-65SVM numéro 112 janvier 1994 Page 66-67SVM numéro 112 janvier 1994 Page 68-69SVM numéro 112 janvier 1994 Page 70-71SVM numéro 112 janvier 1994 Page 72-73SVM numéro 112 janvier 1994 Page 74-75SVM numéro 112 janvier 1994 Page 76-77SVM numéro 112 janvier 1994 Page 78-79SVM numéro 112 janvier 1994 Page 80-81SVM numéro 112 janvier 1994 Page 82-83SVM numéro 112 janvier 1994 Page 84-85SVM numéro 112 janvier 1994 Page 86-87SVM numéro 112 janvier 1994 Page 88-89SVM numéro 112 janvier 1994 Page 90-91SVM numéro 112 janvier 1994 Page 92-93SVM numéro 112 janvier 1994 Page 94-95SVM numéro 112 janvier 1994 Page 96-97SVM numéro 112 janvier 1994 Page 98-99SVM numéro 112 janvier 1994 Page 100-101SVM numéro 112 janvier 1994 Page 102-103SVM numéro 112 janvier 1994 Page 104-105SVM numéro 112 janvier 1994 Page 106-107SVM numéro 112 janvier 1994 Page 108-109SVM numéro 112 janvier 1994 Page 110-111SVM numéro 112 janvier 1994 Page 112-113SVM numéro 112 janvier 1994 Page 114-115SVM numéro 112 janvier 1994 Page 116-117SVM numéro 112 janvier 1994 Page 118-119SVM numéro 112 janvier 1994 Page 120-121SVM numéro 112 janvier 1994 Page 122-123SVM numéro 112 janvier 1994 Page 124-125SVM numéro 112 janvier 1994 Page 126-127SVM numéro 112 janvier 1994 Page 128-129SVM numéro 112 janvier 1994 Page 130-131SVM numéro 112 janvier 1994 Page 132-133SVM numéro 112 janvier 1994 Page 134-135SVM numéro 112 janvier 1994 Page 136-137SVM numéro 112 janvier 1994 Page 138-139SVM numéro 112 janvier 1994 Page 140-141SVM numéro 112 janvier 1994 Page 142-143SVM numéro 112 janvier 1994 Page 144-145SVM numéro 112 janvier 1994 Page 146-147SVM numéro 112 janvier 1994 Page 148-149SVM numéro 112 janvier 1994 Page 150-151SVM numéro 112 janvier 1994 Page 152-153SVM numéro 112 janvier 1994 Page 154-155SVM numéro 112 janvier 1994 Page 156-157SVM numéro 112 janvier 1994 Page 158-159SVM numéro 112 janvier 1994 Page 160-161SVM numéro 112 janvier 1994 Page 162-163SVM numéro 112 janvier 1994 Page 164-165SVM numéro 112 janvier 1994 Page 166-167SVM numéro 112 janvier 1994 Page 168-169SVM numéro 112 janvier 1994 Page 170-171SVM numéro 112 janvier 1994 Page 172-173SVM numéro 112 janvier 1994 Page 174-175SVM numéro 112 janvier 1994 Page 176-177SVM numéro 112 janvier 1994 Page 178-179SVM numéro 112 janvier 1994 Page 180-181SVM numéro 112 janvier 1994 Page 182-183SVM numéro 112 janvier 1994 Page 184-185SVM numéro 112 janvier 1994 Page 186-187SVM numéro 112 janvier 1994 Page 188-189SVM numéro 112 janvier 1994 Page 190-191SVM numéro 112 janvier 1994 Page 192-193SVM numéro 112 janvier 1994 Page 194-195SVM numéro 112 janvier 1994 Page 196-197SVM numéro 112 janvier 1994 Page 198-199SVM numéro 112 janvier 1994 Page 200-201SVM numéro 112 janvier 1994 Page 202-203SVM numéro 112 janvier 1994 Page 204-205SVM numéro 112 janvier 1994 Page 206-207SVM numéro 112 janvier 1994 Page 208-209SVM numéro 112 janvier 1994 Page 210-211SVM numéro 112 janvier 1994 Page 212-213SVM numéro 112 janvier 1994 Page 214-215SVM numéro 112 janvier 1994 Page 216-217SVM numéro 112 janvier 1994 Page 218-219SVM numéro 112 janvier 1994 Page 220-221SVM numéro 112 janvier 1994 Page 222-223SVM numéro 112 janvier 1994 Page 224-225SVM numéro 112 janvier 1994 Page 226-227SVM numéro 112 janvier 1994 Page 228-229SVM numéro 112 janvier 1994 Page 230-231SVM numéro 112 janvier 1994 Page 232-233SVM numéro 112 janvier 1994 Page 234-235SVM numéro 112 janvier 1994 Page 236-237SVM numéro 112 janvier 1994 Page 238-239SVM numéro 112 janvier 1994 Page 240-241SVM numéro 112 janvier 1994 Page 242-243SVM numéro 112 janvier 1994 Page 244-245SVM numéro 112 janvier 1994 Page 246-247SVM numéro 112 janvier 1994 Page 248-249SVM numéro 112 janvier 1994 Page 250-251SVM numéro 112 janvier 1994 Page 252-253SVM numéro 112 janvier 1994 Page 254-255SVM numéro 112 janvier 1994 Page 256-257SVM numéro 112 janvier 1994 Page 258-259SVM numéro 112 janvier 1994 Page 260-261SVM numéro 112 janvier 1994 Page 262-263SVM numéro 112 janvier 1994 Page 264-265SVM numéro 112 janvier 1994 Page 266-267SVM numéro 112 janvier 1994 Page 268-269SVM numéro 112 janvier 1994 Page 270-271SVM numéro 112 janvier 1994 Page 272-273SVM numéro 112 janvier 1994 Page 274-275SVM numéro 112 janvier 1994 Page 276