SVM n°112 janvier 1994
SVM n°112 janvier 1994
  • Prix facial : 25 F

  • Parution : n°112 de janvier 1994

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Excelsior Publications

  • Format : (204 x 280) mm

  • Nombre de pages : 276

  • Taille du fichier PDF : 277 Mo

  • Dans ce numéro : dossier... les 100 produits de l'année.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 114 - 115  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
114 115
MISE À JOUR Allons bon. Microsoft lance, coup sur coup, deux logiciels capables, paraît-il, de rendre les ordinateurs compatibles IBM plus rapides et plus fiables. Le nom de ces petits bijoux : MS-DOS 6.2, successeur du tout jeune système d'exploitation MS- DOS 6.0, et Windows pour Workgroup 3.11, une nouvelle évolution de l'interface graphique qui permet à plusieurs utilisateurs de partager leurs disques et imprimantes. Selon Microsoft, cette version 3.11 serait, en réseau ou pas, "le meilleur Windows qui soit pour le poste bureautique' : Alors, MS-DOS 6.2... indispensable ? Et Workgroup 3.11 ? Avec ou sans ? Verdict. sVM voulait en avoir le coeur net. MS-DOS 6.2 et Windows pour Workgroup 3.11 constituent-ils aujourd'hui, comme le soutient Microsoft, le couple idéal pour doper les performances des PC et rendre leur fonctionnement plus fiable ? Après vérification, nous serons moins catégoriques. Certes - nous y reviendrons plus loin - les nouveaux outils de MS-DOS 6.2 garantissent une plus grande fiabilité des informations gardées en mémoire vive et sur disque dur ; à ce titre, ces outils s'avèrent presque indispensables, au moins pour les actuels possesseurs de MS-DOS 6.0. Mais Windows pour Workgroup 3.11 nous a laissé sur notre faim. Selon son concepteur, le logiciel apporte un gain de performances 112 SVM JANVIER 1994 de plus de 100% lors des échanges d'informations à travers un réseau local, et de 50% durant les accès au disque dur. C'est cette dernière affirmation qui a piqué notre curiosité. Même si l'on n'a pas l'intention de relier son ordinateur à un réseau local, Workgroup 3.11 - comme on l'appelle déjà - a de quoi laisser rêveur... Dans les faits, les gains de performances obtenus sont réels, mais pas suffisamment notables à notre goût pour justifier un "passage obligé". Windows pour Workgroup 3.11 (SVM n i 10) succède à la version 3.1, qui permettait déjà à plusieurs utilisateurs reliés en réseau local de partager disques durs, modems et imprimantes. La procédure d'installation prévoit désormais le cas d'un ordinateur isolé. L'interface graphique est strictement la même que celle de Windows 3.1, et une poignée d'applications complète cette version réseau, dont Schedule+, un agenda sophistiqué pour planifier ses rendez-vous. Côté technique, le logiciel requiert un processeur 386 SX au minimum. En plus du gestionnaire de disque 32 bits déjà inclus dans Windows (pour accéder au fichier d'échange), il bénéficie d'un gestionnaire de fichiers 32 bits ultrarapide. Ce dernier fait toute la différence. Pour tester ses performances, nous avons notamment choisi deux ordinateurs strictement identiques, des IPC Dynasty, l'un équipé de Windows 3.1, l'autre d'une préversion française de Workgroup 3.11 (datée de novembre). Les
J' ? MISE À Joli MS-DOS 6.2 & WINDOWS POUR WORKGROUP 3.11 Delosirelvsilref AkAmmulPAR FRANÇOIS DUPIN ET PATRICK ZÉMOUR PC étaient configurés avec 4 Mo, puis avec 8 Mo de mémoire vive. Et nous avons comparé. Notre batterie de tests comprenait Word, Excel, Paradox pour Windows et quelques autres applications de bureautique. Conclusion : même si les temps d'accès au disque dur sont parfois sensiblement réduits, cela ne signifie pas que les applications elles-mêmes profiteront d'une accélération équivalente. Loin s'en faut. Encore faut-il préciser qu'en lecture pure, Workgroup 3.11 n'est pas toujours plus rapide que son aîné. Les techniciens de Microsoft nous l'ont d'ailleurs confirmé, il se révèle plus véloce durant l'écriture de fichiers que pendant la lecture ! Dommage, car en informatique, on lit plus souvent qu'on écrit... Et donc, pas de temps gagné au chargement des applications. De même, plusieurs requêtes effectuées avec Paradox n'ont pas montré de gain significatif. En revanche, nous avons constaté que l'enregistrement de (gros) fichiers bénéficiait effectivement de la technologie 32 bits. Exemples parmi d'autres : la copie d'un fichier de 5 Mo prenait 17 secondes avec Workgroup, contre 29 avec Windows 3.1 ; l'enregistrement d'une énorme feuille de calcul Excel durait 26 s contre 39 ; l'import d'une grosse table dans Paradox prenait 28 s contre 41. Mais Workgroup occupe aussi plus de place en mémoire ; avec 4 Mo de mémoire vive, il oblige les applications à se décharger plus tôt sur disque, et sans doute perd-on d'un côté un peu de ce que l'on gagne de l'autre. Autres restrictions : on ne profite de l'accès aux fichiers en mode 32 bits que si l'on dispose d'un gestionnaire de disques Western Digital ou compatible (la ligne Device= wdctrl doit être présente dans le fichier System.ini) ; et sur un disque compressé, cet accès n'est possible qu'avec MS-DOS 6.2. Avec les périphériques SCSI, on ne profite toujours pas de l'accès au disque en mode 32 bits, mais le système de gestion de fichiers 32 bits peut être ou non activé. Lorsqu'il l'était, avec deux ordinateurs équipés d'un contrôleur SCSI, la gestion des fichiers devenait deux fois plus longue ! Bref, Workgroup 3.11 n'est pas incontournable pour un poste isolé. Il nous semble préférable de n'envisager la solu- JANVIER 1994 SVM 113



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


SVM numéro 112 janvier 1994 Page 1SVM numéro 112 janvier 1994 Page 2-3SVM numéro 112 janvier 1994 Page 4-5SVM numéro 112 janvier 1994 Page 6-7SVM numéro 112 janvier 1994 Page 8-9SVM numéro 112 janvier 1994 Page 10-11SVM numéro 112 janvier 1994 Page 12-13SVM numéro 112 janvier 1994 Page 14-15SVM numéro 112 janvier 1994 Page 16-17SVM numéro 112 janvier 1994 Page 18-19SVM numéro 112 janvier 1994 Page 20-21SVM numéro 112 janvier 1994 Page 22-23SVM numéro 112 janvier 1994 Page 24-25SVM numéro 112 janvier 1994 Page 26-27SVM numéro 112 janvier 1994 Page 28-29SVM numéro 112 janvier 1994 Page 30-31SVM numéro 112 janvier 1994 Page 32-33SVM numéro 112 janvier 1994 Page 34-35SVM numéro 112 janvier 1994 Page 36-37SVM numéro 112 janvier 1994 Page 38-39SVM numéro 112 janvier 1994 Page 40-41SVM numéro 112 janvier 1994 Page 42-43SVM numéro 112 janvier 1994 Page 44-45SVM numéro 112 janvier 1994 Page 46-47SVM numéro 112 janvier 1994 Page 48-49SVM numéro 112 janvier 1994 Page 50-51SVM numéro 112 janvier 1994 Page 52-53SVM numéro 112 janvier 1994 Page 54-55SVM numéro 112 janvier 1994 Page 56-57SVM numéro 112 janvier 1994 Page 58-59SVM numéro 112 janvier 1994 Page 60-61SVM numéro 112 janvier 1994 Page 62-63SVM numéro 112 janvier 1994 Page 64-65SVM numéro 112 janvier 1994 Page 66-67SVM numéro 112 janvier 1994 Page 68-69SVM numéro 112 janvier 1994 Page 70-71SVM numéro 112 janvier 1994 Page 72-73SVM numéro 112 janvier 1994 Page 74-75SVM numéro 112 janvier 1994 Page 76-77SVM numéro 112 janvier 1994 Page 78-79SVM numéro 112 janvier 1994 Page 80-81SVM numéro 112 janvier 1994 Page 82-83SVM numéro 112 janvier 1994 Page 84-85SVM numéro 112 janvier 1994 Page 86-87SVM numéro 112 janvier 1994 Page 88-89SVM numéro 112 janvier 1994 Page 90-91SVM numéro 112 janvier 1994 Page 92-93SVM numéro 112 janvier 1994 Page 94-95SVM numéro 112 janvier 1994 Page 96-97SVM numéro 112 janvier 1994 Page 98-99SVM numéro 112 janvier 1994 Page 100-101SVM numéro 112 janvier 1994 Page 102-103SVM numéro 112 janvier 1994 Page 104-105SVM numéro 112 janvier 1994 Page 106-107SVM numéro 112 janvier 1994 Page 108-109SVM numéro 112 janvier 1994 Page 110-111SVM numéro 112 janvier 1994 Page 112-113SVM numéro 112 janvier 1994 Page 114-115SVM numéro 112 janvier 1994 Page 116-117SVM numéro 112 janvier 1994 Page 118-119SVM numéro 112 janvier 1994 Page 120-121SVM numéro 112 janvier 1994 Page 122-123SVM numéro 112 janvier 1994 Page 124-125SVM numéro 112 janvier 1994 Page 126-127SVM numéro 112 janvier 1994 Page 128-129SVM numéro 112 janvier 1994 Page 130-131SVM numéro 112 janvier 1994 Page 132-133SVM numéro 112 janvier 1994 Page 134-135SVM numéro 112 janvier 1994 Page 136-137SVM numéro 112 janvier 1994 Page 138-139SVM numéro 112 janvier 1994 Page 140-141SVM numéro 112 janvier 1994 Page 142-143SVM numéro 112 janvier 1994 Page 144-145SVM numéro 112 janvier 1994 Page 146-147SVM numéro 112 janvier 1994 Page 148-149SVM numéro 112 janvier 1994 Page 150-151SVM numéro 112 janvier 1994 Page 152-153SVM numéro 112 janvier 1994 Page 154-155SVM numéro 112 janvier 1994 Page 156-157SVM numéro 112 janvier 1994 Page 158-159SVM numéro 112 janvier 1994 Page 160-161SVM numéro 112 janvier 1994 Page 162-163SVM numéro 112 janvier 1994 Page 164-165SVM numéro 112 janvier 1994 Page 166-167SVM numéro 112 janvier 1994 Page 168-169SVM numéro 112 janvier 1994 Page 170-171SVM numéro 112 janvier 1994 Page 172-173SVM numéro 112 janvier 1994 Page 174-175SVM numéro 112 janvier 1994 Page 176-177SVM numéro 112 janvier 1994 Page 178-179SVM numéro 112 janvier 1994 Page 180-181SVM numéro 112 janvier 1994 Page 182-183SVM numéro 112 janvier 1994 Page 184-185SVM numéro 112 janvier 1994 Page 186-187SVM numéro 112 janvier 1994 Page 188-189SVM numéro 112 janvier 1994 Page 190-191SVM numéro 112 janvier 1994 Page 192-193SVM numéro 112 janvier 1994 Page 194-195SVM numéro 112 janvier 1994 Page 196-197SVM numéro 112 janvier 1994 Page 198-199SVM numéro 112 janvier 1994 Page 200-201SVM numéro 112 janvier 1994 Page 202-203SVM numéro 112 janvier 1994 Page 204-205SVM numéro 112 janvier 1994 Page 206-207SVM numéro 112 janvier 1994 Page 208-209SVM numéro 112 janvier 1994 Page 210-211SVM numéro 112 janvier 1994 Page 212-213SVM numéro 112 janvier 1994 Page 214-215SVM numéro 112 janvier 1994 Page 216-217SVM numéro 112 janvier 1994 Page 218-219SVM numéro 112 janvier 1994 Page 220-221SVM numéro 112 janvier 1994 Page 222-223SVM numéro 112 janvier 1994 Page 224-225SVM numéro 112 janvier 1994 Page 226-227SVM numéro 112 janvier 1994 Page 228-229SVM numéro 112 janvier 1994 Page 230-231SVM numéro 112 janvier 1994 Page 232-233SVM numéro 112 janvier 1994 Page 234-235SVM numéro 112 janvier 1994 Page 236-237SVM numéro 112 janvier 1994 Page 238-239SVM numéro 112 janvier 1994 Page 240-241SVM numéro 112 janvier 1994 Page 242-243SVM numéro 112 janvier 1994 Page 244-245SVM numéro 112 janvier 1994 Page 246-247SVM numéro 112 janvier 1994 Page 248-249SVM numéro 112 janvier 1994 Page 250-251SVM numéro 112 janvier 1994 Page 252-253SVM numéro 112 janvier 1994 Page 254-255SVM numéro 112 janvier 1994 Page 256-257SVM numéro 112 janvier 1994 Page 258-259SVM numéro 112 janvier 1994 Page 260-261SVM numéro 112 janvier 1994 Page 262-263SVM numéro 112 janvier 1994 Page 264-265SVM numéro 112 janvier 1994 Page 266-267SVM numéro 112 janvier 1994 Page 268-269SVM numéro 112 janvier 1994 Page 270-271SVM numéro 112 janvier 1994 Page 272-273SVM numéro 112 janvier 1994 Page 274-275SVM numéro 112 janvier 1994 Page 276