Métro Montréal n°2021-06-16 mercredi
Métro Montréal n°2021-06-16 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-06-16 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 13 Mo

  • Dans ce numéro : des lacunes à corriger.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
La vaccination nous rapproche de ce moment. Suivez la séquence de vaccination prévue dans votre région et prenez votre rendez-vous en ligne à Québec.ca/vaccinCOVID
métr 1171 arril vrrin journa[metro.com Mercredi 16 juin 2021 3 Montréal  : la VG note des retards de projets et des hausses de coûts Rapport. La Vérificatrice Générale (VG) de la Ville de Montréal, Michèle Galipeau, a déposé son rapport 2020, une brique de 660 pages, qui note des retards dans la réalisation de projets et des hausses de coûts. ROSANNA TIRANTIrtiranti@metromedia.ca Mme Galipeau a rappelé que ce rapport a été produit dans un contexte particulier de pandémie mondial au moment de déposer le document au conseil municipal. Depuis 2013, la Ville prévoyait de se doter de cinq centres de traitement des matières organiques (CTMO), un projet de 107 M$. Du nombre, quatre devaient entrer en fonction en 2016. Or, en 2021, aucun n'est opérationnel. En 2020, le coût de deux centres de traitement des déchets organiques a été évalué à 196,9M$ soit « près de deux fois ce qui avait été prévu six ans plus tôt pour les cinq infrastructures, alors que seulement deux seront réalisées d'ici la fin de 2021 » peut-on lire dans le rapport. De plus, deux centres ont été repoussés à des dates ultérieures. Afin de réduire la complexité et les contraintes de l'échéancier, la Ville a assuré par communiqué que « la planification des prochains CTMO sera effectuée de façon distincte. » Le rapport a étudié la cadence de Remplacement des entrées de service en plomb(RESP). Entre 2007 et 2019, 21 000 changements ont été effectués sur un total de 69000. Actuellement, le rapport précise qu'il y a 140 000 bâtiments qui nécessitent des changements et une mise aux normes. La Vérificatrice Générale de la Ville de Montréal, Michèle Galipeau, 100E DESMARAIS/ARCHIVES MÉTRO Pour Mme Galipeau, « les changements effectués en 12 ans sont trop faibles (21 000) alors qu'il reste 9 ans » pour réaliser l'objectif que la Ville s'est fixé pour 2030 d'éliminer les entrées de service en plomb(ESP). La Ville devra augmenter « la cadence du dépistage et de remplacement des entrées de service en plomb. » En matière de la transparence, la carte interactive, initialement prévue en 2019 et qui devait présenter l'avancée des remplacements et les immeubles concernés, n'est toujours pas achevée. Dans un communiqué, l'administration municipale explique que le Service de l'eau de la Ville prépare un plan d'actions correctives et assure que la carte interactive sera mise à jour. Manque d'informations Si un manque d'informations « d'un portrait global » existe au niveau du RESP, qui ne permet pas à la Ville de « prendre des décisions éclairées et de bien informer la population » c'est le cas également dans le dossier de mise à niveau du système d'éclairage de rues par des lampes DEL. En 2014, un projet de 110 M$ visait à convertir 132 000 luminaires par des lampes DEL pour réduire de 50% la consommation d'énergie et de 55% les couts d'entretien. Selon le rapport, « la Ville ne dispose pas de l'information nécessaire pour démontrer que de telles économies ont été réalisées. » Système budgétaire « désuet » Finalement, le rapport souligne que le budget de la Ville repose sur une multitude de fichiers Excel et sur un système budgétaire automatisé (SBA) « désuet datant des années 1990 ». Si en 2009, une firme signalait déjà « l'urgence » de le remplacer, précisant que le « système peut mener à des erreurs », le remplacement du SBA n'est pourtant prévu qu'en 2021. Des « arrondissements ont Le nombre de spectateurs autorisés passe à 3 500 Les spectacles et évènements sportifs pourront accueillir jusqu'à 3 500 personnes tant à l'intérieur qu'à l'extérieur dès jeudi, a annoncé hier la Santé publique. « L'auditoire devra être subdivisé en sections indépendantes ayant chacune une limite maximale de 250 personnes », précise-t-on. MÉTRO dû développer leurs propres outils de confection budgétaire pour effectuer le suivi et combler leurs besoins d'informations » et les lacunes du système SBA, peut-on y lire. Le rapport recommande à la Ville de mettre en place de « meilleurs outils ou systèmes afin d'améliorer l'efficience et l'efficacité du processus budgétaire. » Un rapport « essentiel » Pour Benoit Dorais, président du comité exécutif, le rapport de [a VG est un « outil essentiel » qui permet « de mettre en lumière des éléments à corriger, mais aussi des pistes de solutions ». À propos du taux de réponse aux recommandations de 52% par rapport à 32% il y a deux ans, M. Dorais rappelle qu'il s'agit « du meilleur taux en la ans », l'administration soulignant son engagement à poursuivre le travail afin que les recommandations 2020 de la vérificatrice soient appliquées. LUTTE AU TRAFIC D'ARMES 1 La vice-première ministre du Québec et ministre de la Sécurité publique,Geneviève Guilbault I testa DESMARAIS/MÉTRO Une somme cIL 5 M$ pour le SPVM Le soutien financier de 5 M$ pour aider la métropole à lutter contre le trafic d'armes à feu, annoncé lors du dernier budget provincial, arrive sur le territoire de Montréal. Cette aide permettra à l'équipe dédiée à la lutte au trafic d'armes à feu (ELTA) du SPVM de faire face à ce « fléau », a annoncé la vice-première ministre du Québec et ministre de la Sécurité publique, Geneviève Guilbault, lors d'un point de presse tenu au Parc Henri-Bourassa, à Montréal-Nord, hier. Concrètement, cet argent permettra à l'ELTA de consacrer plus de 40 personnes à temps plein dans leur mission de lutter contre le trafic d'armes à feu. « Cela va mettre une pression supplémentaire aux trafiquants », a dit le directeur du SPVM, Sylvain Caron. Actuellement, l'effectif est de 23 personnes. En place depuis février, cette équipe a saisi 14 armes et effectuée 11 arrestations. Sa mission vise le démantèlement des réseaux de trafic d'armes à feu grâce à des ressources totalement dédiées. « Il y a trop d'événements violents à Montréal et il faut y mettre fin. Il y a eu des tirs proches d'écoles, les gens vivent avec la crainte d'être au mauvais moment, au mauvais endroit. Assurer la paix et la sécurité est un devoir », a dit Chantal Rouleau, ministre responsable de la région de Montréal et de la Métropole. PASCAL GAXET VI LLERAY—SAI NT-MICH EL—PARC EXTENSION Trois anciens de Projet Montréal s'affrontent dans Villeray—Saint- Michel—Parc Extension Trois personnes anciennement élues sous la bannière de Projet Montréal s'affronteront pour la mairie de Villeray-Saint-Michel-Parc Extension. Le parti a confirmé que Laurence Lavigne Lalonde sera candidate à la mairie de Villeray—Saint- Michel—Parc-Extension lors des élections municipales en novembre prochain. Laurence Lavigne Lalonde, conseillère dans l'arrondissement de Mercier-Hochelaga- Maisonneuve, affrontera donc deux anciens collègues Guillaume Lavoie, candidat d'Ensemble Montréal, et Giuliana Fumagalli, mairesse de l'arrondissement qui se représente à nouveau avec son nouveau parti, Quartiers Montréal. JULIEN LACHAPELLE



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :