Métro Montréal n°2021-05-12 mercredi
Métro Montréal n°2021-05-12 mercredi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-05-12 de mercredi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 10,3 Mo

  • Dans ce numéro : unis pour la cause.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
La vaccination nous rapproche de ce moment. Suivez la séquence de vaccination prévue dans votre région et prenez votre rendez-vous en ligne à Québec.ca/vaccinCOVID
journalmetro.com Mercredi 12 mai 2021 ACTUALITE Le gouvernemet fédéral appelé à la rescousse Habitation. La crise du logement abordable est bien réelle à Montréal et ailleurs au pays, déclarent à l’unisson politiciens de l’opposition, des experts et des organismes, qui pressent Ottawa d’agir pour contrer ce problème. À commencer par reconnaître son existence et investir massivement en développement de logements sociaux. Le Parti vert et le Nouveau Parti démocratique réclament notamment de nouvelles mesures du gouvernement fédéral. NAOMIE GELPERngelper@metromedia.ca Professeur titulaire à l’École d’architecture Peter Guo-hua Fu de l’Université McGill, Avi Friedman affirme toutefois que la crise dépasse les frontières du Québec. « Dans les grandes villes comme Vancouver, Toronto et Calgary, il y a une crise énorme, déclare-t-il. Alors, c’est un problème national. » Nor tg,. tout le monde soit À L'ABRI des CRISES iAA TUPI FlhANCIERE CHUT) E...et du LOGEMENT Faut +++ de LOGEMENTS.144- SOCIAUXI Une manifestation récente exigeant des logements sociaux plus nombreux./FRANÇOIS LEMIEUX/ARCHIVES MÉTRO « Avec un espèce de marché immobilier qui a été laissé à lui-même pendant des années sans vrai investissement dans le logement social et abordable, aujourd’hui on paie un peu le coût de cette négligence-là à Ottawa, que ce soit des libéraux ou des conservateurs », pense le chef adjoint du Nouveau Parti démocratique (NPD), Alexandre Boulerice, en entrevue avec Métro. Dans son dernier budget, le gouvernement fédéral de Justin Trudeau a investi un milliard de dollars pour créer jusqu’à 3 000 logements permanents et abordables à travers le pays. C’est beaucoup trop insuffisant pour régler la crise, selon le Parti vert du Canada (PVC) et le NPD. Investir plus dans les logements sociaux Tous les intervenants consultés pensent que les différents paliers gouvernementaux doivent investir rapidement et massivement dans la construction de logements abordables et sociaux afin de rattraper le retard. En effet, au Québec seulement, le FRAPRU demande la construction de « On est en train de passer à travers la troisième vague » La troisième vague sera bientôt derrière, selon le premier ministre François Legault. Encouragé par la situation épidémiologique, son gouvernement lâche du lest en Outaouais en plus d’évoquer des desserrements. M. Legault a l’espoir de voir plusieurs régions passer à l’orange d’ici l’été. « On veut cheminer vers le jaune. » MÉTRO L’année dernière, en raison de la crise sanitaire, des provinces canadiennes avaient suspendu les expulsions sur leur territoire. Au Québec, la mesure a pris fin en juillet. 50 000 logements sociaux sur cinq ans. Selon Québec Solidaire, la CAQ a enregistré le « pire bilan de l’histoire du programme AccèsLogis » en 2020, alors que 620 logements ont été construits. Puisque les sommes sont insuffisantes, la mairesse de Montréal, Valérie Plante, a déjà annoncé que la Ville n’atteindra pas son objectif de construire 6000 logements sociaux durant son présent mandat. Protéger contre les évictions Annamie Paul, cheffe du Parti vert du Canada, propose d’instaurer une nouvelle suspension nationale des évictions. Une solution temporaire intéressante, selon le FRAPRU. L’année dernière, en raison de la crise sanitaire, des provinces canadiennes avaient suspendu les expulsions sur leur territoire. Au Québec, cette levée s’est terminée le 20 juillet dernier. Sondage. En faveur du passeport vaccinal Bravo, vous êtes maintenant VACCINE ! François William Croteau ne se représentera dans Rosemont–La Petite-Patrie Maire depuis 2009, François William Croteau a annoncé son retrait de la politique municipale lors d’une conférence de presse hier en compagnie de la mairesse Valérie Plante. C’est avec une grande émotion que l’actuel maire de l’arrondissement a annoncé qu’il ne briguera pas de quatrième mandat au sein de Projet Montréal. « J’ai François William Croteau et Valérie Plante/MÉTRO MÉDIA besoin de continuer à agir sur la ville, mais ailleurs que dans l’arène politique. J’ai le sentiment d’avoir réalisé ce que je voulais accomplir en tant que maire d’arrondissement et membre du comité exécutif de la ville de Montréal. » Rélexion mûrie Il a déclaré vouloir consacrer plus de temps à sa famille, une Le sondage révèle que 78% de Canadiens et 82% de Québécois ne pensent pas que les mesures sanitaires devraient être levées dès maintenant./JOSIE DESMARAIS/ARCHIVES MÉTRO MARTIN NOLIBE mnolibe@journalmetro.com 68 Alors que certains pays commencent à implanter le passeport vaccinal, un sondage Léger publié hier montre que 69% des Québécois interrogés approuveraient sa mise en place. Il s’agit du plus haut taux au pays. Pour cette part de la population québécoise et 61% des Canadiens, cette mise en place par le gouvernement permettrait à des personnes vaccinées « d’assister à des événements/rassemblements publics tout en empêchant l’accès à ces événements/rassemblements aux personnes non vaccinées. » Si la mise en place d’un tel passeport vaccinal est envisagée par le fédéral, seule la preuve vaccinale numérique est une réalité au Québec en ce moment. réflexion qui a muri durant les Fêtes. Une décision étonnante alors que M. Croteau avait affirmé à Métro en décembre dernier vouloir se représenter « avec conviction. » S’il est resté assez vague sur la suite de sa carrière, il a affirmé ne pas vouloir briguer de poste national ou fédéral. « Après être passé de% L’apport des vaccins pour une sortie de prochaine de la crise sanitaire amène 55% des Canadiens et 68% des Québécois à être optimiste face à la prochaine année. Dans le même registre, 82% des Canadiens et 87% des Québécois sont favorables à ce que les non-Canadiens qui rentrent au pays doivent fournir une preuve de vaccination. Il en va de même afin de prendre l’avion les voyages entre les provinces et hors du Canada, pour 85% des Québécois et 79% des Canadiens. Ce taux diminue lorsqu’il s’agit de devoir exiger une preuve vaccinale pour fréquenter des espaces publics tels que des bars, des restaurants ou lieux culturels, mais reste tout de même majoritaire, avec 67% de Québécois interrogés en faveur de cette mesure. situations aussi incroyables à la politique municipale, il n’y a aucun autre palier gouvernemental qui m’intéresse. C’est le plus beau palier de gouvernement. » Détenteur d’un doctorat en gouvernance urbaine, François William Croteau souhaite contribuer à l’action publique de manière différente. CAROLINE LEFER-PALOS 3



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :