Métro Montréal n°2021-04-20 mardi
Métro Montréal n°2021-04-20 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-04-20 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 5,8 Mo

  • Dans ce numéro : vacciner plus avec Astrazeneca.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 2 - 3  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
2 3
E] D D Facebook Twitter Linkedin Instagram stm.info COVID-19 Des outils pour se rendre à un centre de vaccination en transport collectif VOUS ÊTES PLUSIEURS À ALLER VOUS FAIRE VACCINER. POUR VOUS Y RENDRE EN TRANSPORT COLLECTIF, NOUS METTONS À VOTRE DISPOSITION DES OUTILS POUR BIEN PLANIFIER VOTRE TRAJET. Utilisez notre calculateur de trajet disponible sur stm.info pour planifier votre déplacement. Nous avons aussi ajouté des informations pratiques pour vous rendre aux principaux sites de vaccination en bus et en métro (lignes de bus, stations de métro, etc.). QUELQUES INFORMATIONS UTILES Pensez à acheter votre titre d’avance. Les titres de la STM sont en vente dans plus de 400 commerces sur l’île de Montréal. Notre site Web vous permettra de localiser celui qui se trouve le plus près de votre domicile. Sortie par rarrière obligatoire Exception il ULM r 1 L Rappelez-vous enfin que le port du couvre-visage est obligatoire en transport collectif durant toute la durée du trajet. Pour être efficace, le couvre-visage doit couvrir le nez et la bouche. VOUS LE CONSTATEREZ SUR PLACE UN RÉSEAU ADAPTÉ À LA NOUVELLE RÉALITÉ Lorsque vous utiliserez le transport collectif pour vous rendre à votre rendez-vous à l’un des sites de vaccination contre la covid-19, vous pourrez être rassuré. Nous suivons les recommandations de la santé publique pour que votre parcours soit le plus sécuritaire possible. Déplacements essentiels Nos services sont maintenus durant le couvre-feu. info MÊME AVEC UN CHANTIER À L’INTÉRIEUR OU AUTOUR D’UNE STATION L’accessibilité universelle  : une préoccupation constante SAVIEZ-VOUS QUE NOUS MAIN- TENONS UN PARCOURS SANS OBSTACLE AUX ABORDS DES CHANTIERS DANS LE MÉTRO ? Plus de 100 chantiers sont en cours sur le réseau du métro pour le rénover et l’améliorer. Malgré leur ampleur, la sécurité de toute la clientèle et plus particulièrement de celle ayant des limitations fonctionnelles est au cœur de nos préoccupations. C’est pourquoi nous avons déployé une stratégie en trois points afin de nous assurer du maintien de l’accessibilité universelle à l’intérieur ou autour des stations de métro durant les différents travaux  : 1. Les exigences de sécurité et de maintien d’accessibilité ont été intégrés dans les documents d’appels d’offres liés aux travaux du métro. 2. Les employés des équipes travaux ont été formés et accompagnés pour mettre en place des solutions concrètes. 3. Nous avons communiqué systématiquement à nos partenaires et clients les impacts des travaux sur les cheminements piétons. Nos réalisations en matière d’accessibilité sont répertoriées dans Le Rapport 2020 du Plan de développement d’accessibilité universelle. Disponible sur stm.info, il présente les avancées de nos principaux chantiers en la matière. À la station Champ-de-Mars, pour conserver l’accessibilité de la station pendant les travaux de la membrane d’étanchéité, nous avons construit une passerelle temporaire amovible sur une section de la membrane se trouvant juste devant l’accès du côté est de l’édicule. La nuit, nous pouvions la soulever afin de permettre d’effectuer les travaux de membrane juste devant l’accès à l’édicule. Cette technique a permis d’avancer les travaux plus rapidement et de gagner plusieurs heures chaque nuit, puisqu’il n’était pas nécessaire de démonter et remonter la passerelle avant l’ouverture de la station. Prenons soin de nous Toutes les mesures  : stm.info/coronavirus
métr q » journalmetro.com Mardi 20 avril 2021 ACTUALITE MO AstraZeneca bientôt ouvert à plus de Québécois Santé. À l’instar de l’Ontario et de l’Alberta, le Québec prépare la vaccination d’une nouvelle tranche de population qui devrait avoir accès au vaccin AstraZeneca sous peu. « On va pouvoir abaisser l’âge », a évoqué hier un Horacio Arruda fraîchement vacciné. FRANÇOIS CARABIN fcarabin@journalmetro.com Le directeur national de santé publique était de passage à Saint-Eustache, hier matin, afin de se faire administrer une première dose vaccinale. C’est avec Moderna qu’il s’est fait vacciner dans une pharmacie de la municipalité de la Rive-Nord. Or, c’est un autre vaccin qui fait les manchettes récemment, alors que les provinces de l’Ontario et de l’Alberta viennent tout juste d’abaisser l’âge minimum demandé pour recevoir AstraZeneca à 40 ans. Au Québec, les discussions sont toujours en cours, a signifié Dr Arruda. Horacio Arruda a été vacciné hier./RYAN REMIORZ/LA PRESSE CANADIENNE « On attend un avis du [Comité d’immunisation du Québec] au courant de la journée, mais selon ce que j’en sais on va pouvoir abaisser l’âge. » « On attend un avis du [Comité d’immunisation du Québec] au courant de la journée, mais selon ce que j’en sais on va pouvoir abaisser l’âge », a-t-il indiqué. « Ça pourrait être 50 ans, 45 ans. Je ne peux pas vous dire avant qu’on ait reçu l’avis », a-t-il poursuivi. Les autorités locales de santé ont mené cette fin de semaine des « interventions Horacio Arruda, directeur national de la santé publique ciblées » dans certains secteurs de Montréal afin d’accélérer l’administration des vaccins AstraZeneca. Des camions-crieurs ont notamment circulé dans les rues pour rejoindre des populations réticentes. C’est qu’AstraZeneca serait moins populaire que prévu. Sur les 20 000 doses disponibles cette fin de semaine à Montréal, moins du quart Intervention musclée dans le métro L’intervention d’agents de la Société de transport de Montréal pour arrêter une jeune femme noire qui aurait franchi le tourniquet sans s’acquitter de son droit de passage a suscité de vives réactions. Dans une vidéo diffusée sur Twitter, on peut voir deux agents frapper à au moins quatre reprises l’usagère. MÉTRO ont trouvé preneur, selon les informations fournies hier par la Direction régionale de santé publique (DRSP). « Pour ce qui est des fioles restantes, elles sont demeurées en inventaire », a indiqué la relationniste de la DRSP Annie Dufour. Très rares complications C’est le Comité consultatif national de l’immunisation (CCNI) qui a en premier lieu fixé l’âge minimal de vaccination avec AstraZeneca à 55 ans, après avoir constaté de très rares cas de thromboses chez certains patients plus jeunes. Les autorités sanitaires persistent et signent  : le vaccin d’AstraZeneca est sécuritaire. Dr Arruda l’a répété hier. « En Angleterre, il a été étendu à 30 ans et plus. Il y a, bien entendu, des événements, mais ce n’est rien par rapport à la maladie », a-t-il lancé. Selon les données préliminaires, les chances de complications sont d’environ 1 sur 100 000. Un seul cas de thrombose a été détecté jusqu’à maintenant au Québec. « Les caillots sanguins, c’est aussi un problème généré par la maladie », a lancé Dr Arruda, exhortant de nouveau les Québécois hésitants à se présenter en clinique. BUDGET FÉDÉRAL Un plan de relance de 100 G$ La ministre des Finances et vice-première ministre du Canada, Chrystia Freeland, a présenté lundi un budget qui inclut un plan de relance de 100 G$ sur trois ans pour « guérir les blessures économiques découlant de la récession causée par la COVID ». En voici les faits saillants  : Le premier budget en deux ans du gouvernement de Justin Trudeau prévoit un déficit de 154,7 G$ pour l’exercice 2021-2022. La Subvention salariale d’urgence du Canada et la Subvention d’urgence du Canada pour le loyer sont reconduites jusqu’au 25 septembre. Le nombre de semaines d’admissibilité à des prestations de l’assurance-emploi et à l’assurance-maladie passe de 15 à 26. Un chèque de 500 $ sera remis aux Canadiens de 75 ans et plus HÔPITAUX DE L’EST QS exige une réunion d’urgence Le député de Rosemont, Vincent Marissal, presse le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, de convoquer une réunion d’urgence afin de trouver des solutions rapides pour redresser la situation dans les hôpitaux 3 Chrystia Freeland/CAPTURE D’ÉCRAN en août 2021 dans le cadre du programme de Sécurité de la vieillesse. 17,6 G$ supplémentaires sont injectés sur cinq ans dans le cadre de la relance verte. Une nouvelle cible de réduction des gaz à effet de serre est mise en place  : 36% en deçà des niveaux de 2005 d’ici 2030. Le Canada vise toujours la carboneutralité d’ici 2050. Le budget prévoit « combler les écarts entre les peuples autochtones et non autochtones, appuyer des communautés autochtones saines, sûres et prospères et favoriser une réconciliation significative avec les Premières Nations, les Inuits et la Nation métisse grâce à un investissement sans précédent de plus de 18 G$. » de Maisonneuve-Rosemont et Santa Cabrini. Cette demande est faite alors que la troisième vague frappe de plein fouet les salles d’urgences des centres hospitaliers du CIUSSS de l’Est-de-l’île-de-Montréal et dans la foulée d’une éclosion de COVID-19 dans une unité de l’Hôpital Santa Cabrini. JASON PARÉ Pour tous vos besoins publicitaires, contactez-nous ! 438 989-6325 ydaigneault@metromedia.ca Yvon Daigneault Chef d’équipe Annie Venne Directrice de compte Valérie Gilbert Directrice de compte Isabelle Moineau Petites annonces classées 514 286-1066 poste  : 348 imoineau@journalmetro.com



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :