Métro Montréal n°2021-04-13 mardi
Métro Montréal n°2021-04-13 mardi
  • Prix facial : gratuit

  • Parution : n°2021-04-13 de mardi

  • Périodicité : quotidien

  • Editeur : Médias Transcontinental S.E.N.C.

  • Format : (279 x 286) mm

  • Nombre de pages : 12

  • Taille du fichier PDF : 9,6 Mo

  • Dans ce numéro : un soutien qui s'effrite.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 8 - 9  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
8 9
t"'journalmetro.com'n, métr Mardi 13 avril 2021 CULTURE PRIX BAFTA Nomadland triomphe, Sir Hopkins meilleur acteur Nomadland, de Chloé Zhao, a triomphé dimanche à la cérémonie des récompenses britanniques du cinéma, les Bafta. Nomadland a été le grand succès d’une soirée retransmise depuis le Royal Albert Hall à Londres, sans public. Il a récolté quatre prix  : meilleur réalisateur (Chloé Zhao), meilleur film, meilleure actrice (Frances McDormand) et meilleure photographie. Anthony Hopkins a été sacré meilleur acteur pour son interprétation d’un vieil homme sombrant dans la démence dans The Father qui a aussi obtenu le prix du meilleur scénario adapté. AFP RELAXNEWS SANTÉ MENTALE De l’aide pour les artistes Le Conseil des arts et des lettres du Québec (CALQ) octroie 315 000 $ afin d’améliorer l’accès aux consultations psychosociales destinées aux artistes et travailleurs culturels. « Les artistes et les travailleur(-euse)s du milieu culturel sont touché(e)s de plein fouet par des pertes d›emploi ou de contrats qui peuvent affecter leur santé mentale. Face à cette situation, et en concertation avec le milieu, nous pensons que ce soutien particulier est essentiel et favorisera l›accès à des ressources spécialisées aux personnes qui en ont besoin », a fait savoir la pdg du CALQ, Anne-Marie Jean, dans un communiqué. Les artistes et travailleurs culturels, membres ou non d’une association, affectés par la pandémie pourront donc avoir accès jusqu’à 10 heures de services professionnels. AMÉLIE REVERT MARIE-LISE ROUSSEAU mlrousseau@journalmetro.com La diffusion du Club Vinland reportée En raison des récentes mesures sanitaires liées à la pandémie, il ne sera plus possible de voir Le Club Vinland au cinéma dès jeudi soir. Cette décision a été prise par le distributeur du film de Benoit Pilon, Les Films Opale, qui relancera sa sortie en salle ultérieurement. MÉTRO Que reste-t-il de Malajube ? Musique. Il y a 10 ans, en avril 2011, paraissait La caverne, quatrième et ultime album de Malajube. Alors qu’on célèbre également cette année les 15 ans du mythique long jeu Trompe l’œil, Métro revient sur l’impact qu’a eu l’hétéroclite quatuor pop-rock sur la scène musicale québécoise. Mais d’abord, un bref retour dans le temps s’impose. Le son singulier et rafraîchissant de Malajube a marqué la décennie 2000 au Québec. À l’époque, leur musique audacieuse et accrocheuse ne ressemblait à rien d’autre, ce qui leur a valu un succès international. Il faut dire que la scène indie-rock montréalaise avait le vent dans les voiles, portée par Arcade Fire, Wolf Parade et The Unicorns, pour ne nommer qu’eux. Mais le groupe formé de Julien Mineau, Francis Mineau, Thomas Augustin et Mathieu Cournoyer reste à ce jour un des seuls à avoir percé le marché anglophone en chantant en français. En plus d’avoir tourné en Amérique du Nord et en Europe, Malajube a retenu l’attention du réputé site musical Pitchfork. La représentante de Métro se souvient par ailleurs avoir entendu plus d’une fois le succès Montréal -40°C sur les ondes radio d’Australie en 2007. Après avoir clôturé les Francos de Montréal en 2012, les membres de Malajube ont pris une pause pour se consacrer à d’autres projets, comme Jacquemort, Oothèque et Fontarabie. « Je vois quand même ce concert comme une conclusion. […] Ça boucle une boucle, comme on dit », avait Malajube, formé par Thomas Augustin, Mathieu Cournoyer, Julien Mineau et Francis Mineau reste jusqu’à maintenant un des seuls à avoir percé le marché anglophone en chantant en français./GRACIEUSETÉ alors déclaré le claviériste Thomas Augustin en entrevue à Métro. Tout porte à croire que cette pause est définitive. Les quatre musiciens font toujours carrière, mais au sein d’autres groupes ou encore à titre de compositeurs ou de réalisateurs. Un son unique Dans une pop tout sauf conventionnelle, Malajube a amalgamé des influences hyper variées allant du prog au métal en passant par le rock psychédélique. « C’est assez champ gauche et ça ratisse très large. C’est vraiment bigarré », soutient Benoit Poirier, directeur musical de CISM. Cette singularité expliquerait pourquoi il est si difficile de nommer des héritiers de Malajube parmi la nouvelle génération d’artistes. On a souvent comparé la défunte formation Zen Bamboo au groupe formé à Sorel-Tracy. Pas surprenant, puisque leur seul album, GLU, a été réalisé par Julien Mineau. Le mois dernier est sorti Cantalou, premier disque de Thierry Larose. Plusieurs journalistes (y compris l’autrice de ces lignes) ont établi un parallèle entre l’énergie grandiose de Malajube et le « penchant pour le grandiose » du jeune chanteur, qu’il relate sur l’électrisant titre Club vidéo. Benoit Poirier émet aussi cette comparaison en entrevue. « On sent une influence nette dans quelques pièces de son album, des sonorités qui évoquent Trompe l’œil, et je trouve ça cool », dit-il. « Il y a pire comme comparaison ! » réagit en riant l’auteur-compositeur-interprète de 23 ans lorsqu’on lui fait part de cette observation. Thierry Larose avait 13 ans lorsque La caverne est sorti. « Je pense que j’avais un amour très adolescent pour le groupe, avance-t-il. Ça s’entend justement dans mon disque, car j’ai voulu rendre hommage à tout ce que j’ai aimé quand j’étais ado pour sortir ça du chemin. » Pour établir l’ordre des chansons de Cantalou, il dit s’être inspiré directement de Trompe l’œil. « Sur cet album, toutes les tounes fortes sont sur la face A et la face B est un peu plus expérimentale, un peu plus diffuse. J’aimais ça et j’ai voulu le faire aussi. » « Esthétique malajubienne » Si la musique de Malajube est « assez peu inimitable », comme le soutient Benoit Poirier, c’est notamment parce que le groupe « Dans leur musique, on n’entendait pas les paroles, le mix était flat, il n’y avait pas de basse... Ça, esthétiquement, ça leur appartenait. C’est ce qui les distingue le plus, selon moi. » a toujours été à part sur la scène musicale québécoise. Thierry Larose parle carrément d’une « esthétique malajubienne ». Difficile de parler de l’impact de Malajube sans mentionner un autre groupe rock qui a marqué la même décennie  : Karkwa, mené par Louis-Jean Cormier. Les nouveaux artistes qui gravitent dans cet univers musical sont souvent comparés à ces deux incontournables références. Même s’il reconnait qu’il s’agit de « la béquille des journalistes musicaux au Québec », Benoit Poirier ne peut s’empêcher d’établir lui aussi un parallèle entre l’impact des deux formations. « L’héritage de Malajube est beaucoup moins large que celui de Karkwa, soutient-il. C’est un peu plus dur de se réclamer de Malajube, car c’est plus niché. C’est vraiment un produit de son époque. » Peu d’espoir Par contre, leur succès international a encouragé de jeunes artistes à faire carrière 8 Thierry Larose en français, poursuit-il. « C’est leur héritage principal. » Thierry Larose trouve réducteur que les jeunes musiciens pop-rock soient souvent comparés à ces deux groupes. « Personnellement, j’écoutais plus La patère rose, Tricot Machine et d’autres bands du même label [Dare to Care] », dit-il, avant de nuancer ses propos  : « En même temps, c’est inévitable, ils ont eu un si gros succès... » Si Karkwa a fait quelques apparitions ces dernières années, on peut mettre une croix sur l’espoir de revoir Malajube sur scène, croient Benoit Poirier et Thierry Larose. « Les gars sont rendus ailleurs complètement. J’ai rencontré Francis Mineau récemment, et on sent qu’il ne regarde pas en arrière », soutient le jeune musicien. Le directeur musical de CISM, qui est aussi dans le groupe Jesuslesfilles avec Thomas Augustin, abonde dans le même sens. « Je suis pas mal convaincu que c’est fini pour de bon », dit-il.
métr journalmetro.com Mardi 13 avril 2021 EDUCATION Camps de jour  : réserver ou attendre ? Loisirs. À l’approche de la saison estivale, plusieurs organismes ont déjà ouvert les inscriptions pour leurs camps de jour. Même si l’on ne connaît pas encore les mesures sanitaires qui seront en place cet été, les parents ont intérêt à réserver sans attendre puisque les places sont limitées. G KATRINE DESAUTELS kdesautels@metromedia.ca Déjà, les camps de jour de certaines institutions affichent complet, comme L’École de cirque de Verdun qui attend les consignes du gouvernement pour déterminer si des places supplémentaires pourront être proposées aux personnes sur la liste d’attente. De son côté, le Repaire jeunesse Dawson (Dawson Boys and Girls Club) offre un camp de jour de huit semaines. Les inscriptions débuteront dans les prochains jours, et comme c’est le cas pour plusieurs endroits, une priorité sera donnée aux jeunes qui fréquentent déjà les programmes de l’organisme. « Les camps de jour, c’est essentiel pour les parents qui travaillent cet été. On est prêt à suivre les recommandations de la Santé publique et du gouvernement. » Chad Polito, directeur général du Repaire jeunesse Dawson « Cette année encore, on est obligés de limiter le nombre de places à cause de la COVID-19 », mentionne le directeur général, Chad Polito. Le Repaire jeunesse Dawson peut accueillir habituellement 120 enfants alors qu’il se restreint à 60 places dans le contexte actuel. L’été dernier, les organisateurs ont dû complètement changer l’offre du camp de jour en créant des activités uniquement virtuelles. « C’était tout nouveau pour nous », témoigne M. Polito. Il est confiant que cette année, le camp pourra avoir lieu un peu plus « normalement ». Des activités au parc ou encore à la piscine sont prévues, mais tout dépend de ce qu’annoncera le gouvernement, réitère le directeur. S’adapter Le camp de jour estival de L’Ancre des Jeunes, qui débute à la fin du mois de juin, possède quant à lui 16 places par session de deux semaines, ce qui représente un ratio d’environ quatre jeunes par animateur. Les premières places sont également réservées aux jeunes qui fréquentent ses autres programmes. Mais, il y a quand même chaque année de nouveaux participants qui se joignent aux différents groupes. Les inscriptions au camp, qui débutent en mai, sont habituellement comblées très rapidement, fait savoir l’intervenante sociale de L’Ancre des jeunes, Chrystelle Robitaille. Chaque enfant peut participer au camp de jour pour un maximum de quatre semaines. Des activités sont proposées dans les parcs, mais il y a aussi habituellement une sortie à l’extérieur de la ville. Avant la pandémie, les jeunes se rendaient sur une base de plein air, mais il est incertain que ce type de loisir pourra avoir lieu cet été. « C’est sûr qu’on va être à l’affût des consignes du gouvernement, souligne M me Robitaille. Mais je n’ai pas de doute qu’on va pouvoir adapter nos activités aux mesures de la Santé publique. » Dans ses autres programmes, l’organisme s’adapte déjà aux besoins des jeunes en adoptant une approche personnalisée. 9 ARTEM KNIAZ/UNSPLASH INSCRIPTION OBLIGATOIRE VEUILLEZ RÉSERVER VOTRE PLACE AU 514 477-7020 POSTE 5325 CFP PAUL-GÉRIN-LAJOIE 9 décembre CFP PAUL-GÉRIN-LAJOIE 9 décembre Soirée d’information  : 9 décembre décembre 14 AVRIL 2021 à 18h30 9 9 décembre 9 décembre décembre 9 décembre Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux du CIntre-Sudo'e-l'lle-de-Montréal Québec  : g 9 décembre 9 décembre VOUS POURRIEZ ÊTRE ÉLIGIBLE AU PROGRAMME D’AIDE À LA RELANCE PAR L’AUGMENTATION DE LA FORMATION (PARAF) ET BÉNÉFICIER D’UNE ALLOCATION DE 500 $ PAR SEMAINE adi Centre de format lan profe.onnelle dus 10 août 2021 CENTRE NATIONAL DE FORMATION EN TRAITEMENT DE L’EAU 10 août 2021 10 août 2021 10 10 août 2021 10 août 2021 10 août 2021 10 août 20210 10 10 août 2021 août 2021 10 août 2021 10 août 2021 11 janvier 2021 10 10 août 2021 11 janvier Début 2021  : 6 10 10 août avril août août 2021 et 2021 2021 DEP  : Conduite 11 janvier de procédés 3 mai 2021 10 août 2021 11 11 janvier 2021 Début 2021  : 10 6 avril août et 2021 de traitement 11 janvier 11 janvier 2021 de Début  : 6 avril Début 3 l’eau 2021 et mai  : 6 avril et 11 janvier 3 mai 2021 11 janvier Début 2021  : 6 avril 3 et mai 2021 11 janvier Début  : 6 avril et et Début  : 11 10 janvier août Début 3 mai  : 6 2021 avril Début 2021 3 et mai  : 6 avril et 11 janvier 3 mai 2021 3 mai 2021 11 Début  : 6 avril Début 2021 et avril et 11 janvier Début 3 mai 2021 Début 2021  : 6 avril et 3 mai mai 2021 2021 avril et 11 janvier Début 2021 mai  : 6 2021 avril et Début 3 mai  : 6 2021 avril et Centre de formation 3 mai 2021 professionnelle Début  : 6 avril et Pauleirin-Lajoie 3 mai 2021 30 août 2021 30 août 2021 30 août 202130 août 2021 pgl.cstrois-lacs.qc.ca 30 août 2021 30 août 2021 Téléphone  : 514 477-7020, 30 août poste 30 août 2021 5325 2021 30 août 2021 INSCRIPTION EN EN LIGNE  : WWW.ADMISSIONFP.COM www.admissionfp.com 30 30 août août 2021 2021 MÉCANIQUE Centre book 30 août 2021 de amiesuaktfre Suivez-noussur Centre Paul-Gérin-Lajoie dual eLau ta i » 400, avenue Saint-Charles, Vaudreuil-Dorion Québec 191 ro facebook 30 août 2021 30 30 août août 2021 2021 30 août 202130 Début  : 30 30 août août 2021 août août 2021 2021 2021 30 août 2021 Début  : 30 août 2021 30 Début août 2021  : Début  : 30 août 2021 30 août 2021 Début  : 30 août 2021 Début  : 30 août 2021 Début  : 30 août 2021 30 août 2021 Début  : 30 www.admissionfp.com août 2021 MA PASSION, Début  : 30 30 août 2021 Début  : 30 Début  : 30 30 août août août 2021 2021 30 2021 Début  : 30 août 2021 MON MÉTIER Début  : 30 30 août 2021 30 août août 2021 2021 Début 30 août 2021 Début  : 30 août 2021 Début  : 30 août 2021 Formation professionnelle Assistance à la personne en établissement et à domicile Inscrivez-vous dès maintenant ! Début des cours  : 19 avril cfpSante.ca MÉTIERS de I SANTÉ Centre de services scolaire Marguerite-Bourgeoys RMER POUR SOIGNER Québec MI



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :