Lui n°208 mai 1981
Lui n°208 mai 1981
  • Prix facial : 8 F

  • Parution : n°208 de mai 1981

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 202

  • Taille du fichier PDF : 190 Mo

  • Dans ce numéro : Véronique Genest, l'héroïne de Zola révélée par la télé.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 166 - 167  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
166 167
Gel lubrifiant infime très doux Tube de 40 g Etui de 15 sachets Vente en pharmacie Pour essayer TRY gratuitement, renvoyer le bon ci-dessous aux laboratoires H. PH. Bon pour 2 sachets gratuits a renvoyer aux Laboratoires H.PH. BP 134 92304 Levallois Cedex. Nom Prénom Adresse I Code postal Ville I L J 1h6 U MAFIA J'AURAI TA PEAU I Par chance, les vents étaient favorables, et l'énorme champignon de fumée toxique épargna New York... (Suite de la page 162.) dollars coupés en deux. La Mafia signait ainsi l'exécution du traître, coupable d'avoir assassiné Bruno pour s'approprier son territoire. En juillet 1979, Carmine Galante, un des chefs les plus redoutés de New York, avait été descendu en pleine rue, le cigare entre les dents. Mais qu'ils soient jeunes ou vieux, les nouveaux Mafiosi ont le même objectif  : s'infiltrer dans le monde des affaires, en s'appuyant sur des administrateurs extérieurs au Milieu mais prêts à travailler pour lui. L'affaire Palmeri illustre parfaitement ce schéma. Palmeri était chargé de gérer la caisse d'une union locale du Syndicat des camionneurs bien connu pour ses liens avec la pègre —, dans le New Jersey. Il se mit en quête d'une banque pour y déposer les fonds qui lui étaient confiés. En échange, il ne demandait qu'une seule chose  : la'possibilité de souscrire des prêts privés pour luimême, des membres de sa famille, ou simplement des amis à qui il servait de caution. Plusieurs banquiers acceptèrent. Plus tard, le président de la banque de Bloomfied (New Jersey) devait déclarer, au cours de sa déposition, qu'il n'aurait jamais consenti à ces prêts sans l'appât que représentait la caisse du syndicat. D'après la Brigade d'intervention de Newark, la banque de Bloomfield avait sorti trois cent quatre-vingt neuf mille dollars sur des prêts souscrits par Palmieri lorsqu'elle s'effondra. Condamné pour racket, Palmieri a fait appel. Entre-temps, deux autres banques du New Jersey ont également fait faillite, victime des mêmes méthodes. Pour certains observateurs, le crime organisé ne serait rien d'autre qu'une entente regroupant des entrepreneurs prompts à saisir les bonnes occasions. Ce serait le cas, par exemple, du commerce des déchets toxiques. Pendant des années, le Milieu a contrôlé les organismes d'enlèvement des ordures ménagères. Or, que sont les déchets chimiques sinon la poubelle de l'industrie William Carracino était le directeur d'une entreprise située à Elizabeth, dans le New Jersey, la Chimical Control, non loin de New York. Pour faire des économies, il lui arrivait de stocker des matières dangereuses dans une décharge proche de la ville. Mais les affaires étaient mauvaises, et Carracino proche de la banqueroute, quand il reçut la visite d'un certain John Albert, un membre bien connu de la famille » Tieri. Le gangster entraîna Carracino dans un parking et lui colla son revolver contre l'estomac  : « Tu veux mourir tout de suite ou tu préfères attendre » Carracino ne remit plus jamais les pieds à son bureau. Albert avait pris sa place. En avril dernier, soixante mille fûts de deux cents litres stockés dans un entrepôt de la Chemical Control, en plein centre d'Elizabeth, explosèrent subitement. Il fallut dix heures aux pompiers du New Jersey pour venir à bout de l'incendie. Par chance, les vents étaient favorables, et l'énorme champignon de fumée toxique épargna New York. En novembre, un Grand Jury fédéral inculpa Albert et ses complices d'abus de confiance envers les sociétés à qui ils avaient promis de les débarrasser de leurs déchets. Le Milieu vit également d'une multitude de petites escroqueries. Aux dires de la police, voici celles qui, à l'heure actuelle, sont le plus pratiquées  : fabrication de fausses cartes de crédit et fournitures de fausses factures à des commerçants coopératifs, qui se font ensuite rembourser par une banque ; trafic de faux permis de conduire et de chéquiers ; garages spécialisés dans l'installation d'équipements stéréo et de systèmes d'alarme — ce qui permet aux < garagistes » de faire des copies des clefs, et de les passer à un complice, lequel volera ensuite la voiture sans aucun problème... Si les autorités connaissent les agissements de la pègre, elles ignorent le montant exact de ses revenus. On avance le chiffre de (Suite page 168.)
Amateurs de tennis, d'équitation ou de golf, soyez comblés. Vous allez pouvoir satisfaire votre goût des coupés sportifs de prestige sans subir les contraintes que le transport de votre équipement vous imposait. Avec la Lancia Formula HPE, la 3e porte et les sièges arrières rabattables individuellement vous permettent de tout emmener  : raquettes, clubs de golf, bottes, selle de cheval, etc. 1200 dm'cela représente beaucoup d'espace utilisable. Et vos déplacements seront rapides et sûrs  : vous êtes en Lancia  : traction avant, suspensions Mac Pherson, direction assistée (version 2000) freins à disques sur les 4 roues système Superduplex, allumage électronique, boîte 5 vitesses. Tout ce qui fait de la HPE une très grande routière. a Vitesse A A Parcours Modèles CV Mn'100 km/h dKmrt maxi 90 km/h 120 km/h urbain ar été 1600 100 11"4 33" 174 6,41 9,21 11,51 2000 115 10" 31"2 180 6,81 8,1 1 11,51 Et ceci dans un confort et un cadre d'un raffinement extrême  : volant réglable en hauteur, sièges anatomiques avec appuis- LANCIA HPE UNTRY CL tête réglables, pavillon et panneaux de portes revêtus du même tissu, instrumentation complète comprenant même un indicateur de niveau d'huile moteur. La Lancia Formula HPE c'est un certain art de vivre vos week-ends sportifs. Pour recevoir une documentation sur les HPE. Retournez ce bon à Distribution Chardonnet - BP 205 - 93003 Bobigny. Nom I Adresse IL,



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 208 mai 1981 Page 1Lui numéro 208 mai 1981 Page 2-3Lui numéro 208 mai 1981 Page 4-5Lui numéro 208 mai 1981 Page 6-7Lui numéro 208 mai 1981 Page 8-9Lui numéro 208 mai 1981 Page 10-11Lui numéro 208 mai 1981 Page 12-13Lui numéro 208 mai 1981 Page 14-15Lui numéro 208 mai 1981 Page 16-17Lui numéro 208 mai 1981 Page 18-19Lui numéro 208 mai 1981 Page 20-21Lui numéro 208 mai 1981 Page 22-23Lui numéro 208 mai 1981 Page 24-25Lui numéro 208 mai 1981 Page 26-27Lui numéro 208 mai 1981 Page 28-29Lui numéro 208 mai 1981 Page 30-31Lui numéro 208 mai 1981 Page 32-33Lui numéro 208 mai 1981 Page 34-35Lui numéro 208 mai 1981 Page 36-37Lui numéro 208 mai 1981 Page 38-39Lui numéro 208 mai 1981 Page 40-41Lui numéro 208 mai 1981 Page 42-43Lui numéro 208 mai 1981 Page 44-45Lui numéro 208 mai 1981 Page 46-47Lui numéro 208 mai 1981 Page 48-49Lui numéro 208 mai 1981 Page 50-51Lui numéro 208 mai 1981 Page 52-53Lui numéro 208 mai 1981 Page 54-55Lui numéro 208 mai 1981 Page 56-57Lui numéro 208 mai 1981 Page 58-59Lui numéro 208 mai 1981 Page 60-61Lui numéro 208 mai 1981 Page 62-63Lui numéro 208 mai 1981 Page 64-65Lui numéro 208 mai 1981 Page 66-67Lui numéro 208 mai 1981 Page 68-69Lui numéro 208 mai 1981 Page 70-71Lui numéro 208 mai 1981 Page 72-73Lui numéro 208 mai 1981 Page 74-75Lui numéro 208 mai 1981 Page 76-77Lui numéro 208 mai 1981 Page 78-79Lui numéro 208 mai 1981 Page 80-81Lui numéro 208 mai 1981 Page 82-83Lui numéro 208 mai 1981 Page 84-85Lui numéro 208 mai 1981 Page 86-87Lui numéro 208 mai 1981 Page 88-89Lui numéro 208 mai 1981 Page 90-91Lui numéro 208 mai 1981 Page 92-93Lui numéro 208 mai 1981 Page 94-95Lui numéro 208 mai 1981 Page 96-97Lui numéro 208 mai 1981 Page 98-99Lui numéro 208 mai 1981 Page 100-101Lui numéro 208 mai 1981 Page 102-103Lui numéro 208 mai 1981 Page 104-105Lui numéro 208 mai 1981 Page 106-107Lui numéro 208 mai 1981 Page 108-109Lui numéro 208 mai 1981 Page 110-111Lui numéro 208 mai 1981 Page 112-113Lui numéro 208 mai 1981 Page 114-115Lui numéro 208 mai 1981 Page 116-117Lui numéro 208 mai 1981 Page 118-119Lui numéro 208 mai 1981 Page 120-121Lui numéro 208 mai 1981 Page 122-123Lui numéro 208 mai 1981 Page 124-125Lui numéro 208 mai 1981 Page 126-127Lui numéro 208 mai 1981 Page 128-129Lui numéro 208 mai 1981 Page 130-131Lui numéro 208 mai 1981 Page 132-133Lui numéro 208 mai 1981 Page 134-135Lui numéro 208 mai 1981 Page 136-137Lui numéro 208 mai 1981 Page 138-139Lui numéro 208 mai 1981 Page 140-141Lui numéro 208 mai 1981 Page 142-143Lui numéro 208 mai 1981 Page 144-145Lui numéro 208 mai 1981 Page 146-147Lui numéro 208 mai 1981 Page 148-149Lui numéro 208 mai 1981 Page 150-151Lui numéro 208 mai 1981 Page 152-153Lui numéro 208 mai 1981 Page 154-155Lui numéro 208 mai 1981 Page 156-157Lui numéro 208 mai 1981 Page 158-159Lui numéro 208 mai 1981 Page 160-161Lui numéro 208 mai 1981 Page 162-163Lui numéro 208 mai 1981 Page 164-165Lui numéro 208 mai 1981 Page 166-167Lui numéro 208 mai 1981 Page 168-169Lui numéro 208 mai 1981 Page 170-171Lui numéro 208 mai 1981 Page 172-173Lui numéro 208 mai 1981 Page 174-175Lui numéro 208 mai 1981 Page 176-177Lui numéro 208 mai 1981 Page 178-179Lui numéro 208 mai 1981 Page 180-181Lui numéro 208 mai 1981 Page 182-183Lui numéro 208 mai 1981 Page 184-185Lui numéro 208 mai 1981 Page 186-187Lui numéro 208 mai 1981 Page 188-189Lui numéro 208 mai 1981 Page 190-191Lui numéro 208 mai 1981 Page 192-193Lui numéro 208 mai 1981 Page 194-195Lui numéro 208 mai 1981 Page 196-197Lui numéro 208 mai 1981 Page 198-199Lui numéro 208 mai 1981 Page 200-201Lui numéro 208 mai 1981 Page 202