Lui n°207 avril 1981
Lui n°207 avril 1981
  • Prix facial : 8 F

  • Parution : n°207 de avril 1981

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 162

  • Taille du fichier PDF : 151 Mo

  • Dans ce numéro : Pamela, Ariane et... Prudence.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 84 - 85  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
84 85
Très chères vacances  : une mine, de plus, pour l'inépuisa- ble Jean-Charles et un livre qui vient de paraître aux Presses de la Cité. Pour Lui, un petit aperçu de ces perles du tourisme. Les Soviétiques, comme d'ailleurs les Américains, aiment bien montrer que l'on fait mieux chez eux. Un groupe visitait les caves du champagne Mumm et la guide expliquait que l'on met trois ans pour faire le champagne. - Chez nous, dit fièrement un Soviétique, nous faisons cela en trois mois ! Un car de touristes passait devant la caserne des Célestins, boulevard Henri-IV. Martine annonça  : - A droite, la caserne des gardes républicains. - Et les démocrates, demanda un Américain, où sont-ils Un vieux monsieur, lui, refusait de monter dans le minibus qui devait le conduire à l'avion. Persuadé que l'on voulait l'escroquer, il restait ferme sur ses positions  : - Pas question. J'ai payé pour de l'avion. J'irai pas en car ! Un autre vieillard regardait la plaque d'une agence qui se trouve près de Montparnasse et sur laquelle il lut  : tour-operator. - La tour, je la vois, dit-il, elle est à côté, mais operator... je ne comprends pas ! Parmi les perles classiques, il y a la question d'un Parisien à une vendeuse de Daro Voyages. — Quels sont les horaires de France Inter pour aller à Nice A quoi la vendeuse répondit malicieusement  : - Vingt-quatre heures sur vingtquatre, Monsieur. SOURIEZ-LUI Un maire des Pyrénées exposait de quelle manière sa station allait grandir  : - Tout sera souterrain, dit-il, l'électricité, le téléphone et même les égouts. Pour les skieurs, comme pour les alpinistes, la neige a ses pièges. Un Parisien, en vacances à Villars-de- Lans, racontait  : - Je suis entré dans une congénère et j'ai eu beaucoup de mal à en sortir. Une dame visita plusieurs kibboutzim. Après quoi, elle déclara  : - Ce pays est extraordinaire, mais ils doivent avoir un problème. Qu'est-ce qu'ils ont comme Juifs ! En 1976, un couple partait en voyage de noces au Japon et prenait pour la première fois l'avion. A l'aérodrome, madame (soixantecinq ans) s'approcha de Danièle, la guide accompagnatrice du groupe  : - J'ai quelque chose à vous demander. Ce n'est pas tellement pour moi, c'est pour lui. Vous comprenez, on ne dirait pas, mais il a quatre-vingt-deux ans. Alors, estce que nous ne pourrions pas avoir des places assises La civilisation est un perpétuel balancier et, à la page 11 du Guide des vacances Ptt 1980 on trouve ce conseil  : « Ayez toujours un peu de monnaie sur vous (même si vous passez vos vacances dans un camp de nudistes). » En 1974, un évêque était de passage dans un hôtel suisse. - Pouvez-vous défaire ma valise demanda-t-il à la femme de chambre. Après s'être rafraîchi au bar, l'évêque alla se coucher. La femme de chambre avait ouvert la valise et défait la couverture. D'un côté du lit, elle avait placé le pyjama de l'évêque et, de l'autre, son surplis d'office... sans doute pour madame Lévêque Un jour une V.i. p allemande eut droit à une mince tranche de jambon et à une feuille de salade, alors que son secrétaire se vit servir du caviar et un copieux plat de viande. L'hôtesse n'avait pas confondu secrétaire et patron, mais les instructions reçues précisaient qu'il s'agissait d'un conseiller spécial... à la diète de Hambourg ! Un Français faisait du jogging sur les bords du Nil, lorsqu'un gamin le rejoignit et lui dit  : - Donne-moi une pièce et j'irai chercher ce après quoi tu cours ! Chers lecteurs, souriez-nous. Envoyez-nous vos meilleures histoires drôles, à condition qu'elles soient inédites. Lui vous adressera un chèque-sourire de 40 francs pour chaque histoire publiée. Au cas où nous recevrions deux histoires identiques, seule la première exprimée, le cachet de la poste faisant fois, sera primée.
Le « présentez » armes modifié 81 de la femme-soldat en tenue de compagne (Caporal ordinaire).



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 207 avril 1981 Page 1Lui numéro 207 avril 1981 Page 2-3Lui numéro 207 avril 1981 Page 4-5Lui numéro 207 avril 1981 Page 6-7Lui numéro 207 avril 1981 Page 8-9Lui numéro 207 avril 1981 Page 10-11Lui numéro 207 avril 1981 Page 12-13Lui numéro 207 avril 1981 Page 14-15Lui numéro 207 avril 1981 Page 16-17Lui numéro 207 avril 1981 Page 18-19Lui numéro 207 avril 1981 Page 20-21Lui numéro 207 avril 1981 Page 22-23Lui numéro 207 avril 1981 Page 24-25Lui numéro 207 avril 1981 Page 26-27Lui numéro 207 avril 1981 Page 28-29Lui numéro 207 avril 1981 Page 30-31Lui numéro 207 avril 1981 Page 32-33Lui numéro 207 avril 1981 Page 34-35Lui numéro 207 avril 1981 Page 36-37Lui numéro 207 avril 1981 Page 38-39Lui numéro 207 avril 1981 Page 40-41Lui numéro 207 avril 1981 Page 42-43Lui numéro 207 avril 1981 Page 44-45Lui numéro 207 avril 1981 Page 46-47Lui numéro 207 avril 1981 Page 48-49Lui numéro 207 avril 1981 Page 50-51Lui numéro 207 avril 1981 Page 52-53Lui numéro 207 avril 1981 Page 54-55Lui numéro 207 avril 1981 Page 56-57Lui numéro 207 avril 1981 Page 58-59Lui numéro 207 avril 1981 Page 60-61Lui numéro 207 avril 1981 Page 62-63Lui numéro 207 avril 1981 Page 64-65Lui numéro 207 avril 1981 Page 66-67Lui numéro 207 avril 1981 Page 68-69Lui numéro 207 avril 1981 Page 70-71Lui numéro 207 avril 1981 Page 72-73Lui numéro 207 avril 1981 Page 74-75Lui numéro 207 avril 1981 Page 76-77Lui numéro 207 avril 1981 Page 78-79Lui numéro 207 avril 1981 Page 80-81Lui numéro 207 avril 1981 Page 82-83Lui numéro 207 avril 1981 Page 84-85Lui numéro 207 avril 1981 Page 86-87Lui numéro 207 avril 1981 Page 88-89Lui numéro 207 avril 1981 Page 90-91Lui numéro 207 avril 1981 Page 92-93Lui numéro 207 avril 1981 Page 94-95Lui numéro 207 avril 1981 Page 96-97Lui numéro 207 avril 1981 Page 98-99Lui numéro 207 avril 1981 Page 100-101Lui numéro 207 avril 1981 Page 102-103Lui numéro 207 avril 1981 Page 104-105Lui numéro 207 avril 1981 Page 106-107Lui numéro 207 avril 1981 Page 108-109Lui numéro 207 avril 1981 Page 110-111Lui numéro 207 avril 1981 Page 112-113Lui numéro 207 avril 1981 Page 114-115Lui numéro 207 avril 1981 Page 116-117Lui numéro 207 avril 1981 Page 118-119Lui numéro 207 avril 1981 Page 120-121Lui numéro 207 avril 1981 Page 122-123Lui numéro 207 avril 1981 Page 124-125Lui numéro 207 avril 1981 Page 126-127Lui numéro 207 avril 1981 Page 128-129Lui numéro 207 avril 1981 Page 130-131Lui numéro 207 avril 1981 Page 132-133Lui numéro 207 avril 1981 Page 134-135Lui numéro 207 avril 1981 Page 136-137Lui numéro 207 avril 1981 Page 138-139Lui numéro 207 avril 1981 Page 140-141Lui numéro 207 avril 1981 Page 142-143Lui numéro 207 avril 1981 Page 144-145Lui numéro 207 avril 1981 Page 146-147Lui numéro 207 avril 1981 Page 148-149Lui numéro 207 avril 1981 Page 150-151Lui numéro 207 avril 1981 Page 152-153Lui numéro 207 avril 1981 Page 154-155Lui numéro 207 avril 1981 Page 156-157Lui numéro 207 avril 1981 Page 158-159Lui numéro 207 avril 1981 Page 160-161Lui numéro 207 avril 1981 Page 162