Lui n°207 avril 1981
Lui n°207 avril 1981
  • Prix facial : 8 F

  • Parution : n°207 de avril 1981

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 162

  • Taille du fichier PDF : 151 Mo

  • Dans ce numéro : Pamela, Ariane et... Prudence.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 42 - 43  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
42 43
Au Club, il y a de quoi faire fonctionner ses jambes. De quoi dérouiller ses biceps, ses quadriceps et ses mollets. De quoi aussi dilater ses poumons. Et de quoi faire remuer ses zygomatiques. Bref, de quoi s'apercevoir que l'on a un corps qui est heureux de bouger. Et de quoi oublier sa tête, avec ses soucis. Club Méditerranée. A Paris  : 90, Champs- Elysées - 106, rue de Rennes - Place de la Bourse 75083 Cedex 02. Tél. 296.10.00. A Lille  : 9, place du Théâtre. Tél. 55.35.45. A Marseille  : 142, avenue du Prado. Tél. 81.74.40. Et agence Havas de votre ville. A Bruxelles  : Ravenstein 58. Tél. 513.94.22. A Genève  : 28, quai Général-Guisan.
ENTRETIEN « Lorsqu'on assassine quelqu'un, c'est un meurtre — s'il y a cent ou mille morts, ce sont toujours des meurtres ! » (Suite de la page 41.) Ils ont coupé notre approvisionnement en carburant. Lorsque cette production est pratiquement tombée à zéro, nous avions perdu la guerre. Nous savions que, nos réserves épuisées, le chaos s'installerait. Lui Hitler aurait-il été capable de conclure la paix en 1943 ? Son caractère, sa personnalité le lui auraient-ils permis ? Speer I1 y avait des gens, dont Ribbentrop, qui s'efforçaient d'ouvrir des négociations ici et là. Le Führer leur opposait un argument plutôt décisif. Il disait  : « Imaginez que je conclue un cessez-le-feu avec les Russes avec pour objectif de signer la paix. Les Russes, qui ne sont pas prêts de nous pardonner ce que nous leur avons fait subir, vont faire semblant de respecter le traité de paix et vont attendre que nous ayons fait passer nos troupes à l'ouest. Et que ferons-nous au moment où ils se seront réorganisés et où ils lanceront leur nouvelle offensive ? Je ne peux donc pas retirer les troupes de l'est, même si j'ai signé un cessez-le-feu, parce que je dois m'attendre à ce que les Russes le violent d'un jour à l'autre, à un moment avantageux pour eux et dramatique pour nous ? » Lui Quand avez-vous vu Hitler pour la dernière fois ? Speer C'était le 23 avril 1945, quelques jours avant qu'il ne se suicide. Lui Quelle a été votre dernière conversation ? Speer On ne peut pas vraiment parler de conversation. Il était préoccupé par la situation militaire désespérée et nous en avons un peu parlé. Il m'a exposé très ouvertement les mesures qui devaient être prises après sa mort pour que ses restes ne tombent pas entre les mains des Russes. Il voulait être incinéré. Hitler était plutôt calme. Je me rappelle qu'il avait dit à plusieurs reprises que la fin était pour lui une délivrance, qu'il ne la craignait pas, parce qu'il serait débarrassé d'un grand poids... Lui Pourquoi, au procès de Nurem- berg, avez-vous décidé d'accepter la responsabilité de ce qui s'était passé ? Speer L'accusation de Nuremberg ne concernait pas les individus. C'était une accusation générale, portant sur tout ce qui avait eu lieu sous Hitler. C'était l'idée de ce qu'on a appelé la conspiration. Et j'ai dit au moment du procès que j'acceptais la responsabilité de ce qui s'était passé sous le gouvernement de Hitler. Lui Les autres accusés n'étaient pas d'accord avec vous... Speer Non, ils n'étaient pas d'accord et ils étaient même furieux que j'aie pris cette position. Mais, pour moi, ma position était tout à fait normale. Lorsque quelqu'un dans une administration fait quelque chose de répréhensible, eh bien c'est le chef de l'administration qui est responsable... Lui C'est à Nuremberg que vous avez entendu parler pour la première fois des camps de concentration et de l'élimination des juifs... Speer Pour moi, il était nécessaire que ceux qui faisaient partie du gouvernement acceptent de prendre la responsabilité de ces crimes ; c'était la seule possibilité d'empêcher que le poids de cette faute ne pèse sur le peuple allemand. C'était mon avis hier, c'est toujours mon avis. On peut condamner un peuple comme on l'a fait après la Première Guerre dans le traité de Versailles. Les autres ne m'ont pas suivi, et ils ont au contraire essayé de se défendre. Cela aurait pourtant été un geste très impressionnant si tous les accusés avaient déclaré l'un après l'autre  : « Nous sommes responsables mais le peuple ne l'est pas ». Lui Croyez-vous maintenant que le jugement de Nuremberg fut juste ? Speer En gros oui. Le verdict n'est pas fondé sur des actions politiques, celles qui ont déclenché la guerre, mais sur des faits isolés qui sont considérés comme des crimes par le droit commun. Lorsqu'on assassine quelqu'un, c'est un meurtre s'il y a cent morts ou mille morts il s'agit toujours de meurtres. (Suite page 44.) OÙ ESSAYER GRATUITEMEM'SLENDER TONE ? Slendertone, c'est tous les bienfaits de la gymnastique traditionnelle, sans efforts et sans contraintes. Slendertone fait travailler en profondeur tous les muscles de votre corps pour leur redonner la fermeté et la souplesse. La forme et le tonus. Une garantie  : Slendertone est le leader mondial de la gymnastique automatique. DÉPOSITAIRES CONSEILS 03 Montluçon. P.de Paris, 05.33.12 - 10 Troyes, Magasins Réunis. 43.58.58 - 18 Bourges, G. P.du Progr ?s, 24.00.41 - 21 Dijon, P.Centrale, 30.10.12 - 22 St-Brieuc, P.Villeret, 61.09.50 - 25 Besançon, P Principale, 81.17.69 - 28 Chartres, Medicalis, 36.36.61 - 29 Brest, Armor Médical, 44.76.19 - 35 Rennes, P.D'Estrées, 30.15.57 - 37 Tours, T.A.C.M., 05.73.29 - 44 Nantes, G. P.de Paris, 48.64.48 - 45 Orléans, P.Centrale, 62.24.56 - 49 Angers, Codem, 88.05.45 - 56 Vannes, P.St-Nicolas, 47.21.68 - 60 Compiègne, P.Fontaine. 423.05.50 - 61 Alençon, P.Acquaviva, 26.77.10 - 62 Arras, Polymed. 21.56.35 - 64 Pau, G. P.Nouvelle, 27.43.64 - 66 Perpignan, CMP. 67.36.42 - 74 Annecy, Annecy Médical, 45.24.86 - 78 Versailles, P.Bonnet Triadou, 950.01.73 - $6 Poitiers, G. P.Régionale, 41.02.10 - 87 Limoges, P.Verrier, 34.13.90. CENTRES DE DÉMONSTRATION  : 01 Bourg-en-Bresse, P.Berger-Laurent, 19, rue Notre-Dame, 23.44.56 - 06 Nice, Locasante, 29, rue Pastorelli, 80.33.23 -13 Marseille Se, Equipement Médical, 192, bd Baille, 78.66.06 - 14 Caen. P.l)anjou Rousselot, 5, place Malherbe, 85.22.30 -16 Angoulême, P.Brunon Burguet, 14, rue de Périgueux. 92.57.44 - 20 Bastia, E.E.A.. 13, ay. E.-Sari, 31.41.86 - 26 Valence, P.Lestra, 36, ay. V.-Hugo, 44.03.41 - 31 Toulouse. P.du Soleil, Il. place Wilson. 23.40.60 - 33 Bordeaux, P.Principale, 10, rue Ste-Catherine. 48.14.44 - 34 Montpellier, P.Populaire, 4, rue Maguelone. 92.34.65 - 38 Grenoble. P.La Normale, 5, rue Philis-de-la-Charce, 44.58.03 - 42 St-Etienne, Morenvillez,12, rue de Lodi, 32.41.11 -54 Nancy, Céline, I bis, place Thiers, 336.64.15 - 57 Metz, Frey, 11, rue Haute-Seille, 75.20.80 - S9 Lille, P.Viguier, 52, rue Nationale, 52.88.29 - 63 Clermont- Ferrand, Lhomme Rabier, 1, rue du Port, 91.56.19 - 67 Strasbourg, kaufmann. 24, rue du 22-Novembre, 32.32.01 - 68 Mulhouse, G. Luckert. 5, an. de Colmar, 45.26.35 - 69 Lyon 2e, Médico France, 6, place Bellecourt, 37.32.07 - 73 Chambéry, P.Tercinet, 1, rue du Maistre, 33.76.06 - 76 Rouen, P.du Bac, l6. rue du Bac, 70.27.73 - 77 Fontainebleau, Médiconfort, I bd Joffre, 422.12.83 - 80 Amiens, G. P.de Paris, 4. place Gambetta. 91.67.22 - 83 Toulon, P.Castel (:habre, 71. cours La Fayette. 46.29.71 - 84 Avignon, P.Grégoire, 7. rue de la République. 82.54.70. slendelton8 la "gymnastique automatique" 29, bd des Batignolles, Service I.103 75008 Paris - Tél. 387.91.90. Bon gratuit pour une documentation, à retourner à Slendertone, 29, bd des Batignolles -75008 Paris -Service 1.103. Sans engagement de ma part, veuillez m'adresser votre brochure en couleur  : "Pour la beauté de votre corps". Nom  : Adresse  : Tél.. 43



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 207 avril 1981 Page 1Lui numéro 207 avril 1981 Page 2-3Lui numéro 207 avril 1981 Page 4-5Lui numéro 207 avril 1981 Page 6-7Lui numéro 207 avril 1981 Page 8-9Lui numéro 207 avril 1981 Page 10-11Lui numéro 207 avril 1981 Page 12-13Lui numéro 207 avril 1981 Page 14-15Lui numéro 207 avril 1981 Page 16-17Lui numéro 207 avril 1981 Page 18-19Lui numéro 207 avril 1981 Page 20-21Lui numéro 207 avril 1981 Page 22-23Lui numéro 207 avril 1981 Page 24-25Lui numéro 207 avril 1981 Page 26-27Lui numéro 207 avril 1981 Page 28-29Lui numéro 207 avril 1981 Page 30-31Lui numéro 207 avril 1981 Page 32-33Lui numéro 207 avril 1981 Page 34-35Lui numéro 207 avril 1981 Page 36-37Lui numéro 207 avril 1981 Page 38-39Lui numéro 207 avril 1981 Page 40-41Lui numéro 207 avril 1981 Page 42-43Lui numéro 207 avril 1981 Page 44-45Lui numéro 207 avril 1981 Page 46-47Lui numéro 207 avril 1981 Page 48-49Lui numéro 207 avril 1981 Page 50-51Lui numéro 207 avril 1981 Page 52-53Lui numéro 207 avril 1981 Page 54-55Lui numéro 207 avril 1981 Page 56-57Lui numéro 207 avril 1981 Page 58-59Lui numéro 207 avril 1981 Page 60-61Lui numéro 207 avril 1981 Page 62-63Lui numéro 207 avril 1981 Page 64-65Lui numéro 207 avril 1981 Page 66-67Lui numéro 207 avril 1981 Page 68-69Lui numéro 207 avril 1981 Page 70-71Lui numéro 207 avril 1981 Page 72-73Lui numéro 207 avril 1981 Page 74-75Lui numéro 207 avril 1981 Page 76-77Lui numéro 207 avril 1981 Page 78-79Lui numéro 207 avril 1981 Page 80-81Lui numéro 207 avril 1981 Page 82-83Lui numéro 207 avril 1981 Page 84-85Lui numéro 207 avril 1981 Page 86-87Lui numéro 207 avril 1981 Page 88-89Lui numéro 207 avril 1981 Page 90-91Lui numéro 207 avril 1981 Page 92-93Lui numéro 207 avril 1981 Page 94-95Lui numéro 207 avril 1981 Page 96-97Lui numéro 207 avril 1981 Page 98-99Lui numéro 207 avril 1981 Page 100-101Lui numéro 207 avril 1981 Page 102-103Lui numéro 207 avril 1981 Page 104-105Lui numéro 207 avril 1981 Page 106-107Lui numéro 207 avril 1981 Page 108-109Lui numéro 207 avril 1981 Page 110-111Lui numéro 207 avril 1981 Page 112-113Lui numéro 207 avril 1981 Page 114-115Lui numéro 207 avril 1981 Page 116-117Lui numéro 207 avril 1981 Page 118-119Lui numéro 207 avril 1981 Page 120-121Lui numéro 207 avril 1981 Page 122-123Lui numéro 207 avril 1981 Page 124-125Lui numéro 207 avril 1981 Page 126-127Lui numéro 207 avril 1981 Page 128-129Lui numéro 207 avril 1981 Page 130-131Lui numéro 207 avril 1981 Page 132-133Lui numéro 207 avril 1981 Page 134-135Lui numéro 207 avril 1981 Page 136-137Lui numéro 207 avril 1981 Page 138-139Lui numéro 207 avril 1981 Page 140-141Lui numéro 207 avril 1981 Page 142-143Lui numéro 207 avril 1981 Page 144-145Lui numéro 207 avril 1981 Page 146-147Lui numéro 207 avril 1981 Page 148-149Lui numéro 207 avril 1981 Page 150-151Lui numéro 207 avril 1981 Page 152-153Lui numéro 207 avril 1981 Page 154-155Lui numéro 207 avril 1981 Page 156-157Lui numéro 207 avril 1981 Page 158-159Lui numéro 207 avril 1981 Page 160-161Lui numéro 207 avril 1981 Page 162