Lui n°207 avril 1981
Lui n°207 avril 1981
  • Prix facial : 8 F

  • Parution : n°207 de avril 1981

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 162

  • Taille du fichier PDF : 151 Mo

  • Dans ce numéro : Pamela, Ariane et... Prudence.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 10 - 11  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
10 11
ENTRETIEN « En tant qu'architecte, Hitler était plutôt stérile. Quand on compare ses différents dessins, on se rend compte qu'il s'agit toujours... de la même idée. » (Suite de la page 8.) réunies. J'ai résolu le problème en faisant pendre d'immenses drapeaux à des échafaudages. J'ai suggéré que la réunion ait lieu au crépuscule de manière à pouvoir utiliser des effets de projecteurs pour rendre la scène encore plus impressionnante. C'est effectivement ce qui s'est passé. Lui C'est grisant d'avoir des centaines de milliers de personnes pour matériau... Speer Ça m'a plu. Mais ça ne m'a pas fait tourner la tête... Ce travail m'a vraiment intéressé  : pour un architecte il s'agissait de quelque chose de très nouveau. Lui Hitler s'intéressait à l'architecture. C'est pour cela qu'il s'est intéressé à vous ? Speer I1 a dit plus tard, c'est vrai, qu'il avait de grands projets en matière d'architecture et que, pour exécuter ses grands projets, il fallait, selon lui, 10 un jeune architecte. Ce jeune architecte aurait pu poursuivre son oeuvre après sa mort. Je crois qu'il pensait à cela et c'est certainement pour cette raison qu'il ma choisi. Lui Que pensez-vous des dessins d'Hitler, de ses projets architecturaux ? Il n'avait pas la folie des grandeurs ? Speer Il dessinait remarquablement. Il faut lui rendre cette justice. Il dessinait infiniment mieux que moi et je me serais bien gardé de dessiner des croquis en sa présence car il se serait peut-être moqué de moi. Il pouvait dessiner très vite. Comme certains dessinateurs doués, il était capable de dessiner de la même façon que d'autres écrivent. Il n'avait pas besoin de réfléchir, le dessin coulait littéralement de sa plume. En une ou deux minutes, il pouvait faire de très jolis croquis. Les architectes ont l'habitude de dire ils prennent souvent l'exemple de Le Corbusier qu'un bon architecte est très souvent un mauvais dessinateur. En tant qu'architecte, Hitler était plutôt stérile. Il n'avait pas de largeur de vues. J'ai gardé un certain nombre de dessins qu'il a réalisés de 1934 à 1942, pendant une période de huit ans. Il a ainsi dessiné à plusieurs années d'intervalle pour la ville de Linz. Quand on compare ces dessins, on se rend compte qu'il s'agit presque toujours de la même idée. Je crois que ce fait est révélateur de sa manière de penser. Il n'a jamais réfléchi, analysé différentes possibilités, puis dégagé la meilleure solution qui pouvait se présenter. En fait, il avait sa propre idée, qu'il n'était pas possible de discuter, et cette idée, il la répétait aussi souvent qu'il en était besoin et sans jamais rien y changer. En politique, il avait des vues précises, sa décision était prise une fois pour toutes. Et personne ne pouvait le convaincre de faire un autre choix. Dans mon cas, c'était un peu différent. Il me faisait confiance. Je lui plaisais. C'était très étonnant. J'assistais à de nombreuses conférences avec lui et je savais qu'il ne se gênait pas pour intervenir très violemment dans les projets des autres architectes. Je n'ai jamais eu droit à ce genre de scène. Le meilleur exemple, c'est la chancellerie du Reich  : tout le temps qu'ont duré les travaux, il n'est venu sur le chantier que de temps en temps, pour se renseigner un peu, se gardant bien de me faire la moindre observation et me laissant complètement libre. Lui Quelle distance un visiteur devaitil parcourir dans cette chancellerie du Reich avant de parvenir au bureau de Hitler ? Speer Plusieurs centaines de mètres. C'était tout un trajet. Il faut comprendre que tout cet édifice était là pour en imposer. Pour exprimer la grandeur du IIIe Reich. Je crois que le résultat était assez impressionnant. Lui Que reste-t-il de ce que vous avez construit ? Speer Il ne reste plus rien, mis à part, à Berlin, les lampadaires, dans la rue qui va de la Porte de (Suite page 14.)
V,Iles lonves, des cot., 4..0 — PLAYir.0 fE..ektt MADE'BOY, tH FRANCE, 0 ok,'..- :  : 4  : tet. : !.. i !.**7., pi 1., 17W.iivilialre* eastsos..1.4.11,0$.4.0) I. F ; *"1"'-.*111...1,04004.411..'1..711:141i% """:. 1:Lt, 1):1 :  : r.:*.est... ait esittariiffilsieo...1.i# ; § :._.. saws.,t ; 0..8 J..ll.a... erwesottatilittsas.0 : :. ti *.. is. q.,v, -,.4.4. - 4. ":1':  : 1f:  : 7 »  : **".ise 11*1 1 ii,10100.:.111',taiga*,  : « 1. 0 sik4'4.0teeseillill../eseesolek  : 1 it  : Ise la* i it  : it  : ii. it:Pas -.Ço* disomareitreets I:..  : 1#.  : tit "*Itir al..3/4 « toaseitteir ille...a."*.., ! iiigig !!! 4., p0settexasimi, ic..40.84.*rod litsitaelkoatealta..vs, 440.1010..ssa ir..- NintiomiliWtavitiff.4 4 10... 411,siusitirnatitsititOittrO'PLO SOilt eXOtiqUeS, 0, 4.. 1981. e BOY. Printemps-été 4i



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 207 avril 1981 Page 1Lui numéro 207 avril 1981 Page 2-3Lui numéro 207 avril 1981 Page 4-5Lui numéro 207 avril 1981 Page 6-7Lui numéro 207 avril 1981 Page 8-9Lui numéro 207 avril 1981 Page 10-11Lui numéro 207 avril 1981 Page 12-13Lui numéro 207 avril 1981 Page 14-15Lui numéro 207 avril 1981 Page 16-17Lui numéro 207 avril 1981 Page 18-19Lui numéro 207 avril 1981 Page 20-21Lui numéro 207 avril 1981 Page 22-23Lui numéro 207 avril 1981 Page 24-25Lui numéro 207 avril 1981 Page 26-27Lui numéro 207 avril 1981 Page 28-29Lui numéro 207 avril 1981 Page 30-31Lui numéro 207 avril 1981 Page 32-33Lui numéro 207 avril 1981 Page 34-35Lui numéro 207 avril 1981 Page 36-37Lui numéro 207 avril 1981 Page 38-39Lui numéro 207 avril 1981 Page 40-41Lui numéro 207 avril 1981 Page 42-43Lui numéro 207 avril 1981 Page 44-45Lui numéro 207 avril 1981 Page 46-47Lui numéro 207 avril 1981 Page 48-49Lui numéro 207 avril 1981 Page 50-51Lui numéro 207 avril 1981 Page 52-53Lui numéro 207 avril 1981 Page 54-55Lui numéro 207 avril 1981 Page 56-57Lui numéro 207 avril 1981 Page 58-59Lui numéro 207 avril 1981 Page 60-61Lui numéro 207 avril 1981 Page 62-63Lui numéro 207 avril 1981 Page 64-65Lui numéro 207 avril 1981 Page 66-67Lui numéro 207 avril 1981 Page 68-69Lui numéro 207 avril 1981 Page 70-71Lui numéro 207 avril 1981 Page 72-73Lui numéro 207 avril 1981 Page 74-75Lui numéro 207 avril 1981 Page 76-77Lui numéro 207 avril 1981 Page 78-79Lui numéro 207 avril 1981 Page 80-81Lui numéro 207 avril 1981 Page 82-83Lui numéro 207 avril 1981 Page 84-85Lui numéro 207 avril 1981 Page 86-87Lui numéro 207 avril 1981 Page 88-89Lui numéro 207 avril 1981 Page 90-91Lui numéro 207 avril 1981 Page 92-93Lui numéro 207 avril 1981 Page 94-95Lui numéro 207 avril 1981 Page 96-97Lui numéro 207 avril 1981 Page 98-99Lui numéro 207 avril 1981 Page 100-101Lui numéro 207 avril 1981 Page 102-103Lui numéro 207 avril 1981 Page 104-105Lui numéro 207 avril 1981 Page 106-107Lui numéro 207 avril 1981 Page 108-109Lui numéro 207 avril 1981 Page 110-111Lui numéro 207 avril 1981 Page 112-113Lui numéro 207 avril 1981 Page 114-115Lui numéro 207 avril 1981 Page 116-117Lui numéro 207 avril 1981 Page 118-119Lui numéro 207 avril 1981 Page 120-121Lui numéro 207 avril 1981 Page 122-123Lui numéro 207 avril 1981 Page 124-125Lui numéro 207 avril 1981 Page 126-127Lui numéro 207 avril 1981 Page 128-129Lui numéro 207 avril 1981 Page 130-131Lui numéro 207 avril 1981 Page 132-133Lui numéro 207 avril 1981 Page 134-135Lui numéro 207 avril 1981 Page 136-137Lui numéro 207 avril 1981 Page 138-139Lui numéro 207 avril 1981 Page 140-141Lui numéro 207 avril 1981 Page 142-143Lui numéro 207 avril 1981 Page 144-145Lui numéro 207 avril 1981 Page 146-147Lui numéro 207 avril 1981 Page 148-149Lui numéro 207 avril 1981 Page 150-151Lui numéro 207 avril 1981 Page 152-153Lui numéro 207 avril 1981 Page 154-155Lui numéro 207 avril 1981 Page 156-157Lui numéro 207 avril 1981 Page 158-159Lui numéro 207 avril 1981 Page 160-161Lui numéro 207 avril 1981 Page 162