Lui n°203 décembre 1980
Lui n°203 décembre 1980
  • Prix facial : 8 F

  • Parution : n°203 de décembre 1980

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 234

  • Taille du fichier PDF : 224 Mo

  • Dans ce numéro : Anicee Alvina style Lui.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
56 Calendrier 1981 DAMD HAMILTON 12 merveilleuses photos en couleur de David Hamilton magnifiquement imprimées sur un papier de grand luxe, réunies dans un calendrier grand format (43 x 43 cm) étudié pour l'encadrement. Bon de commande à remplir et à retourner aujourd'hui même aux Editions Anne DALES 10, rue Nollet, 75017 Paris Nom Prénom N°Rue Code postal et Ville désire recevoir un exemplaire du Calendrier David Hamilton 1981 et joint la somme de 80 F. (frais d'envoi inclus) sous forme de chèque bancaire D chèque postal D à l'ordre de ANNE DALES ENTRETIEN Le processus de paix est irréversible et Reagan ne pourra rien y changer... (Suite de la page 26.) fois pour toutes et incapables d'être positifs. Voilà l'histoire de cette décision historique et ce que j'ai ressenti avant de faire le voyage. Lui Et quels ont été vos sentiments pendants ce voyage en Israël, ainsi qu'après ? Sadate Quelques détails avant de vous en parler. Begin a cru tout d'abord à une opération de politique intérieure et m'a fait sonder par Carter. L'ambassadeur des Etats-Unis au Caire m'a fait une visite, sur les instructions de son président et, bien que stupéfait d'entendre que c'était absolument vrai car il n'aurait jamais cru qu'un chef d'Etat arabe pût un jour franchir le pas il rapporta fidèlement mes propos à Carter. Je ne tardai pas à recevoir, après cette visite, une invitation formelle des Israéliens, que ce même ambassadeur américain me remit de leur part à Ismaïlia et, finalement, ce projet à peu près fou qui avait germé dans mon esprit se réalisa et je posai le pied sur le sol de Tel-Aviv. Dans l'avion, je dois vous avouer que pendant un certain temps, je crus que j'allais atterrir ailleurs et que tout ceci n'était qu'une sorte de rêve. Mais quand je découvris les officiels israéliens, dont Golda Meir, je compris que c'était vrai et que je ne rêvais pas. Quant à mes sentiments après le voyage, ils n'ont jamais varié. Je dis  : il faut aller plus vite et plus loin. Nous avons déjà perdu trop de temps. Le temps joue contre nous. Je l'ai dit et répété à Ezer Weizmannlorsqu'il était ministre de la Défense d'Israël et je le lui ai dit encore lorsque je l'ai reçu il y a peu de temps ici même à Alexandrie. Ne nous arrêtons pas sur le chemin de la paix ! Lui Pensez-vous que l'élection de Ronald Regan puisse changer quelque chose au processus de paix que vous avez entamé ? Sadate Je ne le crois pas. Le processus de paix est désormais irréversible et Reagan ne pourra rien y changer. Bien sûr, il pourrait y avoir des aménagements dans les accords de Camp David mais cela ne changera rien au fond même de ce que nous avons conclu, Egyptiens et Israéliens. Je pense que ces accords sont un cadre dans lequel on peut faire des modifications. Certains collègues arabes, qui admettent en privé que j'ai bien fait de passer les accords que l'on connaît avec Israël, pensent qu'on devrait appeler ces accords autrement. Je n'ai pas de vanité d'auteur. Qu'ils les appellent accords de Riyad, ou de Amman, peu m'importe pourvu que la paix en soit la conséquence ! Lui Vous semblez croire dur comme fer en la paix. Une guerre ne pourrait-elle pas éclater de nouveau entre l'Egypte et Israël ? Les pommes de discorde ne manquent pas  : Jérusalem, le Golan, etc., sans oublier les Palestiniens ? Sadate Ecoutez. Quoi qu'il arrive, Egyptiens comme Israéliens, nous avons décidé à Camp David que nous n'aurions plus recours à la guerre pour faire admettre nos revendications. Nous avons décidé de nous conduire en gens civilisés et de discuter, je le répète, quoi qu'il arrive. Nous ne reviendrons jamais en arrière. Qui peut mettre le feu aux poudres dans notre région actuellement ? Les Syriens ? Ils sont trop préoccupés par leurs propres problèmes et par ce qui se passe au Liban. Les Libanais ? Les pauvres ! Le Liban est un pays déchiré qui risque d'être bientôt partagé. L'Irak ? Saddam Hussein a également ses problèmes avec Khomeini. La Jordanie ? Hussein reconnaît en privé que j'ai raison d'agir ainsi et il a toujours des contacts avec les Israéliens même s'il les nie avec violence officiellement. L'Arabie Séoudite ? Khaled n'a aucun intérêt à se lancer dans la guerre. Il est trop modéré pour cela, et ne croyez-vous pas qu'il approuve lui aussi, dans son for intérieur, ce que je fais avec Israël ? Il n'y a que l'Egypte et Israël qui puisse le faire. Et (Suite page 58.)
Et maintenant, toûtez aux plaisirs de l'esprit. COGNAC CAMU S _NAPOLEON



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 203 décembre 1980 Page 1Lui numéro 203 décembre 1980 Page 2-3Lui numéro 203 décembre 1980 Page 4-5Lui numéro 203 décembre 1980 Page 6-7Lui numéro 203 décembre 1980 Page 8-9Lui numéro 203 décembre 1980 Page 10-11Lui numéro 203 décembre 1980 Page 12-13Lui numéro 203 décembre 1980 Page 14-15Lui numéro 203 décembre 1980 Page 16-17Lui numéro 203 décembre 1980 Page 18-19Lui numéro 203 décembre 1980 Page 20-21Lui numéro 203 décembre 1980 Page 22-23Lui numéro 203 décembre 1980 Page 24-25Lui numéro 203 décembre 1980 Page 26-27Lui numéro 203 décembre 1980 Page 28-29Lui numéro 203 décembre 1980 Page 30-31Lui numéro 203 décembre 1980 Page 32-33Lui numéro 203 décembre 1980 Page 34-35Lui numéro 203 décembre 1980 Page 36-37Lui numéro 203 décembre 1980 Page 38-39Lui numéro 203 décembre 1980 Page 40-41Lui numéro 203 décembre 1980 Page 42-43Lui numéro 203 décembre 1980 Page 44-45Lui numéro 203 décembre 1980 Page 46-47Lui numéro 203 décembre 1980 Page 48-49Lui numéro 203 décembre 1980 Page 50-51Lui numéro 203 décembre 1980 Page 52-53Lui numéro 203 décembre 1980 Page 54-55Lui numéro 203 décembre 1980 Page 56-57Lui numéro 203 décembre 1980 Page 58-59Lui numéro 203 décembre 1980 Page 60-61Lui numéro 203 décembre 1980 Page 62-63Lui numéro 203 décembre 1980 Page 64-65Lui numéro 203 décembre 1980 Page 66-67Lui numéro 203 décembre 1980 Page 68-69Lui numéro 203 décembre 1980 Page 70-71Lui numéro 203 décembre 1980 Page 72-73Lui numéro 203 décembre 1980 Page 74-75Lui numéro 203 décembre 1980 Page 76-77Lui numéro 203 décembre 1980 Page 78-79Lui numéro 203 décembre 1980 Page 80-81Lui numéro 203 décembre 1980 Page 82-83Lui numéro 203 décembre 1980 Page 84-85Lui numéro 203 décembre 1980 Page 86-87Lui numéro 203 décembre 1980 Page 88-89Lui numéro 203 décembre 1980 Page 90-91Lui numéro 203 décembre 1980 Page 92-93Lui numéro 203 décembre 1980 Page 94-95Lui numéro 203 décembre 1980 Page 96-97Lui numéro 203 décembre 1980 Page 98-99Lui numéro 203 décembre 1980 Page 100-101Lui numéro 203 décembre 1980 Page 102-103Lui numéro 203 décembre 1980 Page 104-105Lui numéro 203 décembre 1980 Page 106-107Lui numéro 203 décembre 1980 Page 108-109Lui numéro 203 décembre 1980 Page 110-111Lui numéro 203 décembre 1980 Page 112-113Lui numéro 203 décembre 1980 Page 114-115Lui numéro 203 décembre 1980 Page 116-117Lui numéro 203 décembre 1980 Page 118-119Lui numéro 203 décembre 1980 Page 120-121Lui numéro 203 décembre 1980 Page 122-123Lui numéro 203 décembre 1980 Page 124-125Lui numéro 203 décembre 1980 Page 126-127Lui numéro 203 décembre 1980 Page 128-129Lui numéro 203 décembre 1980 Page 130-131Lui numéro 203 décembre 1980 Page 132-133Lui numéro 203 décembre 1980 Page 134-135Lui numéro 203 décembre 1980 Page 136-137Lui numéro 203 décembre 1980 Page 138-139Lui numéro 203 décembre 1980 Page 140-141Lui numéro 203 décembre 1980 Page 142-143Lui numéro 203 décembre 1980 Page 144-145Lui numéro 203 décembre 1980 Page 146-147Lui numéro 203 décembre 1980 Page 148-149Lui numéro 203 décembre 1980 Page 150-151Lui numéro 203 décembre 1980 Page 152-153Lui numéro 203 décembre 1980 Page 154-155Lui numéro 203 décembre 1980 Page 156-157Lui numéro 203 décembre 1980 Page 158-159Lui numéro 203 décembre 1980 Page 160-161Lui numéro 203 décembre 1980 Page 162-163Lui numéro 203 décembre 1980 Page 164-165Lui numéro 203 décembre 1980 Page 166-167Lui numéro 203 décembre 1980 Page 168-169Lui numéro 203 décembre 1980 Page 170-171Lui numéro 203 décembre 1980 Page 172-173Lui numéro 203 décembre 1980 Page 174-175Lui numéro 203 décembre 1980 Page 176-177Lui numéro 203 décembre 1980 Page 178-179Lui numéro 203 décembre 1980 Page 180-181Lui numéro 203 décembre 1980 Page 182-183Lui numéro 203 décembre 1980 Page 184-185Lui numéro 203 décembre 1980 Page 186-187Lui numéro 203 décembre 1980 Page 188-189Lui numéro 203 décembre 1980 Page 190-191Lui numéro 203 décembre 1980 Page 192-193Lui numéro 203 décembre 1980 Page 194-195Lui numéro 203 décembre 1980 Page 196-197Lui numéro 203 décembre 1980 Page 198-199Lui numéro 203 décembre 1980 Page 200-201Lui numéro 203 décembre 1980 Page 202-203Lui numéro 203 décembre 1980 Page 204-205Lui numéro 203 décembre 1980 Page 206-207Lui numéro 203 décembre 1980 Page 208-209Lui numéro 203 décembre 1980 Page 210-211Lui numéro 203 décembre 1980 Page 212-213Lui numéro 203 décembre 1980 Page 214-215Lui numéro 203 décembre 1980 Page 216-217Lui numéro 203 décembre 1980 Page 218-219Lui numéro 203 décembre 1980 Page 220-221Lui numéro 203 décembre 1980 Page 222-223Lui numéro 203 décembre 1980 Page 224-225Lui numéro 203 décembre 1980 Page 226-227Lui numéro 203 décembre 1980 Page 228-229Lui numéro 203 décembre 1980 Page 230-231Lui numéro 203 décembre 1980 Page 232-233Lui numéro 203 décembre 1980 Page 234