Lui n°203 décembre 1980
Lui n°203 décembre 1980
  • Prix facial : 8 F

  • Parution : n°203 de décembre 1980

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 234

  • Taille du fichier PDF : 224 Mo

  • Dans ce numéro : Anicee Alvina style Lui.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 4 - 5  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
4 5
4 JARDIN SECRET I)\ÏD I IV\llIF)N TEXTE DE ROBERT CORDON En feuilletant les pages de ce livre, on comprend la vague d'enthousiasme qui porta David Hamilton au premier plan de la photographie moderne. usqu'à présent, David Ham il tc alti avait tenu secrètes les images de ce livre ; images réfléchies qui témoignent d'une volonté de créer une oeuvre simple, personnelle, esthétique. Images d'un monde où le spectateur peut contempler la fragile beauté des jeunes filles aux premiers instants de leur éveil à la féminité ; monde heureux qui ne connaît ni violence ni vieillesse, monde d'élégance et de beauté, refuge contre les rigueurs de la réalité quotidienne. Un volume de 156 pages avec 120 photographies inédites en couleurs et 11 sépia, sur papier luxe. Format 30 x 31 relié toile sous jaquette couleur. Bon de commande (t découper et à retourner aux Editions PHOTO FILIPACCHI, B.P. 264 08, 75364 Paris Cedex 08 Nom Prenom N" R u e Vient de paraître Code Postal Ville désire recevoir un exemplaire du livre de DAVID HAMILTON  : JARDIN SECRET et je joins la somme de 340 F (frais d'envoi recommandé inclus) sous forme de chèque bancaire — ou CCP à l'ordre de U.E.M. Pas d'envoi contre remboursement lui Directeur de la rédaction JEAN DEMACHY Rédacteur en chef JEAN-PIERRE BINCHET Directeur des rubriques FRANCIS DUMOULIN Directrice de la publication ANNE-MARIE PERIER-BARROIS REDACTION JOSETTE MILGRAM (secrétaire de rédaction). ASSIA DRIDI (mannequins), GISELE FRAN- CHOMME (mode, shopping), ISABELLE MOREAU, YANNICK LE GOUËZ. SERVICE ARTISTIQUE ANNE-MARIE CASSE assistée de XAVIER BOURE. COLLABORATEURS VASSILIS ALEXAKIS, JEAN-MICHEL BARRAULT, ALPHONSE BOUDARD, ESTHER BURKHARD, MICHEL CAEN, JACQUES-LOUIS DELPAL, PIERRE DEMERON, DANIEL GARRIC, RENAUD DE LABOR- DERIE, MARIE-GISELE LANDES, PAUL LEFEVRE, RAOUI. MILLE, JEAN-PIERRE RICHARD, JEAN- MICHEL ROYER, PATRICK SERY, CATHERINE SINET, LOUIS VALENTIN, JON WINROTH. PHOTOGRAPHES JAMES BAES, ANDRE BERG, FRANCIS GIACO- BETTI, FRANK GITTY, PATRICE PASCAL. ILLUSTRATEURS ALAIN ASLAN, PATRICK ARLET, JEAN-CLAUDE CASTELLI, CORENTIN, PATRICK COURATIN, JEAN LAGARRIGUE, MICHEL LECONTE, I.ERMITE, ALAIN LESAUX, NICOLLET, H. CUADRADO, GABRIEL PASCALINI, TOMI UNGERER. DESSINATEURS HUMORISTIQUES ROLAND SABATIER (chef de rubrique), BLA- CHON, GUERRIER, HOVIV, LASSAI,VY, LAVILLE, LAUZIER, PAT MALLET, SINE, TETSU, TREZ. Et avec la participation de l'équipe de Oui Magazine. publications filipacchi COMITE DE DIRECTION DANIEL FILIPACCHI (président), FRANK TENOT (vice-président), MARC DEMOTTE, JEAN HOHMAN, REGIS PAGNIEZ, GERALD DE ROQUE- MAUREL, PHILIPPE SECHET, ROGER THEROND. SERVICES GENERAUX ALAIN PLOUVIER, administrateur, assisté de CLAUDE OSCHNER, chef des services comptables, JEAN-PAUL BRIAND, contrôle de gestion, MICHELE DEROCHE, coordination des achats, CLAUDE ACAEI, assistante de direction, FRANCOISE JARRY, secrétariat général, NATHALIE CHAU- MET, chef du personnel, THIERRY BRUSSET, abonnements, CHARLES NIVIERE, service photos, MICHELE DUFFORT, archives-photos, JACKIE CLIMENT-GALANT, revente, DIDIER DERVILLE, directeur des études, HELGA DAUKSCH, fabrication et PASCAL REMY, planning fabrication, LILIANE DOUDAT, voyages. SERVICES COMMERCIAUX AMAND RASCOL, directeur commercial, assisté de PHILIPPE DOYET, inspection des ventes, GUIDO FRASCA et JOSE ESTEVE, stocks.. PROMOTION YVES CHANEL, promotion radio et spectacles, DIDIER LE VERT, coordination, CATHERINE MARTIN, salons. PUBLICITE  : REGISCOPE PATRICK ROUSSELLE, directeur, GERARD LEFEVRE, LAURENT GRUMBACH, PATRICK LIFSHITZ, chefs de publicité des supports Ré iscoe. JOCELYNE SMADJA, merchand i- s ing, assistée de MARLENE SARFATI. JACQUE- LINE ILLAT, CLAUDE BLANVILLAIN fabrication, assistés de YVETTE HUART. MICHELE ESDOURU- BAIL, MURIEL DELOS documentation et secrétariat.
Il n'est ni un opportuniste, ni un comédien JUSQU'AU et encore moins un fanatique ou un AvE c d mystique.'Egypte, Anouar est et Sadate, le président de la République arabe tout simplement un homme profondément épris de ANouAR EL sADATE paix, un the f d'État responsa e et réaliste, qui a su tirer la leçon des erreurs commises par d'autres que lui dans le passé. Courageux, obstiné, il poursuit posément son bonhomme de chemin, contre vents et marées, malgré les hauts et les bas que connaissent ses relations avec Menahem Begin, le Premier ministre israélien, en dépit des menaces des autres chefs d'Etats arabes opposés à la paix avec Israël, et même si chaque jour il n'est de bulletin d'information à la radio, de journal qui, en Libye, en Syrie ou ailleurs, ne le traite de vendu, de traître à la nation arabe et n'annonce sa chute imminente. Rencontrer Anouar et Sadate a été pour moi l'entreprise à la fois la plus simple et la plus fertile en rebondissements de ma carrière de journaliste. La plus simple, parce que, de tous les chefs d'Etats arabes, le président égyptien est celui qui dispose à Paris comme au Caire d'une équipe de collaborateurs parmi les plus efficaces que je connaisse. Au palais Abdin, le siège de la présidence de la République dans la capitale égyptienne qu'il s'agisse de M. Mokhtar, un diplomate de carrière qui fut en poste à Paris avant d'assumer aujourd'hui de hautes fonctions au Protocole, Mme Laghouan, la première et la seule femme à assumer les responsabilités officielles, Cherif Attia, le chef des services de presse, ou MohamedEssaoui, l'un des chambellans, tous sont rapides, avares de paroles et surtout de promesses inutiles. La plus fertile en rebondissements, parce que Anouar el-Sadate est un homme débordant d'activités, dont les audiences se succèdent toutes les demi-heures, mais qui, en revanche, ne manque jamais de se ménager des plages de détente, de faire qu'il vente ou qu'il tonne, ses vingt kilomètres de marche à pied par jour. Pendant trois jours, avant notre entretien, j'ai fait la navette entre Le Caire et Alexandrie. « Le président sera au Caire demain, m'annonçait-on un matin. Rendez-vous au palais Abdin en fin de matinée... » « Impossible, le président retournera à Alexandrie après avoir inauguré un barrage, me prévenait-on le soir même. Rendez-vous après-demain à Alexandrie... » Finalement, l'entretien fut définitivement fixé à 13h. A Alexandrie, une résidence installée par Nasser dans laquelle Anouar el Sadate aime se retirer fréquemment et recevoir ses hôtes de marque, mais où Mme Nasser passe CONVERSATION encore plusieurs mois par an. AVEC « L'ARBITRE » A l'heure dite, mon taxi me déposait devant le premier portail de la résidence, DU MOYEN-ORIENT 5



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 203 décembre 1980 Page 1Lui numéro 203 décembre 1980 Page 2-3Lui numéro 203 décembre 1980 Page 4-5Lui numéro 203 décembre 1980 Page 6-7Lui numéro 203 décembre 1980 Page 8-9Lui numéro 203 décembre 1980 Page 10-11Lui numéro 203 décembre 1980 Page 12-13Lui numéro 203 décembre 1980 Page 14-15Lui numéro 203 décembre 1980 Page 16-17Lui numéro 203 décembre 1980 Page 18-19Lui numéro 203 décembre 1980 Page 20-21Lui numéro 203 décembre 1980 Page 22-23Lui numéro 203 décembre 1980 Page 24-25Lui numéro 203 décembre 1980 Page 26-27Lui numéro 203 décembre 1980 Page 28-29Lui numéro 203 décembre 1980 Page 30-31Lui numéro 203 décembre 1980 Page 32-33Lui numéro 203 décembre 1980 Page 34-35Lui numéro 203 décembre 1980 Page 36-37Lui numéro 203 décembre 1980 Page 38-39Lui numéro 203 décembre 1980 Page 40-41Lui numéro 203 décembre 1980 Page 42-43Lui numéro 203 décembre 1980 Page 44-45Lui numéro 203 décembre 1980 Page 46-47Lui numéro 203 décembre 1980 Page 48-49Lui numéro 203 décembre 1980 Page 50-51Lui numéro 203 décembre 1980 Page 52-53Lui numéro 203 décembre 1980 Page 54-55Lui numéro 203 décembre 1980 Page 56-57Lui numéro 203 décembre 1980 Page 58-59Lui numéro 203 décembre 1980 Page 60-61Lui numéro 203 décembre 1980 Page 62-63Lui numéro 203 décembre 1980 Page 64-65Lui numéro 203 décembre 1980 Page 66-67Lui numéro 203 décembre 1980 Page 68-69Lui numéro 203 décembre 1980 Page 70-71Lui numéro 203 décembre 1980 Page 72-73Lui numéro 203 décembre 1980 Page 74-75Lui numéro 203 décembre 1980 Page 76-77Lui numéro 203 décembre 1980 Page 78-79Lui numéro 203 décembre 1980 Page 80-81Lui numéro 203 décembre 1980 Page 82-83Lui numéro 203 décembre 1980 Page 84-85Lui numéro 203 décembre 1980 Page 86-87Lui numéro 203 décembre 1980 Page 88-89Lui numéro 203 décembre 1980 Page 90-91Lui numéro 203 décembre 1980 Page 92-93Lui numéro 203 décembre 1980 Page 94-95Lui numéro 203 décembre 1980 Page 96-97Lui numéro 203 décembre 1980 Page 98-99Lui numéro 203 décembre 1980 Page 100-101Lui numéro 203 décembre 1980 Page 102-103Lui numéro 203 décembre 1980 Page 104-105Lui numéro 203 décembre 1980 Page 106-107Lui numéro 203 décembre 1980 Page 108-109Lui numéro 203 décembre 1980 Page 110-111Lui numéro 203 décembre 1980 Page 112-113Lui numéro 203 décembre 1980 Page 114-115Lui numéro 203 décembre 1980 Page 116-117Lui numéro 203 décembre 1980 Page 118-119Lui numéro 203 décembre 1980 Page 120-121Lui numéro 203 décembre 1980 Page 122-123Lui numéro 203 décembre 1980 Page 124-125Lui numéro 203 décembre 1980 Page 126-127Lui numéro 203 décembre 1980 Page 128-129Lui numéro 203 décembre 1980 Page 130-131Lui numéro 203 décembre 1980 Page 132-133Lui numéro 203 décembre 1980 Page 134-135Lui numéro 203 décembre 1980 Page 136-137Lui numéro 203 décembre 1980 Page 138-139Lui numéro 203 décembre 1980 Page 140-141Lui numéro 203 décembre 1980 Page 142-143Lui numéro 203 décembre 1980 Page 144-145Lui numéro 203 décembre 1980 Page 146-147Lui numéro 203 décembre 1980 Page 148-149Lui numéro 203 décembre 1980 Page 150-151Lui numéro 203 décembre 1980 Page 152-153Lui numéro 203 décembre 1980 Page 154-155Lui numéro 203 décembre 1980 Page 156-157Lui numéro 203 décembre 1980 Page 158-159Lui numéro 203 décembre 1980 Page 160-161Lui numéro 203 décembre 1980 Page 162-163Lui numéro 203 décembre 1980 Page 164-165Lui numéro 203 décembre 1980 Page 166-167Lui numéro 203 décembre 1980 Page 168-169Lui numéro 203 décembre 1980 Page 170-171Lui numéro 203 décembre 1980 Page 172-173Lui numéro 203 décembre 1980 Page 174-175Lui numéro 203 décembre 1980 Page 176-177Lui numéro 203 décembre 1980 Page 178-179Lui numéro 203 décembre 1980 Page 180-181Lui numéro 203 décembre 1980 Page 182-183Lui numéro 203 décembre 1980 Page 184-185Lui numéro 203 décembre 1980 Page 186-187Lui numéro 203 décembre 1980 Page 188-189Lui numéro 203 décembre 1980 Page 190-191Lui numéro 203 décembre 1980 Page 192-193Lui numéro 203 décembre 1980 Page 194-195Lui numéro 203 décembre 1980 Page 196-197Lui numéro 203 décembre 1980 Page 198-199Lui numéro 203 décembre 1980 Page 200-201Lui numéro 203 décembre 1980 Page 202-203Lui numéro 203 décembre 1980 Page 204-205Lui numéro 203 décembre 1980 Page 206-207Lui numéro 203 décembre 1980 Page 208-209Lui numéro 203 décembre 1980 Page 210-211Lui numéro 203 décembre 1980 Page 212-213Lui numéro 203 décembre 1980 Page 214-215Lui numéro 203 décembre 1980 Page 216-217Lui numéro 203 décembre 1980 Page 218-219Lui numéro 203 décembre 1980 Page 220-221Lui numéro 203 décembre 1980 Page 222-223Lui numéro 203 décembre 1980 Page 224-225Lui numéro 203 décembre 1980 Page 226-227Lui numéro 203 décembre 1980 Page 228-229Lui numéro 203 décembre 1980 Page 230-231Lui numéro 203 décembre 1980 Page 232-233Lui numéro 203 décembre 1980 Page 234