Lui n°203 décembre 1980
Lui n°203 décembre 1980
  • Prix facial : 8 F

  • Parution : n°203 de décembre 1980

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 234

  • Taille du fichier PDF : 224 Mo

  • Dans ce numéro : Anicee Alvina style Lui.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 200 - 201  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
200 201
v Eo iiunSUPER 8 ma, -Or NOU jNs O NERS LES RANCE r DE Ex  : VIDEO FRANÇAISE Durée  : 1 h 20. Film complet coffret luxe 400 F VIDEO DANOISE Durée  : 30 mn. Son français 220 F FILM SUPER 8 Couleur 180 F Demandez notre catalogue ^',ti vidéo contre 10 F ou le catalogue film et le catalogue vidéo contre 15 F en timbres ou chèque é Édition  : O N CO R D E, serv. P 276, rue des Pyrénées 75020 Paris Vente également sur place. Métro Gambetta Strictement réservé aux adultes avec contrôle d'identité La Nouvelle Génération de Lingerie Sexy A Fleur de Peau Une Collection 80 indite qui, allie la SEN- SUALITE au LUXE. Envoi du catalogue couleur GRATUIT. sur simole demande a Jane ALSON BP 8 94410 SAINT-MAURICE Joindre 10 F pour frais d'envoi 200 Nom dresse ode.. L7 Ville Prénom Signature PRESENCE D'ESPRITS « L'homme mettra le feu à l'ombre avec son immense étincelle, et les étoiles crieront à l'incendie... (Suite de la p.198.) meur de réalité. Il vous prendra, abîmes, dans le creux de sa main... Si vous ne voulez pas, il vous forcera... Il vous entassera... » Mais quelle menace fait donc peser cette course effrénée de l'homme vers la maîtrise totale de l'univers ? L'esprit de Josué le dit à Victor Hugo  : « L'homme mettra le feu à l'ombre avec son immense étincelle, et les étoiles crieront à l'incendie » Presque un siècle avant l'explosion de la première bombe atomique, la parole des Tables résonne comme un avertissement redoutable... Porteur désormais d'un savoir surhumain, Victor Hugo s'interroge  : les pages écrites sous la dictée des esprits doivent-elles être publiées ? Ces révélations doivent-elles disparaître avec lui ? C'est la mort qui donnera au poète l'imprimatur et indiquera même au poète des recettes qui assureront sa postérité  : « Fais vivante ton oeuvre de fantôme, remplis-la d'horreur. Jettes-y des crapauds, des serpents, des araignées, des chauves-souris, des scolopendres, les êtres immondes, les êtres rampants, les êtres maudits... » Elle lui assigne son rôle  : Victor Hugo sera pour l'humanité à venir porte-parole de l'au-delà, de Dieu, des puissances surnaturelles. Certes, elle admet que d'autres « cerveaux-planètes » ont bien existé (Eschyle, Dante, Cervantes, Shakespeare, Molière), mais « ils ne sont plus qu'un peu de poussière ». Et, consécration suprême qui bouleverse l'assistance, la Mort ose lancer une prophétie inouïe  : Jésus-Christ, lui-même, n'a ressuscité qu'une fois. Victor Hugo, lui, « remplira sa tombe de résurrections »  : on le réveillera en 1920, en 1940, 1960, 1980 en l'an 2 000 et les générations regarderont avec admiration ce prodigieux tombeau... Si l'on y réfléchit, c'est le comble  : en annonçant elle-même la réalité de la résurrection, la Mort révèle les limites de son propre règne... et confirme celui de l'éternité. Et brusquement, les tables se taisent. Pourquoi ? En fait, nul ne l'a jamais su. Ici, l'enquête du docteur Jean de Mutigny retient plusieurs hypothèses. Première hypothèse  : un petit voisin avait perdu la raison à la suite des séances spirites et avait menacé de tuer Victor Hugo avec un couteau. On avait dû l'interner. Seconde hypothèse  : Madame Hugo paraissait très contrariée par les rapports de Victor Hugo avec l'esprit de la Dame Blanche. Son mari était même persuadé que cette dame lui avait rendu une visite nocturne et il en paraissait très épris. Contrariée, Madame Hugo aurait donc décidé d'en finir avec les esprits. Troisième hypothèse  : sans doute la plus vraisemblable  : les Hugo, expulsés de Jersey à la suite d'un jeu de mots malencontreux de Victor Hugo sur les jarretières de la reine d'Angleterre, publié dans un journal local, durent s'installer à Guernesey où le dialogue de Hugo avec les esprits continua, certes, mais sans le truchement des tables... Frédéric de Tovarnicki et Odile Gandon. Entretien Membre du Comité français pour l'étude des phénomènes paranormaux (président d'Honneur Alfred Kastler, prix Nobel), Jean de Mutigny, chirurgien, « chasseur de sorcières » depuis trente ans, vient de publier Victor Hugo et le spiritisme (Nathan). Il fait le point sur l'affaire de Jersey. Lui Les tables tournantes de Jersey ontelles vraiment « fonctionné ? » Docteur Jean de Mutigny Les tables tournantes ? Mais oui, elles tournent, elles se déplacent, c'est indiscutable ! Et c'est à la portée de tous. La cause  : un phénomène qui est aussi à la base de l'hypnose, « l'idée motrice ». En gros, ce sont les participants dont les mouvements inconscients font bouger la table. C'est prouvé. Notamment par les expériences du physicien Faraday qui a recouvert des tables de spirites avec des cartons circulaires  : les cartons, eux, ont bougé, et non la table, preuve de l'interven- (Suite page 202.)
Un volume de Courvoisier pour un volume de Balzac. COURVOISIER 4 COGNAC



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 203 décembre 1980 Page 1Lui numéro 203 décembre 1980 Page 2-3Lui numéro 203 décembre 1980 Page 4-5Lui numéro 203 décembre 1980 Page 6-7Lui numéro 203 décembre 1980 Page 8-9Lui numéro 203 décembre 1980 Page 10-11Lui numéro 203 décembre 1980 Page 12-13Lui numéro 203 décembre 1980 Page 14-15Lui numéro 203 décembre 1980 Page 16-17Lui numéro 203 décembre 1980 Page 18-19Lui numéro 203 décembre 1980 Page 20-21Lui numéro 203 décembre 1980 Page 22-23Lui numéro 203 décembre 1980 Page 24-25Lui numéro 203 décembre 1980 Page 26-27Lui numéro 203 décembre 1980 Page 28-29Lui numéro 203 décembre 1980 Page 30-31Lui numéro 203 décembre 1980 Page 32-33Lui numéro 203 décembre 1980 Page 34-35Lui numéro 203 décembre 1980 Page 36-37Lui numéro 203 décembre 1980 Page 38-39Lui numéro 203 décembre 1980 Page 40-41Lui numéro 203 décembre 1980 Page 42-43Lui numéro 203 décembre 1980 Page 44-45Lui numéro 203 décembre 1980 Page 46-47Lui numéro 203 décembre 1980 Page 48-49Lui numéro 203 décembre 1980 Page 50-51Lui numéro 203 décembre 1980 Page 52-53Lui numéro 203 décembre 1980 Page 54-55Lui numéro 203 décembre 1980 Page 56-57Lui numéro 203 décembre 1980 Page 58-59Lui numéro 203 décembre 1980 Page 60-61Lui numéro 203 décembre 1980 Page 62-63Lui numéro 203 décembre 1980 Page 64-65Lui numéro 203 décembre 1980 Page 66-67Lui numéro 203 décembre 1980 Page 68-69Lui numéro 203 décembre 1980 Page 70-71Lui numéro 203 décembre 1980 Page 72-73Lui numéro 203 décembre 1980 Page 74-75Lui numéro 203 décembre 1980 Page 76-77Lui numéro 203 décembre 1980 Page 78-79Lui numéro 203 décembre 1980 Page 80-81Lui numéro 203 décembre 1980 Page 82-83Lui numéro 203 décembre 1980 Page 84-85Lui numéro 203 décembre 1980 Page 86-87Lui numéro 203 décembre 1980 Page 88-89Lui numéro 203 décembre 1980 Page 90-91Lui numéro 203 décembre 1980 Page 92-93Lui numéro 203 décembre 1980 Page 94-95Lui numéro 203 décembre 1980 Page 96-97Lui numéro 203 décembre 1980 Page 98-99Lui numéro 203 décembre 1980 Page 100-101Lui numéro 203 décembre 1980 Page 102-103Lui numéro 203 décembre 1980 Page 104-105Lui numéro 203 décembre 1980 Page 106-107Lui numéro 203 décembre 1980 Page 108-109Lui numéro 203 décembre 1980 Page 110-111Lui numéro 203 décembre 1980 Page 112-113Lui numéro 203 décembre 1980 Page 114-115Lui numéro 203 décembre 1980 Page 116-117Lui numéro 203 décembre 1980 Page 118-119Lui numéro 203 décembre 1980 Page 120-121Lui numéro 203 décembre 1980 Page 122-123Lui numéro 203 décembre 1980 Page 124-125Lui numéro 203 décembre 1980 Page 126-127Lui numéro 203 décembre 1980 Page 128-129Lui numéro 203 décembre 1980 Page 130-131Lui numéro 203 décembre 1980 Page 132-133Lui numéro 203 décembre 1980 Page 134-135Lui numéro 203 décembre 1980 Page 136-137Lui numéro 203 décembre 1980 Page 138-139Lui numéro 203 décembre 1980 Page 140-141Lui numéro 203 décembre 1980 Page 142-143Lui numéro 203 décembre 1980 Page 144-145Lui numéro 203 décembre 1980 Page 146-147Lui numéro 203 décembre 1980 Page 148-149Lui numéro 203 décembre 1980 Page 150-151Lui numéro 203 décembre 1980 Page 152-153Lui numéro 203 décembre 1980 Page 154-155Lui numéro 203 décembre 1980 Page 156-157Lui numéro 203 décembre 1980 Page 158-159Lui numéro 203 décembre 1980 Page 160-161Lui numéro 203 décembre 1980 Page 162-163Lui numéro 203 décembre 1980 Page 164-165Lui numéro 203 décembre 1980 Page 166-167Lui numéro 203 décembre 1980 Page 168-169Lui numéro 203 décembre 1980 Page 170-171Lui numéro 203 décembre 1980 Page 172-173Lui numéro 203 décembre 1980 Page 174-175Lui numéro 203 décembre 1980 Page 176-177Lui numéro 203 décembre 1980 Page 178-179Lui numéro 203 décembre 1980 Page 180-181Lui numéro 203 décembre 1980 Page 182-183Lui numéro 203 décembre 1980 Page 184-185Lui numéro 203 décembre 1980 Page 186-187Lui numéro 203 décembre 1980 Page 188-189Lui numéro 203 décembre 1980 Page 190-191Lui numéro 203 décembre 1980 Page 192-193Lui numéro 203 décembre 1980 Page 194-195Lui numéro 203 décembre 1980 Page 196-197Lui numéro 203 décembre 1980 Page 198-199Lui numéro 203 décembre 1980 Page 200-201Lui numéro 203 décembre 1980 Page 202-203Lui numéro 203 décembre 1980 Page 204-205Lui numéro 203 décembre 1980 Page 206-207Lui numéro 203 décembre 1980 Page 208-209Lui numéro 203 décembre 1980 Page 210-211Lui numéro 203 décembre 1980 Page 212-213Lui numéro 203 décembre 1980 Page 214-215Lui numéro 203 décembre 1980 Page 216-217Lui numéro 203 décembre 1980 Page 218-219Lui numéro 203 décembre 1980 Page 220-221Lui numéro 203 décembre 1980 Page 222-223Lui numéro 203 décembre 1980 Page 224-225Lui numéro 203 décembre 1980 Page 226-227Lui numéro 203 décembre 1980 Page 228-229Lui numéro 203 décembre 1980 Page 230-231Lui numéro 203 décembre 1980 Page 232-233Lui numéro 203 décembre 1980 Page 234