Lui n°202 novembre 1980
Lui n°202 novembre 1980
  • Prix facial : 8 F

  • Parution : n°202 de novembre 1980

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 202

  • Taille du fichier PDF : 184 Mo

  • Dans ce numéro : filles de fame !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 198 - 199  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
198 199
ceux qui liserai lui Ceux qui lisent Lui, c'est vous mais c'est aussi Bertrand Laufer qui, avec son frère, signe Monsieur de Fursac chez plus de 400 détaillants en France. Toute la mode de l'homme, plus l'aisance et... la différence  : c'est Monsieur de Fursac qui, comme le lecteur de Lui, est un homme d'action ! Et puis, parmi les 4 444 000 lecteurs de Lui, 57% pensent que l'apparence physique est importante... LUI EST UN SUPPORT REGISCOPE. 133, CHAMPS-ELYSEES, 75380-PARIS CEDEX 08, TEL.  : 720.71.89. PATRICK ROUSSELLE, DIRECTEUR. GERARD LEFEVRE, CHEF DE F'UBLICITE. 198
PAS CADUCS LES DUCS ! Il possède même une partie de Londres. Parce qu'en 1677 un Grosvenor épousa une demoiselle dont les parents possédaient quelques marécages au bord de la Tamise (Suite de la page 197.) qu'il possède une partie de Londres tout Mayfair, et une partie de Belgravia. Cent cinquante hectares au coeur d'une capitale, évalués à un milliard de livres. Parce qu'en 1677, un Grosvenor épousa une demoiselle Mary Davies, dont les parents possédaient quelques marécages en bordure de la Tamise ! Depuis cet heureux mariage, les Grosvenor se sont cramponnés à leurs terrains, évitant la politique et les discussions, si l'on excepte le cas du deuxième duc, le légendaire Bendor. Après une longue vie remplie de yachts, de champagne et de maîtresses, il mourut en 1953. Les taxes sur la succession s'élevaient à dix-sept millions de livres. Mais, au lieu de vendre, les Grosvenor se lancèrent dans une politique d'expansion qui. transforma la famille en une sorte de multinationale, dont le seul et unique propriétaire est aujourd'hui le jeune duc. modèle présenté  : veste Cardis Ski Entre-temps, l'héritage s'est légèrement écorné. Cependant, quand le gouvernement des Etats-Unis, qui a coutume d'acheter les terrains de ses ambassades, se porta acquéreur de Grosvenor Square, en 1953, la famille fit une contre-proposition  : le duc daignait échanger l'ambassade contre les soixante mille hectares, situés en Floride et confisqués à la famille lors de la révolution américaine... Miss Natasha Phillips, la jeune duchesse, déjà mère d'un futur héritier, n'est pas une simple secrétaire, malgré son nom roturier. Le père de sa grand-mère n'était autre que le grandduc Michel de Russie. Son grand-père, sir Harold Wernher, possédait une somptueuse collection de tableaux la « collection Wernher » et sa mère est une amie intime de la reine. C'est en 1979 que la presse commença à s'intéresser à la fortune fabuleuse de Gerald Grosvenor. Curieusement, VIVEZ SPORT ! EXIGEZ LA VESTE CARDS une veste fonctionnelle pour le confort du sportif Vivre sport, pour beaucoup c'est profiter en toute liberté et par tous les temps de la nature. Vivre sport, pour les plus acharnés, c'est lutter contre soi-même et contre les éléments. Vivre sport, dans le confort et la sécurité, pour tous, c'est exiger le matériel et les vêtements appropriés (solidité, imperméabilité, légèreté, pouvoir thermique). Francital, fournisseur des sportifs les plus exigeants - expéditions  : Nationale au K2, Annapuma 1.8000 é ski, Nanga Parbat... - Syndicat National des Moniteurs, - Ecole Nationale de Ski et d'Alpinisme de Chamonix, - Fédération Française de Ski, - Association Nationale de Tourisme Equestre, vous propose une collection complète de vêtements de sports et de loisirs, fonctionnels, techniques et multi-usages pour "vivre sport". cette publicité ne lui attira guère de ressentiment de la part de ses compatriotes. Le jeune Grosvenor, il est vrai, vit discrètement pour ne pas dire modestement et travaille beaucoup, comme n'importe quel manager. Et puis cette histoire d'amour digne de Cendrillon a beaucoup joué en sa faveur. Mais la véritable raison est politique. Après avoir détruit la puissance de l'aristocratie, puis, au cours des deux dernières décennies, laminé son influence économique et sociale, l'Angleterre se tourne aujourd'hui avec nostalgie vers son Histoire légendaire et rêve à sa grandeur passée, une grandeur dont les ducs furent autrefois les symboles. Plus surprise qu'irritée, elle découvre avec ravissement que certains de ces symboles sont toujours vivants, et, semble-t-il, destinés à vivre encore assez longtemps pour charmer ses vieux jours. John Bailey. (Adaptation Olivier Cohen.) FranilEal le fonctionnel et la technicité Documentation et liste des points de vente sur demande  : 20, rue Saint-Joseph - 42000 St-Etienne - France,



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 202 novembre 1980 Page 1Lui numéro 202 novembre 1980 Page 2-3Lui numéro 202 novembre 1980 Page 4-5Lui numéro 202 novembre 1980 Page 6-7Lui numéro 202 novembre 1980 Page 8-9Lui numéro 202 novembre 1980 Page 10-11Lui numéro 202 novembre 1980 Page 12-13Lui numéro 202 novembre 1980 Page 14-15Lui numéro 202 novembre 1980 Page 16-17Lui numéro 202 novembre 1980 Page 18-19Lui numéro 202 novembre 1980 Page 20-21Lui numéro 202 novembre 1980 Page 22-23Lui numéro 202 novembre 1980 Page 24-25Lui numéro 202 novembre 1980 Page 26-27Lui numéro 202 novembre 1980 Page 28-29Lui numéro 202 novembre 1980 Page 30-31Lui numéro 202 novembre 1980 Page 32-33Lui numéro 202 novembre 1980 Page 34-35Lui numéro 202 novembre 1980 Page 36-37Lui numéro 202 novembre 1980 Page 38-39Lui numéro 202 novembre 1980 Page 40-41Lui numéro 202 novembre 1980 Page 42-43Lui numéro 202 novembre 1980 Page 44-45Lui numéro 202 novembre 1980 Page 46-47Lui numéro 202 novembre 1980 Page 48-49Lui numéro 202 novembre 1980 Page 50-51Lui numéro 202 novembre 1980 Page 52-53Lui numéro 202 novembre 1980 Page 54-55Lui numéro 202 novembre 1980 Page 56-57Lui numéro 202 novembre 1980 Page 58-59Lui numéro 202 novembre 1980 Page 60-61Lui numéro 202 novembre 1980 Page 62-63Lui numéro 202 novembre 1980 Page 64-65Lui numéro 202 novembre 1980 Page 66-67Lui numéro 202 novembre 1980 Page 68-69Lui numéro 202 novembre 1980 Page 70-71Lui numéro 202 novembre 1980 Page 72-73Lui numéro 202 novembre 1980 Page 74-75Lui numéro 202 novembre 1980 Page 76-77Lui numéro 202 novembre 1980 Page 78-79Lui numéro 202 novembre 1980 Page 80-81Lui numéro 202 novembre 1980 Page 82-83Lui numéro 202 novembre 1980 Page 84-85Lui numéro 202 novembre 1980 Page 86-87Lui numéro 202 novembre 1980 Page 88-89Lui numéro 202 novembre 1980 Page 90-91Lui numéro 202 novembre 1980 Page 92-93Lui numéro 202 novembre 1980 Page 94-95Lui numéro 202 novembre 1980 Page 96-97Lui numéro 202 novembre 1980 Page 98-99Lui numéro 202 novembre 1980 Page 100-101Lui numéro 202 novembre 1980 Page 102-103Lui numéro 202 novembre 1980 Page 104-105Lui numéro 202 novembre 1980 Page 106-107Lui numéro 202 novembre 1980 Page 108-109Lui numéro 202 novembre 1980 Page 110-111Lui numéro 202 novembre 1980 Page 112-113Lui numéro 202 novembre 1980 Page 114-115Lui numéro 202 novembre 1980 Page 116-117Lui numéro 202 novembre 1980 Page 118-119Lui numéro 202 novembre 1980 Page 120-121Lui numéro 202 novembre 1980 Page 122-123Lui numéro 202 novembre 1980 Page 124-125Lui numéro 202 novembre 1980 Page 126-127Lui numéro 202 novembre 1980 Page 128-129Lui numéro 202 novembre 1980 Page 130-131Lui numéro 202 novembre 1980 Page 132-133Lui numéro 202 novembre 1980 Page 134-135Lui numéro 202 novembre 1980 Page 136-137Lui numéro 202 novembre 1980 Page 138-139Lui numéro 202 novembre 1980 Page 140-141Lui numéro 202 novembre 1980 Page 142-143Lui numéro 202 novembre 1980 Page 144-145Lui numéro 202 novembre 1980 Page 146-147Lui numéro 202 novembre 1980 Page 148-149Lui numéro 202 novembre 1980 Page 150-151Lui numéro 202 novembre 1980 Page 152-153Lui numéro 202 novembre 1980 Page 154-155Lui numéro 202 novembre 1980 Page 156-157Lui numéro 202 novembre 1980 Page 158-159Lui numéro 202 novembre 1980 Page 160-161Lui numéro 202 novembre 1980 Page 162-163Lui numéro 202 novembre 1980 Page 164-165Lui numéro 202 novembre 1980 Page 166-167Lui numéro 202 novembre 1980 Page 168-169Lui numéro 202 novembre 1980 Page 170-171Lui numéro 202 novembre 1980 Page 172-173Lui numéro 202 novembre 1980 Page 174-175Lui numéro 202 novembre 1980 Page 176-177Lui numéro 202 novembre 1980 Page 178-179Lui numéro 202 novembre 1980 Page 180-181Lui numéro 202 novembre 1980 Page 182-183Lui numéro 202 novembre 1980 Page 184-185Lui numéro 202 novembre 1980 Page 186-187Lui numéro 202 novembre 1980 Page 188-189Lui numéro 202 novembre 1980 Page 190-191Lui numéro 202 novembre 1980 Page 192-193Lui numéro 202 novembre 1980 Page 194-195Lui numéro 202 novembre 1980 Page 196-197Lui numéro 202 novembre 1980 Page 198-199Lui numéro 202 novembre 1980 Page 200-201Lui numéro 202 novembre 1980 Page 202