Lui n°202 novembre 1980
Lui n°202 novembre 1980
  • Prix facial : 8 F

  • Parution : n°202 de novembre 1980

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 202

  • Taille du fichier PDF : 184 Mo

  • Dans ce numéro : filles de fame !

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 152 - 153  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
152 153
VIDIEOW FILME MJPIII 8 NOUS S°ItenViES CHERS LES lEOFRhANCE Ex  : VIDEO FRANÇAISE Durée  : 1 h 20. Film complet coffret luxe 400 F VIDEO DANOISE Durée  : 30 mn. Son français 220 F w'FILM SUPER 8 Couleur...180 F Demandez notre catalogue vidéo contre 10 F ou le catalogue film et le catalogue vidéo contre 15 F en timbres ou chèque à Édition  : CONCORDE, serv. P 276, rue des Pyrénées 75020 Paris Vente également sur place. Métro Gambetta Strictement réservé aux adultes avec contrôle d'identité NOUVEAU Lingerie HOT LINE PARIS pour votre plaisir et le sien Catalogue nouveau 64 pages en couleurs. France  : ACOD I F 72, Rue du Rendez vous 75012 PARIS - Tél. 344.45.78 contre 15 F en chèque (vente au dépot Sème étage sur cour). Belgique  : P.DENIS 27 a rue d'Ewere 1940 Woluwe St Etienne contre 110 FB par chèque Suisse  : Berco CP 1181 V i nze l contre 10 S FR — — Nom 152 Adresse  : Code Postal  : Ville  : LA ROULOTTE RUSSE Ces papiers qui vous ont été retirés par l'Inspection automobile vous pouvez... la lui racheter (Suite de la page 150.) lieu de travail, ou une famille ronflante, ou des relations vous rendra vos papiers, ou c'est vous qui aurez peur et qui paierez. Une troisième possibilité  : il s'en va avec vos papiers et bloque votre voiture. Il vous faudra aller le dimanche suivant au bureau local de la Gal suivre un cours de code et payer ensuite une amende. Cela, dans le meilleur des cas. Dans le pire, on peut vous retirer votre permis pour quelques années, et cela ne concerne pas seulement les particuliers mais également les chauffeurs professionnels, ce qui entraîne la perte de leur boulot. La Gal a le don de faire de l'argent. Ces papiers qui vous ont été retirés, vous pouvez les racheter au chef du bureau de la Gai ou revenir là-bas avec une de vos connaissances. Mais celui qui se braque et refuse de céder à la force, alors qu'il ne jouit pas lui-même d'une puissance réelle, sera durement châtié. La police soviétique n'aime pas les acrobates. Soyez plus raisonnable la prochaine fois... L'auto est un moyen de gagner sa vie. Lorsqu'un chauffeur de taxi refuse de vous prendre, une voiture privée surgit brusquement d'un coin  : « C'est pour aller où ? » On discute du prix. La Gal dispose actuellement de tout un parc de voitures sans immatriculation qu'on appelle généralement canaris, voitures jaunes avec bandes bleues et armoiries de l'Etat sur les portières. Prévues pour attraper et punir les particuliers et les chauffeurs de voitures officielles occupés au transport « au noir »... On vole les voitures et on les dirige de préférence vers le Caucase ou la Géorgie. Ce n'est pas très difficile. Il suffit de quitter avant le début de l'enquête les limites de la région de Moscou. Si cela réussit, l'affaire est dans le sac. Les enquêtes ne commencent en Urss qu'après une semaine, lorsqu'il est évident que la voiture ne pourra être retrouvée dans la capitale ; et, pendant ce temps, la voiture reprente, rechapée, le numéro du moteur effacé et le numéro d'immatriculation changé — roule sur les routes sinueuses de la Riviéra soviétique Même si on ne possède pas d'auto, on peut gagner de l'argent avec les voitures. Il suffit d'avoir le droit d'acheter une auto sans faire la queue. On trouve toujours des gens qui vous donnent une grosse somme pour que vous achetiez à votre nom une Volga ou une Jigouli. Puis, une fois l'argent reçu, vous remplissez chez le notaire une procuration autorisant l'utilisation de votre voiture par votre très vieil ami... « Comment vous appelez-vous déjà ? » Beaucoup d'affaires policières stagnent au milieu de toutes ces possibilités. Sur Leninski Prospekt, on patauge dans une « kacha » glacée faite d'eau, de neige et de glace. Le troupeau de voitures se traîne prudemment à 60 km/h sur l'avenue recouverte du sable roux du fleuve. Maussade prudence hivernale. Les flics de service en lourdes pelisses trempées mâchonnent d'un air mauvais leurs sifflets. Les trolleys freinent aux arrêts en patinant sur les passages glacés. Et brusquement à une vitesse insensée surgit une Mercédès « canari ». Elle actionne simultanément ses clignotants jaunes, bleus, rouges et blancs, ses klaxons et ses sirènes. Tout clignote, mugit et piaule. Une voix impérative hurle dans un haut-parleur  : « Libérez le passage ! Voiture 24-17, mettez vous à droite... Libérez la voie ! Conducteur de la voiture 06-40 avez-vous entendu ? Ralentissez et mettez-vous sur la première file ! »... La voix hurle et l'avenue, pleine de voitures et de monde, s'éclaircit. Derrière la Mercédès, à la même vitesse interdite roulent une Volvo puis des Volga. Elles acculent sur les bas-côtés tout ce qui les gêne. Enfin, s'avance, sirènes en marche, la grosse limousine du régent. Lent soupir de soulagement. La paralysie de l'avenue prend fin. Les feux de signalisation repartent. Le rythme normal reprend. « L'automobile énonce une maxime officielle soviétique n'est pas un luxe mais un moyen de locomotion. » Alexandre Dymov.
X.o. aMARQUIS DE w- ESQ v ARMAGNAC EE o p fCA11pN, iMA4NAC CONtl10 OQ/r0. C4 H ORS ! k Ap,tiAc'tJ Qui n'a encore approché ses lèvres d'un vieil Armagnac Marquis de Montesquiou n'a pas épuisé les jouissances de la vie. Qui n'a humé son bouquet, lentement développé dans l'obscurité des chais du Marquis, senti l'arôme s'épanouir, emplir le nez, tapisser le palais, doucement pénétrer tout le corps, se prive d'une rare volupté. MARQUIS DE MONTESQUIOU L'Armagnac qui prend le temps de vieillir.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 202 novembre 1980 Page 1Lui numéro 202 novembre 1980 Page 2-3Lui numéro 202 novembre 1980 Page 4-5Lui numéro 202 novembre 1980 Page 6-7Lui numéro 202 novembre 1980 Page 8-9Lui numéro 202 novembre 1980 Page 10-11Lui numéro 202 novembre 1980 Page 12-13Lui numéro 202 novembre 1980 Page 14-15Lui numéro 202 novembre 1980 Page 16-17Lui numéro 202 novembre 1980 Page 18-19Lui numéro 202 novembre 1980 Page 20-21Lui numéro 202 novembre 1980 Page 22-23Lui numéro 202 novembre 1980 Page 24-25Lui numéro 202 novembre 1980 Page 26-27Lui numéro 202 novembre 1980 Page 28-29Lui numéro 202 novembre 1980 Page 30-31Lui numéro 202 novembre 1980 Page 32-33Lui numéro 202 novembre 1980 Page 34-35Lui numéro 202 novembre 1980 Page 36-37Lui numéro 202 novembre 1980 Page 38-39Lui numéro 202 novembre 1980 Page 40-41Lui numéro 202 novembre 1980 Page 42-43Lui numéro 202 novembre 1980 Page 44-45Lui numéro 202 novembre 1980 Page 46-47Lui numéro 202 novembre 1980 Page 48-49Lui numéro 202 novembre 1980 Page 50-51Lui numéro 202 novembre 1980 Page 52-53Lui numéro 202 novembre 1980 Page 54-55Lui numéro 202 novembre 1980 Page 56-57Lui numéro 202 novembre 1980 Page 58-59Lui numéro 202 novembre 1980 Page 60-61Lui numéro 202 novembre 1980 Page 62-63Lui numéro 202 novembre 1980 Page 64-65Lui numéro 202 novembre 1980 Page 66-67Lui numéro 202 novembre 1980 Page 68-69Lui numéro 202 novembre 1980 Page 70-71Lui numéro 202 novembre 1980 Page 72-73Lui numéro 202 novembre 1980 Page 74-75Lui numéro 202 novembre 1980 Page 76-77Lui numéro 202 novembre 1980 Page 78-79Lui numéro 202 novembre 1980 Page 80-81Lui numéro 202 novembre 1980 Page 82-83Lui numéro 202 novembre 1980 Page 84-85Lui numéro 202 novembre 1980 Page 86-87Lui numéro 202 novembre 1980 Page 88-89Lui numéro 202 novembre 1980 Page 90-91Lui numéro 202 novembre 1980 Page 92-93Lui numéro 202 novembre 1980 Page 94-95Lui numéro 202 novembre 1980 Page 96-97Lui numéro 202 novembre 1980 Page 98-99Lui numéro 202 novembre 1980 Page 100-101Lui numéro 202 novembre 1980 Page 102-103Lui numéro 202 novembre 1980 Page 104-105Lui numéro 202 novembre 1980 Page 106-107Lui numéro 202 novembre 1980 Page 108-109Lui numéro 202 novembre 1980 Page 110-111Lui numéro 202 novembre 1980 Page 112-113Lui numéro 202 novembre 1980 Page 114-115Lui numéro 202 novembre 1980 Page 116-117Lui numéro 202 novembre 1980 Page 118-119Lui numéro 202 novembre 1980 Page 120-121Lui numéro 202 novembre 1980 Page 122-123Lui numéro 202 novembre 1980 Page 124-125Lui numéro 202 novembre 1980 Page 126-127Lui numéro 202 novembre 1980 Page 128-129Lui numéro 202 novembre 1980 Page 130-131Lui numéro 202 novembre 1980 Page 132-133Lui numéro 202 novembre 1980 Page 134-135Lui numéro 202 novembre 1980 Page 136-137Lui numéro 202 novembre 1980 Page 138-139Lui numéro 202 novembre 1980 Page 140-141Lui numéro 202 novembre 1980 Page 142-143Lui numéro 202 novembre 1980 Page 144-145Lui numéro 202 novembre 1980 Page 146-147Lui numéro 202 novembre 1980 Page 148-149Lui numéro 202 novembre 1980 Page 150-151Lui numéro 202 novembre 1980 Page 152-153Lui numéro 202 novembre 1980 Page 154-155Lui numéro 202 novembre 1980 Page 156-157Lui numéro 202 novembre 1980 Page 158-159Lui numéro 202 novembre 1980 Page 160-161Lui numéro 202 novembre 1980 Page 162-163Lui numéro 202 novembre 1980 Page 164-165Lui numéro 202 novembre 1980 Page 166-167Lui numéro 202 novembre 1980 Page 168-169Lui numéro 202 novembre 1980 Page 170-171Lui numéro 202 novembre 1980 Page 172-173Lui numéro 202 novembre 1980 Page 174-175Lui numéro 202 novembre 1980 Page 176-177Lui numéro 202 novembre 1980 Page 178-179Lui numéro 202 novembre 1980 Page 180-181Lui numéro 202 novembre 1980 Page 182-183Lui numéro 202 novembre 1980 Page 184-185Lui numéro 202 novembre 1980 Page 186-187Lui numéro 202 novembre 1980 Page 188-189Lui numéro 202 novembre 1980 Page 190-191Lui numéro 202 novembre 1980 Page 192-193Lui numéro 202 novembre 1980 Page 194-195Lui numéro 202 novembre 1980 Page 196-197Lui numéro 202 novembre 1980 Page 198-199Lui numéro 202 novembre 1980 Page 200-201Lui numéro 202 novembre 1980 Page 202