Lui n°199 août 1980
Lui n°199 août 1980
  • Prix facial : 8 F

  • Parution : n°199 de août 1980

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 122

  • Taille du fichier PDF : 162 Mo

  • Dans ce numéro : sexe et cinéma.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
ENTRETIEN Le Parti, naturellement, refusait le choix. En prétendant que je pouvais tout faire, que je devais être et militant, et écrivain... (Suite de la page 19.) qu'il doit penser sur telle et telle chose par référence à une oeuvre sacrée, à une pensée sacralisée qui a décidé une fois pour toutes ce qui était valable pour tous les temps et pour tous les pays. J'ai vu beaucoup de révolutions. Il y a toujours un très beau moment, c'est quand la révolution n'est pas encore sous le joug de l'idéologie. A ce propos, j'étais l'année dernière en Angola. N'oubliez pas que nous autres Brésiliens nous sommes des Africains, des indigènes, des Angolanos » parce que, justement, beaucoup d'esclaves sont venus chez nous d'Angola. Et en l'occurrence ce n'est pas tant la langue qui compte (puisqu'ils parlent comme nous le portugais), mais le sang. Jusque-là, je n'avais jamais voulu y aller. Pour ne pas paraître cautionner la colonisation portugaise par ma seule présence, malgré de nombreuses invitations de libraires et d'éditeurs. J'y ai vu des 2U forces d'enthousiasme, d'invention, de création énormes. Comparables à ce qu'étaient le cinéma, la poésie, la littérature, au début de la révolution bolchévique, en Urss ! Et puis vient le temps de l'idéologie qui étouffe tout, ordonne, émet des principes, édicte des exemples. J'ai vécu cela à Cuba en 1963, quand, à cause des circonstances économiques et politiques, des menaces américaines, Cuba s'est tournée vers l'Urss et qu'a commencé le tournant vers l'orthodoxie marxiste de cette magnifique révolution à laquelle Sartre avait consacré une série d'articles admirables. Depuis, je ne suis pas retourné à Cuba  : je ne peux donc rien en dire. Lui Est-ce le sectarisme, l'idéologie, qui vous ont amené à quitter le Pc dont vous étiez membre ? Amado J'ai été un militant du Parti de 1945 à 1956. Ou plutôt un fonctionnaire, mais un fonctionnaire non payé. J'ai été député, directeur du Quotidien du Parti à Sao Paulo, membre de la commission de la Culture, un des dirigeants du mouvement de la Paix... Mais, avant tout cela, j'avais été un écrivain proche du Parti... Je ne regrette rien, d'abord parce que je pense qu'on doit vivre les choses et en faire l'expérience soi-même. En 1956, j'ai publié un livre écrit en 1944-1945, Les chemins de la fin. A cette occasion, j'ai constaté qu'en dix ans, je n'avais rien écrit. Alors, je me suis posé cette question  : ou bien je cesse d'être un écrivain, car qu'est-ce que c'est qu'un écrivain qui n'écrit pas ? Ou bien je cesse d'être un fonctionnaire et j'abandonne toutes les tâches que m'a confiées le Parti ! Quand j'exerce une responsabilité, j'aime le faire pleinement et non pas en titre seulement. Quand j'étais député de São Paulo à la Constituante, chaque jour à la Chambre, pour moi, était un jour de malheur, un jour perdu, même si je savais que ce que j'y faisais était politiquement important. Je n'avais aucune vocation pour être un parlementaire, un homme politique. J'ai été un bon député je suis sûr de cela mais un homme malheureux ! Le jour où nous avons été expulsés de la Chambre marquait une défaite politique, et j'en étais triste, mais j'en étais très content pour moi. C'était une vraie libération... Quand je me suis trouvé face à ce dilemne, j'en ai franchement fait part au Parti. Qui, naturellement, refusait le choix. En prétendant que je pouvais tout faire, que je devais être et militant, et écrivain. Il m'a demandé d'accomplir encore une tâche. J'ai accepté et quand j'ai eu terminé il m'a demandé d'en faire encore une autre. Alors, j'ai dit  : « Non ». C'est à peu près à ce moment qu'est arrivé le xxe Congrès, ce xxe Congrès qui a tellement troublé les consciences des communistes. Mais mon départ, comme vous le voyez, n'a pas été provoqué par ce congrès. Lui En somme, à ce moment-là, vous avez choisi la littéra- (Suite page 22.)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 199 août 1980 Page 1Lui numéro 199 août 1980 Page 2-3Lui numéro 199 août 1980 Page 4-5Lui numéro 199 août 1980 Page 6-7Lui numéro 199 août 1980 Page 8-9Lui numéro 199 août 1980 Page 10-11Lui numéro 199 août 1980 Page 12-13Lui numéro 199 août 1980 Page 14-15Lui numéro 199 août 1980 Page 16-17Lui numéro 199 août 1980 Page 18-19Lui numéro 199 août 1980 Page 20-21Lui numéro 199 août 1980 Page 22-23Lui numéro 199 août 1980 Page 24-25Lui numéro 199 août 1980 Page 26-27Lui numéro 199 août 1980 Page 28-29Lui numéro 199 août 1980 Page 30-31Lui numéro 199 août 1980 Page 32-33Lui numéro 199 août 1980 Page 34-35Lui numéro 199 août 1980 Page 36-37Lui numéro 199 août 1980 Page 38-39Lui numéro 199 août 1980 Page 40-41Lui numéro 199 août 1980 Page 42-43Lui numéro 199 août 1980 Page 44-45Lui numéro 199 août 1980 Page 46-47Lui numéro 199 août 1980 Page 48-49Lui numéro 199 août 1980 Page 50-51Lui numéro 199 août 1980 Page 52-53Lui numéro 199 août 1980 Page 54-55Lui numéro 199 août 1980 Page 56-57Lui numéro 199 août 1980 Page 58-59Lui numéro 199 août 1980 Page 60-61Lui numéro 199 août 1980 Page 62-63Lui numéro 199 août 1980 Page 64-65Lui numéro 199 août 1980 Page 66-67Lui numéro 199 août 1980 Page 68-69Lui numéro 199 août 1980 Page 70-71Lui numéro 199 août 1980 Page 72-73Lui numéro 199 août 1980 Page 74-75Lui numéro 199 août 1980 Page 76-77Lui numéro 199 août 1980 Page 78-79Lui numéro 199 août 1980 Page 80-81Lui numéro 199 août 1980 Page 82-83Lui numéro 199 août 1980 Page 84-85Lui numéro 199 août 1980 Page 86-87Lui numéro 199 août 1980 Page 88-89Lui numéro 199 août 1980 Page 90-91Lui numéro 199 août 1980 Page 92-93Lui numéro 199 août 1980 Page 94-95Lui numéro 199 août 1980 Page 96-97Lui numéro 199 août 1980 Page 98-99Lui numéro 199 août 1980 Page 100-101Lui numéro 199 août 1980 Page 102-103Lui numéro 199 août 1980 Page 104-105Lui numéro 199 août 1980 Page 106-107Lui numéro 199 août 1980 Page 108-109Lui numéro 199 août 1980 Page 110-111Lui numéro 199 août 1980 Page 112-113Lui numéro 199 août 1980 Page 114-115Lui numéro 199 août 1980 Page 116-117Lui numéro 199 août 1980 Page 118-119Lui numéro 199 août 1980 Page 120-121Lui numéro 199 août 1980 Page 122