Lui n°199 août 1980
Lui n°199 août 1980
  • Prix facial : 8 F

  • Parution : n°199 de août 1980

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 122

  • Taille du fichier PDF : 162 Mo

  • Dans ce numéro : sexe et cinéma.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 112 - 113  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
112 113
Claude Bourg Henry Dougier Philippe Boisseau-BéharnCLAUDE BOURG Quand on est le point de départ d'une collection intitulée... « Un homme et son métier », on n'est pas... n'importe quelle femme ! Ni n'importe quel Pdg ! Elle a débuté, Claude Bourg, « quand ce n'était ni la mode des jeunes, ni la mode des femmes ! »  : en 56, cette exjeune fille de la Légion d'honneur vend des journaux dans la rue (avec Cavanna et Choron). Elle a dix-huit ans, suit des cours de dactylo et de comptabilité pour faire de l'intérim  : non contente de prendre des contacts, elle établit, dix-huit mois plus tard, sa propre étude sur les besoins des entreprises. Et, son dossier sous le bras, va voir directement les grands patrons « J'ai toujours défoncé les portes ! » avoue-telle. Arrache la clientèle de Saint 112 Gobain et d'autres. S'inscrit au registre du commerce, recrute des filles, quitte son travail le vendredi soir  : le lundi, elle est devenue la plus jeune Pdg de France ! Permanence européenne existe... Et vient de fêter un brillant vingtième anniversaire  : soixante-quinze millions de chiffre en 1980 avec des agences dans le monde entier, un staff de cinquante personnes dont l'époux de Claude Bourg, devenu son directeur général —, et plus de quinze cents intérimaires, la plupart hautement qualifiés. Animatrice de son équipe, elle n'hésite jamais à se rendre sur le terrain. Ce qui ne l'a pas empêchée d'ailleurs d'avoir trois enfants, d'élever des moutons et de faire son cidre ! Et de se dire que son ; xemple pouvait servir  : elle a créé sa Fondation, reconnue d'utilité publique. En refaisant vingt ans après du porte à porte, elle récolte « des sous » pour ses lauréats. Il y en a déjà quatre  : tous des hommes ! Claude Bourg n'est pas myso... HENRY DOUGIER « Autrement »  : ce n'est pas seulement, pour Henry Dougier, le titre de la revue qu'il a fondée. C'est une manière globale d'envisager toute sa vie et celle des autres. Rien n'aurait été plus facile, pour ce diplômé de l'Essec et de l'Insead, que de rester au sein de Shell International pour s'occuper de haute finance. Mais le vice le saisit quand il commence par créer un premier journal, European Business, dès 1963  : cela ne lui prend, au début, que ses soirées. Mais lorsqu'il quitte complètement la Shell, cinq ans plus tard, c'est pour entrer à l'Express. Il travaille à la naissance de Management, continue European Business, reprend Preuves. Et décide finalement d'avoir son « vrai » magazine, début 1975  : il le voit « libre et provocateur » autrement. Sans engagement politique mais avec une action sociale et un petit côté anar. Autrement fonctionne bien, mais il souhaite que les lecteurs se rencontrent. Parce qu'il se passionne pour la création d'entreprise  : « Il faut démontrer aux gens que ce que font leurs voisins, ils en sont aussi capables ! » C'est l'esprit des Ateliers d'oc- tobre, créés en 1978, des Ateliers pour la création et des Réseaux Entreprendre, qui ouvrent des petites « boutiques de gestion » un peu partout en province. Les Guides Autrement (celui de Paris a été un succès), reprennent ces informations. Avec ses dix « permanents », Henry Dougier ne rêve plus, pour être tout à fait heureux, que d'un lieu « où les gens viendraient boire un verre, trouveraient salles vidéo et boutique de gestion. » Il y installerait sa revue... autrement, bien sûr ! PHILLIPE BOISSEAU-BÉHARN « Chez moi, personne ne s'intitule attaché de presse  : nous faisons des relations publiques... » Pour Philippe Boisseau-Béharn, la distinction est importante  : il ne conçoit les actions qu'en profondeur « On ne doit pas juger sur un coup ! »... Ce qui ne l'a pas empêché de réussir des opérations spectaculaires  : « La lune Je peux vous l'avoir ! D'ailleurs, je l'ai eue... » dit-il en riant. C'est en effet lui qui a obtenu les pierres de lune de la Nasa... Cet ex-comédien Français, banquier (!) de formation, a co-créé et dirigé Havas Relation Publiques de 1965 à 1972  : à son actif, Parly 2, Yoplait, la première Miss soviétique et une masse de manifestations et d'innovations qui lui font affirmer que le temps du simple « champagne-petits fours » est révolu. Il le prouve en créant en 1973 son Office de Management et de Communications  : l'O.m.c.o. applique ses principes à des noms comme la Porcelaine de Limoges, Maison Française, l'A.m. a. d.e., Steyr-Daimler-Puch, Mobilier de France, parmi beaucoup d'autres. Et il vient de fonder les Rencontres internationales de la mer  : une idée superbe pour rassembler tout ce qui pouvait s'y rapporter, avec un trophée destiné à récompenser ses amoureux. Après James de Coquet, et Tabarly, Albert Ducrocq a été couronné chez Gérard Pangaud, à Boulogne l'un des chefs les plus brillants de la nouvelle génération. A propos de couronnement, Philippe Boisseau-Béharnvient d'être nommé Chevalier dans l'ordre national du Mérite... Josette Milgram.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 199 août 1980 Page 1Lui numéro 199 août 1980 Page 2-3Lui numéro 199 août 1980 Page 4-5Lui numéro 199 août 1980 Page 6-7Lui numéro 199 août 1980 Page 8-9Lui numéro 199 août 1980 Page 10-11Lui numéro 199 août 1980 Page 12-13Lui numéro 199 août 1980 Page 14-15Lui numéro 199 août 1980 Page 16-17Lui numéro 199 août 1980 Page 18-19Lui numéro 199 août 1980 Page 20-21Lui numéro 199 août 1980 Page 22-23Lui numéro 199 août 1980 Page 24-25Lui numéro 199 août 1980 Page 26-27Lui numéro 199 août 1980 Page 28-29Lui numéro 199 août 1980 Page 30-31Lui numéro 199 août 1980 Page 32-33Lui numéro 199 août 1980 Page 34-35Lui numéro 199 août 1980 Page 36-37Lui numéro 199 août 1980 Page 38-39Lui numéro 199 août 1980 Page 40-41Lui numéro 199 août 1980 Page 42-43Lui numéro 199 août 1980 Page 44-45Lui numéro 199 août 1980 Page 46-47Lui numéro 199 août 1980 Page 48-49Lui numéro 199 août 1980 Page 50-51Lui numéro 199 août 1980 Page 52-53Lui numéro 199 août 1980 Page 54-55Lui numéro 199 août 1980 Page 56-57Lui numéro 199 août 1980 Page 58-59Lui numéro 199 août 1980 Page 60-61Lui numéro 199 août 1980 Page 62-63Lui numéro 199 août 1980 Page 64-65Lui numéro 199 août 1980 Page 66-67Lui numéro 199 août 1980 Page 68-69Lui numéro 199 août 1980 Page 70-71Lui numéro 199 août 1980 Page 72-73Lui numéro 199 août 1980 Page 74-75Lui numéro 199 août 1980 Page 76-77Lui numéro 199 août 1980 Page 78-79Lui numéro 199 août 1980 Page 80-81Lui numéro 199 août 1980 Page 82-83Lui numéro 199 août 1980 Page 84-85Lui numéro 199 août 1980 Page 86-87Lui numéro 199 août 1980 Page 88-89Lui numéro 199 août 1980 Page 90-91Lui numéro 199 août 1980 Page 92-93Lui numéro 199 août 1980 Page 94-95Lui numéro 199 août 1980 Page 96-97Lui numéro 199 août 1980 Page 98-99Lui numéro 199 août 1980 Page 100-101Lui numéro 199 août 1980 Page 102-103Lui numéro 199 août 1980 Page 104-105Lui numéro 199 août 1980 Page 106-107Lui numéro 199 août 1980 Page 108-109Lui numéro 199 août 1980 Page 110-111Lui numéro 199 août 1980 Page 112-113Lui numéro 199 août 1980 Page 114-115Lui numéro 199 août 1980 Page 116-117Lui numéro 199 août 1980 Page 118-119Lui numéro 199 août 1980 Page 120-121Lui numéro 199 août 1980 Page 122