Lui n°197 juin 1980
Lui n°197 juin 1980
  • Prix facial : 8 F

  • Parution : n°197 de juin 1980

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 202

  • Taille du fichier PDF : 198 Mo

  • Dans ce numéro : spécial tennis.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 50 - 51  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
50 51
50 7q1 2'imppefeolu Qoe- FEMME ; E MAllvpir P/2 tv pie GE MA,) R G SEXUEL, N34). le nouveau LAUZI ER LA TÊTE DANS LE SAC DARGAUDj ÉDITEUR LA DEFONCE DU CONSOMMATEUR LUI AU CIEL C'est maintenant vous, beaux Messieurs, qu'égratigne Krista Leuck, l'auteur du Précis d'Astrologie sexuelle (Pierre Horay, éditeur) avec le même esprit satirique que pour les femmes. Ce mois-ci, c'est au tour des Gémeaux de passer sur le gril... Comment se débrouillent-ils avec les femmes, ceux qui sont nés entre le 20/21 mai et le 21/22 juin, selon les années, ou ceux qui ont leur Ascendant dans le Signe des Gémeaux ? Les Gémeaux rêvent d'être partout à la fois, au four et au moulin, au travail et à l'amour. Ils aiment à tort et à travers, ils travaillent de même. Quoi qu'il arrive, ils donnent le change. Beaucoup trop doués, ils imitent n'importe quoi avec le plus grand sérieux. Bien trop charmeurs, ils savent se faire pardonner jusqu'à leur mauvaise foi naturelle. Leur éternelle jeunesse tient à ce qu'ils ne sont jamais tout à fait là. Ils sont ailleurs, la tête dans les nuages. Ne les dérangez pas, car le temps perdu est un bien précieux pour leur équilibre, c'est là qu'ils se réalisent. Ils se projettent corps et âme dans le monde en expansion, ils vivent en devenir. Ce sont les mutants des communications intersidérales. si vous voulez nous plaire, insaisissables Gémeaux, ne nous mentez plus, ne cherchez pas à nous bluffer, restez comme vous êtes. Soyez brillants, soyez géniaux, Arlequin et Pygmalion, faites-nous éclater de fous-rires, enlevez-nous à nos habitudes, étonneznous ! Vous avez le don de rendre féerique les moments d'une rencontre. Vous avez gardé de l'enfance la qualité d'émerveillement et le sens irrépressible de la liberté. Faites-nous les partager sans complexes. Ne jouez plus au personnage énigmatique et infatué. Les déclarations d'amour des Gémeaux sont de vrais poèmes à l'Amour Fou. Ils draguent par bouts rimés, lettres délirantes par exprès. Ils nous poursuivent par des télégrammes à faire rougir la postière. Ils flirtent par leur regard aussi, intense, immensément romantique. Ils n'insistent jamais, et il faut les inviter à passer à l'acte. Entre nous, vous faites un peu jeune dans les concours. Légers, légers en tout, vous avez la bourre plutôt rigolotte que profonde, plutôt poétique qu'efficace. Vous ne faites pas sérieux quand vous êtes tout nu. Vous avez toujours l'air un peu défoncé, comme le sont les animaux dans la nature. Pour vous, une femme est là pour être butinée. Les mains agitées, impudique perpétuel, vous nous lorgnez et tripatouillez dans tous les sens. Vous nous mangez partout de la cave aux oreilles. Mais, précoce dans l'amour, vous l'êtes souvent resté dans l'éjaculation. Par contre, une fois qu'ils ont franchi l'interdit, les Gémeaux ne se sentent plus, leur désir ne connaît plus de bornes. Ici circule la libido la plus imaginative du Zodiaque. Ici se recrutent les habitués du « réseau », les masturbateurs de messsages codés, les échangistes de leur petite soeur, hédonistes hétéros à l'aise dans le triolisme comme dans les viols collectifs, voyeurs, voleurs de fantasmes... On dit que vous êtes de vieux gamins chimériques et brouillons qui ont galvaudé leur vie, passéistes mondains, roublards vicieux, bohèmes écornifleurs sans scrupules, goguenards et goujats, cabotins et cyniques... Une chose est certaine, c'est que vous ne perdez jamais l'humour. Les femmes passent sur vos promesses en l'air, vos châteaux de cartes, vos contes à dormir debout. Car vous possédez les qualités les plus désuètes qui soient  : vous êtes gentils par conviction et généreux par distraction. Malheureusement, vous nous donnez toujours l'impression d'insécurité. Ah, si seulement vous saviez conduire votre cirque et maîtriser vos pirouettes, on vous aimerait à la folie ! Krista Leuck.
LODEUR DU SUCCÈS. Ted Lapidus. Le succés d'un parfum d'homme.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 197 juin 1980 Page 1Lui numéro 197 juin 1980 Page 2-3Lui numéro 197 juin 1980 Page 4-5Lui numéro 197 juin 1980 Page 6-7Lui numéro 197 juin 1980 Page 8-9Lui numéro 197 juin 1980 Page 10-11Lui numéro 197 juin 1980 Page 12-13Lui numéro 197 juin 1980 Page 14-15Lui numéro 197 juin 1980 Page 16-17Lui numéro 197 juin 1980 Page 18-19Lui numéro 197 juin 1980 Page 20-21Lui numéro 197 juin 1980 Page 22-23Lui numéro 197 juin 1980 Page 24-25Lui numéro 197 juin 1980 Page 26-27Lui numéro 197 juin 1980 Page 28-29Lui numéro 197 juin 1980 Page 30-31Lui numéro 197 juin 1980 Page 32-33Lui numéro 197 juin 1980 Page 34-35Lui numéro 197 juin 1980 Page 36-37Lui numéro 197 juin 1980 Page 38-39Lui numéro 197 juin 1980 Page 40-41Lui numéro 197 juin 1980 Page 42-43Lui numéro 197 juin 1980 Page 44-45Lui numéro 197 juin 1980 Page 46-47Lui numéro 197 juin 1980 Page 48-49Lui numéro 197 juin 1980 Page 50-51Lui numéro 197 juin 1980 Page 52-53Lui numéro 197 juin 1980 Page 54-55Lui numéro 197 juin 1980 Page 56-57Lui numéro 197 juin 1980 Page 58-59Lui numéro 197 juin 1980 Page 60-61Lui numéro 197 juin 1980 Page 62-63Lui numéro 197 juin 1980 Page 64-65Lui numéro 197 juin 1980 Page 66-67Lui numéro 197 juin 1980 Page 68-69Lui numéro 197 juin 1980 Page 70-71Lui numéro 197 juin 1980 Page 72-73Lui numéro 197 juin 1980 Page 74-75Lui numéro 197 juin 1980 Page 76-77Lui numéro 197 juin 1980 Page 78-79Lui numéro 197 juin 1980 Page 80-81Lui numéro 197 juin 1980 Page 82-83Lui numéro 197 juin 1980 Page 84-85Lui numéro 197 juin 1980 Page 86-87Lui numéro 197 juin 1980 Page 88-89Lui numéro 197 juin 1980 Page 90-91Lui numéro 197 juin 1980 Page 92-93Lui numéro 197 juin 1980 Page 94-95Lui numéro 197 juin 1980 Page 96-97Lui numéro 197 juin 1980 Page 98-99Lui numéro 197 juin 1980 Page 100-101Lui numéro 197 juin 1980 Page 102-103Lui numéro 197 juin 1980 Page 104-105Lui numéro 197 juin 1980 Page 106-107Lui numéro 197 juin 1980 Page 108-109Lui numéro 197 juin 1980 Page 110-111Lui numéro 197 juin 1980 Page 112-113Lui numéro 197 juin 1980 Page 114-115Lui numéro 197 juin 1980 Page 116-117Lui numéro 197 juin 1980 Page 118-119Lui numéro 197 juin 1980 Page 120-121Lui numéro 197 juin 1980 Page 122-123Lui numéro 197 juin 1980 Page 124-125Lui numéro 197 juin 1980 Page 126-127Lui numéro 197 juin 1980 Page 128-129Lui numéro 197 juin 1980 Page 130-131Lui numéro 197 juin 1980 Page 132-133Lui numéro 197 juin 1980 Page 134-135Lui numéro 197 juin 1980 Page 136-137Lui numéro 197 juin 1980 Page 138-139Lui numéro 197 juin 1980 Page 140-141Lui numéro 197 juin 1980 Page 142-143Lui numéro 197 juin 1980 Page 144-145Lui numéro 197 juin 1980 Page 146-147Lui numéro 197 juin 1980 Page 148-149Lui numéro 197 juin 1980 Page 150-151Lui numéro 197 juin 1980 Page 152-153Lui numéro 197 juin 1980 Page 154-155Lui numéro 197 juin 1980 Page 156-157Lui numéro 197 juin 1980 Page 158-159Lui numéro 197 juin 1980 Page 160-161Lui numéro 197 juin 1980 Page 162-163Lui numéro 197 juin 1980 Page 164-165Lui numéro 197 juin 1980 Page 166-167Lui numéro 197 juin 1980 Page 168-169Lui numéro 197 juin 1980 Page 170-171Lui numéro 197 juin 1980 Page 172-173Lui numéro 197 juin 1980 Page 174-175Lui numéro 197 juin 1980 Page 176-177Lui numéro 197 juin 1980 Page 178-179Lui numéro 197 juin 1980 Page 180-181Lui numéro 197 juin 1980 Page 182-183Lui numéro 197 juin 1980 Page 184-185Lui numéro 197 juin 1980 Page 186-187Lui numéro 197 juin 1980 Page 188-189Lui numéro 197 juin 1980 Page 190-191Lui numéro 197 juin 1980 Page 192-193Lui numéro 197 juin 1980 Page 194-195Lui numéro 197 juin 1980 Page 196-197Lui numéro 197 juin 1980 Page 198-199Lui numéro 197 juin 1980 Page 200-201Lui numéro 197 juin 1980 Page 202