Lui n°197 juin 1980
Lui n°197 juin 1980
  • Prix facial : 8 F

  • Parution : n°197 de juin 1980

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 202

  • Taille du fichier PDF : 198 Mo

  • Dans ce numéro : spécial tennis.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 192 - 193  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
192 193
r Oui, vous. Vous qui faites de la photo. Vous qui payez trop cher I vos tirages, comme tous vos travaux... Découvrez le système FIT  : un système vraiment pas cher. Sans intermédiaire inutile (et coûteux). Directement de vous à nous. Ne payer que le nécessaire, faire de belles économies, alors, ça'vous intéresse ? Il suffit de vous renseigner. Payer mes photos moins cher, cela m'intéresse vraiment. Envoyez-moi votre catalogue travaux. Gratuitement et sans aucun engagement de ma part. Nom Ma ellMa mol MN NIN 111.11 MI iiMin 111MI OMM INN INNII =Ni MM MIS MN INN OMM'Nom (Eiiirccn capitales SVP) Rue Code postal Ville FIT BP24x36 35605 REDON CEDEX Prénom L - won.II= Mal... OMM Nos Inn_. MIN... *Un exemple de nos prix  : développement et tirage en 9 x 13 d'une pellicule 24 x 36 - 20 poses  : 39F, frais de retour compris. 1 1
COURT DES COMPTES Mon cartable sous le bras, j'allais pousser la grille noire de notre hôtel particulier. II faisait beau. Bouchana me fit un sourire et me souffla  : « Ta mère trompe ton père... » (Suite de la page 88.) cence et, qui sait, un coup tiré furtivement tous les six mois avant de revenir à la moiteur de Denise et des gosses (si sa femme s'appelle Denise — et s'il a des gosses). Lorsque je l'ai rencontré, j'ai bien vu qu'il se hérissait devant mon monde. Il m'a dit  : - Comment ça va = T'as fais un bon match l'autre jour (J'avais atteint les 1/4 de finales du Tournoi de Paris. Après, j'ai craqué, au quatrième set. Trop d'alcool, mes enfants, trop de soirées sans sommeil, trop de négligence, trop d'indulgence, trop de mollesse).. Alors je lui ai dit  : — Et toi, Bouchana, ça va ? Et lui m'a dit  : - Oh, moi, ça va, oui. On s'est regardé comme ça, cinq minutes, sur le trottoir, et je suppose qu'il m'a vomi, avec mon air sain et Dernier né des CHATS D'OR S.E.V. MARCHAL//LE COMPACT bronzé, ma silhouette sportive, mes habits anglais et naturels, et peut-être aurait-il, à cette minute, échangé son monde contre le mien. Mais j'avais envie de tendre les mains vers lui et de lui dire  : — Mais non, mais non, c'est pas comme ça, mon gros père, j'suis pas plus heureux que toi. Mais je n'ai rien dit. En réalité, je l'ai détesté à peu près aussi violemment qu'il m'a détesté parce que, tout le temps, j'ai pensé  : - Salaud, c'est toi qu'as tout démarré. Il était 4 h en effet cet aprèsmidi-là, lorsque j'avais dix ans et Bouchana, petit, blond et bouclé, s'était retourné vers moi au moment où, mon cartable sous le bras, j'allais pousser la grille de fer noire de notre hôtel particulier. Il faisait beau. Bouchana me fit un sourire et me souffla  : — Ta mère trompe ton père. Pour votre sécurité et votre route de nuit, montez les nouveaux extra-plats MARCHAL " COMPACT" Disponible en deux versions  : Longue Portée 759 Antibrouillard 750 Il me regarda un instant avec ses petits yeux vifs et malins, puis ajouta  : Je « les » ai vus. Et il partit en courant vers le coin de l'avenue où se tenait le plus gros marché de billes et de boulards de tout l'arrondissement. Le reste est très clair dans ma mémoire mais m'intéresse moins, dans la mesure où je découvre enfin que tout a vraiment commencé ce jour-là  : la perte de l'innocence. L'avidité de vérifier, pour savoir, pour comprendre. Les longues heures passées à surveiller, derrière les portes, derrière les paravents, pas loin du téléphone les retours furtifs en fin de matinée, les fouilles rapides dans les sacs à main et les tiroirs de commodes, la respiration retenue à l'écoute de voix qui s'élèvent dans la chambre à coucher de mes parents — le visage inconnu d'un homme jeune à l'air implacable dans le (Suite page 199.) MARCHAL



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 197 juin 1980 Page 1Lui numéro 197 juin 1980 Page 2-3Lui numéro 197 juin 1980 Page 4-5Lui numéro 197 juin 1980 Page 6-7Lui numéro 197 juin 1980 Page 8-9Lui numéro 197 juin 1980 Page 10-11Lui numéro 197 juin 1980 Page 12-13Lui numéro 197 juin 1980 Page 14-15Lui numéro 197 juin 1980 Page 16-17Lui numéro 197 juin 1980 Page 18-19Lui numéro 197 juin 1980 Page 20-21Lui numéro 197 juin 1980 Page 22-23Lui numéro 197 juin 1980 Page 24-25Lui numéro 197 juin 1980 Page 26-27Lui numéro 197 juin 1980 Page 28-29Lui numéro 197 juin 1980 Page 30-31Lui numéro 197 juin 1980 Page 32-33Lui numéro 197 juin 1980 Page 34-35Lui numéro 197 juin 1980 Page 36-37Lui numéro 197 juin 1980 Page 38-39Lui numéro 197 juin 1980 Page 40-41Lui numéro 197 juin 1980 Page 42-43Lui numéro 197 juin 1980 Page 44-45Lui numéro 197 juin 1980 Page 46-47Lui numéro 197 juin 1980 Page 48-49Lui numéro 197 juin 1980 Page 50-51Lui numéro 197 juin 1980 Page 52-53Lui numéro 197 juin 1980 Page 54-55Lui numéro 197 juin 1980 Page 56-57Lui numéro 197 juin 1980 Page 58-59Lui numéro 197 juin 1980 Page 60-61Lui numéro 197 juin 1980 Page 62-63Lui numéro 197 juin 1980 Page 64-65Lui numéro 197 juin 1980 Page 66-67Lui numéro 197 juin 1980 Page 68-69Lui numéro 197 juin 1980 Page 70-71Lui numéro 197 juin 1980 Page 72-73Lui numéro 197 juin 1980 Page 74-75Lui numéro 197 juin 1980 Page 76-77Lui numéro 197 juin 1980 Page 78-79Lui numéro 197 juin 1980 Page 80-81Lui numéro 197 juin 1980 Page 82-83Lui numéro 197 juin 1980 Page 84-85Lui numéro 197 juin 1980 Page 86-87Lui numéro 197 juin 1980 Page 88-89Lui numéro 197 juin 1980 Page 90-91Lui numéro 197 juin 1980 Page 92-93Lui numéro 197 juin 1980 Page 94-95Lui numéro 197 juin 1980 Page 96-97Lui numéro 197 juin 1980 Page 98-99Lui numéro 197 juin 1980 Page 100-101Lui numéro 197 juin 1980 Page 102-103Lui numéro 197 juin 1980 Page 104-105Lui numéro 197 juin 1980 Page 106-107Lui numéro 197 juin 1980 Page 108-109Lui numéro 197 juin 1980 Page 110-111Lui numéro 197 juin 1980 Page 112-113Lui numéro 197 juin 1980 Page 114-115Lui numéro 197 juin 1980 Page 116-117Lui numéro 197 juin 1980 Page 118-119Lui numéro 197 juin 1980 Page 120-121Lui numéro 197 juin 1980 Page 122-123Lui numéro 197 juin 1980 Page 124-125Lui numéro 197 juin 1980 Page 126-127Lui numéro 197 juin 1980 Page 128-129Lui numéro 197 juin 1980 Page 130-131Lui numéro 197 juin 1980 Page 132-133Lui numéro 197 juin 1980 Page 134-135Lui numéro 197 juin 1980 Page 136-137Lui numéro 197 juin 1980 Page 138-139Lui numéro 197 juin 1980 Page 140-141Lui numéro 197 juin 1980 Page 142-143Lui numéro 197 juin 1980 Page 144-145Lui numéro 197 juin 1980 Page 146-147Lui numéro 197 juin 1980 Page 148-149Lui numéro 197 juin 1980 Page 150-151Lui numéro 197 juin 1980 Page 152-153Lui numéro 197 juin 1980 Page 154-155Lui numéro 197 juin 1980 Page 156-157Lui numéro 197 juin 1980 Page 158-159Lui numéro 197 juin 1980 Page 160-161Lui numéro 197 juin 1980 Page 162-163Lui numéro 197 juin 1980 Page 164-165Lui numéro 197 juin 1980 Page 166-167Lui numéro 197 juin 1980 Page 168-169Lui numéro 197 juin 1980 Page 170-171Lui numéro 197 juin 1980 Page 172-173Lui numéro 197 juin 1980 Page 174-175Lui numéro 197 juin 1980 Page 176-177Lui numéro 197 juin 1980 Page 178-179Lui numéro 197 juin 1980 Page 180-181Lui numéro 197 juin 1980 Page 182-183Lui numéro 197 juin 1980 Page 184-185Lui numéro 197 juin 1980 Page 186-187Lui numéro 197 juin 1980 Page 188-189Lui numéro 197 juin 1980 Page 190-191Lui numéro 197 juin 1980 Page 192-193Lui numéro 197 juin 1980 Page 194-195Lui numéro 197 juin 1980 Page 196-197Lui numéro 197 juin 1980 Page 198-199Lui numéro 197 juin 1980 Page 200-201Lui numéro 197 juin 1980 Page 202