Lui n°195 avril 1980
Lui n°195 avril 1980
  • Prix facial : 8 F

  • Parution : n°195 de avril 1980

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 184

  • Taille du fichier PDF : 215 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Nastassja Kinski.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 94 - 95  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
94 95
Le directeur d'une firme de détergents appelle son assistant et dit  : - Je crois avoir découvert une autre utilisation pour nos produits... - Ah oui ? Laquelle ? - J'étais en train de discuter avec ma secrétaire de la qualité de notre lessive quand elle m'a dit qu'elle l'utilisait pour ses injections vaginales ! - Vous me rassurez, dit l'assistant. Avec toute cette mousse que vous avez autour de la bouche, j'ai cru que vous aviez la rage ! En 1938, à Berlin, Lévy et sa famille sont hébergés par des résistants. Un jour, contre l'avis de sa femme, Lévy sort pour prendre l'air. Soudain, il tombe nez à nez avec Hitler. Ce dernier sort son revolver, montre au milieu de la rue un petit tas de crottin et hurle  : - Sale juif ! A genoux, mange ces excréments ou je te descends ! Terrorisé, Lévy obtempère. Hitler, fou de joie, se met à rire. Si fort que son revolver lui échappe. Lévy s'en empare, se lève et crie  : - A ton tour, sale nazi. A genoux, mange ce qui reste de crottin ou je te descends ! Hitler obtempère et Lévy en profite pour s'enfuir. Il rentre dans sa cachette et dit à sa femme  : - Devine avec qui je viens de déjeuner... Superman rencontre Batman. Ce dernier n'est pas dans son assiette. - Ça ne va pas ? demande Superman. - J'ai fait une connerie. Ce matin, je survolais New York. Soudain, je vois Batwoman allongée sur sa terrasse, nue, les jambes écartées, l'air très excitée. Pris d'une envie de faire l'amour, je sors mon sexe déjà en érection et plonge en direction de sa petite chatte. - A-t-elle été surprise ? demande Superman. - Surprise, ça oui. Mais pas autant que l'Homme invisible ! OUflIEZ-LI Connaissez-vous l'histoire de la lesbienne belge ? Elle préfère les hommes. Dans un bar des Champs-Elysées, un client, solitaire, commande un Harvey Wallbanger. Un Américain, solitaire lui aussi, s'approche et dit  : - C'est curieux mais je n'aurais pas cru que les Français connaissaient ce cocktail... - Mais si, dit le Français  : vodka, jus d'orange et Oalliano ! Les deux hommes se présentent et sympathisent. Le temps passe et, peu après minuit, le Français demande à l'Américain  : - Est-ce que vous voulez finir la soirée chez moi ? - Non, merci... Mais, dites-moi, êtes-vous homosexuel ? - Pas du tout, dit le Français. Et vous ? - Moi non plus, dit l'Américain. Dommage. Qu'est-ce qu'un amant parfait ? Réponse  : un superbe mâle qui a une langue de trente centimètres et qui respire par les oreilles. M. Dupont demeure paralysé à la suite d'un accident de la route. Après plusieurs mois de bataille juridique, le chauffeur responsable, M. Durand, est condamné à verser cinq millions à la victime. Durand et son avocat sont ivres de rage car ils doutent de la paralysie de Dupont. Le lendemain, ce dernier vient, dans sa chaise roulante, chercher son chèque au cabinet de l'avocat. Hargneux, l'avocat dit  : - Nous allons vous surveiller jour et nuit. Si nous pouvons prouver que vous marchez, nous récupérerons notre argent plus des dommages-intérêts... Immobile, Dupont ne semble nullement ému par cette menace. L'avocat continue  : - Qu'allez-vous faire de cet argent ? - Je vais voyager autour du monde  : U.s. a., Brésil, Japon. Mais, avant, je vais faire un voyage en France. - Où ça ? - A Lourdes. Connaissez-vous l'histoire des deux Belges qui sont allés au drive-in pour voir un film ? Ils ont tellement détesté le film que, pour protester, ils ont cassé leurs sièges ! Chers lecteurs, souriez-nous. Envoyez-nous vos meilleures histoires drôles, à condition qu'elles soient inédites. Lui vous adressera un chèque-sourire de 40 francs pour chaque histoire publiée. Au cas où nous recevrions deux histoires identiques, seule la première exprimée, le cachet de la poste faisant foi, sera primée.
Le petit robert illustré, relié pleine peau... d'échappement.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 195 avril 1980 Page 1Lui numéro 195 avril 1980 Page 2-3Lui numéro 195 avril 1980 Page 4-5Lui numéro 195 avril 1980 Page 6-7Lui numéro 195 avril 1980 Page 8-9Lui numéro 195 avril 1980 Page 10-11Lui numéro 195 avril 1980 Page 12-13Lui numéro 195 avril 1980 Page 14-15Lui numéro 195 avril 1980 Page 16-17Lui numéro 195 avril 1980 Page 18-19Lui numéro 195 avril 1980 Page 20-21Lui numéro 195 avril 1980 Page 22-23Lui numéro 195 avril 1980 Page 24-25Lui numéro 195 avril 1980 Page 26-27Lui numéro 195 avril 1980 Page 28-29Lui numéro 195 avril 1980 Page 30-31Lui numéro 195 avril 1980 Page 32-33Lui numéro 195 avril 1980 Page 34-35Lui numéro 195 avril 1980 Page 36-37Lui numéro 195 avril 1980 Page 38-39Lui numéro 195 avril 1980 Page 40-41Lui numéro 195 avril 1980 Page 42-43Lui numéro 195 avril 1980 Page 44-45Lui numéro 195 avril 1980 Page 46-47Lui numéro 195 avril 1980 Page 48-49Lui numéro 195 avril 1980 Page 50-51Lui numéro 195 avril 1980 Page 52-53Lui numéro 195 avril 1980 Page 54-55Lui numéro 195 avril 1980 Page 56-57Lui numéro 195 avril 1980 Page 58-59Lui numéro 195 avril 1980 Page 60-61Lui numéro 195 avril 1980 Page 62-63Lui numéro 195 avril 1980 Page 64-65Lui numéro 195 avril 1980 Page 66-67Lui numéro 195 avril 1980 Page 68-69Lui numéro 195 avril 1980 Page 70-71Lui numéro 195 avril 1980 Page 72-73Lui numéro 195 avril 1980 Page 74-75Lui numéro 195 avril 1980 Page 76-77Lui numéro 195 avril 1980 Page 78-79Lui numéro 195 avril 1980 Page 80-81Lui numéro 195 avril 1980 Page 82-83Lui numéro 195 avril 1980 Page 84-85Lui numéro 195 avril 1980 Page 86-87Lui numéro 195 avril 1980 Page 88-89Lui numéro 195 avril 1980 Page 90-91Lui numéro 195 avril 1980 Page 92-93Lui numéro 195 avril 1980 Page 94-95Lui numéro 195 avril 1980 Page 96-97Lui numéro 195 avril 1980 Page 98-99Lui numéro 195 avril 1980 Page 100-101Lui numéro 195 avril 1980 Page 102-103Lui numéro 195 avril 1980 Page 104-105Lui numéro 195 avril 1980 Page 106-107Lui numéro 195 avril 1980 Page 108-109Lui numéro 195 avril 1980 Page 110-111Lui numéro 195 avril 1980 Page 112-113Lui numéro 195 avril 1980 Page 114-115Lui numéro 195 avril 1980 Page 116-117Lui numéro 195 avril 1980 Page 118-119Lui numéro 195 avril 1980 Page 120-121Lui numéro 195 avril 1980 Page 122-123Lui numéro 195 avril 1980 Page 124-125Lui numéro 195 avril 1980 Page 126-127Lui numéro 195 avril 1980 Page 128-129Lui numéro 195 avril 1980 Page 130-131Lui numéro 195 avril 1980 Page 132-133Lui numéro 195 avril 1980 Page 134-135Lui numéro 195 avril 1980 Page 136-137Lui numéro 195 avril 1980 Page 138-139Lui numéro 195 avril 1980 Page 140-141Lui numéro 195 avril 1980 Page 142-143Lui numéro 195 avril 1980 Page 144-145Lui numéro 195 avril 1980 Page 146-147Lui numéro 195 avril 1980 Page 148-149Lui numéro 195 avril 1980 Page 150-151Lui numéro 195 avril 1980 Page 152-153Lui numéro 195 avril 1980 Page 154-155Lui numéro 195 avril 1980 Page 156-157Lui numéro 195 avril 1980 Page 158-159Lui numéro 195 avril 1980 Page 160-161Lui numéro 195 avril 1980 Page 162-163Lui numéro 195 avril 1980 Page 164-165Lui numéro 195 avril 1980 Page 166-167Lui numéro 195 avril 1980 Page 168-169Lui numéro 195 avril 1980 Page 170-171Lui numéro 195 avril 1980 Page 172-173Lui numéro 195 avril 1980 Page 174-175Lui numéro 195 avril 1980 Page 176-177Lui numéro 195 avril 1980 Page 178-179Lui numéro 195 avril 1980 Page 180-181Lui numéro 195 avril 1980 Page 182-183Lui numéro 195 avril 1980 Page 184