Lui n°195 avril 1980
Lui n°195 avril 1980
  • Prix facial : 8 F

  • Parution : n°195 de avril 1980

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 184

  • Taille du fichier PDF : 215 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Nastassja Kinski.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 28 - 29  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
28 29
ENTF,ETIEN « Les Bretons ont carrément oublié que c'étaient eux les envahisseurs du `,e siècle qui ont réduit les Celtes en poudre ! Et ils parlent de « celtitude » ? » (Suite de la p.26.) italianisants, à tel point que mon cousin, professeur agrégé d'italien à la Sorbonne, m'a dit  : Tu comprends, je suis professeur d'italien parce que, pour moi, c'est ma langue maternelle ! » Autrement dit, le français est une langue apprise ! Quand on est à quatre-vingt kilomètres de la Toscane, à deux cents kilomètres de Rome, mais à mille deux cents kilomètres de Paris, cette affirmation n'est pas une plaisanterie. Les centres de civilisation sont aussi là, Naples n'est pas si loin ! Lui Mais l'action des militants n'est-elle pas.liée à la résurgence des ethnies ? Sanguinetti Vous savez, la résurgence des ethnies, c'est tout simplement l'affaiblissement de l'Europe. Vous avez les Flamands, quelques Alsaciens, vous avez les Basques, ces fous furieux, qui ont donné trois choses au monde  : le béret, la chistera et l'izarra. Face à la civilisation espagnole, il y a 28 vraiment de quoi rire. Et les Bretons ? Les Bretons ont carrément oublié que c'étaient eux les envahisseurs du v` siècle qui se sont installés chez les Celtes après les avoir réduits en poudre. Et maintenant, leurs autonomistes viennent nous parler de leur « celtitude » ? Il ne faut pas se moquer du monde ! Et de quoi sont nées les ethnies ? I)es invasions germaniques qui ont détruit l'unité du monde gallo-romain. Et qu'a fait l'État français ? Un travail extraordinaire pour reconstituer l'unité galloromaine. A Toulouse, quand j'étais leur député, j'ai dit aux Occitans  : « Mais enfin, vous plaisantez ! Au y` siècle, vous étiez devenu un royaume wisigoth ! C'est donc vous qui êtes les envahisseurs, pas les Français ! » Il y a aussi le spectacle de la balkanisation du monde. Quand des types pleins d'ambition apprennent que les îles Seychelles — soixante mille habi- tants plus les coquillages que les îles Tonga, Salomon, les Bermudes, Trinidad et Tobago sont indépendantes, ils se disent  : pourquoi pas moi ? Quelques-uns se voient déjà présidents de la République, ambassadeurs. En mai 1979, j'ai eu un débat de cinq heures avec des autonomistes et des séparatistes de Niovro au nord de Bastia. C'était passionnant, amical, parfois drôle. Evidemment, je n'ai cédé sur aucun point et je leur ai dit pour finir  : En tout cas, vous aurez un problème si jamais vous devenez ambassadeurs à l'Onu  : vous n'aurez même pas de quoi vous payer un meublé à New York, parce que c'est cher ! ». Ce sont là des choses qu'un Corse peut leur dire. En réalité, il n'y a rien de commun entre les îles Tonga et la Corse, car les îles Tonga n'existent que parce que l'Amérique peut y débarquer quand elle veut. Pareil pour les Seychelles. J'ai ajouté  : « Quand vous aurez remplacé le 2` Régiment parachustiste par le 2e Marine, vous n'aurez pas gagné au change, sans compter le fait que le dollar n'est même plus une bonne monnaie ! » Bref, je ne sais pas s'ils m'écoutent, mais en tout cas ils ne me rejettent pas et moi non plus  : ce sont mes compatriotes. Lui On parle de plus en plus d'influences étrangères... Sanguinetti Comme toujours lorsqu'il y a déséquilibre, lorsqu'il y a trouble, et singulièrement à l'endroit où nous sommes, des puissances étrangères s'intéressent à l'affaire. Elles observent. Même l'Italie observe, mais pas pour s'emparer de la Corse ! L'ambassadeur d'Italie à Paris m'a dit  : « Écoutez, nous ne nous en sortons déjà pas avec nos Sardes, nos Siciliens ! Vous, par-dessus le marché, ce serait trop !... » Les Américains aussi regardent, et, par conséquent, les Soviétiques. Et puis, il y a les Libyens. Car dès qu'il y a quelque chose qui tourne mal, le Libyen est là... Imaginons que la France, par lassitude (ce qui est inimagi- (Suite page 46.)
de ou te. ` ; s, manches longues °ngues ou à manches des 80 chemises.,o.,s. A.. Avec °u sans ansrayure c P L BO. tri. 19 V es,c°nf°rtables ourXtrd v antesvo i quelques-unes ci En choisissant d'en porter une, depassorio doute des conquêtes... uetes AY sa g imaginée par Patricia s Décintrées, colorées,. r'r la nouvelle collection Play $°y des envieux. Et sans que vous ferez ; ' ; 11\11‘.ns dire il va sa 38 RU Eof ALY r $'. t "fToT'7g 90



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 195 avril 1980 Page 1Lui numéro 195 avril 1980 Page 2-3Lui numéro 195 avril 1980 Page 4-5Lui numéro 195 avril 1980 Page 6-7Lui numéro 195 avril 1980 Page 8-9Lui numéro 195 avril 1980 Page 10-11Lui numéro 195 avril 1980 Page 12-13Lui numéro 195 avril 1980 Page 14-15Lui numéro 195 avril 1980 Page 16-17Lui numéro 195 avril 1980 Page 18-19Lui numéro 195 avril 1980 Page 20-21Lui numéro 195 avril 1980 Page 22-23Lui numéro 195 avril 1980 Page 24-25Lui numéro 195 avril 1980 Page 26-27Lui numéro 195 avril 1980 Page 28-29Lui numéro 195 avril 1980 Page 30-31Lui numéro 195 avril 1980 Page 32-33Lui numéro 195 avril 1980 Page 34-35Lui numéro 195 avril 1980 Page 36-37Lui numéro 195 avril 1980 Page 38-39Lui numéro 195 avril 1980 Page 40-41Lui numéro 195 avril 1980 Page 42-43Lui numéro 195 avril 1980 Page 44-45Lui numéro 195 avril 1980 Page 46-47Lui numéro 195 avril 1980 Page 48-49Lui numéro 195 avril 1980 Page 50-51Lui numéro 195 avril 1980 Page 52-53Lui numéro 195 avril 1980 Page 54-55Lui numéro 195 avril 1980 Page 56-57Lui numéro 195 avril 1980 Page 58-59Lui numéro 195 avril 1980 Page 60-61Lui numéro 195 avril 1980 Page 62-63Lui numéro 195 avril 1980 Page 64-65Lui numéro 195 avril 1980 Page 66-67Lui numéro 195 avril 1980 Page 68-69Lui numéro 195 avril 1980 Page 70-71Lui numéro 195 avril 1980 Page 72-73Lui numéro 195 avril 1980 Page 74-75Lui numéro 195 avril 1980 Page 76-77Lui numéro 195 avril 1980 Page 78-79Lui numéro 195 avril 1980 Page 80-81Lui numéro 195 avril 1980 Page 82-83Lui numéro 195 avril 1980 Page 84-85Lui numéro 195 avril 1980 Page 86-87Lui numéro 195 avril 1980 Page 88-89Lui numéro 195 avril 1980 Page 90-91Lui numéro 195 avril 1980 Page 92-93Lui numéro 195 avril 1980 Page 94-95Lui numéro 195 avril 1980 Page 96-97Lui numéro 195 avril 1980 Page 98-99Lui numéro 195 avril 1980 Page 100-101Lui numéro 195 avril 1980 Page 102-103Lui numéro 195 avril 1980 Page 104-105Lui numéro 195 avril 1980 Page 106-107Lui numéro 195 avril 1980 Page 108-109Lui numéro 195 avril 1980 Page 110-111Lui numéro 195 avril 1980 Page 112-113Lui numéro 195 avril 1980 Page 114-115Lui numéro 195 avril 1980 Page 116-117Lui numéro 195 avril 1980 Page 118-119Lui numéro 195 avril 1980 Page 120-121Lui numéro 195 avril 1980 Page 122-123Lui numéro 195 avril 1980 Page 124-125Lui numéro 195 avril 1980 Page 126-127Lui numéro 195 avril 1980 Page 128-129Lui numéro 195 avril 1980 Page 130-131Lui numéro 195 avril 1980 Page 132-133Lui numéro 195 avril 1980 Page 134-135Lui numéro 195 avril 1980 Page 136-137Lui numéro 195 avril 1980 Page 138-139Lui numéro 195 avril 1980 Page 140-141Lui numéro 195 avril 1980 Page 142-143Lui numéro 195 avril 1980 Page 144-145Lui numéro 195 avril 1980 Page 146-147Lui numéro 195 avril 1980 Page 148-149Lui numéro 195 avril 1980 Page 150-151Lui numéro 195 avril 1980 Page 152-153Lui numéro 195 avril 1980 Page 154-155Lui numéro 195 avril 1980 Page 156-157Lui numéro 195 avril 1980 Page 158-159Lui numéro 195 avril 1980 Page 160-161Lui numéro 195 avril 1980 Page 162-163Lui numéro 195 avril 1980 Page 164-165Lui numéro 195 avril 1980 Page 166-167Lui numéro 195 avril 1980 Page 168-169Lui numéro 195 avril 1980 Page 170-171Lui numéro 195 avril 1980 Page 172-173Lui numéro 195 avril 1980 Page 174-175Lui numéro 195 avril 1980 Page 176-177Lui numéro 195 avril 1980 Page 178-179Lui numéro 195 avril 1980 Page 180-181Lui numéro 195 avril 1980 Page 182-183Lui numéro 195 avril 1980 Page 184