Lui n°195 avril 1980
Lui n°195 avril 1980
  • Prix facial : 8 F

  • Parution : n°195 de avril 1980

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 184

  • Taille du fichier PDF : 215 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Nastassja Kinski.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 140 - 141  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
140 141
L'EMPIRE D'ESSENCE Il n'a pas besoin de plus de cinq minutes pour alimenter le marché japonais, détourner un pétrolier chargé à bloc, « dépanner » l'Argentine ou préserver la Norvège... (Suite de la page 140.) vingt-quatre heures sur vingt-quatre, toutes les informations qui concernent le marché du pétrole, fussent-elles en apparence anodines. David Thieme n'a pas besoin de plus de cinq minutes pour alimenter le marché japonais, détourner un pétrolier chargé à bloc de Lavera vers Le Havre ou Hambourg, « dépanner » l'Argentine ou préserver la Norvège d'une rupture de stocks. A court ou à long terme, Thieme satisfait tous les besoins. Il protège certains pays des sautes d'humeur d'un ayatollah atrabilaire ou certains autres des réactions épidermiques et démentielles d'un dictateur saisi par les convulsions de l'embargo. Le dieu pétrole est grand et David Thieme est son bon apôtre. Il répand les bonnes quantités là où elles risqueraient de manquer. Pour mieux affirmer sa présence sur la plupart des marchés, David Thieme est à la tête d'un conglomérat d'une 6n1A1trnt (9- f° 2ffL'P t f 142 quarantaine de sociétés (The Essex Group of Companies) réparties sur toute la surface du globe, avec une prédilection avouée pour les « paradis fiscaux » (Suisse, Panama, Bahamas, Liechtenstein, etc.). Mais le siège social de cet Essex Group est installé dans l'île du Grand Caiman (aux Antilles anglaises). Si cet homme, qui est une multinationale à lui tout seul, cédait à l'envie de « paraître », il monterait une société dans chaque pays. Il agit différemment. Sa marge de manoeuvre ne se situe qu'entre les Majors Companies et les consommateurs. Par lui-même ou par tout agent « bien en place », il se tient à l'affût de toute quantité de brut disponible. Le seul risque consiste à « évaluer » la durée de l'immobilisation du capital à investir. Jusqu'à une époque récente, David Thieme négociait quatre-vingtdix pour cent de ses affaires avec le Moyen-Orient. Il s'est donné une A cer/-1" dimension supplémentaire en s'orientant vers de nouvelle sources, nord et sud-américaines. Tout comme Elf, Total en France, Agip en Italie, Shell, B. p.ou Exxon ailleurs, la Pemex (Petroleum Mexicano) et la Cepe (Compania Equatoria Petrol) figurent désormais en bon rang sur la longue liste de ses interlocuteurs commerciaux. Avec des dizaines d'autres noms de firmes... Demain, s'il le faut, Thieme se tournera ailleurs. Aucun marché ne lui est, en théorie, interdit. D'ailleurs, David Thieme vit en permanence à l'écoute du monde. Il défie tout. Les fuseaux horaires comme les distances. Où qu'il se déplace, un télex le suit comme son ombre. Lors des 24 Heures du Mans, dans le stand luxueux qu'il avait loué en bord de piste, le crépitement des télex se mêlait (mal) aux rugissements des Porsche- Essex et de leurs concurrentes. Pendant que Jacky Ickx bataillait (en vain) sur le bitume de la Sarthe, Thieme se consolait en concluant de fructueux pourparlers avec Hongkong... Il en ira de même pour tous les Grands Prix du championnat du monde 1980. Certains systèmes économiques pâtiraient de ne pas joindre, sur-le-champ, la tête pensante et agissante d'Essex  : Thieme tire sa puissance solitaire de cette évidence de notre temps. « Certaines fins de semaines, où David se trouve sur un circuit, à Kyalami ou à Long Beach ou ailleurs, il peut traiter d'affilée trois ou quatre affaires qui représentent, chacune, cinq fois le contrat avec Lotus... », dévoile François Mazet, le dynamique directeur d'Essex Motorsport, le département compétition de Thieme... Justement, l'originalité de l'entente Essex-Lotus ne réside pas seulement dans l'ampleur des capitaux versés à Colin Chapman. Ce serait trop facile « d'acheter » Chapman pour quelques centaines de millions de centimes annuels. Thieme a adopté une démarche différente, plus subtile. En dépit d'excellents rapports personnels avec le comte Gregorio (Suite page 145.)
Le propriétaire d'une Porsche est un habile financier. POR CH Co) c-J Economie. Ce mot clé, la Porsche 924 sait l'appliquer à la lettre. Mais uniquement quand il le faut  : bien sûr, une Porsche ne lésine jamais sur les performances et la sécurité. Economie ? 8,1 1 aux 100 à 120 km/h. La 924 réussit ce tour de force d'être à la fois une 21 très très rapide et très très économique. Economie ? la carrosserie  : conçue pour une très longue durée de vie et une robustesse à toute épreuve, elle est garantie six ans. Un bail ! Economie ? l'entretien  : réduit au strict minimum pour une fiabilité maximale, même dans les conditions les plus difficiles. Economie ? une vignette "correcte"  : la 924 n'est qu'une 10 CV fiscaux. Résumé  : la Porsche 924, c'est un investissement optimal pour un plaisir de conduire maximal. A un prix abordable. Moralité  : les voitures économiques ne sont pas toujours celles que l'on croit. Et les propriétaires d'une Porsche 924 sont d'habiles financiers. PORSCHE PUISSAN(T VITESSE MAXI 0'a 1001 km/h CONSOMMATION UTAC 90 km 120 km Ville 924 125 cv DIN 20,4 k m/h 9,6 s 6,6 l 8,1 1 12,4 1 924 Turbo 170 cv DIN 225 km/h 7,8 s 7,8 I 10,5 I 12,3 1 Révision  : 20(0X1km.Vidange:10000km. Garanties  : tan kilométrage illimité,6ans anti-corrosion PORSCHE MITSUBISHI Nt Importateur 50 icid0 - 53-57, rue Marjolin - 92300 Levallois - Tél. (1) 739.97.40



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 195 avril 1980 Page 1Lui numéro 195 avril 1980 Page 2-3Lui numéro 195 avril 1980 Page 4-5Lui numéro 195 avril 1980 Page 6-7Lui numéro 195 avril 1980 Page 8-9Lui numéro 195 avril 1980 Page 10-11Lui numéro 195 avril 1980 Page 12-13Lui numéro 195 avril 1980 Page 14-15Lui numéro 195 avril 1980 Page 16-17Lui numéro 195 avril 1980 Page 18-19Lui numéro 195 avril 1980 Page 20-21Lui numéro 195 avril 1980 Page 22-23Lui numéro 195 avril 1980 Page 24-25Lui numéro 195 avril 1980 Page 26-27Lui numéro 195 avril 1980 Page 28-29Lui numéro 195 avril 1980 Page 30-31Lui numéro 195 avril 1980 Page 32-33Lui numéro 195 avril 1980 Page 34-35Lui numéro 195 avril 1980 Page 36-37Lui numéro 195 avril 1980 Page 38-39Lui numéro 195 avril 1980 Page 40-41Lui numéro 195 avril 1980 Page 42-43Lui numéro 195 avril 1980 Page 44-45Lui numéro 195 avril 1980 Page 46-47Lui numéro 195 avril 1980 Page 48-49Lui numéro 195 avril 1980 Page 50-51Lui numéro 195 avril 1980 Page 52-53Lui numéro 195 avril 1980 Page 54-55Lui numéro 195 avril 1980 Page 56-57Lui numéro 195 avril 1980 Page 58-59Lui numéro 195 avril 1980 Page 60-61Lui numéro 195 avril 1980 Page 62-63Lui numéro 195 avril 1980 Page 64-65Lui numéro 195 avril 1980 Page 66-67Lui numéro 195 avril 1980 Page 68-69Lui numéro 195 avril 1980 Page 70-71Lui numéro 195 avril 1980 Page 72-73Lui numéro 195 avril 1980 Page 74-75Lui numéro 195 avril 1980 Page 76-77Lui numéro 195 avril 1980 Page 78-79Lui numéro 195 avril 1980 Page 80-81Lui numéro 195 avril 1980 Page 82-83Lui numéro 195 avril 1980 Page 84-85Lui numéro 195 avril 1980 Page 86-87Lui numéro 195 avril 1980 Page 88-89Lui numéro 195 avril 1980 Page 90-91Lui numéro 195 avril 1980 Page 92-93Lui numéro 195 avril 1980 Page 94-95Lui numéro 195 avril 1980 Page 96-97Lui numéro 195 avril 1980 Page 98-99Lui numéro 195 avril 1980 Page 100-101Lui numéro 195 avril 1980 Page 102-103Lui numéro 195 avril 1980 Page 104-105Lui numéro 195 avril 1980 Page 106-107Lui numéro 195 avril 1980 Page 108-109Lui numéro 195 avril 1980 Page 110-111Lui numéro 195 avril 1980 Page 112-113Lui numéro 195 avril 1980 Page 114-115Lui numéro 195 avril 1980 Page 116-117Lui numéro 195 avril 1980 Page 118-119Lui numéro 195 avril 1980 Page 120-121Lui numéro 195 avril 1980 Page 122-123Lui numéro 195 avril 1980 Page 124-125Lui numéro 195 avril 1980 Page 126-127Lui numéro 195 avril 1980 Page 128-129Lui numéro 195 avril 1980 Page 130-131Lui numéro 195 avril 1980 Page 132-133Lui numéro 195 avril 1980 Page 134-135Lui numéro 195 avril 1980 Page 136-137Lui numéro 195 avril 1980 Page 138-139Lui numéro 195 avril 1980 Page 140-141Lui numéro 195 avril 1980 Page 142-143Lui numéro 195 avril 1980 Page 144-145Lui numéro 195 avril 1980 Page 146-147Lui numéro 195 avril 1980 Page 148-149Lui numéro 195 avril 1980 Page 150-151Lui numéro 195 avril 1980 Page 152-153Lui numéro 195 avril 1980 Page 154-155Lui numéro 195 avril 1980 Page 156-157Lui numéro 195 avril 1980 Page 158-159Lui numéro 195 avril 1980 Page 160-161Lui numéro 195 avril 1980 Page 162-163Lui numéro 195 avril 1980 Page 164-165Lui numéro 195 avril 1980 Page 166-167Lui numéro 195 avril 1980 Page 168-169Lui numéro 195 avril 1980 Page 170-171Lui numéro 195 avril 1980 Page 172-173Lui numéro 195 avril 1980 Page 174-175Lui numéro 195 avril 1980 Page 176-177Lui numéro 195 avril 1980 Page 178-179Lui numéro 195 avril 1980 Page 180-181Lui numéro 195 avril 1980 Page 182-183Lui numéro 195 avril 1980 Page 184