Lui n°193 février 1980
Lui n°193 février 1980
  • Prix facial : 7 F

  • Parution : n°193 de février 1980

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 138

  • Taille du fichier PDF : 136 Mo

  • Dans ce numéro : une nouvelle policière de Woody Allen.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 38 - 39  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
38 39
A... DIEU, MA JOLIE Quand je renifle la suave odeur des billets de banque, je me dis qu'il a ses avantages. Sans parler des nanas que je place parmi mes préoccupations mineures... une intrigue rigoureusement inédite, n'ayant encore jamais été exploitée par personne. Tous ont essayé, et la plupart s'y sont cassé les dents. Enfin, presque. Parce que, et c'est là que nous voulions en venir, l'illustre auteur de romans policiers, Mr Allen, vient d'écrire un roman policier dont le héros n'est point sans rappeler le Mike Hammer de Mickey Spillane, mais dont l'intrigue est parfaitement géniale. Attachez vos ceintures. » J'étais dans mon bureau en train de retirer plein de détritus du canon de mon 38 tout en me demandant quelle serait ma prochaine enquête. J'aime bien mon boulot de flic privé. Il a ses inconvénients, c'est certain, et il m'est arrivé une fois ou deux de me faire masser les gencives à coups de cric, mais quand je renifle la suave odeur des billets de banque, je me dis qu'il a aussi ses avantages. Je ne parle même pas des nanas, que je place parmi mes préoccupations mineures, juste après l'acte de respirer. Voilà pourquoi, quand la porte de mon bureau s'est ouverte et qu'une blonde aux longs cheveux intitulée Heather Butkiss est entrée à grands pas m'a dit qu'elle était mannequin nu et avait besoin de mes services, deux jets de vapeur sortirent de mes oreilles. Elle portait une mini-jupe, un pull collant, et sa silhouette décrivait un ensemble de paraboles qui auraient rendu un boeuf cardiaque. - Qu'est-ce que je peux faire pour vous, poupée ? - Je veux que vous retrouviez quelqu'un. - Personne disparue. Avez-vous essayé de demander à la police ? - Pas exactement, M. Lupowitz. - Appelez-moi Kaiser, chérie. Alors, qui est le mec en cavale ? - Dieu. - Dieu ? - C'est bien ça, Dieu. Le Créateur. Le Principe Universel. L'Etre Suprême. Le Tout-Puissant. Je veux que vous me Le trouviez. J'avais vu suffisamment de morceaux 38 de choix défiler dans ce bureau pour être blasé, mais quand une fille était bâtie comme elle, on l'écoutait jusqu'au bout. - Pourquoi ? - Ça Kaiser, c'est mon affaire. Contentez-vous de Le trouver. - Désolé, mon minou, je ne peux pas vous aider. - Mais pourquoi ? -... avant d'avoir tous les éléments, achevai-je précipitamment. - D'accord, d'accord, dit-elle, mordillant sa lèvre inférieure. Elle a redressé longuement la couture de ses bas, pour mon édification personnelle, mais quand je travaille, je travaille. On verrait plus tard. - Restons dans le sujet, ma jolie. - Eh bien, à la vérité... Je ne suis pas vraiment mannequin nu. - Ah non ? - Non. Je ne m'appelle pas Heather Butkiss non plus. Mon nom est Claire Rosensweig, et je suis étudiante à Vassar. Section philosophie. Histoire de la pensée occidentale et tout ça. Je dois remettre un exposé en janvier, sur la religion. Tous les autres élèves vont remettre des études théoriques, mais moi, je veux « savoir » ! Le professeur Grebanier a dit que si quelqu'un découvre la vérité, il a une certitude d'être reçu avec mention. Et mon père m'a promis une Mercedes si j'y arrive. J'ai pris une Lucky dans le paquet, dépiauté une tablette de chewing-gum, mastiqué la première et fumé l'autre. Son histoire commençait à m'intéresser. Une collégienne trop gâtée. Un quotient intellectuel aussi développé que son corps. - Votre Dieu, à quoi Il ressemble au juste ? - Je ne L'ai jamais vu. - Alors, comment savez-vous qu'Il existe ? - Ça, c'est à vous de le découvrir. - Ah, bon, bravo ! Alors vous ne savez pas de quoi Il a l'air ? Ni par où on peut commencer à chercher ? - Non, pas vraiment. Toutefois je soupçonne qu'Il est partout. Dans l'air que nous respirons, dans les fleurs, dans vous et... dans cette chaise. - Je vois. Donc, elle était panthéiste. J'ai noté le fait mentalement et lui ai dit que je me pencherais sur son affaire, pour cent dollars par jour, plus les frais, plus un rendez-vous à dîner. Elle a souri et accepté le marché. Nous sommes descendus ensemble par l'ascenseur. Dehors, il commençait à faire nuit. Peut-être que Dieu existait, et peut-être pas, mais quelque part dans cette ville, il y avait sûrement des tas de gars qui allaient tout faire pour m'empêcher de trouver la vérité. Mon premier coup de sonde a été pour le rabbin Itzak Wiseman, un ecclésiastique local qui me devait un service depuis le jour où j'avais découvert celui qui frottait du lard sur son chapeau. J'ai tout de suite vu que quelque chose clochait quand je l'ai interrogé. Il avait peur. Vraiment la trouille. - Evidemment, il y a un vous-savezquoi, mais je n'ai même pas la permission de prononcer Son nom, sinon Il me foudroierait. Entre nous, je ne pourrai jamais comprendre pourquoi quelqu'un se montre aussi susceptible dès qu'on prononce son nom. - L'avez-vous jamais vu ? - Moi ? Vous blaguez ? C'est déjà un miracle quand j'arrive à voir mes petits-enfants ! - Dans ce cas, comment savez-vous qu'Il existe ? - Comment je le sais ? En voilà une question ! Est-ce que je pourrais me payer des complets à quatorze dollars s'il n'y avait personne là-haut ? Allez, touchez-moi cette gabardine !... Comment peut-on douter ? - Vous ne pouvez rien me dire de plus ? - Et l'Ancien Testament, qu'est-ce que c'est ? De la viande hachée ? Comment croyez-vous que Moïse a fait sortir les Israélites d'Egypte ? Avec un sourire ? En dansant les claquettes ? Croyez-moi, ce n'est pas avec de la poudre de Perlimpinpin qu'on fait s'ouvrir la mer (Suite page 48.)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 193 février 1980 Page 1Lui numéro 193 février 1980 Page 2-3Lui numéro 193 février 1980 Page 4-5Lui numéro 193 février 1980 Page 6-7Lui numéro 193 février 1980 Page 8-9Lui numéro 193 février 1980 Page 10-11Lui numéro 193 février 1980 Page 12-13Lui numéro 193 février 1980 Page 14-15Lui numéro 193 février 1980 Page 16-17Lui numéro 193 février 1980 Page 18-19Lui numéro 193 février 1980 Page 20-21Lui numéro 193 février 1980 Page 22-23Lui numéro 193 février 1980 Page 24-25Lui numéro 193 février 1980 Page 26-27Lui numéro 193 février 1980 Page 28-29Lui numéro 193 février 1980 Page 30-31Lui numéro 193 février 1980 Page 32-33Lui numéro 193 février 1980 Page 34-35Lui numéro 193 février 1980 Page 36-37Lui numéro 193 février 1980 Page 38-39Lui numéro 193 février 1980 Page 40-41Lui numéro 193 février 1980 Page 42-43Lui numéro 193 février 1980 Page 44-45Lui numéro 193 février 1980 Page 46-47Lui numéro 193 février 1980 Page 48-49Lui numéro 193 février 1980 Page 50-51Lui numéro 193 février 1980 Page 52-53Lui numéro 193 février 1980 Page 54-55Lui numéro 193 février 1980 Page 56-57Lui numéro 193 février 1980 Page 58-59Lui numéro 193 février 1980 Page 60-61Lui numéro 193 février 1980 Page 62-63Lui numéro 193 février 1980 Page 64-65Lui numéro 193 février 1980 Page 66-67Lui numéro 193 février 1980 Page 68-69Lui numéro 193 février 1980 Page 70-71Lui numéro 193 février 1980 Page 72-73Lui numéro 193 février 1980 Page 74-75Lui numéro 193 février 1980 Page 76-77Lui numéro 193 février 1980 Page 78-79Lui numéro 193 février 1980 Page 80-81Lui numéro 193 février 1980 Page 82-83Lui numéro 193 février 1980 Page 84-85Lui numéro 193 février 1980 Page 86-87Lui numéro 193 février 1980 Page 88-89Lui numéro 193 février 1980 Page 90-91Lui numéro 193 février 1980 Page 92-93Lui numéro 193 février 1980 Page 94-95Lui numéro 193 février 1980 Page 96-97Lui numéro 193 février 1980 Page 98-99Lui numéro 193 février 1980 Page 100-101Lui numéro 193 février 1980 Page 102-103Lui numéro 193 février 1980 Page 104-105Lui numéro 193 février 1980 Page 106-107Lui numéro 193 février 1980 Page 108-109Lui numéro 193 février 1980 Page 110-111Lui numéro 193 février 1980 Page 112-113Lui numéro 193 février 1980 Page 114-115Lui numéro 193 février 1980 Page 116-117Lui numéro 193 février 1980 Page 118-119Lui numéro 193 février 1980 Page 120-121Lui numéro 193 février 1980 Page 122-123Lui numéro 193 février 1980 Page 124-125Lui numéro 193 février 1980 Page 126-127Lui numéro 193 février 1980 Page 128-129Lui numéro 193 février 1980 Page 130-131Lui numéro 193 février 1980 Page 132-133Lui numéro 193 février 1980 Page 134-135Lui numéro 193 février 1980 Page 136-137Lui numéro 193 février 1980 Page 138