Lui n°192 janvier 1980
Lui n°192 janvier 1980
  • Prix facial : 7 F

  • Parution : n°192 de janvier 1980

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 114

  • Taille du fichier PDF : 130 Mo

  • Dans ce numéro : le petit chaperon rose... et Lili... Anne.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 108 - 109  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
108 109
Gérard Flocon LES GRANDS PRIX Le livre de la course par Gérard Flocon, reporter au journal L'AUTOMOBILE, l'un des vingt spécialistes mondiaux de la F. 1. Le cadeau idéal pour tous les amateurs de voitures et de beaux livres. Des photos inédites avec la participation des plus grands photographes de circuits. Tous les grands prix de l'année. La compétition vécue de l'intérieur. Le portrait de tous ceux qui font la course. Collection dirigée par jean-Paul THEVENET 108 210 pages 300 illustrations, tout en couleurs Format 310 x 250 CHEZ VOTRE LIBRAIRE DARGAUD ÉDITEUR COUP DE PIED DANS LES PARTIS L'Histoire ne se chante plus... (Suite de la page 105.) l'Histoire ne se chante plus. Il échange de brèves formules de politesse avec Tumelat. Juste la pointe  : l'essentiel. Son interloculeur l'agace parce qu'ils ne sont pas coulés dans le même moule. Il existe entre eux la différence qu'il y a entre un joueur d'échecs et un rugbyman ; entre l'agent général de Rolls à Londres et un mandataire des halles de Rungis, entre un poisson et un coq, entre un château Cheval blanc et un closvougeot, c'est-à-dire entre Montaigne et Rabelais. Oui, « le » Président est irrité. Moins par le récent comportement politique de Tumelat que par le silence indifférent dont il l'entoure. Devoir relancer Horace Tumelat l'agace. Lui qui est un grand chasseur abomine que les autres se tiennent à l'affût. - Mon cher Président, dit « le » Président, Michegru m'a rapporté votre conversation et je l'ai trouvée pleine d'intérêt. Je pense comprendre votre angoisse et je ne demande qu'à l'apaiser autant que faire se peut. - Merci, répond Tumelat. - Cependant, je crois que vos sentiments intimes risquent de perturber l'équilibre politique. Nous vivons l'époque que vous savez et les bonnes volontés doivent s'unir au lieu de se contrarier. Chacun ne peut pas faire « sa » France. Moi, j'essaie de faire « la » nôtre, et ce n'est pas aisé. - Je m'en doute, renchérit poliment Horace. Il se sent plus froid encore que « le » Président. Détaché, presque, si tu vois ce que je veux dire. Comme s'il vivait une scène qui ne le concerne pas, ou bien, tiens, comme quand il y a des interférences sur la ligne et qu'on capte une communication étrangère. - Le moment est venu pour moi de mettre en application le programme qui me tient à coeur, il faut donc que vous me donniez votre sentiment. - Il n'a pas varié, monsieur « le » Président, dit le Président. La Société LUX a été créée en 1925 par l'actuel président H. HAYAKAWA. Spécialisé dans la fabrication des composants  : commutateurs, bobines, transformateurs, LUX s'est formé une image de marque de qualité qui s'impose toujours aujourd'hui malgré une concurrence acharnée. Après s'être lancé dans la réalisation d'amplificateurs à tubes dès 1930, LUX conçoit un nouveau tranformateur en 1945 qui allait améliorer le standard de qualité de l'époque. En 1958, les amplificateurs deviennent stéréophoniques et utilisent des transistors. Les deux gammes actuelles, LRS et LSS, constituent chacune pour leur créneau de prix un étalon de qualité, d'esthétique et de musicalité. LUXMAN n'est pas un fabricant, c'est un orfèvre, dont le seul souci est de produire un appareil parfait. Chaque appareil LUXMAN mérite une écoute toute particulière  : du préamplificateur 5C50 au tuner digital 5Y50, de l'égaliseur 5G12 au pré-préampli CXI, regardez et écoutez  : vous serez séduit. LSD LOCATION DE PORSCHE 33, rue de Galilée 75016 Paris Tél. 723.72.24 - 720.94.95 Télex 620615 Location un jour, trois jours, un mois et plus. Forfait week-end, nous consulter.
COUP DE PIED DANS LES PARTIS Il se la sent en lambeaux, le chéri... Un silence congelé, un silence de freezer. - Ah ! fait « le » Président. Tumelat ne se permet même pas une interjection, lui. Il attend. - Vous êtes toujours décidé à vous opposer au futur Premier ministre ? - Plus que jamais. - Dois-je comprendre que vous seriez mieux disposé pour une autre personnalité ? - Sans doute, monsieur « le » Président. - Quelle est-elle ? Le Président s'écoute répondre avec détachement ; un réel détachement, je te jure. - Moi, monsieur « le » Président, si toutefois je mérite le qualificatif de personnalité. Tu penses qu'il récrie, « le » Président, à l'autre bout ? Qu'il exclame ! Qu'il plaide, ergote, promet, dissuade, emberlife ? Tu ne le connais pas ! Il laisse aller une coulée de glace, manière de bien marquer son sentiment, et déclare  : - Bien ; je vous remercie, monsieur le Président. Plus question d'appeler Tumelat par son prénom. Il raccroche lentement, sans aigreur, en homme terriblement concerné, capable de tout entendre de tout refréner... De tout supporter. Tumelat en fait autant de son côté. Et je vais t'en révéler une bien bonne, à peine croyable  : il ne pense déjà plus à ce rapide entretien, pourtant vachetement auguste, moi je dis, l'auteur de Jallieu. Non, vers la fin de leur converse, une bouffée d'extrême et très intense, et presque insupportable amour lui est venue, au Président, l'a gonflé, l'a meurtri, lui a déchiqueté l'âme, qu'il se la sent en lambeaux, le chéri, au bord des larmes de sang, des larmes de sel, prêt à s'allonger sur son tapis, nez dans le coude, coeur perdu. Une bouffée d'impossible. De trop terrible. De plus que de raison... San Antonio. (Extrait de Y'a-t-il un Français dans la salle ?, copyright éditions Fleuve Noir.) `JE TRAVAILLE POUR CEUX QUI PARTAGENT MA PASSION" iNila p assion c'est la musique. Voilà pourquoi, je m'intéresse depuis toujours aux problèmes de restitution sonore. C'est ce qui m'a poussé à fabriquer mon propre matériel d'écoute. D'abord pour moimême, ensuite pour ceux qui attendent de la musique les mêmes émotions que moi. jean-Marie REYNAUD- Enceintes acoustiques. Depuis 12 ans, j'explore et j'utilise les possibilités de l'électronique contemporaine pour mettre au point des enceintes acoustiques qui se rapprochent chaque fois plus d'une reproduction vraie. Des enceintes qui s'effacent totalement devant la musique pour laisser plein pouvoir à l'émotion. m JEAN-MARIE REYNAUD Enceintes acoustiques Pour recevoir la documentation technique J.-M. REYNAUD, écrivez-lui  : Z.I. de Font-Close, 16300 BARBEZIEUX. 109



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 192 janvier 1980 Page 1Lui numéro 192 janvier 1980 Page 2-3Lui numéro 192 janvier 1980 Page 4-5Lui numéro 192 janvier 1980 Page 6-7Lui numéro 192 janvier 1980 Page 8-9Lui numéro 192 janvier 1980 Page 10-11Lui numéro 192 janvier 1980 Page 12-13Lui numéro 192 janvier 1980 Page 14-15Lui numéro 192 janvier 1980 Page 16-17Lui numéro 192 janvier 1980 Page 18-19Lui numéro 192 janvier 1980 Page 20-21Lui numéro 192 janvier 1980 Page 22-23Lui numéro 192 janvier 1980 Page 24-25Lui numéro 192 janvier 1980 Page 26-27Lui numéro 192 janvier 1980 Page 28-29Lui numéro 192 janvier 1980 Page 30-31Lui numéro 192 janvier 1980 Page 32-33Lui numéro 192 janvier 1980 Page 34-35Lui numéro 192 janvier 1980 Page 36-37Lui numéro 192 janvier 1980 Page 38-39Lui numéro 192 janvier 1980 Page 40-41Lui numéro 192 janvier 1980 Page 42-43Lui numéro 192 janvier 1980 Page 44-45Lui numéro 192 janvier 1980 Page 46-47Lui numéro 192 janvier 1980 Page 48-49Lui numéro 192 janvier 1980 Page 50-51Lui numéro 192 janvier 1980 Page 52-53Lui numéro 192 janvier 1980 Page 54-55Lui numéro 192 janvier 1980 Page 56-57Lui numéro 192 janvier 1980 Page 58-59Lui numéro 192 janvier 1980 Page 60-61Lui numéro 192 janvier 1980 Page 62-63Lui numéro 192 janvier 1980 Page 64-65Lui numéro 192 janvier 1980 Page 66-67Lui numéro 192 janvier 1980 Page 68-69Lui numéro 192 janvier 1980 Page 70-71Lui numéro 192 janvier 1980 Page 72-73Lui numéro 192 janvier 1980 Page 74-75Lui numéro 192 janvier 1980 Page 76-77Lui numéro 192 janvier 1980 Page 78-79Lui numéro 192 janvier 1980 Page 80-81Lui numéro 192 janvier 1980 Page 82-83Lui numéro 192 janvier 1980 Page 84-85Lui numéro 192 janvier 1980 Page 86-87Lui numéro 192 janvier 1980 Page 88-89Lui numéro 192 janvier 1980 Page 90-91Lui numéro 192 janvier 1980 Page 92-93Lui numéro 192 janvier 1980 Page 94-95Lui numéro 192 janvier 1980 Page 96-97Lui numéro 192 janvier 1980 Page 98-99Lui numéro 192 janvier 1980 Page 100-101Lui numéro 192 janvier 1980 Page 102-103Lui numéro 192 janvier 1980 Page 104-105Lui numéro 192 janvier 1980 Page 106-107Lui numéro 192 janvier 1980 Page 108-109Lui numéro 192 janvier 1980 Page 110-111Lui numéro 192 janvier 1980 Page 112-113Lui numéro 192 janvier 1980 Page 114