Lui n°190 novembre 1979
Lui n°190 novembre 1979
  • Prix facial : 7 F

  • Parution : n°190 de novembre 1979

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 222

  • Taille du fichier PDF : 200 Mo

  • Dans ce numéro : les neuf plus belles filles de Lui.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
Photo Fouoer/Rapho OSERIEZ-VOUS L'ABORDER ? Sûrement pas. Vous êtes bien trop timide. Et pourtant, elle vous plaît. Et le plus bête, c'est que vous lui plaisez aussi. Malheureusement, les femmes pardonnent à ceux qui brusquent les occasions, jamais à ceux qui les manquent. Alors, n'en n'avez-vous pas assez de voir les autres remporter tous les succès ? Ils sont souvent moins bien que vous, moins spirituels, moins sincères aussi. Seulement voilà, ils ont de l'assurance. Ce qui vous manque précisément. Ce que nous pouvons vous faire acquérir. Plus vite que vous ne le croyez. Remplissez simplement le bon cicontre. W.R. Borg, dpt. 482, chez AUBANEL, 6, place St-Pierre, 84028 Avignon. - à découper ou à recopier et adresser à  : W.R. Borg, dpt 482, chez AUBANEL, 6,place St-Pierre,84028Avignon, pour recevoir, sans engagement de votre I part et sous pli fermé "Les Lois Eternelles du Succès". L Nom Prénom 24 No Rue Code Postal Ville METHODE BORG BON GRATUIT Profession Age Aucun démarcheur ne vous rendra visite. J ENTRETIEN « Les rois avaient inventé les bouffons. Mettons que les journalistes sont des bouffons tristes... (Suite de la page 20.) s'entendent à mettre en valeur les choses qui vont bien pour qu'il soit nécessaire d'avoir en face d'eux une fonction qui consiste à mettre en valeur les choses qui ne vont pas. C'est une question de fonction, cela ne veut pas dire qu'à titre individuel, le journaliste fait siennes, complètement, les critiques dont il est le porte-parole. Les rois avaient inventé, pour cela, les bouffons. Mettons que les journalistes sont des bouffons tristes... Lui Georges Pompidou disait qu'un train qui arrive à l'heure n'était pas, pour vous, une information. Desgraupes Georges Pompidou, avec qui j'ai eu l'occasion d'en parler à plusieurs reprises (bien entendu, nous n'étions pas tellement d'accord) pensait, en effet, que nous mettions systématiquement en lumière, comme pour l'ennuyer, les choses qui n'allaient pas... Je lui répondais par la formule bien connue, qu'un train qui arrive à l'heure intéresse les voyageurs mais pas les journalistes... C'est la moindre des choses que les trains arrivent à l'heure ! De toute façon, la télévision, la radio, les journaux, toute la journée, nous montrent des ministres grâce à qui, paraît-il, les trains arrivent en temps et à l'heure, puisque vous savez qu'en politique on n'arrête pas le progrès ! Lui Pompidou avait dit autre chose qui était terrible, c'est-à-dire qu'il considérait la télévision comme la voix de la France. Cela, c'est un blocage fantastique pour l'esprit critique des journalistes de télé... Desgraupes Ce n'était pas un blocage, de mon temps. J'ai tout fait pour persuader les journalistes qui étaient avec moi qu'ils n'avaient pas à se sentir bloqués. Lorsque je suis arrivé à l'Information, j'ai essayé d'avoir une action psychologique sur les journalistes. D'abord en recrutant à l'extérieur - y compris dans des journaux qui étaient considérés comme d'opposition - ce qui, psychologiquement, était déjà un signe de ce que j'avais la volonté d'en finir avec ce blocage. Ensuite, parce que je désirais redonner de la fierté à ceux qui étaient restés. Voilà. Parce que j'étais frappé par les complexes que nourrissaient, alors, les journalistes de la télévision. Et je crois qu'ils recommencent aujourd'hui. Lorsqu'ils se comparent à d'autres, lorsqu'ils lisent ce qu'on écrit sur leur compte dans les journaux, ils n'ont, c'est vrai, aucune raison d'être heureux. Alors, j'ai essayé de les rendre heureux. A l'époque de Cinq Colonnes, il faut bien le dire, une voiture qui était marquée Journal Télévisé ne pouvait pas s'aventurer partout. C'était pas Zorro ! Alors j'ai dit  : « Ce n'est pas possible de faire son métier en rasant les murs, il faut que les gens bandent, qu'ils cessent d'avoir des complexes » ! J'ai donc essayé de les faire bander, ce qui est un exercice plutôt agréable... non ? Lui Un sondage, dernièrement, dans une enquête de Télérama, a révélé qu'environ 75% des téléspectateurs accordent une certaine crédibilité à l'information télévisée... Desgraupes Moi, je ne suis pas dans les 75% ! D'autant que les sondages... Il y a la manière de poser les questions. Sans parler de la manière de manipuler ensuite les réponses... Lui De vos réponses ressort une chose  : l'impression que vous n'aimez pas beaucoup le monde politique... Desgraupes Ce n'est pas exactement cela. En fait, je n'aime pas l'exercice politique parce qu'il implique un contexte, un agrégat de qualités et de défauts qui ne me va pas bien ! Dans lequel, moi-même, je ne suis pas très à l'aise. Et je crois que le jugement que je porte s'est trouvé accentué par un phénomène dont nous, journalistes, sommes un peu responsables. C'est un peu par l'action que nous avons suivie, que nous avons conforté ce jeu mensonger de la politique. Parce que l'information a pris une telle importance, aujourd'hui, qu'il est absolument impossible à un homme politique de gouverner sans essayer de la mettre
ENTRETIEN « Davantage de mensonges par omission... » de son côté. Et, à partir de ce moment, il est obligé de venir, à tout bout de champ, faire des déclarations et des discours à la radio et à la télévision. Et, par voie de conséquence, il est amené à mentir, à « raconter des histoires », comme on dit. Lui En somme, autrefois, on lui donnait moins d'occasions de raconter des histoires... Desgraupes Disons qu'il y avait davantage de mensonges par omission... C'était plus élégant... Lui Vous avez toujours fixé sur le monde politique un regard qui, je m'en souviens très bien, n'était pas toujours empreint d'une extrême indulgence... Je voudrais bien que vous vous livriez cinq minutes à cet exercice sur quelques grandes têtes du monde politique actuel. Par exemple, comment jugezvous l'impact de Jacques Chirac sur les téléspectateurs ? Desgraupes Je pense qu'il peut avoir pas mal d'impact parce qu'il représente un courant, je n'ose pas dire de la pensée, disons de la sensibilité française. Un courant qui a correspondu au gaullisme et qui, dans une certaine mesure, correspondait à d'autres mouvements politiques avant le gaullisme. Jacques Chirac colle très bien à ce phénomène, donc ce courant de pensée est satisfait de l'image dynamique, de l'image d'homme d'ordre, d'organisation et même d'intransigeance que donne Chirac. C'est le contraire du compromis, en apparence, du « nègre blanc » Comme on disait dans ma jeunesse, c'est un homme qui tape sur la table et qui parle haut et clair. Ce n'est pas rien... Lui Et la télévision le force un peu... Desgraupes Tous les média confortent et accentuent les images des hommes politiques et leurs tentations. Lui François Mitterrand ? Desgraupes Mitterrand joue autre chose, comme personnage. A mon avis, il doit passer moins bien, sauf chez ses partisans bien entendu, parce que c'est un homme plus rentré, plus froid, plus intro- (Suite page 26.) ‘di *<1141- COGNAC'0.1x M. Li NA ! I)I1ON/1 Y ♦ o yNI) i  : MAKQ11I  : COGNAC.42* POU RalA SAVENTAPPRECIER t CO(.. N,\l', A N I l NA' ! ) ()L1 ON N'AR\Sl)l'1RIX.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 190 novembre 1979 Page 1Lui numéro 190 novembre 1979 Page 2-3Lui numéro 190 novembre 1979 Page 4-5Lui numéro 190 novembre 1979 Page 6-7Lui numéro 190 novembre 1979 Page 8-9Lui numéro 190 novembre 1979 Page 10-11Lui numéro 190 novembre 1979 Page 12-13Lui numéro 190 novembre 1979 Page 14-15Lui numéro 190 novembre 1979 Page 16-17Lui numéro 190 novembre 1979 Page 18-19Lui numéro 190 novembre 1979 Page 20-21Lui numéro 190 novembre 1979 Page 22-23Lui numéro 190 novembre 1979 Page 24-25Lui numéro 190 novembre 1979 Page 26-27Lui numéro 190 novembre 1979 Page 28-29Lui numéro 190 novembre 1979 Page 30-31Lui numéro 190 novembre 1979 Page 32-33Lui numéro 190 novembre 1979 Page 34-35Lui numéro 190 novembre 1979 Page 36-37Lui numéro 190 novembre 1979 Page 38-39Lui numéro 190 novembre 1979 Page 40-41Lui numéro 190 novembre 1979 Page 42-43Lui numéro 190 novembre 1979 Page 44-45Lui numéro 190 novembre 1979 Page 46-47Lui numéro 190 novembre 1979 Page 48-49Lui numéro 190 novembre 1979 Page 50-51Lui numéro 190 novembre 1979 Page 52-53Lui numéro 190 novembre 1979 Page 54-55Lui numéro 190 novembre 1979 Page 56-57Lui numéro 190 novembre 1979 Page 58-59Lui numéro 190 novembre 1979 Page 60-61Lui numéro 190 novembre 1979 Page 62-63Lui numéro 190 novembre 1979 Page 64-65Lui numéro 190 novembre 1979 Page 66-67Lui numéro 190 novembre 1979 Page 68-69Lui numéro 190 novembre 1979 Page 70-71Lui numéro 190 novembre 1979 Page 72-73Lui numéro 190 novembre 1979 Page 74-75Lui numéro 190 novembre 1979 Page 76-77Lui numéro 190 novembre 1979 Page 78-79Lui numéro 190 novembre 1979 Page 80-81Lui numéro 190 novembre 1979 Page 82-83Lui numéro 190 novembre 1979 Page 84-85Lui numéro 190 novembre 1979 Page 86-87Lui numéro 190 novembre 1979 Page 88-89Lui numéro 190 novembre 1979 Page 90-91Lui numéro 190 novembre 1979 Page 92-93Lui numéro 190 novembre 1979 Page 94-95Lui numéro 190 novembre 1979 Page 96-97Lui numéro 190 novembre 1979 Page 98-99Lui numéro 190 novembre 1979 Page 100-101Lui numéro 190 novembre 1979 Page 102-103Lui numéro 190 novembre 1979 Page 104-105Lui numéro 190 novembre 1979 Page 106-107Lui numéro 190 novembre 1979 Page 108-109Lui numéro 190 novembre 1979 Page 110-111Lui numéro 190 novembre 1979 Page 112-113Lui numéro 190 novembre 1979 Page 114-115Lui numéro 190 novembre 1979 Page 116-117Lui numéro 190 novembre 1979 Page 118-119Lui numéro 190 novembre 1979 Page 120-121Lui numéro 190 novembre 1979 Page 122-123Lui numéro 190 novembre 1979 Page 124-125Lui numéro 190 novembre 1979 Page 126-127Lui numéro 190 novembre 1979 Page 128-129Lui numéro 190 novembre 1979 Page 130-131Lui numéro 190 novembre 1979 Page 132-133Lui numéro 190 novembre 1979 Page 134-135Lui numéro 190 novembre 1979 Page 136-137Lui numéro 190 novembre 1979 Page 138-139Lui numéro 190 novembre 1979 Page 140-141Lui numéro 190 novembre 1979 Page 142-143Lui numéro 190 novembre 1979 Page 144-145Lui numéro 190 novembre 1979 Page 146-147Lui numéro 190 novembre 1979 Page 148-149Lui numéro 190 novembre 1979 Page 150-151Lui numéro 190 novembre 1979 Page 152-153Lui numéro 190 novembre 1979 Page 154-155Lui numéro 190 novembre 1979 Page 156-157Lui numéro 190 novembre 1979 Page 158-159Lui numéro 190 novembre 1979 Page 160-161Lui numéro 190 novembre 1979 Page 162-163Lui numéro 190 novembre 1979 Page 164-165Lui numéro 190 novembre 1979 Page 166-167Lui numéro 190 novembre 1979 Page 168-169Lui numéro 190 novembre 1979 Page 170-171Lui numéro 190 novembre 1979 Page 172-173Lui numéro 190 novembre 1979 Page 174-175Lui numéro 190 novembre 1979 Page 176-177Lui numéro 190 novembre 1979 Page 178-179Lui numéro 190 novembre 1979 Page 180-181Lui numéro 190 novembre 1979 Page 182-183Lui numéro 190 novembre 1979 Page 184-185Lui numéro 190 novembre 1979 Page 186-187Lui numéro 190 novembre 1979 Page 188-189Lui numéro 190 novembre 1979 Page 190-191Lui numéro 190 novembre 1979 Page 192-193Lui numéro 190 novembre 1979 Page 194-195Lui numéro 190 novembre 1979 Page 196-197Lui numéro 190 novembre 1979 Page 198-199Lui numéro 190 novembre 1979 Page 200-201Lui numéro 190 novembre 1979 Page 202-203Lui numéro 190 novembre 1979 Page 204-205Lui numéro 190 novembre 1979 Page 206-207Lui numéro 190 novembre 1979 Page 208-209Lui numéro 190 novembre 1979 Page 210-211Lui numéro 190 novembre 1979 Page 212-213Lui numéro 190 novembre 1979 Page 214-215Lui numéro 190 novembre 1979 Page 216-217Lui numéro 190 novembre 1979 Page 218-219Lui numéro 190 novembre 1979 Page 220-221Lui numéro 190 novembre 1979 Page 222