Lui n°190 novembre 1979
Lui n°190 novembre 1979
  • Prix facial : 7 F

  • Parution : n°190 de novembre 1979

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 222

  • Taille du fichier PDF : 200 Mo

  • Dans ce numéro : les neuf plus belles filles de Lui.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 194 - 195  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
194 195
REGGAE COMME DU PAPIER A MUSIQUE Ils avaient juste une voix à faire pleurer et un petit quelque chose ressemblant à un claquement de doigts qui résonne dans le rythme au bon moment... (Suite de la page 182.) ces chanteurs ne pourraient jamais se plier aux exigences, à la rigueur et à l'esprit de l'industrie discographique d'autant moins qu'ils n'en soupçonnaient pas l'ampleur ou la démultipliaient ce qui revenait au même. Ils avaient juste des compositions auxquelles ils tenaient plus que tout au monde, une voix à faire pleurer et un petit quelque chose ressemblant à un claquement de doigts, snap-snap, qui résonne dans le rythme au bon moment. Et cela, on ne pouvait pas le leur retirer. Il n'existait pas un producteur sur terre capable de leur faire enregistrer un produit aseptisé, uniforme et conforme aux goûts du public comme c'était le cas avec le rock et surtout le disco. Ils étaient légion, les chanteurs comme ceux-là, en Jamaïque, qui n'aspiraient qu'à enregistrer. Un sur dix, peut-être moins, peut-être plus. Ils avaient tous quelque chose d'irracontable dans la voix comme un bonbon au miel soigneusement doré au soleil dans de la soie, ils avaient des charbons ardents aussi, et du coeur et de l'amour. En d'autres lieux, peut-être seraient-ils devenus des stars, ici, trop nombreux, ils devaient se contenter de l'espoir improbable d'en devenir une un jour. Car il leur manquait sans doute la prestance, le génie, la finesse d'un Bob Marley, il leur manquait surtout un heureux concours de circonstances et à ce stade leur voix n'était pas suffisante. Pour la première fois cette année, la Jamaïque apparaissait dans les publicités des agences de voyage, c'était bien le signe d'une nouvelle demande qui s'apparentait à n'en pas douter au reggae. Depuis un peu plus d'un an, le reggae faisait en France l'objet d'un intérêt chaque jour grandissant. Comme souvent en ce qui concerne les phénomènes musicaux, c'était apparu en un premier temps dans les revues de rock spécialisées, sous la forme de longs reportages sur place, pour gagner ensuite la grande presse. Aujourd'hui, le reggae touche à tous les domaines  : des articles fréquents, 190 des passages réguliers et soutenus sur les ondes radiophoniques ; grâce à ses rythmes qui invitent à la danse, c'est le seul genre de musique qui s'infiltre dans les boîtes au milieu du disco ; on le voit même apparaître comme fond sonore dans les spots publicitaires destinés à vanter les mérites d'un produit quelconque, de préférence une boisson rafraîchissante et pétillante. Mais surtout, les ventes de disques s'étoffent sensiblement d'ailleurs ce n'est pas un hasard si celui de Serge Gainsbourg connaît la réussite la plus rapide et la plus importante de sa carrière (deux cent cinquante mille exemplaires) et Bob Marley, même s'il reste loin devant, n'est plus le seul à en faire les bénéfices. D'autres, comme Third World, Steel Pulse, Peter Tosh, gagnent la faveur du public et les concerts se succèdent à un rythme de plus en plus rapide, le plus souvent au Palace qui fait salle comble à chaque fois. Le reggae ne se limite plus à Paris, les groupes effectuent des tournées en province se soldant par des succès plus prometteurs que nombre de groupes qui s'y sont cassés les reins en dépit de leur popularité. Malgré les apparences, même s'il s'affirme comme la musique du moment, le reggae n'est pas un simple phénomène de mode. Il n'en est pour preuve que la tentative des maisons de disques de l'imposer aux goûts du public en 1974-197 5 en dispatchant soudain de nombreux disques de reggae sur le marché, une tentative qui s'est soldée par un échec. Le reggae fonctionne comme un virus qui s'étend peu à peu et contamine la population, il faut un temps d'adaptation. Passé ce stade, on ne peut plus s'en passer. C'est une question d'épiderme. Aujourd'hui, il se substitue à un clivage idéal correspondant aux goûts de tous les publics sans distinction de génération, de milieu ou de couleur. Les communautés jamaïquaines y étant importantes, celles de Birmingham et de Londres dans le quartier de Brixton en particulier, c'est en Angleterre que la réponse au reggae est la plus large. Il existe même un hitparade national qui lui est réservé, et un style, suscité par des groupes anglais, qui lui est propre. Les skinheads au début des années soixante-dix (ces gosses au crâne rasé), puis les punks, en assimilant leur rebellion à celle des musiciens jamaïquains, ont aidé à propager le reggae en Grande- Bretagne, à révéler des groupes moins connus que les Wailers par exemple. Or, en s'alignant sur l'Angleterre et la Hollande, la France fait de l'Europe le bastion commercial du reggae. En revanche, les Etats-Unis restent hostiles et mis à part Bob Marley, dont la renommée d'ailleurs ne dépasse pas les grandes villes —, il n'est que Third World et Peter Tosh (celui-ci étant soutenu par les Stones) pour faire une entrée timide sur les ondes et le marché du disque. Le pays vit à l'heure du disco et préfère au reggae les musiques d'expression noire qu'il recèle  : funk, soul, jazz. Curieusement, le reggae a encore des allures d'exotisme pour une grande partie du public américain. Il est fréquent, par exemple, dans certains magasins importants de New York de trouver au hasard des recherches quelques disques de reggae isolés dans le casier calypso » comme un produit folklorique mineur. D'autre part, les textes ne sont pas faits non plus pour passionner les Américains  : la croyance religieuse rasta ne les inspire guère et les propos qui incitent le peuple Noir a défendre ses droits ne les excitent pas plus  : ils n'aiment pas s'entendre rappeler qu'ils sont à l'origine de l'exil esclavagiste. Pourtant, outre sa richesse musicale en tant que telle, les différentes formes qui l'animent comme le talk-over ou le rocker, le reggae revêt une importance capitale pour l'évolution de la musique moderne. Au même titre que le blues ou le country, il se distingue comme une influence essentielle qui se fait de plus en plus présente dans la production du rock. Rares sont les groupes aujourd'hui qui en- (Suite page 192.)
o re... N l DE C H ARLES JOURDA N



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 190 novembre 1979 Page 1Lui numéro 190 novembre 1979 Page 2-3Lui numéro 190 novembre 1979 Page 4-5Lui numéro 190 novembre 1979 Page 6-7Lui numéro 190 novembre 1979 Page 8-9Lui numéro 190 novembre 1979 Page 10-11Lui numéro 190 novembre 1979 Page 12-13Lui numéro 190 novembre 1979 Page 14-15Lui numéro 190 novembre 1979 Page 16-17Lui numéro 190 novembre 1979 Page 18-19Lui numéro 190 novembre 1979 Page 20-21Lui numéro 190 novembre 1979 Page 22-23Lui numéro 190 novembre 1979 Page 24-25Lui numéro 190 novembre 1979 Page 26-27Lui numéro 190 novembre 1979 Page 28-29Lui numéro 190 novembre 1979 Page 30-31Lui numéro 190 novembre 1979 Page 32-33Lui numéro 190 novembre 1979 Page 34-35Lui numéro 190 novembre 1979 Page 36-37Lui numéro 190 novembre 1979 Page 38-39Lui numéro 190 novembre 1979 Page 40-41Lui numéro 190 novembre 1979 Page 42-43Lui numéro 190 novembre 1979 Page 44-45Lui numéro 190 novembre 1979 Page 46-47Lui numéro 190 novembre 1979 Page 48-49Lui numéro 190 novembre 1979 Page 50-51Lui numéro 190 novembre 1979 Page 52-53Lui numéro 190 novembre 1979 Page 54-55Lui numéro 190 novembre 1979 Page 56-57Lui numéro 190 novembre 1979 Page 58-59Lui numéro 190 novembre 1979 Page 60-61Lui numéro 190 novembre 1979 Page 62-63Lui numéro 190 novembre 1979 Page 64-65Lui numéro 190 novembre 1979 Page 66-67Lui numéro 190 novembre 1979 Page 68-69Lui numéro 190 novembre 1979 Page 70-71Lui numéro 190 novembre 1979 Page 72-73Lui numéro 190 novembre 1979 Page 74-75Lui numéro 190 novembre 1979 Page 76-77Lui numéro 190 novembre 1979 Page 78-79Lui numéro 190 novembre 1979 Page 80-81Lui numéro 190 novembre 1979 Page 82-83Lui numéro 190 novembre 1979 Page 84-85Lui numéro 190 novembre 1979 Page 86-87Lui numéro 190 novembre 1979 Page 88-89Lui numéro 190 novembre 1979 Page 90-91Lui numéro 190 novembre 1979 Page 92-93Lui numéro 190 novembre 1979 Page 94-95Lui numéro 190 novembre 1979 Page 96-97Lui numéro 190 novembre 1979 Page 98-99Lui numéro 190 novembre 1979 Page 100-101Lui numéro 190 novembre 1979 Page 102-103Lui numéro 190 novembre 1979 Page 104-105Lui numéro 190 novembre 1979 Page 106-107Lui numéro 190 novembre 1979 Page 108-109Lui numéro 190 novembre 1979 Page 110-111Lui numéro 190 novembre 1979 Page 112-113Lui numéro 190 novembre 1979 Page 114-115Lui numéro 190 novembre 1979 Page 116-117Lui numéro 190 novembre 1979 Page 118-119Lui numéro 190 novembre 1979 Page 120-121Lui numéro 190 novembre 1979 Page 122-123Lui numéro 190 novembre 1979 Page 124-125Lui numéro 190 novembre 1979 Page 126-127Lui numéro 190 novembre 1979 Page 128-129Lui numéro 190 novembre 1979 Page 130-131Lui numéro 190 novembre 1979 Page 132-133Lui numéro 190 novembre 1979 Page 134-135Lui numéro 190 novembre 1979 Page 136-137Lui numéro 190 novembre 1979 Page 138-139Lui numéro 190 novembre 1979 Page 140-141Lui numéro 190 novembre 1979 Page 142-143Lui numéro 190 novembre 1979 Page 144-145Lui numéro 190 novembre 1979 Page 146-147Lui numéro 190 novembre 1979 Page 148-149Lui numéro 190 novembre 1979 Page 150-151Lui numéro 190 novembre 1979 Page 152-153Lui numéro 190 novembre 1979 Page 154-155Lui numéro 190 novembre 1979 Page 156-157Lui numéro 190 novembre 1979 Page 158-159Lui numéro 190 novembre 1979 Page 160-161Lui numéro 190 novembre 1979 Page 162-163Lui numéro 190 novembre 1979 Page 164-165Lui numéro 190 novembre 1979 Page 166-167Lui numéro 190 novembre 1979 Page 168-169Lui numéro 190 novembre 1979 Page 170-171Lui numéro 190 novembre 1979 Page 172-173Lui numéro 190 novembre 1979 Page 174-175Lui numéro 190 novembre 1979 Page 176-177Lui numéro 190 novembre 1979 Page 178-179Lui numéro 190 novembre 1979 Page 180-181Lui numéro 190 novembre 1979 Page 182-183Lui numéro 190 novembre 1979 Page 184-185Lui numéro 190 novembre 1979 Page 186-187Lui numéro 190 novembre 1979 Page 188-189Lui numéro 190 novembre 1979 Page 190-191Lui numéro 190 novembre 1979 Page 192-193Lui numéro 190 novembre 1979 Page 194-195Lui numéro 190 novembre 1979 Page 196-197Lui numéro 190 novembre 1979 Page 198-199Lui numéro 190 novembre 1979 Page 200-201Lui numéro 190 novembre 1979 Page 202-203Lui numéro 190 novembre 1979 Page 204-205Lui numéro 190 novembre 1979 Page 206-207Lui numéro 190 novembre 1979 Page 208-209Lui numéro 190 novembre 1979 Page 210-211Lui numéro 190 novembre 1979 Page 212-213Lui numéro 190 novembre 1979 Page 214-215Lui numéro 190 novembre 1979 Page 216-217Lui numéro 190 novembre 1979 Page 218-219Lui numéro 190 novembre 1979 Page 220-221Lui numéro 190 novembre 1979 Page 222