Lui n°189 octobre 1979
Lui n°189 octobre 1979
  • Prix facial : 7 F

  • Parution : n°189 de octobre 1979

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 226

  • Taille du fichier PDF : 271 Mo

  • Dans ce numéro : la fabuleuse Laura.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 90 - 91  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
90 91
CHERE... LOCK HOLMES « Rassurez-vous, nous n'avons fait que nous tenir la main, mais je peux vous affirmer qu'il a déja eu des rapports avec un terrassier du Pays de Galles... (Suite de la page 78.) s'enfermer dans notre chambre et revint habillé comme à son ordinaire lorsque nous sommes seuls  : un petit chemisier cramoisi et une jupe-culotte en tissu des Uplands. Il me dit  : - Watson ! Je parie que vous ne devinerez jamais comment j'ai employé cette fin de journée ni ce que j'ai fini par faire. Je me gardai bien de lui dire que pendant ce temps là j'avais fait une grosse lessive et que j'en... avais assez d'être son souffre-douleur. Je m'assis à ses pieds et posai ma main sur ses genoux. - Je vous écoute, Holmes ! - Je suis allé à Soho par Charing Cross. Vous souvenez-vous de l'affaire de l'éventail des Indes et de Sir Henry Broms ? - Certainement ! - Vous ai-je dit que cet homme m'avait fortement impressionné à l'époque et, qu'étant donné votre aventure avec ce James de Fleet street, je commençais à douter de moi... - Quoi ! Ne me dites pas que vous avez... Avec sir Henry Broms ? - Si Watson ! Vous connaissez le goût immodéré de Broms pour les filles des rues ? J'ai choisi ce déguisement pour le prendre dans mes rets. J'ai dû un peu boire pour me donner du courage... - Mais vous êtes un monstre ! C'est un crime ! - N'exagérons rien. Il s'agit seulement d'un de ces nombreux incidents baroques qui ne manquent pas de se reproduire à Londres lorsqu'un homme se sent délaissé. - Mais Broms n'est même pas de notre bord ! - Rassurez-vous, nous n'avons fait que nous tenir la main, mais je peux vous affirmer qu'il a déjà eu des rapports avec un terrassier du Pays de Galles, que ce garçon souffrait d'une conjonctivite chronique, qu'il adore les chats et que sa mère est pianiste... - Mais comment avez-vous déduit cela, Holmes ? 90 — Elémentaire, mon cher Watson. Il me l'a dit. Est-ce l'andropause, le flair de mon ami s'est terriblement émoussé et Holmes n'a pratiquement plus de clientèle. Sa manie de respecter l'adage « Cherchez la femme » s'est transformée, depuis quelques années, en « Cherchez l'homme ». Cela crée des erreurs parfois redoutables et si ce n'était les rapports de la vieille Holmes avec Scotland Yard, il y a longtemps qu'elle serait sous les verrous, surtout après la sombre affaire de la vespasienne de Picadilly Circus où on l'a retrouvé avec un jeune voyou simulant un poignardage dans le dos. Depuis, tout va à vau-l'eau. C'est moi qui fais bouillir la marmite. Je fais des traductions en cachette. Holmes ne supporte pas de me voir noircir des feuilles de papier. Il entre dans des fureurs. Mais des fureurs ! Le mois dernier, il m'a cassé deux pipes. « Watson, si vous préférez vos fadaises littéraires à ma compagnie, vous n'avez qu'à le dire » Comme les larmes me montaient aux yeus, il s'est radouci  : « Mais enfin, Watson, il m'a dit. Pourquoi ces traductions ? » Je hoquetai  : « Alimentaires, mon cher Holmes, alimentaires ! » Son esprit lucide et froid répugne à toute émotion et, pourtant, je sais qu'il me tricote un pull. Sans avoir ses dons d'observation, j'ai trouvé dans son placard, deux aiguilles N°3 que l'on ne trouve que dans Chelsea, et sur la page des petites annonces du Daily Télégraph ces deux lignes cerclées de rouge  : « A vendre, stock de laine pur Shetland, couleur kaki. Faire offre. » Je ne sais pas où il tricote mais j'en conclus que ce doit être dans les cabinets de toilette où il reste des heures et des heures. Ce soir-là, nous étions paresseusement étalés sur le canapé. Il avait à portée de la main gauche, son ratelier à pipes. Au moins onze. A la portée de la droite, moi et, déjà, la douzième. Nous savourions une merveilleuse demi-heure lorsqu'on frappa à la porte. Nous en fûmes contrariés. Qui venait à une heure aussi tardive briser cette douce intimité ? La porte s'ouvrit sur un homme de forte corpulence qui se rua sur nous et nous traita de « sales tantes ». Puis, il repartit en claquant l'huis. Holmes retira sa main de dessous le patchwork, se frotta le menton. Il se leva et commença à arpenter la pièce d'un pas rapide, impatient. Puis il revint s'allonger à mes côtés. Je connaissais suffisamment ses habitudes pour deviner qu'il allait reprendre son travail. Et bien non ! Il me dit  : - Watson ! L'homme qui vient d'entrer est notre voisin de palier. Il est originaire d'Ecosse et il est fortement membré. - A quoi voyez-vous cela ? - Mon cher, il portait un kilt, ce qui prouve ma deuxième affirmation. Pourquoi notre voisin ? Tout simplement parce que vous avez la triste habitude de haleter trop fort et que les murs sont épais comme du papier. - Mais fortement membré ? Mon ami se décontenança à peine. Il répondit sur le ton de la confidence  : - Je ne pense qu'à ça ! Pour lui remettre en tête le bon vieux temps et exercer ses talents, je lui cache ses affaires dans l'appartement. Il doit les trouver. Je chronomètre  : une minute pour ses bas-résilles, deux pour son sac à main, six pour sa gaine thermolactyl. Il a un flair, mon grand ! Un vrai limier. En plus, je lui brouille les pistes  : « Vous chauffez ! Vous êtes dans l'eau ! Vous gelez ! » Je dis tout à l'envers. Exprès. Pendant ce temps, il court partout avec sa loupe  : « Watson ! Vous n'avez pas balayé sous le lit. Il y a des moutons ! ». Toujours à chercher la petite bête. Il m'agace des fois. Parfois, c'est moi qui me cache, parfois, lui. Je fais semblant de ne pas le trouver alors qu'il est dans le placard et quand je le trouve, ce sont des fêtes, des fêtes ! Ce que je n'aime pas c'est quand il cache le porte-monnaie. On a très peu pour vivre. On ne joue pas avec l'argent. Si seu- (Suite page 196.)



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 189 octobre 1979 Page 1Lui numéro 189 octobre 1979 Page 2-3Lui numéro 189 octobre 1979 Page 4-5Lui numéro 189 octobre 1979 Page 6-7Lui numéro 189 octobre 1979 Page 8-9Lui numéro 189 octobre 1979 Page 10-11Lui numéro 189 octobre 1979 Page 12-13Lui numéro 189 octobre 1979 Page 14-15Lui numéro 189 octobre 1979 Page 16-17Lui numéro 189 octobre 1979 Page 18-19Lui numéro 189 octobre 1979 Page 20-21Lui numéro 189 octobre 1979 Page 22-23Lui numéro 189 octobre 1979 Page 24-25Lui numéro 189 octobre 1979 Page 26-27Lui numéro 189 octobre 1979 Page 28-29Lui numéro 189 octobre 1979 Page 30-31Lui numéro 189 octobre 1979 Page 32-33Lui numéro 189 octobre 1979 Page 34-35Lui numéro 189 octobre 1979 Page 36-37Lui numéro 189 octobre 1979 Page 38-39Lui numéro 189 octobre 1979 Page 40-41Lui numéro 189 octobre 1979 Page 42-43Lui numéro 189 octobre 1979 Page 44-45Lui numéro 189 octobre 1979 Page 46-47Lui numéro 189 octobre 1979 Page 48-49Lui numéro 189 octobre 1979 Page 50-51Lui numéro 189 octobre 1979 Page 52-53Lui numéro 189 octobre 1979 Page 54-55Lui numéro 189 octobre 1979 Page 56-57Lui numéro 189 octobre 1979 Page 58-59Lui numéro 189 octobre 1979 Page 60-61Lui numéro 189 octobre 1979 Page 62-63Lui numéro 189 octobre 1979 Page 64-65Lui numéro 189 octobre 1979 Page 66-67Lui numéro 189 octobre 1979 Page 68-69Lui numéro 189 octobre 1979 Page 70-71Lui numéro 189 octobre 1979 Page 72-73Lui numéro 189 octobre 1979 Page 74-75Lui numéro 189 octobre 1979 Page 76-77Lui numéro 189 octobre 1979 Page 78-79Lui numéro 189 octobre 1979 Page 80-81Lui numéro 189 octobre 1979 Page 82-83Lui numéro 189 octobre 1979 Page 84-85Lui numéro 189 octobre 1979 Page 86-87Lui numéro 189 octobre 1979 Page 88-89Lui numéro 189 octobre 1979 Page 90-91Lui numéro 189 octobre 1979 Page 92-93Lui numéro 189 octobre 1979 Page 94-95Lui numéro 189 octobre 1979 Page 96-97Lui numéro 189 octobre 1979 Page 98-99Lui numéro 189 octobre 1979 Page 100-101Lui numéro 189 octobre 1979 Page 102-103Lui numéro 189 octobre 1979 Page 104-105Lui numéro 189 octobre 1979 Page 106-107Lui numéro 189 octobre 1979 Page 108-109Lui numéro 189 octobre 1979 Page 110-111Lui numéro 189 octobre 1979 Page 112-113Lui numéro 189 octobre 1979 Page 114-115Lui numéro 189 octobre 1979 Page 116-117Lui numéro 189 octobre 1979 Page 118-119Lui numéro 189 octobre 1979 Page 120-121Lui numéro 189 octobre 1979 Page 122-123Lui numéro 189 octobre 1979 Page 124-125Lui numéro 189 octobre 1979 Page 126-127Lui numéro 189 octobre 1979 Page 128-129Lui numéro 189 octobre 1979 Page 130-131Lui numéro 189 octobre 1979 Page 132-133Lui numéro 189 octobre 1979 Page 134-135Lui numéro 189 octobre 1979 Page 136-137Lui numéro 189 octobre 1979 Page 138-139Lui numéro 189 octobre 1979 Page 140-141Lui numéro 189 octobre 1979 Page 142-143Lui numéro 189 octobre 1979 Page 144-145Lui numéro 189 octobre 1979 Page 146-147Lui numéro 189 octobre 1979 Page 148-149Lui numéro 189 octobre 1979 Page 150-151Lui numéro 189 octobre 1979 Page 152-153Lui numéro 189 octobre 1979 Page 154-155Lui numéro 189 octobre 1979 Page 156-157Lui numéro 189 octobre 1979 Page 158-159Lui numéro 189 octobre 1979 Page 160-161Lui numéro 189 octobre 1979 Page 162-163Lui numéro 189 octobre 1979 Page 164-165Lui numéro 189 octobre 1979 Page 166-167Lui numéro 189 octobre 1979 Page 168-169Lui numéro 189 octobre 1979 Page 170-171Lui numéro 189 octobre 1979 Page 172-173Lui numéro 189 octobre 1979 Page 174-175Lui numéro 189 octobre 1979 Page 176-177Lui numéro 189 octobre 1979 Page 178-179Lui numéro 189 octobre 1979 Page 180-181Lui numéro 189 octobre 1979 Page 182-183Lui numéro 189 octobre 1979 Page 184-185Lui numéro 189 octobre 1979 Page 186-187Lui numéro 189 octobre 1979 Page 188-189Lui numéro 189 octobre 1979 Page 190-191Lui numéro 189 octobre 1979 Page 192-193Lui numéro 189 octobre 1979 Page 194-195Lui numéro 189 octobre 1979 Page 196-197Lui numéro 189 octobre 1979 Page 198-199Lui numéro 189 octobre 1979 Page 200-201Lui numéro 189 octobre 1979 Page 202-203Lui numéro 189 octobre 1979 Page 204-205Lui numéro 189 octobre 1979 Page 206-207Lui numéro 189 octobre 1979 Page 208-209Lui numéro 189 octobre 1979 Page 210-211Lui numéro 189 octobre 1979 Page 212-213Lui numéro 189 octobre 1979 Page 214-215Lui numéro 189 octobre 1979 Page 216-217Lui numéro 189 octobre 1979 Page 218-219Lui numéro 189 octobre 1979 Page 220-221Lui numéro 189 octobre 1979 Page 222-223Lui numéro 189 octobre 1979 Page 224-225Lui numéro 189 octobre 1979 Page 226