Lui n°189 octobre 1979
Lui n°189 octobre 1979
  • Prix facial : 7 F

  • Parution : n°189 de octobre 1979

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 226

  • Taille du fichier PDF : 271 Mo

  • Dans ce numéro : la fabuleuse Laura.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 206 - 207  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
206 207
LES BARONS D'ALSACE L'Alsace gastronomique possède ses vedettes (discrètes), mais elle est aussi faite d'une multitude de petites maisons accueillantes et rassurantes... (Suite de la page 204.) petit maître parisien de la cuisine « moderne »... Des winstube coquettes et fort peu chères d'un côté, un trois étoiles illustre et raisonnable de l'autre  : il serait difficile, en position intermédiaire, de jouer de la matraque. Mais, nous l'avons dit, les Alsaciens sont naturellement raisonnables... Les chefs et restaurateurs qui se sont mis à la fenêtre pour la photo de Lui méritent une visite prioritaire, mais ils ne sont pas seuls. Disons que nous les avons trouvés particulièrement représentatifs, et qu'ils forment une bonne équipe... Dans des genres différents, nous aimons beaucoup le Vieux Paris de Mulhouse, où Michel Finck se bat avec talent sans être très bien compris, nous apprécions des restaurants tels que la Maison des Tanneurs de Strasbourg, offrant une cuisine sérieuse malgré les facilités garanties par sa situation ultra-touristique. Nous croyons sincèrement que la belle et historique Maison des Têtes de Colmar se fera une place de choix dans les guides si son jeune chef persévère dans ses ambitions, nous aimons une pléiade de restaurants simples et d'atmosphère chaleureuse, où l'on en a, tout bêtement, pour son argent. L'Alsace gastronomique possède ses vedettes (discrètes), mais elle est aussi faite d'une multitude de petites maisons accueillantes et rassurantes. Allez au Caveau du Morakopf, à Niedermorswihr, essayer le strasbourgeois Ami Schutz, ultra-régionaliste, faites le tour des winstube. Ces coquets débits de vin où l'on mange typiquement strasbourgeois sont plutôt petits, d'ambiance amicale, dépaysants pour qui n'en est pas habitué. Le patron propose en dialecte d'abord, puis en français, des amuse-gueule semblant à eux seuls un mini-repas pour qui a l'appétit parisien, de bons plats simples et traditionnels  : tarte à l'oignon, quiche que nous ne dirons plus lorraine, presskopf (hure de porc en gelée), schiffala (palette de porc 206 fumée), sueri nierli (rognon au vinaigre), knack (petite saucisse de Strasbourg, tout simplement), coq au riesling, munster et bonnes tartes. En accompagnement  : du vin d'Alsace bien entendu. Un de ces vins d'Alsace que tout le monde croit connaître... mais sur lesquels il ne faudrait pas interroger trop longuement les « gens de l'Intérieur »... Les vins d'Alsace Rebondissant de coteau en mamelon au pied des Vosges boisées, veillée par les châteaux ruinés que la légende peuple de fantômes et de sorcières, flirtant avec les petites cités au pittoresque intemporel et les bourgades fleuries, la Route des vins dessine le plus charmant des itinéraires alsaciens. Musardant entre les vignes dont les hauts palissages cadrent de vert bien des panoramas, elle court sur une centaine de kilomètres de Marlenheim (Bas-Rhin, au nord) à Thann(Haut- Rhin). Jalonnée de vieux bourgs étonnants, tels Obernai, Barr, Andlau, Ribeauvillé, Riquewihr, Kaysersberg, Eguisheim, Rouffach et Guebwiller, elle fait découvrir maintes placettes à fontaine l'eau coule aussi en pays vigneron ! , un festival de pignons à volutes et de façades à colombages. Commençant près de la marlenheimoise Hostellerie du Cerf et ne menant pas très loin du Moulin du Kaegy, passant à proximité de l'illustrissime Auberge de l'Ill, elle suggère de nombreuses étapes de table, notamment chez les restaurateurs figurant sur notre photo. Les hôtels ne manquant pas, c'est la route du plus agréable week-end alsacien, celui qui permet de refaire sa cave (nombreuses possibilités d'acheter sur place et de commander). Les vins se comprennent mieux lorsque l'on connait leur terroir. La Route des vins parcourt dans toute sa longueur le grand vignoble ourlant à l'ouest les deux départements alsaciens. Etagées entre deux cents et quatre cents mètres, ce qui les met en principe à l'abri des brouillards et de la neige, les vignes sous-vosgiennes occupent environ onze mille hectares sur les quinze mille cultivables. Elles s'accrochent à des sols très variés, un grand bouleversement géologique ayant présidé à la formation du fossé rhénan. Certaines s'étendent trop à plat sur de molles ondulations (le vin n'est pas un produit de plaine), mais la plupart et les meilleures vêtent des coteaux bien exposés pouvant être très raides  : les viticulteurs travaillent avec de petits tracteurs à quatre roues motrices ou à chenilles, se servent parfois de treuils pour remonter la terre. Aspirant la substantifique moelle de terroirs fort divers, les cépages sont « conduits » très hauts ; la vigne s'épanouit à près d'un mètre du sol et des gelées printanières, s'étale couramment jusqu'à deux mètres de haut, prenant nonchalamment le soleil sur des fils de fer. Aux antipodes du Bordelais et de ses grands domaines, le vignoble protégé par la montagne est incroyablement morcelé  : un puzzle aux emboîtages aussi serrés qu'en Bourgogne. L'extrême division permet à chaque viticulteur de cultiver les différents cépages et de répartir les risques  : quand un été très chaud « fait couler » le riesling, on se rattrape sur le sylvaner... Les gens des coteaux vagabondant d'une vigne mouchoir de poche à l'autre appartiennent à plusieurs races. Les uns signent leur vin, les autres... vendent leur raisin ou ne se soucient pas d'avoir leur propre étiquette  : Les producteurs-négociants, ou propriétaires-négociants, possèdent des vignes et font leur vin ; ils achètent par ailleurs des raisins à vinifier ou des vins, commercialisés sous leur label. Les plus grosses affaires du vignoble  : environ 50% du marché. Les propriétaires-viticulteurs, ou viticulteurs-récoltants, vinifient leur récolte et la commercialisent euxmêmes auprès des particuliers et des restaurateurs. Comparables aux manipulants de Champa- (Suite page 208.)
Plume, feutre, bille. Ils existent aussi en argent et en Laque de Chine. °RI=PURES A PARIS



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 189 octobre 1979 Page 1Lui numéro 189 octobre 1979 Page 2-3Lui numéro 189 octobre 1979 Page 4-5Lui numéro 189 octobre 1979 Page 6-7Lui numéro 189 octobre 1979 Page 8-9Lui numéro 189 octobre 1979 Page 10-11Lui numéro 189 octobre 1979 Page 12-13Lui numéro 189 octobre 1979 Page 14-15Lui numéro 189 octobre 1979 Page 16-17Lui numéro 189 octobre 1979 Page 18-19Lui numéro 189 octobre 1979 Page 20-21Lui numéro 189 octobre 1979 Page 22-23Lui numéro 189 octobre 1979 Page 24-25Lui numéro 189 octobre 1979 Page 26-27Lui numéro 189 octobre 1979 Page 28-29Lui numéro 189 octobre 1979 Page 30-31Lui numéro 189 octobre 1979 Page 32-33Lui numéro 189 octobre 1979 Page 34-35Lui numéro 189 octobre 1979 Page 36-37Lui numéro 189 octobre 1979 Page 38-39Lui numéro 189 octobre 1979 Page 40-41Lui numéro 189 octobre 1979 Page 42-43Lui numéro 189 octobre 1979 Page 44-45Lui numéro 189 octobre 1979 Page 46-47Lui numéro 189 octobre 1979 Page 48-49Lui numéro 189 octobre 1979 Page 50-51Lui numéro 189 octobre 1979 Page 52-53Lui numéro 189 octobre 1979 Page 54-55Lui numéro 189 octobre 1979 Page 56-57Lui numéro 189 octobre 1979 Page 58-59Lui numéro 189 octobre 1979 Page 60-61Lui numéro 189 octobre 1979 Page 62-63Lui numéro 189 octobre 1979 Page 64-65Lui numéro 189 octobre 1979 Page 66-67Lui numéro 189 octobre 1979 Page 68-69Lui numéro 189 octobre 1979 Page 70-71Lui numéro 189 octobre 1979 Page 72-73Lui numéro 189 octobre 1979 Page 74-75Lui numéro 189 octobre 1979 Page 76-77Lui numéro 189 octobre 1979 Page 78-79Lui numéro 189 octobre 1979 Page 80-81Lui numéro 189 octobre 1979 Page 82-83Lui numéro 189 octobre 1979 Page 84-85Lui numéro 189 octobre 1979 Page 86-87Lui numéro 189 octobre 1979 Page 88-89Lui numéro 189 octobre 1979 Page 90-91Lui numéro 189 octobre 1979 Page 92-93Lui numéro 189 octobre 1979 Page 94-95Lui numéro 189 octobre 1979 Page 96-97Lui numéro 189 octobre 1979 Page 98-99Lui numéro 189 octobre 1979 Page 100-101Lui numéro 189 octobre 1979 Page 102-103Lui numéro 189 octobre 1979 Page 104-105Lui numéro 189 octobre 1979 Page 106-107Lui numéro 189 octobre 1979 Page 108-109Lui numéro 189 octobre 1979 Page 110-111Lui numéro 189 octobre 1979 Page 112-113Lui numéro 189 octobre 1979 Page 114-115Lui numéro 189 octobre 1979 Page 116-117Lui numéro 189 octobre 1979 Page 118-119Lui numéro 189 octobre 1979 Page 120-121Lui numéro 189 octobre 1979 Page 122-123Lui numéro 189 octobre 1979 Page 124-125Lui numéro 189 octobre 1979 Page 126-127Lui numéro 189 octobre 1979 Page 128-129Lui numéro 189 octobre 1979 Page 130-131Lui numéro 189 octobre 1979 Page 132-133Lui numéro 189 octobre 1979 Page 134-135Lui numéro 189 octobre 1979 Page 136-137Lui numéro 189 octobre 1979 Page 138-139Lui numéro 189 octobre 1979 Page 140-141Lui numéro 189 octobre 1979 Page 142-143Lui numéro 189 octobre 1979 Page 144-145Lui numéro 189 octobre 1979 Page 146-147Lui numéro 189 octobre 1979 Page 148-149Lui numéro 189 octobre 1979 Page 150-151Lui numéro 189 octobre 1979 Page 152-153Lui numéro 189 octobre 1979 Page 154-155Lui numéro 189 octobre 1979 Page 156-157Lui numéro 189 octobre 1979 Page 158-159Lui numéro 189 octobre 1979 Page 160-161Lui numéro 189 octobre 1979 Page 162-163Lui numéro 189 octobre 1979 Page 164-165Lui numéro 189 octobre 1979 Page 166-167Lui numéro 189 octobre 1979 Page 168-169Lui numéro 189 octobre 1979 Page 170-171Lui numéro 189 octobre 1979 Page 172-173Lui numéro 189 octobre 1979 Page 174-175Lui numéro 189 octobre 1979 Page 176-177Lui numéro 189 octobre 1979 Page 178-179Lui numéro 189 octobre 1979 Page 180-181Lui numéro 189 octobre 1979 Page 182-183Lui numéro 189 octobre 1979 Page 184-185Lui numéro 189 octobre 1979 Page 186-187Lui numéro 189 octobre 1979 Page 188-189Lui numéro 189 octobre 1979 Page 190-191Lui numéro 189 octobre 1979 Page 192-193Lui numéro 189 octobre 1979 Page 194-195Lui numéro 189 octobre 1979 Page 196-197Lui numéro 189 octobre 1979 Page 198-199Lui numéro 189 octobre 1979 Page 200-201Lui numéro 189 octobre 1979 Page 202-203Lui numéro 189 octobre 1979 Page 204-205Lui numéro 189 octobre 1979 Page 206-207Lui numéro 189 octobre 1979 Page 208-209Lui numéro 189 octobre 1979 Page 210-211Lui numéro 189 octobre 1979 Page 212-213Lui numéro 189 octobre 1979 Page 214-215Lui numéro 189 octobre 1979 Page 216-217Lui numéro 189 octobre 1979 Page 218-219Lui numéro 189 octobre 1979 Page 220-221Lui numéro 189 octobre 1979 Page 222-223Lui numéro 189 octobre 1979 Page 224-225Lui numéro 189 octobre 1979 Page 226