Lui n°189 octobre 1979
Lui n°189 octobre 1979
  • Prix facial : 7 F

  • Parution : n°189 de octobre 1979

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 226

  • Taille du fichier PDF : 271 Mo

  • Dans ce numéro : la fabuleuse Laura.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 202 - 203  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
202 203
ON LIVRE ATOME MISSILE Pour se protéger, le mieux serait de s'enfermer dans une boîte en plombau fond du lac du bois de Boulogne ou de Vincennes... (Suite de la page 200.) Eiffel, qui n'offrira pas une grande résistance au souffle, restera peut-être debout. Elle donnera même l'impression d'avoir grandi de plusieurs mètres, pour la bonne raison qu'elle ne sera plus entourée que de décombres... Il devrait y avoir un bon demi-million de morts dans Paris, dont les trois quarts seraient tués par le souffle et le feu, les autres par les radiations nucléaires, et d'innombrables blessés. Les troubles de la vue seront d'autant plus graves que l'explosion aura lieu la nuit, alors que les yeux sont adaptés à l'obscurité. Le rayonnement thermique brûlera les tissus dans un rayon de huit kilomètres, c'est-à-dire, par rapport à Notre-Dame, jusqu'à Neuilly. Pour se protéger contre le rayonnement nucléaire qui provoque, dans un premier temps, des démangeaisons de la peau le mieux serait de s'enfermer dans une boîte en plomb, enfouie au fond du lac de Boulogne ou de Vincennes. Le plombintercepte en effet les rayons gamma et l'eau les neutrons. Les abris anti-atomiques en béton n'assurent qu'une protection limitée, encore faut-il que leurs murs soient très épais (un mètre vingt à seize cents mètres du lieu de l'explosion). Il va de soi que, si une guerre nucléaire avait lieu, Paris recevrait plusieurs bombes comme celle que nous venons de faire exploser entre les deux tours de Notre-Dame... D'année en année, le danger de voir éclater un conflit nucléaire se précise. La course aux armements se poursuit. On a même l'impression que les concurrents viennent de déboucher sur la dernière ligne droite. Les dépenses militaires, comparativement à la valeur de la production mondiale, sont actuellement très supérieures à ce qu'elles étaient à la vieille de deux guerres mondiales. Les ressources affectées au perfectionnement des armements représentent actuellement vingt milliards de dollars, le tiers de toute la dépense mondiale en matière de recherche et de développe- 202 ment. Les Etats-Unis y consacrent 50% de leur budget de recherche, la Grande-Bretagne 40% et la France 35%. Même dans les universités américaines on travaille en partie pour l'armée. Celle-ci finance pour un tiers la recherche universitaire en sciences physiques. Près d'un demi-million d'hommes de science et d'ingénieurs la moitié de l'effectif mondial de la main-d'oeuvre scientifique et technique sont employés à améliorer les armements existants et à développer de nouvelles armes. En Union soviétique et aux Etats-Unis on met au point dix nouveaux systèmes d'armes importants par an. Les accords sur la limitation des engins nucléaires n'ont pas servi à grandchose. Les uns ont été délibérément ignorés (comme le traité de 1963 sur l'interdiction partielle des essais nucléaires), les autres ne sont pas vraiment gênants. Ainsi le dernier accord sur la limitation des armes offensives (Salt II), salué comme une contribution à la détente, autorise tout de même les Etats-Unis à augmenter encore sensiblement dans les cinq ans à venir le nombre de leurs charges nucléaires opérationnelles (elle en aura onze mille neuf cents en 1985) et l'Union soviétique à doubler les siennes (dix mille en 1985). Un autre facteur inquiétant pour l'avenir est l'élargissement prévisible du club des puissances atomiques. Il est à peu près certain qu'Israël possède des bombes atomiques. On sait que l'Afrique du Sud peut en produire, si elle ne l'a déjà fait (elle dispose en outre de grandes quantités d'uranium). Que la Libye entend se doter d'armes atomiques. Que l'Allemagne et la France ont conclu des accords avec le Brésil et le Pakistan respectivement, pour leur fournir des installations destinées à l'extraction du plutonium. On se pose des questions sur les intentions de l'Argentine, du Mexique, de Taiwan, de l'Iran, de l'Indonésie. « On a des indices  : même parmi les responsables de certains mouvements de libération nationale, la perspective d'un recours aux explosifs nucléaires a été envisagée », dit Enrico Jacchia, ancien directeur du contrôle de sécurité nucléaire de la Communauté économique européenne. On sait surtout que les pays qui utilisent la technologie nucléaire pour produire de l'électricité (ils étaient dixneuf en 1975, ils seront trente-cinq en 1985) peuvent fabriquer en même temps du plutonium. Le contrôle exercé par l'agence internationale de l'Energie atomique, qui n'a que quatre-vingts inspecteurs pour surveiller trois cents installations dans le monde, est bien insuffisant. Les pays qui disposent de réacteurs nucléaires peuvent détourner assez de plutonium pour produire une bombe atomique par semaine. On évalue actuellement les stocks de plutonium à trois cent cinquante tonnes suffisamment pour fabriquer trente-cinq mille bombes atomiques... Périodiquement, la presse évoque des disparitions mystérieuses de matériaux nucléaires. En 1966, la société américaine Nuclear Materials and Equipment Corporation, a « égaré » cent cinquante livres d'uranium 235, directement utilisable comme explosif. En 1968 (l'affaire ne fut révélée que dix ans plus tard), un bateau transportant d'Anvers à Gênes deux cents tonnes d'uranium naturel (de quoi fabriquer une trentaine de bombes atomiques) a purement et simplement disparu. Enrico Jacchia, qui a eu à s'occuper de ce détournement, écrit que « certains indices donnent à penser que le chargement, en tout ou en partie, a abouti à Israël » (L'affaire Plumbat, Le Seuil 1978). Un danger supplémentaire provient des nouveaux systèmes de guidage des missiles à longue portée. On sera bientôt en mesure de lancer des charges nucléaires d'un continent à l'autre avec une précision de dix mètres. Si jusqu'à présent on visait surtout une ville, on pourra dé- (Suite page 204.)
- 4.04 ioodwofr. Mako jeans, un utr`eru's yle, simple, facile, décoact un du jour pour vivre Mako jeans France 130 rue de la Poudrette 69115 Vitle anne (78) 68.75.47.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 189 octobre 1979 Page 1Lui numéro 189 octobre 1979 Page 2-3Lui numéro 189 octobre 1979 Page 4-5Lui numéro 189 octobre 1979 Page 6-7Lui numéro 189 octobre 1979 Page 8-9Lui numéro 189 octobre 1979 Page 10-11Lui numéro 189 octobre 1979 Page 12-13Lui numéro 189 octobre 1979 Page 14-15Lui numéro 189 octobre 1979 Page 16-17Lui numéro 189 octobre 1979 Page 18-19Lui numéro 189 octobre 1979 Page 20-21Lui numéro 189 octobre 1979 Page 22-23Lui numéro 189 octobre 1979 Page 24-25Lui numéro 189 octobre 1979 Page 26-27Lui numéro 189 octobre 1979 Page 28-29Lui numéro 189 octobre 1979 Page 30-31Lui numéro 189 octobre 1979 Page 32-33Lui numéro 189 octobre 1979 Page 34-35Lui numéro 189 octobre 1979 Page 36-37Lui numéro 189 octobre 1979 Page 38-39Lui numéro 189 octobre 1979 Page 40-41Lui numéro 189 octobre 1979 Page 42-43Lui numéro 189 octobre 1979 Page 44-45Lui numéro 189 octobre 1979 Page 46-47Lui numéro 189 octobre 1979 Page 48-49Lui numéro 189 octobre 1979 Page 50-51Lui numéro 189 octobre 1979 Page 52-53Lui numéro 189 octobre 1979 Page 54-55Lui numéro 189 octobre 1979 Page 56-57Lui numéro 189 octobre 1979 Page 58-59Lui numéro 189 octobre 1979 Page 60-61Lui numéro 189 octobre 1979 Page 62-63Lui numéro 189 octobre 1979 Page 64-65Lui numéro 189 octobre 1979 Page 66-67Lui numéro 189 octobre 1979 Page 68-69Lui numéro 189 octobre 1979 Page 70-71Lui numéro 189 octobre 1979 Page 72-73Lui numéro 189 octobre 1979 Page 74-75Lui numéro 189 octobre 1979 Page 76-77Lui numéro 189 octobre 1979 Page 78-79Lui numéro 189 octobre 1979 Page 80-81Lui numéro 189 octobre 1979 Page 82-83Lui numéro 189 octobre 1979 Page 84-85Lui numéro 189 octobre 1979 Page 86-87Lui numéro 189 octobre 1979 Page 88-89Lui numéro 189 octobre 1979 Page 90-91Lui numéro 189 octobre 1979 Page 92-93Lui numéro 189 octobre 1979 Page 94-95Lui numéro 189 octobre 1979 Page 96-97Lui numéro 189 octobre 1979 Page 98-99Lui numéro 189 octobre 1979 Page 100-101Lui numéro 189 octobre 1979 Page 102-103Lui numéro 189 octobre 1979 Page 104-105Lui numéro 189 octobre 1979 Page 106-107Lui numéro 189 octobre 1979 Page 108-109Lui numéro 189 octobre 1979 Page 110-111Lui numéro 189 octobre 1979 Page 112-113Lui numéro 189 octobre 1979 Page 114-115Lui numéro 189 octobre 1979 Page 116-117Lui numéro 189 octobre 1979 Page 118-119Lui numéro 189 octobre 1979 Page 120-121Lui numéro 189 octobre 1979 Page 122-123Lui numéro 189 octobre 1979 Page 124-125Lui numéro 189 octobre 1979 Page 126-127Lui numéro 189 octobre 1979 Page 128-129Lui numéro 189 octobre 1979 Page 130-131Lui numéro 189 octobre 1979 Page 132-133Lui numéro 189 octobre 1979 Page 134-135Lui numéro 189 octobre 1979 Page 136-137Lui numéro 189 octobre 1979 Page 138-139Lui numéro 189 octobre 1979 Page 140-141Lui numéro 189 octobre 1979 Page 142-143Lui numéro 189 octobre 1979 Page 144-145Lui numéro 189 octobre 1979 Page 146-147Lui numéro 189 octobre 1979 Page 148-149Lui numéro 189 octobre 1979 Page 150-151Lui numéro 189 octobre 1979 Page 152-153Lui numéro 189 octobre 1979 Page 154-155Lui numéro 189 octobre 1979 Page 156-157Lui numéro 189 octobre 1979 Page 158-159Lui numéro 189 octobre 1979 Page 160-161Lui numéro 189 octobre 1979 Page 162-163Lui numéro 189 octobre 1979 Page 164-165Lui numéro 189 octobre 1979 Page 166-167Lui numéro 189 octobre 1979 Page 168-169Lui numéro 189 octobre 1979 Page 170-171Lui numéro 189 octobre 1979 Page 172-173Lui numéro 189 octobre 1979 Page 174-175Lui numéro 189 octobre 1979 Page 176-177Lui numéro 189 octobre 1979 Page 178-179Lui numéro 189 octobre 1979 Page 180-181Lui numéro 189 octobre 1979 Page 182-183Lui numéro 189 octobre 1979 Page 184-185Lui numéro 189 octobre 1979 Page 186-187Lui numéro 189 octobre 1979 Page 188-189Lui numéro 189 octobre 1979 Page 190-191Lui numéro 189 octobre 1979 Page 192-193Lui numéro 189 octobre 1979 Page 194-195Lui numéro 189 octobre 1979 Page 196-197Lui numéro 189 octobre 1979 Page 198-199Lui numéro 189 octobre 1979 Page 200-201Lui numéro 189 octobre 1979 Page 202-203Lui numéro 189 octobre 1979 Page 204-205Lui numéro 189 octobre 1979 Page 206-207Lui numéro 189 octobre 1979 Page 208-209Lui numéro 189 octobre 1979 Page 210-211Lui numéro 189 octobre 1979 Page 212-213Lui numéro 189 octobre 1979 Page 214-215Lui numéro 189 octobre 1979 Page 216-217Lui numéro 189 octobre 1979 Page 218-219Lui numéro 189 octobre 1979 Page 220-221Lui numéro 189 octobre 1979 Page 222-223Lui numéro 189 octobre 1979 Page 224-225Lui numéro 189 octobre 1979 Page 226