Lui n°186 juillet 1979
Lui n°186 juillet 1979
  • Prix facial : 7 F

  • Parution : n°186 de juillet 1979

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 130

  • Taille du fichier PDF : 153 Mo

  • Dans ce numéro : les nouvelles photos de Miet-la-sublime et Reiser.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 6 - 7  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
6 7
ENTRETIEN « C'est symptomatique de l'état de décomposition avancé de notre intelligentsia. Du climat nauséabond où elle se complaît si volontiers... à l'Histoire et à ses machines de soumission. Car telle est mon hypothèse centrale  : c'est l'Histoire avec un grand H qui est le maître suprême, le grand argument des oppresseurs, la grande machine à tuer et à martyriser les âmes. C'est à elle qu'il faut résister. C'est à son diktat qu'il faut opposer la Loi. C'est à son culte qu'il faut répondre par un nouveau monothéisme. Et ce sens de la Loi, ce monothéisme contre l'Histoire, cette idée de valeurs plus saintes que l'événement, c'est dans ma mémoire, dans la mémoire judéo-chrétienne, dans la mémoire de tous les martyrs qui ont jalonné la lutte des hommes contre l'idôlatrie, que je suis allé les chercher. Lui Le testament de Dieu, c'est un titre qui a paru prétentieux. Un de vos adversaires, Alain de Benoist, en se moquant, a écrit  : « Lévy, nouveau Moïse, a pris Yahvé en sténo »... Lévy Je ne goûte guère ce genre d'humour. Laissons-en, je vous prie, la responsabilité à son auteur. Je ne dissimule pas, toutefois, que ce titre est ambitieux. Très ambitieux... Lui Comme La barbarie à visage humain, Le testament de Dieu a fait beaucoup de bruit. Des bruits divers. Certains, comme Jean-Edern Hallier, qui a écrit un article féroce pour tenter de vous ridiculiser, ont même montré clairement qu'ils ne vous prenaient pas au sérieux. Lévy Allons-nous passer en revue tous les petits fascistes français Très franchement, l'article dont vous parlez m'honore. Je le prends comme un hommage, involontaire bien sûr, au sérieux de ce que je prétends dire. Et d'ailleurs, à part quelques bassesses de son cru, le roquet en question n'a fait que s'inscrire dans la tradition, déjà solide, de ceux qui font profession de m'insulter en prétendant me discuter. Lui Fous avez pourtant été lié, je crois, dans le temps, à Jean-Edern Hallier, sur le plan de l'édition ? Lévy I1 y avait un projet de livre. Qui devait s'appeler La philosophie dans tous ses états. Et qui n'a jamais vu le jour. Me voyez-vous publier aux Editions Libres Darquier Lui Pour abandonner ce " personnage » comme vous dites, c'est un fait qu'on vous fait d'innombrables reproches. Et plus souvent adressés à votre personne qu'à vos idées. Pêle-mêle, on vous accuse de jouer de votre séduction, de vendre vos idées comme d'autres vendent des savonnettes, etc. Lévy Oui. Mais, je vous le répète, c'est surtout symptomatique de l'état de décomposition avancée de notre intelligentsia. Du climat nauséabond où elle se complaît si volontiers et qui a transformé les polémiques de jadis en vulgaires affrontements de cabotins. C'est un peu la nou- (Suite page 7.)
ENT RETIEN « Le souci de mon image est loin de hanter mes nuits ! Si d'autres s'en préoccupent, tant mieux pour eux, tant pis pour la culture de ce pays... (Suite de la page 6.) velle censure dont parle, excellemment d'ailleurs, Revel  : les vieux procédés de la critique ad hominem, pour mieux esquiver les débats de fond. Ça n'est du reste pas nouveau  : c'est comme ça que faisaient les polémistes d'extrême-droite dans l'entre-deux-guerres, et il est simplement regrettable de constater que la tradition s'en retrouve, aujourd'hui, à gauche autant qu'à droite. Le clou, c'est un journal d'extrême-gauche, consacrant tout un article l'an dernier, à expliquer que Bernard-Henri Lévy « perdait ses cheveux ». Manière élégante, n'est-ce pas, de défendre le marxisme... Contrairement à ce que certains semblent penser, le souci de mon image est loin de hanter mes nuits ! Si d'autres s'en préoccupent, tant mieux pour eux, tant pis pour la culture de ce pays... J'ai l'arrogance ou la faiblesse — de penser que j'ai des choses importantes à dire. Un message, comme on dit. Et que, pour cela, le canal des média est toujours bon. Lui Vous dites que vous ne jouez de rien ni à rien, en tout cas vous a\ez joué dans un feuilleton télévisé... Lévy Et Roland Barthes dans Les soeurs Brontë ? Et François Châtelet dans un film d'Arrabal ? Et Gilles Deleuze, je ne sais où ? Je vous pose la question  : comment se fait-il que ça ne fasse problème que lorsqu'il s'agit de Bernard-Henri Lévy ? Lui Peut-être avaient-ils moins l'air de jeunes premiers que vous... Lévy C'est surtout que la classe intellectuelle a longtemps cherché tous les moyens de m'abattre. Que je lui suis apparu comme un empêcheur de déconner en rond. Et qu'il fallait — qu'il faut toujours, peut-être me disqualifier par tous les moyens. Voyez comme ils se sont tous émus, les petits chefs de la culture, quand j'ai, tout simplement, décidé d'appeler un chat un chat — c'est-à-dire un camp un camp. Voyez comme ils se sont retrouvés, au coude à coude, toutes tendances confondues, pour tirer au bazooka sur un godelureau de trente ans qui, non content de critiquer le marxisme, prétend nous reconduire au judéochristianisme ! Lui Parmi les reproches qu'on vous fait, il y en a un qui est un peu plus gênant  : celui de savoir un peu trop vous vendre. D'avoir un sens des relations publiques, du commerce des idées qui passe pour être rarement le fait des intellectuels et des philosophes et qui l'est sans doute moins rarement qu'on ne le croit. Lévy Pourquoi ne pas se « vendre lorsqu'on est convaincu de l'opportunité de ce qu'on dit, et de sa pertinence ? Est-il infamant de rechercher l'audience et de se refuser au rôle convenu de l'intel- (Suite page 10.) LES NOUVELLES MONTRES. Elles s'appellent YEMA. Performantes comme des formules 1,elk sont à double affichage, suppriment la couronne ou encore elles multiplient les fonctions, programment votre réveil, relient le chronographe à l'indication d'autres fuseaux horaires, vous rappellent la date sans cesser d'être précises à la seconde près. Fiables, élégantes et d'une autonomie de marche qui dépasse 30 mois, les NOUVELLES MONTRES font aimer les progrès. vir Et YEMA. Bien sür. YEMA INTERNATIONAL Marque Française vendue par vut 1 ()rlogc:r-Bijoutier 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 186 juillet 1979 Page 1Lui numéro 186 juillet 1979 Page 2-3Lui numéro 186 juillet 1979 Page 4-5Lui numéro 186 juillet 1979 Page 6-7Lui numéro 186 juillet 1979 Page 8-9Lui numéro 186 juillet 1979 Page 10-11Lui numéro 186 juillet 1979 Page 12-13Lui numéro 186 juillet 1979 Page 14-15Lui numéro 186 juillet 1979 Page 16-17Lui numéro 186 juillet 1979 Page 18-19Lui numéro 186 juillet 1979 Page 20-21Lui numéro 186 juillet 1979 Page 22-23Lui numéro 186 juillet 1979 Page 24-25Lui numéro 186 juillet 1979 Page 26-27Lui numéro 186 juillet 1979 Page 28-29Lui numéro 186 juillet 1979 Page 30-31Lui numéro 186 juillet 1979 Page 32-33Lui numéro 186 juillet 1979 Page 34-35Lui numéro 186 juillet 1979 Page 36-37Lui numéro 186 juillet 1979 Page 38-39Lui numéro 186 juillet 1979 Page 40-41Lui numéro 186 juillet 1979 Page 42-43Lui numéro 186 juillet 1979 Page 44-45Lui numéro 186 juillet 1979 Page 46-47Lui numéro 186 juillet 1979 Page 48-49Lui numéro 186 juillet 1979 Page 50-51Lui numéro 186 juillet 1979 Page 52-53Lui numéro 186 juillet 1979 Page 54-55Lui numéro 186 juillet 1979 Page 56-57Lui numéro 186 juillet 1979 Page 58-59Lui numéro 186 juillet 1979 Page 60-61Lui numéro 186 juillet 1979 Page 62-63Lui numéro 186 juillet 1979 Page 64-65Lui numéro 186 juillet 1979 Page 66-67Lui numéro 186 juillet 1979 Page 68-69Lui numéro 186 juillet 1979 Page 70-71Lui numéro 186 juillet 1979 Page 72-73Lui numéro 186 juillet 1979 Page 74-75Lui numéro 186 juillet 1979 Page 76-77Lui numéro 186 juillet 1979 Page 78-79Lui numéro 186 juillet 1979 Page 80-81Lui numéro 186 juillet 1979 Page 82-83Lui numéro 186 juillet 1979 Page 84-85Lui numéro 186 juillet 1979 Page 86-87Lui numéro 186 juillet 1979 Page 88-89Lui numéro 186 juillet 1979 Page 90-91Lui numéro 186 juillet 1979 Page 92-93Lui numéro 186 juillet 1979 Page 94-95Lui numéro 186 juillet 1979 Page 96-97Lui numéro 186 juillet 1979 Page 98-99Lui numéro 186 juillet 1979 Page 100-101Lui numéro 186 juillet 1979 Page 102-103Lui numéro 186 juillet 1979 Page 104-105Lui numéro 186 juillet 1979 Page 106-107Lui numéro 186 juillet 1979 Page 108-109Lui numéro 186 juillet 1979 Page 110-111Lui numéro 186 juillet 1979 Page 112-113Lui numéro 186 juillet 1979 Page 114-115Lui numéro 186 juillet 1979 Page 116-117Lui numéro 186 juillet 1979 Page 118-119Lui numéro 186 juillet 1979 Page 120-121Lui numéro 186 juillet 1979 Page 122-123Lui numéro 186 juillet 1979 Page 124-125Lui numéro 186 juillet 1979 Page 126-127Lui numéro 186 juillet 1979 Page 128-129Lui numéro 186 juillet 1979 Page 130