Lui n°121 février 1974
Lui n°121 février 1974
  • Prix facial : 5 F

  • Parution : n°121 de février 1974

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 114

  • Taille du fichier PDF : 151 Mo

  • Dans ce numéro : Paul Getty, il roule sur l'or... noir.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 20 - 21  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
20 21
t4.VIT4l.15 Nlk.('Itt1t('NtÏ (1tI{PO\T011 J%EREI eldir rxn.. d brru.. ii11.e10 Trop pollués pour être honnêtes Trois auteurs, trois textes, trois dessins. Un point commun  : une amère ironie. Ungerer exécute les gens du monde, Cardon met l'avenir en deuil, le Professeur Vitalis et le docteur Grouchez mettent Freud en bandes Velpeau et dessinées, soit à la portée de toutes les bourses (ha ! ha !). (Ungerer  : Une soirée mondaine (Albin Michel) ; Cardon  : Ligne de fuite (Albin Michel) ; Freud (Psych'ass Editions). « The new plume de ma tante » Le « french accent » a perdu son charme. Si vous voulez réussir en affaires aux Etats-Unis, vous devez vous mettre à la portée de leur accent. Pour cela,L.d.b. (Let's do business) vous conseille vivement d'assimiler les divers accents de ia « province » américaine  : ceux de Dallas, Chicago etc... Dans le cadre des projets américains deL.d.b., une autre série d'enregistrements avec accents breton, marseillais et auvergnat. Pour le normand, rien ne vaut le direct  : Radio- Québec, c'est plus vrai que nature, et c'est à côté ! 20 A Un client sérieux Voici la fin de la plaidoirie de l'honorable W. G. Wittersham, devant le tribunal de Wolseley (Surrey). « Mais un homme qui est séparé d'une femme qu'il a épousée en sachant qu'elle était enceinte des oeuvres d'un autre homme, qui est le père de deux enfants conçus par deux autres femmes différentes, qui sera bientôt père de l'enfant d'une autre femme encore et qui reconnaît être homosexuel, cet homme-là ne peut-être considéré comme vraiment normal. » Un comble  : son client, mécontent de son avocat, a décidé de l'attaquer en diffamation. Les nouveaux messieurs Le vocabulaire des « chasseurs de têtes » — ces gens dont le métier est de débaucher les élites pour les faire embaucher ailleurs — est de plus en plus sophistiqué. Ainsi, si vous êtes un jeune cadre supérieur au regard plein d'étoiles, vous devez savoir que telle affaire de premier plan « serait heureuse de vous accueillir au sein de ces équipes pluri-disciplinaires », à condition, bien entendu, que vous puissiez « assurer l'interface avec le service informatique ». De cette façon, vous aurez une chance de devenir « président du directoire », tandis que « votre intégration dans un organigramme à coefficient de sécurité objective totale  : vous sera assurée. Pour être directeur régional, il faudra « de bons mobiles » et ne pas hésiter à « disséquer la concurrence ». Si vous avez un ami qui, comme vous, cherche une situation d'attaché commercial, vous pourrez avec lui exécuter « un concerto pour deux hommes de vente », à condition qu'à vous seul vous soyez « un homme charnière » capable de la « distribution physique » des produits. Ayant réussi en province, il ne vous restera plus qu'à faire « main basse sur Paris ». Mais pour cela, vous ne serez pas seul  : vous aurez une équipe de « trois gaillards, trois performers, trois défonceurs pour écumer la région parisienne ». Par contre, si vous vous occupez de vêtements pour enfants, il vous faut être « un manager adulte » et votre femme pourra travailler avec vous dans la mesure où sa tête est « chercheuse ». Enfin, si vous voulez aider un directeur général dans « l'aggionamento », sachez qu'il a besoin d'un sous-directeur locomotive », un « grand du gros », mais surtout « un sage » car, devant voyager et être libre de ses mouvements, c'est un *Ulysse sans Pénélope » qu'il recherche. Dracula sur neige Du 25 au 30 janvier, le cinéma d'horreur va prendre ses quartiers d'hiver à Avoriaz dans le cadre du deuxième Festival International du Film Fantastique'  : loups-garous, vampires, zombies, Frankenstein, new-  : look et d'autres monstres vont hanter les écrans de la station à la recherche des prix de la meilleure oeuvre d'épouvante 1974. Lionel Chouchon, créateur et organisateur de la manifestation, précise cependant  : «... ce genre de cinéma a beaucoup évolué. Maintenant, les metteurs en scène se servent du cadre de la vie quotidienne et, paradoxalement, l'horreur y a beaucoup gagné en intensité... ». Habitués et futurs habitués d'Avoriaz, restez donc sur vos gardes  : derrière le bon visage du barman se cache peutêtre le cerveau de Frankeinstein, et si votre moniteur a une machoire supérieure un peu développée, pourquoi ne seraitil pas la réincarnation sur skis de Dracula... ? De toute façon, vous devez apprendre à bien scruter les pistes, notamment les pistes de remonte-pentes. Si vous découvrez de petits points rouges dans la neige, sachez que le Petit Poucet qui vous précède a les dents longues... Attention !
Dorland & Grey Voici l'étonnante petite chaîne de Schneider. Elle risque de faire peur à bien des grandes. Etonnante parce qu'on n'a pas l'habitude de trouver toutes les qualités d'une bonne chaîne stéréo dans un ensemble si peu encombrant. Etonnante parce qu'en l'inventant, Schneider a réinventé l'esthétique des chaînes stéréo. Tout est nouveau  : la forme, les couleurs et jusqu'aux enceintes choisies pour leurs excellentes performances acoustiques et leur forme pratique (elles se placent facilement dans les angles). Etonnante enfin par son prix pour une puissance 2x 8 Watts. 890 F. Une seule chose n'étonnera pas dans l'AGE 81  : qu'elle ait été créée par Schneider. SCHNEIDER



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 121 février 1974 Page 1Lui numéro 121 février 1974 Page 2-3Lui numéro 121 février 1974 Page 4-5Lui numéro 121 février 1974 Page 6-7Lui numéro 121 février 1974 Page 8-9Lui numéro 121 février 1974 Page 10-11Lui numéro 121 février 1974 Page 12-13Lui numéro 121 février 1974 Page 14-15Lui numéro 121 février 1974 Page 16-17Lui numéro 121 février 1974 Page 18-19Lui numéro 121 février 1974 Page 20-21Lui numéro 121 février 1974 Page 22-23Lui numéro 121 février 1974 Page 24-25Lui numéro 121 février 1974 Page 26-27Lui numéro 121 février 1974 Page 28-29Lui numéro 121 février 1974 Page 30-31Lui numéro 121 février 1974 Page 32-33Lui numéro 121 février 1974 Page 34-35Lui numéro 121 février 1974 Page 36-37Lui numéro 121 février 1974 Page 38-39Lui numéro 121 février 1974 Page 40-41Lui numéro 121 février 1974 Page 42-43Lui numéro 121 février 1974 Page 44-45Lui numéro 121 février 1974 Page 46-47Lui numéro 121 février 1974 Page 48-49Lui numéro 121 février 1974 Page 50-51Lui numéro 121 février 1974 Page 52-53Lui numéro 121 février 1974 Page 54-55Lui numéro 121 février 1974 Page 56-57Lui numéro 121 février 1974 Page 58-59Lui numéro 121 février 1974 Page 60-61Lui numéro 121 février 1974 Page 62-63Lui numéro 121 février 1974 Page 64-65Lui numéro 121 février 1974 Page 66-67Lui numéro 121 février 1974 Page 68-69Lui numéro 121 février 1974 Page 70-71Lui numéro 121 février 1974 Page 72-73Lui numéro 121 février 1974 Page 74-75Lui numéro 121 février 1974 Page 76-77Lui numéro 121 février 1974 Page 78-79Lui numéro 121 février 1974 Page 80-81Lui numéro 121 février 1974 Page 82-83Lui numéro 121 février 1974 Page 84-85Lui numéro 121 février 1974 Page 86-87Lui numéro 121 février 1974 Page 88-89Lui numéro 121 février 1974 Page 90-91Lui numéro 121 février 1974 Page 92-93Lui numéro 121 février 1974 Page 94-95Lui numéro 121 février 1974 Page 96-97Lui numéro 121 février 1974 Page 98-99Lui numéro 121 février 1974 Page 100-101Lui numéro 121 février 1974 Page 102-103Lui numéro 121 février 1974 Page 104-105Lui numéro 121 février 1974 Page 106-107Lui numéro 121 février 1974 Page 108-109Lui numéro 121 février 1974 Page 110-111Lui numéro 121 février 1974 Page 112-113Lui numéro 121 février 1974 Page 114