Lui n°119 décembre 1973
Lui n°119 décembre 1973
  • Prix facial : 5 F

  • Parution : n°119 de décembre 1973

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 238

  • Taille du fichier PDF : 205 Mo

  • Dans ce numéro : spécial Romy Schneider.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 178 - 179  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
178 179
Oseriez-cous l'aborder ? Sûrement pas. Vous êtes bien trop timide. Et pourtant, elle vous plaît. Et le plus bête c'est que vous lui plaisez aussi. Malheureusement, les femmes pardonnent à ceux qui brusquent les occasions. jamais à ceux qui les manquent. Alors, n'en avez-vous pas assez de voir les autres remporter tous les succès ? ils sont souvent moins bien que vous, moins spirituels, moins sincères aussi. Seulement voilà, ils ont de l'assurance. Ce qui vous manque précisément. Ce que nous pouvons vous faire acquérir. Plus vite que vous ne le croyez Remplissez simplement le bon ci contre..- _.METIIODE BORG BON GRATUIT a découper ou à recopier et à adresser àX.K. BORG, chez AUBANEL, 8, place Saint-Pierre, 84028 Avignon, pour recevoir, sans engagement de votre part et qr,r is pli fcrmn t_ps Inais Etc'rnel les dH', v r 6R- Nom RUF N" VIIIF AGF PROFESSION 178 NAURU (quinze suicides par le feu l'essence est à vingt-deux centimes le litre (Suite (le la p.176.) un dépotoir naturel, et Dieu sait si, grâce au « Store », il y a de quoi dépoter. Après le bain, lecture attentive du « Nauru's Bulletin », l'hebdomadaire local, 1)es tas de nouvelles importantes concernant les déplacements du Président et les événements de l'île  : untel a perdu une truie enceinte dans un accident de la route, la locomotive du petit train des Phosphates est restée en panne pendant une journée entière... Du monde, rien. Le lecteur naumen se désintéresse complètement de la vie internationale. La bombe atonlique française  : connais pas. Nixon et Watergate  : veux pas le savoir. Quel journal reposant ! Frank vient me chercher à 7 heures. je suis impatient de connaître l'Hospitalité nauruenne. En chemin, inon hôte tu'explique une délicieuse coutume, le « Bubutsi ». Ce mot signifie peu près « désir » et « ordre » autrement dit « ilion désir est un ordre ». Si un ami ou 1111f'simple relation regarde fixement un objet qui in'appartient et qu'il nie dit par exemple  : « Je bubutsi votre paire de chaussures », il est de bon ton de m'en séparer sur-le-champ. Ce charmant usage me coûtera an cours de la soirée tin ceinturon de gardian auquel je tenais beaucoup. Mais j'ai plus de chance que le Président qui. lors de la réception qu'il donnait il y a cinq ans pour son cinquantième anniversaire, s'est vu « T)tihtitsier » la moitié files bibelots de sa maison. Ce « buhutsi » lit est resté légendaire et n'a pas peu contribué à sa popularité. Frank nie présente à sa femme, Bile personne considérable et maternelle qui nie presse aussitôt sur son sein. je ne sais ce que Frank lui a dit de moi, niais je suis son objet d'art, sa chose. fendant la soirée, Mille Frank me parle des femmes de Nauru. Elles, i it très jalouses. me dit-elle, et beaucoiilp se suicident par amour. Dan les dernières années, on a compté plus de 1ze suicides par le feu. Cela ire seuil 1e pas l'impressionner outre 1ilfesure, car elle ajoute en riant  : « Que voulez-vous, ici l'essence est si boit marché ! » il e`t vrai qu'il 22 centimes le litre. il li v a pas de quoi hésiter. A mon tour, je n'hésite pas poser une question très indis- crète  : « Et la pilule ? Vous connaissez ? » « Bien sûr, nie répond-elle. Elle est gratuite. Mais nous n'avons pas attendu vos savants pour limiter les naissances. Sur une île comme la nôtre, le problème s'est toujours posé. Nous avons une pierre, que nous appelons « pierre de lune » parce qu'on ne petit la trouver que les jours de grande marée. Cette pierre, de forme ovoïde, les femmes la laissent chauffer au soleil. Ensuite elles se... l'introduisent. jamais d'échec, et pas de familles nombreuses. Demain matin, rendez-vous avec le Président  : j'ai donc décidé de me coucher. M. Hallier DeRoburt doit me recevoir à 10 heures. A dix heures moins cinq, cet homme courtois me'fait dire qu'il sera en retard d'un quart (l'heure. Il arrive en effet à 10 h 10 précises, descendant (l'une magnifique Daimler Moire, ur laquelle bat le pavillon (le la République de Natirtt. Le chef suprême de l'armée l'accueille comme il se doit, fourragère dorée pour la circonstance, garde-àvous impeccable malgré son petit bedon. Je sois introduit dans son bureau. Poignée de main cordiale et, tout de suite, la conversation commence. Elle sera brève, Irais instructive. 1,a voici, à peu près telle quelle. « Monsieur le Président, êtes-vous satisfait (l'e\ercer votre fonction ? » « Pourquoi dirais-je le contraire ? aime résoudre les problèmes, et ici, ils ne manquent pas. En dehors des phosphates, il y a les chiens, que j'ai été obligé de faire stériliser pour qu'ils ne prolifèrent pas, les cochons que les Chinois ont introduits clandestinement dans l'île et qui se multiplient exagérément... » « Monsieur le Président. vous avez certes beaucoup d'humour, niais lors de vos nombreux déplacements à l'étranger, pour les affaires (111 pays, ne craignez-vous pas une tentative de coup (l'Etat ? » « (Rire.) Ah ! noi1, pas (lu tout. Vous connaissez mal lires concitoyens. Personne ne voudrait de nia place, il `- a trop (le travail... » « Comilient définiriez-vous exactement votre régime ? » « République tie vous convient pas ? Pourtant, c'est bien le cas. Je gère la « chose publique », « res publica » comme (lisaient les Romains. La « chose », ici, c'est le phosphate (Suite p.186.)
En télévision, les nouveautés ne viennent pas forcément d'ailleurs. La preuve  : Portacouleur42 Pizon Bros,le premier portable couleur français. C'est agaçant. Chaque fois que l'on parle de technique avancée dans le domaine de la télévision, on pense aux autres. Et on oublie ce qui se fait en France. Alors que dès 1968, le 1 e'portable couleur au monde était français (déjà un Pizon Bros) et qu'il est resté des années le seul en Europe. Aujourd'hui, Pizon BroS lance le Portacouleur 42. Un vrai portable Avec un écran de 41 cm, 6 chaînes automatiques, 2 haut-parleurs et une ligne design. Mais après tout, c'est de notre faute si on ne nous con nait pas encore très bien en France ; trop occupés à chercher les solutions techniques des années avant les autres, nous avons oublié de parler de nous. Il était temps que cela cesse. Souvenez-vous, le 1, transistor, le 1-TV portable noir et blanc, c'était déjà Pizon Bros, le 1 portable couleur c'est encore F:zDrl Brais LA GAMME LA PLUS COMPLETE DE TELEVISEIJRS NOIR ET COULEUR (12 MODEL ES) ET TOUTE LA RADIO-MUSIQUE (22 MODELES) SONT EN DEMONSTRATION VENTE CHEZ TOUS L ES DISTRIBUTEURS PIZON GROS.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 119 décembre 1973 Page 1Lui numéro 119 décembre 1973 Page 2-3Lui numéro 119 décembre 1973 Page 4-5Lui numéro 119 décembre 1973 Page 6-7Lui numéro 119 décembre 1973 Page 8-9Lui numéro 119 décembre 1973 Page 10-11Lui numéro 119 décembre 1973 Page 12-13Lui numéro 119 décembre 1973 Page 14-15Lui numéro 119 décembre 1973 Page 16-17Lui numéro 119 décembre 1973 Page 18-19Lui numéro 119 décembre 1973 Page 20-21Lui numéro 119 décembre 1973 Page 22-23Lui numéro 119 décembre 1973 Page 24-25Lui numéro 119 décembre 1973 Page 26-27Lui numéro 119 décembre 1973 Page 28-29Lui numéro 119 décembre 1973 Page 30-31Lui numéro 119 décembre 1973 Page 32-33Lui numéro 119 décembre 1973 Page 34-35Lui numéro 119 décembre 1973 Page 36-37Lui numéro 119 décembre 1973 Page 38-39Lui numéro 119 décembre 1973 Page 40-41Lui numéro 119 décembre 1973 Page 42-43Lui numéro 119 décembre 1973 Page 44-45Lui numéro 119 décembre 1973 Page 46-47Lui numéro 119 décembre 1973 Page 48-49Lui numéro 119 décembre 1973 Page 50-51Lui numéro 119 décembre 1973 Page 52-53Lui numéro 119 décembre 1973 Page 54-55Lui numéro 119 décembre 1973 Page 56-57Lui numéro 119 décembre 1973 Page 58-59Lui numéro 119 décembre 1973 Page 60-61Lui numéro 119 décembre 1973 Page 62-63Lui numéro 119 décembre 1973 Page 64-65Lui numéro 119 décembre 1973 Page 66-67Lui numéro 119 décembre 1973 Page 68-69Lui numéro 119 décembre 1973 Page 70-71Lui numéro 119 décembre 1973 Page 72-73Lui numéro 119 décembre 1973 Page 74-75Lui numéro 119 décembre 1973 Page 76-77Lui numéro 119 décembre 1973 Page 78-79Lui numéro 119 décembre 1973 Page 80-81Lui numéro 119 décembre 1973 Page 82-83Lui numéro 119 décembre 1973 Page 84-85Lui numéro 119 décembre 1973 Page 86-87Lui numéro 119 décembre 1973 Page 88-89Lui numéro 119 décembre 1973 Page 90-91Lui numéro 119 décembre 1973 Page 92-93Lui numéro 119 décembre 1973 Page 94-95Lui numéro 119 décembre 1973 Page 96-97Lui numéro 119 décembre 1973 Page 98-99Lui numéro 119 décembre 1973 Page 100-101Lui numéro 119 décembre 1973 Page 102-103Lui numéro 119 décembre 1973 Page 104-105Lui numéro 119 décembre 1973 Page 106-107Lui numéro 119 décembre 1973 Page 108-109Lui numéro 119 décembre 1973 Page 110-111Lui numéro 119 décembre 1973 Page 112-113Lui numéro 119 décembre 1973 Page 114-115Lui numéro 119 décembre 1973 Page 116-117Lui numéro 119 décembre 1973 Page 118-119Lui numéro 119 décembre 1973 Page 120-121Lui numéro 119 décembre 1973 Page 122-123Lui numéro 119 décembre 1973 Page 124-125Lui numéro 119 décembre 1973 Page 126-127Lui numéro 119 décembre 1973 Page 128-129Lui numéro 119 décembre 1973 Page 130-131Lui numéro 119 décembre 1973 Page 132-133Lui numéro 119 décembre 1973 Page 134-135Lui numéro 119 décembre 1973 Page 136-137Lui numéro 119 décembre 1973 Page 138-139Lui numéro 119 décembre 1973 Page 140-141Lui numéro 119 décembre 1973 Page 142-143Lui numéro 119 décembre 1973 Page 144-145Lui numéro 119 décembre 1973 Page 146-147Lui numéro 119 décembre 1973 Page 148-149Lui numéro 119 décembre 1973 Page 150-151Lui numéro 119 décembre 1973 Page 152-153Lui numéro 119 décembre 1973 Page 154-155Lui numéro 119 décembre 1973 Page 156-157Lui numéro 119 décembre 1973 Page 158-159Lui numéro 119 décembre 1973 Page 160-161Lui numéro 119 décembre 1973 Page 162-163Lui numéro 119 décembre 1973 Page 164-165Lui numéro 119 décembre 1973 Page 166-167Lui numéro 119 décembre 1973 Page 168-169Lui numéro 119 décembre 1973 Page 170-171Lui numéro 119 décembre 1973 Page 172-173Lui numéro 119 décembre 1973 Page 174-175Lui numéro 119 décembre 1973 Page 176-177Lui numéro 119 décembre 1973 Page 178-179Lui numéro 119 décembre 1973 Page 180-181Lui numéro 119 décembre 1973 Page 182-183Lui numéro 119 décembre 1973 Page 184-185Lui numéro 119 décembre 1973 Page 186-187Lui numéro 119 décembre 1973 Page 188-189Lui numéro 119 décembre 1973 Page 190-191Lui numéro 119 décembre 1973 Page 192-193Lui numéro 119 décembre 1973 Page 194-195Lui numéro 119 décembre 1973 Page 196-197Lui numéro 119 décembre 1973 Page 198-199Lui numéro 119 décembre 1973 Page 200-201Lui numéro 119 décembre 1973 Page 202-203Lui numéro 119 décembre 1973 Page 204-205Lui numéro 119 décembre 1973 Page 206-207Lui numéro 119 décembre 1973 Page 208-209Lui numéro 119 décembre 1973 Page 210-211Lui numéro 119 décembre 1973 Page 212-213Lui numéro 119 décembre 1973 Page 214-215Lui numéro 119 décembre 1973 Page 216-217Lui numéro 119 décembre 1973 Page 218-219Lui numéro 119 décembre 1973 Page 220-221Lui numéro 119 décembre 1973 Page 222-223Lui numéro 119 décembre 1973 Page 224-225Lui numéro 119 décembre 1973 Page 226-227Lui numéro 119 décembre 1973 Page 228-229Lui numéro 119 décembre 1973 Page 230-231Lui numéro 119 décembre 1973 Page 232-233Lui numéro 119 décembre 1973 Page 234-235Lui numéro 119 décembre 1973 Page 236-237Lui numéro 119 décembre 1973 Page 238