Lui n°112 mai 1973
Lui n°112 mai 1973
  • Prix facial : 5 F

  • Parution : n°112 de mai 1973

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 224

  • Taille du fichier PDF : 182 Mo

  • Dans ce numéro : Ushi la sublime.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 82 - 83  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
82 83
LE MOSSAD Les athlètes israéliens de Munich sont devenus des soldats au moment où les Arabes ont envahi leurs chambres" petits saints. Un espion, c'est co1, doit être un peu salaud. Pourtant, le style Fantômas des exploits israéliens désarme souvent les rancunes. Les spécialistes du renseignement vous expliqueront en long et en large que le succès des services secrets israéliens tient à leurs super-ordinateurs, à leur centre (le monitoring électronique qui, jour et nuit, enregistre et décrypte immédiatement toutes les communications radio ou radiotéléphoniques échangées dans le monde arabe, à leur dévouement sans réserve à un pays arraché au désert, à leur inlassable exigence d'efficacité. Fort bien. Mais englobant tout cela, le motivant, il y a le chutzpah, contribution majeure du judaïsme à la civilisation mondiale  : cet esprit d'ef f ronterie sans borne qui fait que rien n'est imlx)ssible le culot, quoi. C'est cet incroyable toupet qui permit aux Israéliens de réussir (les coups internationaux que (l'autres nations, plus discrètes et plus traditionnelles, eussent considérés comme irréalisables. Des années durant, la (.i.a. a fait miroiter la promesse d'un million (le dollars cash aux pilotes soviétiques, clans l'espoir que l'un d'eux viendrait remettre son Mig entre (les mains américaines. I,es israéliens, eux, s'en sont procuré un au prix (le gros  : une modeste pension à vie versée à un pilote irakien qui s'est laissé persuader de survoler la Jordanie aux commandes d'un\l ig 21 et d'atterrir sur tine base i `raélieilne dans le désert du Néguev. Ce sont des coups de ce genre qui ont fait la réputation des services secrets israéliens. Mais le métier est devenu plus difficile. Il semble que leur ingéniosité et leur audace étaient entretenues par l'infériorité nuniérique et la vulnérabilité (l'Israël au Moyen-Orient. Depuis le spectaculaire succès de la guerre de Six Jours, en 1967, cette vulnérabilité n'est plus aussi évidente, et les services secrets ont montré des signes d'autosatisfaction (lui trahissent un relâchement de leur vigilance. Le talent qui inspirait d'imparables ripostes aux attaques sans imagination des gouvernements arabes se révèle moins efficace contre les raids imprévisibles et diffus de mouvements (le libération palestiniens tels que Septembre noir. 1,es fusilla- 82 des de Munich, Bruxelles et Bangkok ont détruit le sentiment ale sécurité créé par la victoire. Certes, les Renseignements israéliens semblent se préparer à des actions plus (lures que celles de ces dernières années. Cela dit, on ne sait pas encore si le contre-terrorisme qui a tué ou blessé des leaders palestiniens en Italie, en France, en Allemagne et en Scandinavie doit être attribué à des organismes gouvernementaux oti à des groupes militants indépendants décidés à prendre leur revanche sur les Arabes, comme par exemple « I,es Fils de Gédéon ». D'ailleurs, la distinction entre services secrets officiels et organisations indépendantes est artificielle. Après Munich. tin diplomate israélien a sidéré l'opinion publique allemande en déclarant à ln télévision  : « Ce ne sont pas des civils israéliens qu'on vient de tuer au village olympique. Ces athlètes sont devenus (les soldats au moment où les Arabes ont envahi leurs chambres. Tout citoyen israélien est tin soldat en guerre face à la belligérance ara- 1)e. » Il existe néanmoins un dispositif officiel, qui n'a d'ailleurs rien de secret. Cet organisme a son quartier général au nord de Tel-Aviv, et ce dans la plus pure tradition des romans d'espionnage « antiromanesques » à la I,en Deighton. Un immeuble moderne, d'une architecture morne ; au rez-dechaussée, une banque et (les boutiques  : entre l'ascenseur et le cagibi du gardien, un écriteau annonce sans malice  : renseignements  : aux étages, un cabinet (l'architecte, des compagnies d'assurances, des ingénieursconseils et, tout en haut, une société commerciale, I, en i)eighton serait content  : c'est là, sorts la raison sociale d'import-export, dans une grande pièce aux murs blancs, que se réunissent chaque semaine, autour (l'une table, les cinq hommes (le qui dépend la sécurité d'Israël. Celui qui préside est le chef du Mussad (en hébreu  : l'organisation), service chargé des renseignements et de l'a+..f son a l'extérieur (les frontières. Son titre exact est « Ha IVIéniouné ». le responsable. Son vrai nous est tin « secret d'Etat », mais des milliers d'Israéliens savent qu'il s'appelle Zvi Zamir. Viennent ensuite le chef de l'Aman (bureau des renseignements (le l'armée qui empiète parfois sur les secteurs dépendant traditionnellement du Mossad), le chef du Shiin-Bet (service de sécurité et du contre-espionnage intérieurs), le chef de la section spéciale de la police et le directeur de la recherche au ministère (les Affaires étrangères, chargé de « l'espionnage légitime » dans les milieux diplomatiques étrangers. Tout ce petit monde « importe et exporte » à qui mieux mieux, niais pas des oranges de.Jaffa. 1,es agents eux-mêmes sont moins spectaculaires que leur réputation. Isser Harel, le premier responsable du Mossad, dit d'eux  : « Nos hommes sont des fonctionnaires au plein sens du terme. Ils ne jouissent (l'aucun privilège. Ils n'ont pas tin centime de plus pour travailler en zone de (langer (un chef (le bureau ne gagne pas plus (le 1 2(X) l'par mois). Le seul avantage qu'ils obtiennent d'un travail dangereux, c'e-t ii(l(Itie points supplémentaires poil:iir retraite.i,eur comptabilité e- (pluchée (le près. » La plupart des ag(nts israéliens sont mariés et ont une famille. Le Mossad apprécie une stabilité failiiliale dans la meilleure tradition juive, et l'organisation compte 1)111sieurs femmes, lisais elles ine sont que de simples fonctionnaires. Ce n (sont pas (lu tout des Mata-Hari ! I,a personnalité des services secrets (l'Israiel a évolué en fonction des besoins dit peuple israélien. 1 4,n 1937, année de la formation du Mossad, l'objectif prioritaire consistait à faire sortir d'Allemagne le phis grand nombre possible de juifs et à les installer en Palestine. Cet objectif exigeait une action rapide et clandestine, destinée notamment a tourner l'embargo britannique stir l'immigration en l'ales tine. En 1945, aux impératifs de l'exode s'ajoute une nouvelle tâche  : la constitution (le stocks (l'armes en vue de l'inévitable guerre avec les Arabes. C'est là qu'on voit s'affirmer l'esprit de culot. Teddy 1



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 112 mai 1973 Page 1Lui numéro 112 mai 1973 Page 2-3Lui numéro 112 mai 1973 Page 4-5Lui numéro 112 mai 1973 Page 6-7Lui numéro 112 mai 1973 Page 8-9Lui numéro 112 mai 1973 Page 10-11Lui numéro 112 mai 1973 Page 12-13Lui numéro 112 mai 1973 Page 14-15Lui numéro 112 mai 1973 Page 16-17Lui numéro 112 mai 1973 Page 18-19Lui numéro 112 mai 1973 Page 20-21Lui numéro 112 mai 1973 Page 22-23Lui numéro 112 mai 1973 Page 24-25Lui numéro 112 mai 1973 Page 26-27Lui numéro 112 mai 1973 Page 28-29Lui numéro 112 mai 1973 Page 30-31Lui numéro 112 mai 1973 Page 32-33Lui numéro 112 mai 1973 Page 34-35Lui numéro 112 mai 1973 Page 36-37Lui numéro 112 mai 1973 Page 38-39Lui numéro 112 mai 1973 Page 40-41Lui numéro 112 mai 1973 Page 42-43Lui numéro 112 mai 1973 Page 44-45Lui numéro 112 mai 1973 Page 46-47Lui numéro 112 mai 1973 Page 48-49Lui numéro 112 mai 1973 Page 50-51Lui numéro 112 mai 1973 Page 52-53Lui numéro 112 mai 1973 Page 54-55Lui numéro 112 mai 1973 Page 56-57Lui numéro 112 mai 1973 Page 58-59Lui numéro 112 mai 1973 Page 60-61Lui numéro 112 mai 1973 Page 62-63Lui numéro 112 mai 1973 Page 64-65Lui numéro 112 mai 1973 Page 66-67Lui numéro 112 mai 1973 Page 68-69Lui numéro 112 mai 1973 Page 70-71Lui numéro 112 mai 1973 Page 72-73Lui numéro 112 mai 1973 Page 74-75Lui numéro 112 mai 1973 Page 76-77Lui numéro 112 mai 1973 Page 78-79Lui numéro 112 mai 1973 Page 80-81Lui numéro 112 mai 1973 Page 82-83Lui numéro 112 mai 1973 Page 84-85Lui numéro 112 mai 1973 Page 86-87Lui numéro 112 mai 1973 Page 88-89Lui numéro 112 mai 1973 Page 90-91Lui numéro 112 mai 1973 Page 92-93Lui numéro 112 mai 1973 Page 94-95Lui numéro 112 mai 1973 Page 96-97Lui numéro 112 mai 1973 Page 98-99Lui numéro 112 mai 1973 Page 100-101Lui numéro 112 mai 1973 Page 102-103Lui numéro 112 mai 1973 Page 104-105Lui numéro 112 mai 1973 Page 106-107Lui numéro 112 mai 1973 Page 108-109Lui numéro 112 mai 1973 Page 110-111Lui numéro 112 mai 1973 Page 112-113Lui numéro 112 mai 1973 Page 114-115Lui numéro 112 mai 1973 Page 116-117Lui numéro 112 mai 1973 Page 118-119Lui numéro 112 mai 1973 Page 120-121Lui numéro 112 mai 1973 Page 122-123Lui numéro 112 mai 1973 Page 124-125Lui numéro 112 mai 1973 Page 126-127Lui numéro 112 mai 1973 Page 128-129Lui numéro 112 mai 1973 Page 130-131Lui numéro 112 mai 1973 Page 132-133Lui numéro 112 mai 1973 Page 134-135Lui numéro 112 mai 1973 Page 136-137Lui numéro 112 mai 1973 Page 138-139Lui numéro 112 mai 1973 Page 140-141Lui numéro 112 mai 1973 Page 142-143Lui numéro 112 mai 1973 Page 144-145Lui numéro 112 mai 1973 Page 146-147Lui numéro 112 mai 1973 Page 148-149Lui numéro 112 mai 1973 Page 150-151Lui numéro 112 mai 1973 Page 152-153Lui numéro 112 mai 1973 Page 154-155Lui numéro 112 mai 1973 Page 156-157Lui numéro 112 mai 1973 Page 158-159Lui numéro 112 mai 1973 Page 160-161Lui numéro 112 mai 1973 Page 162-163Lui numéro 112 mai 1973 Page 164-165Lui numéro 112 mai 1973 Page 166-167Lui numéro 112 mai 1973 Page 168-169Lui numéro 112 mai 1973 Page 170-171Lui numéro 112 mai 1973 Page 172-173Lui numéro 112 mai 1973 Page 174-175Lui numéro 112 mai 1973 Page 176-177Lui numéro 112 mai 1973 Page 178-179Lui numéro 112 mai 1973 Page 180-181Lui numéro 112 mai 1973 Page 182-183Lui numéro 112 mai 1973 Page 184-185Lui numéro 112 mai 1973 Page 186-187Lui numéro 112 mai 1973 Page 188-189Lui numéro 112 mai 1973 Page 190-191Lui numéro 112 mai 1973 Page 192-193Lui numéro 112 mai 1973 Page 194-195Lui numéro 112 mai 1973 Page 196-197Lui numéro 112 mai 1973 Page 198-199Lui numéro 112 mai 1973 Page 200-201Lui numéro 112 mai 1973 Page 202-203Lui numéro 112 mai 1973 Page 204-205Lui numéro 112 mai 1973 Page 206-207Lui numéro 112 mai 1973 Page 208-209Lui numéro 112 mai 1973 Page 210-211Lui numéro 112 mai 1973 Page 212-213Lui numéro 112 mai 1973 Page 214-215Lui numéro 112 mai 1973 Page 216-217Lui numéro 112 mai 1973 Page 218-219Lui numéro 112 mai 1973 Page 220-221Lui numéro 112 mai 1973 Page 222-223Lui numéro 112 mai 1973 Page 224