Lui n°109 février 1973
Lui n°109 février 1973
  • Prix facial : 4 F

  • Parution : n°109 de février 1973

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Presse-Office S.A.

  • Format : (212 x 269) mm

  • Nombre de pages : 114

  • Taille du fichier PDF : 106 Mo

  • Dans ce numéro : interview exclusive de Juan Peron.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 52 - 53  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
52 53
UN COUPLE TRES « OCCUPE » Quand elle trouvait le temps trop long, elle l'appelait, lui mettait le feu au sang et s'allongeait sur le lit pour lui murmurer son désir l'est les châteaux d'eau imitant (les tambourins sur un faisceau (le. baguettes. Dans les ondes colorées (les habitations passait la tranchée del cllelllltl (le fer. On distinguait aussi ltlle basse et étroite boite (le ciment marquée (l'une Croix noire (lui était l'église, toujours couverte (l'affiches politiques et (le graffiti au minium. 1)e, îlots (le boutiques salis étage groupaient les marchands et jouaient aux constructions légères (les foires dont s'enchevêtrent  : les enseignes aux furieuses lumières intermittentes. Jacqueline parfois prenait fine paire de jumelles comme elle le voyait faire à Marc. son mari, et cherchait a surprendre la vie des autres dans des fenêtres qui ressemblaient aux siennes. Elle s'étonnait (lue Marc découvrit toujours des poses bizarres tandis qu'elle ne surprenait jatllais que des instantanés banals,.Avant de se rendre à sa compagnie de comptabilité. I arc lui donnait un baiser sur le seuil. (levant l'ascenseur. Elle refermait la porte et traînait ses mules jusqu'au balcon pour le revoir en bas (lui lui faisait elle signe de la main et déboîtait (lu parking. Il allait être heureux, lui, avec ses enquêtes, ses surveillances, ses bilans, ses expertises. D'ailleurs, il était strict et toujours souriant comme ceux qui ont assis une fois pour toutes leur âme dans ces sièges d'enfants, à bouliers et bouillies. Encore un chiffre pour papa. un nombre s'il Volis plait, une retenue, et je trouve 111o11 compte ! Jacqueline achevait une 1 Biscotte, montait star la balance pour surveiiler tili poids tottjotirs en école buissonnière, refaire le lit, passer le pltulleati. se regarder dans le miroir qui double la porte de la salle de bains et faire une succulente beauté à sa chair gourmande. Elle ignorait ses voisins, niais croyait se dédoubler en surprenant stir r un balcon une femme en robe de chambre. le front serré Claus un turban éponge, 1)i) 11 11)é cherchant à rentrer clans les coulisses. telle fine lorgnette à la remise  : On sondait. Deux brilles de différentes intensités. On resonnait. Deux autres bulles. Jacqueline se roulait les lèvres sur les dents, se regardait dans le miroir en passant. ouvrait â (les placiers en littérature, aspirateur. c)etiv res pies. Drosses en tous genres, assurances sur le vol, vins et 48 spiritueux, religions nouvelles. Il ne manquait pas de seiiiaine qu'un aveugle, tin poussif, une rancie ne vînt lui lancer tin couplet stir une vie meilleure que déjà ils connaissaient. Jacqueline, pour leur répondre, ne leur entrebâillait sa porte qu'après avoir fixé la chaîne de sûreté. — Voulez-vous baisser votre poste de radio ? dit un représentant. Ce n'est pas que ma voix ne puisse se faire entendre, mais il vous faut écouter ma mini-cassette. - - Merci, dit Jacqueline. — Ne refermez pas ! Von, allez être séduite, {lit-il en tendant une petit'boîte. Merci, reprit-elle. — Pensez a vos enfants. — Je n'en ai pas. Nous pouvons vous en faire, dit l'autre, et Jacqueline reclaqua la porte. Le visage (le l'homme restait dans la lulliière électrique du palier, l'oeil bleu, la moustache en fil. Plusieurs fois des têtes apparues au cours de la journée avaient roulé le soir stir l'oreiller de Marc et Marc d'ailleurs disait les mêmes galanteries que les visiteurs les plus effrontés. i1 ltii conseillait pour s'occuper de faire ut 1 enfant, mais elle ne voulait pas, pas encore et ne savait exactement pourquoi. C'était tille crainte qui arrivait par bouffées. Il lui suffisait de penser à la famille de I arc ou à la sienne pour ne plus voir dans les deux troupes que les oncles et les cousins difformes, oh, pas (les monstres certes, mais si instables, avec de drôles de pensées. des manies. Quand on fait un fils ce n'est pas un tenancier (le bureau de tabac, un garagiste, un ex per t- comptable, il y en a assez dans les proches, niais un virtuose, un chef d'orchestre, un président. Pour tine fille, jamais la casserole et la sténo ! Certains iiiidis Marc rentrait p (ti déjeuner avec sa femme, tuaiselle tl:'le savait jalllais une heure avant qu'il ne lui téléphone. D'ailleurs, quand ell:'trouvait le temps trop long, elle l'appelait (le son côté, lui mettait le feu au sang et s'allongeait sur le lit polir continuer a lui murmurer son désir. il lui demandait d'attendre le temps qu'il aille se brancher sur tue autre poste, dans un bureau libre peut-être, oui, quelle chance, mon amour, j'ai tourné le verrou, nous sommes seuls, dis-moi, attends, voilà, où est ta main, la mienne fait ce que tu demandes. Les habitudes se prennent sans que l'on s'en aperçoive. Un beau jour, nos moeurs nous étonnent, indéracinables. Les rapports téléphoniques de l'expert-comptable et de l'inactive se firent plus fréquents, et ils n'éprouvaient pas d'égales commotions quand ils se prenaient dans les bras l'un de l'autre. Le cinquième anniversaire de leur mariage tombait au lendemain (les fêtes de Pâques. Ils décidèrent de l'honorer à leur façon, et tous deux attendaient midi polir passer atix promesses, lui clans le bureau désert de la Chausséecl'Antin, elle dans la chambre ornée de leur portrait fleuri. Elle regardait les nuages par la fenêtre ouverte. Ils jouaient l'océan renversé. Les marteaux piqueurs sur le chantier voisin accompagnaient de leur batterie sa rêverie et en devenaient inséparables, avec le gong des bennes, le grincement d'une grue, le sifflet (l'un gardechiourme pour les poseurs de tuyaux. tout ce bruit qui (l'en haut devenait celui d'un arsenal pour corsaires. On sonna. Ce n'était pas le téléphone, mais cieux bulles. Elle hésita. Quel imbécile venait tout déranger ? Faire tomber le rideau avant qu'il ne se lève, n'est-ce pas l'absurde ? On resonna. Deux nouvelles bulles. Jacqueline regarda la pendule. Au même instant la sirène des travailleurs déchira le jour en deux. I1 était midi. Le silence fut nouveau c'orlltll('une terre (pli Monte de la mer. Jacqueline eut peur tout à coup et soupçonna que ces balles qui n'arrêtaient pas de crever dans l'a1parte nlent étaient celles d'une lave. — Voilà ! Voilà ! C'est toi ? — C'est moi, (lit une voix ronde tan- (lis que Jacqueline ouvrait sans mettre la chaîne de sûreté, c'est moi, monsieur Iillien, votre patron. enfin le patron de votre mari. Mes hommages. mon ravissement, madame. Sur le seuil. l'on ne voyait que ses yeux dans son visage de morse. - Entrez, dit Jacqueline. niais entrez. Tl hésitait, comme s'il découvrait la femme de son premier commis. I t ne l'avait vue que deux fois, si discrète et rentrée dans la fête (le fin (l'année qui réunit les employés de la compagnie. mais il la regardait (Suite page 98.)
49



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lui numéro 109 février 1973 Page 1Lui numéro 109 février 1973 Page 2-3Lui numéro 109 février 1973 Page 4-5Lui numéro 109 février 1973 Page 6-7Lui numéro 109 février 1973 Page 8-9Lui numéro 109 février 1973 Page 10-11Lui numéro 109 février 1973 Page 12-13Lui numéro 109 février 1973 Page 14-15Lui numéro 109 février 1973 Page 16-17Lui numéro 109 février 1973 Page 18-19Lui numéro 109 février 1973 Page 20-21Lui numéro 109 février 1973 Page 22-23Lui numéro 109 février 1973 Page 24-25Lui numéro 109 février 1973 Page 26-27Lui numéro 109 février 1973 Page 28-29Lui numéro 109 février 1973 Page 30-31Lui numéro 109 février 1973 Page 32-33Lui numéro 109 février 1973 Page 34-35Lui numéro 109 février 1973 Page 36-37Lui numéro 109 février 1973 Page 38-39Lui numéro 109 février 1973 Page 40-41Lui numéro 109 février 1973 Page 42-43Lui numéro 109 février 1973 Page 44-45Lui numéro 109 février 1973 Page 46-47Lui numéro 109 février 1973 Page 48-49Lui numéro 109 février 1973 Page 50-51Lui numéro 109 février 1973 Page 52-53Lui numéro 109 février 1973 Page 54-55Lui numéro 109 février 1973 Page 56-57Lui numéro 109 février 1973 Page 58-59Lui numéro 109 février 1973 Page 60-61Lui numéro 109 février 1973 Page 62-63Lui numéro 109 février 1973 Page 64-65Lui numéro 109 février 1973 Page 66-67Lui numéro 109 février 1973 Page 68-69Lui numéro 109 février 1973 Page 70-71Lui numéro 109 février 1973 Page 72-73Lui numéro 109 février 1973 Page 74-75Lui numéro 109 février 1973 Page 76-77Lui numéro 109 février 1973 Page 78-79Lui numéro 109 février 1973 Page 80-81Lui numéro 109 février 1973 Page 82-83Lui numéro 109 février 1973 Page 84-85Lui numéro 109 février 1973 Page 86-87Lui numéro 109 février 1973 Page 88-89Lui numéro 109 février 1973 Page 90-91Lui numéro 109 février 1973 Page 92-93Lui numéro 109 février 1973 Page 94-95Lui numéro 109 février 1973 Page 96-97Lui numéro 109 février 1973 Page 98-99Lui numéro 109 février 1973 Page 100-101Lui numéro 109 février 1973 Page 102-103Lui numéro 109 février 1973 Page 104-105Lui numéro 109 février 1973 Page 106-107Lui numéro 109 février 1973 Page 108-109Lui numéro 109 février 1973 Page 110-111Lui numéro 109 février 1973 Page 112-113Lui numéro 109 février 1973 Page 114