Loco-Revue n°56H août 2015
Loco-Revue n°56H août 2015
  • Prix facial : 15 €

  • Parution : n°56H de août 2015

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : LR Presse

  • Format : (210 x 300) mm

  • Nombre de pages : 100

  • Taille du fichier PDF : 90,9 Mo

  • Dans ce numéro : construisons Suzon-les-Pins.

  • Prix de vente (PDF) : 3 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 62 - 63  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
62 63
Osons la couleur ! 62 Osons la couleur ! [HORS SÉRIE LOCO-REVUE 44] Sols terminés, voies posées, bâtiments construits. Il nous faut tout mettre en couleurs, et que cela soit homogène !
La création du réseau Suzon-les-Pins fait appel à de nombreux matériaux différents. Comme vous le savez, tous ne se comporteront pas de la même manière face aux divers types de peintures qui leur sont appliqués. Et pourtant, ce qui est important quand on crée un réseau, c’est bien d’obtenir une certaine uniformité ; ou, plus précisément, une bonne homogénéité. Pour nous y aider, nous avons à notre disposition des produits spécifiques  : les apprêts. Il ne faut donc pas hésiter à nous en servir ! PRÉPARER LES SURFACES Une fois que les rendus des surfaces sont terminés, c’est-à-dire que nous avons obtenu l’aspect visuel que nous recherchons, il faut envisager que tous les types de peintures doivent pouvoir accrocher sur nos reliefs et nos bâtiments. Pour les métaux et les plastiques, qui ont tendance à repousser la peinture, il faut utiliser des apprêts spécifiques. J’aime bien les produits au rendu mat, vendus en bombes, que propose la marque Modelmates. Pour les produits fibreux, bois, carton, pâtes diverses, et ceux qui absorbent les liquides comme le plâtre par exemple, j’utilise volontiers du gesso. C’est un mélange de poudre de calcium, de pigments et de liant acrylique. Le calcium contenu dans le gesso donne à la couche un aspect mat et très finement granuleux. Lorsque nous avons apprêté les supports, les matériaux de construction sont camouflés, et nous appliquons la peinture sur des surfaces qui réagissent ainsi toutes de la même façon. En choisissant des apprêts au rendu mat, nous allons faciliter l’accroche des pigments et donc des patines. Couches opaques ou transparentes ? La peinture à l’huile, l’acrylique, la gouache, la peinture glycérophtalique sont opaques, c’est-à-dire que la dernière couche appliquée masque complètement les couches précédentes. Les encres et l’aquarelle, elles, ont un rendu transparent, c’est-à-dire que l’on perçoit les couches qui ont précédé la dernière. Mais il existe un produit miracle qui permet de rendre transparente la peinture opaque  : le médium. En modélisme, et plus particulièrement pour les décors, nous utilisons de la gouache et de l’acrylique, c’est donc un médium acrylique qu’il nous faut. Ce produit miracle est, de plus, disponible en deux rendus différents  : mat ou brillant. Mat ou brillant ? Le rendu mat, c’est le plus intéressant pour le modéliste. Il permet de varier les effets lumineux, de jouer tout en finesse sur les patines. Lorsque la peinture est mate, la lumière n’est pas réfléchie, donc elle marque les moindres aspérités et favorise le rendu des matières. Et pourtant, il serait bien dommage de se priver d’un rendu brillant ! C’est en effet avec celui-ci que l’on va évoquer un matériau brillant en réalité, bien entendu, mais aussi une zone humide. Alors je ne fais pas de choix, j’ai deux tubes de médium acrylique  : l’un mat et l’autre brillant. à savoir En choisissant des apprêts au rendu mat, nous allons faciliter l’accroche des pigments et donc des patines. Pour appliquer la peinture, il faut des pinceaux de deux types  : rond et brosse. Pour ce qui est de la peinture, je me sers d’une assiette creuse pour faire mes mélanges. Sur le carton du quai, j’applique une couche de gesso. On remarque que, comme sur la droite de l’image, le gesso en couche épaisse donne de la texture au sol. Sec ou humide ? La plupart du temps, on applique la peinture acrylique et la gouache en dilution dans de l’eau. Une dilution légère permet de mieux étaler et tirer la peinture, c’est comme cela que l’on obtient les meilleurs résultats. Cependant, l’application à sec a bien des avantages  : création de zones de peinture écaillée ou passée, évocation de traces d’humidité, figuration de mousses... Encore une fois, je ne fais pas de choix, et j’utilise les deux techniques. Pour la peinture liquide, je choisi un pinceau rond et, pour les brossage à sec, plutôt des brosses à poils mi-durs. ◼ » > [HORS SÉRIE LOCO-REVUE 44] 63



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 1Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 2-3Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 4-5Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 6-7Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 8-9Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 10-11Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 12-13Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 14-15Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 16-17Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 18-19Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 20-21Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 22-23Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 24-25Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 26-27Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 28-29Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 30-31Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 32-33Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 34-35Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 36-37Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 38-39Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 40-41Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 42-43Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 44-45Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 46-47Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 48-49Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 50-51Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 52-53Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 54-55Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 56-57Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 58-59Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 60-61Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 62-63Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 64-65Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 66-67Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 68-69Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 70-71Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 72-73Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 74-75Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 76-77Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 78-79Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 80-81Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 82-83Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 84-85Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 86-87Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 88-89Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 90-91Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 92-93Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 94-95Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 96-97Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 98-99Loco-Revue numéro 56H août 2015 Page 100