Lectures Pour Tous n°04-02 novembre 1901
Lectures Pour Tous n°04-02 novembre 1901
  • Prix facial : 1 F

  • Parution : n°04-02 de novembre 1901

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Hachette

  • Format : (155 x 238) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 66,7 Mo

  • Dans ce numéro : fêtes du sacre et entrée des rois.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 92 - 93  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
92 93
Iôô Lectures pour Tous mortels sous la tension de quelques milliers de volts. Ils le sont si bien que, dans la patrie de M. Tesla, ils servent aux exécutions capitales. Eh bien, et c'est là un des résultats les plus surprenants des expériences de Tesla, ces courants alternatifs si effroyablement puissants sont physiologiquement inof ensifs. Ils provoquent dans les appareils récepteurs des étincelles de plus d'un mètre de long, et cependant l'on peut sans danger servir de conducteur à ces courants. Il fallut néanmoins à M. Tesla, on le croira sans peine, une certaine audace pour tenter l'expérience une première fois ; mais de quels applaudissements ne fut-il pas récompensé lorsque, s'étant introduit dans le circuit, et tenant à la main un tube (le Geisler, le courant traversa son corps sans lui faire aucun mal et provoqua l'illumination du tube ! C'est que la tension peut atteindre des millions de volts et les courants rester inoffensifs s'il y a cent mille alternances par seconde. C'est précisément le cas réalisé par l'oscillateur Tesla. Les courants qu'il fournit n'ont pour ainsi dire pas le temps de pénétrer clans les conducteurs, ils restent à la surface. C'est ce qui se produit pour le corps humain, qui, on le voit, conduit l'électricité. Tel est l'outil merveilleux que le physicien s'est forgé ; il sert de base à ses recherches et à ses expériences. Quelques-unes de ces expériences ont eu dans le monde savant un grand retentissement, et ont contribué aux progrès si considérables et si rapides que la science de l'électricité a faits en ces derniers temps. ÉSULTATS INVRAISEMBLABLES ET VRAIS. A voir les prodiges que M. Tesla peut réaliser grâce à son appareil, on évoque l'image de quelque moderne sorcier. Les lampes à incandescence s'allument d'ellesmêmes ; les tubes de Geisler s'illuminent spontanément ; entre les armatures de bobines isolées, c'est une suite (le décharges et d'effluves qui remplissent la salle de lumière et de bruit. Des yeux nous cherchons la source mystérieuse de force qui provoque de pareilles manifestations. Cette source de force, elle existe quelque part, dans la salle voisine, ou plus loin encore, mais nous ne la voyons pas, car les courants à haute fréquence n'ont pas besoin de fils conducteurs. Ils cheminent à travers des milieux quelconques, non conducteurs  : l'atmosphère leur suffit, et les murs eux-mêmes ne sont pas un obstacle à leur marche. Et de là l'air fan- tastique de ces surprenantes expériences. En voici quelques-unes et nous indiquons à mesure les résultats qu'elles mettent en évidence. L'énergie électrique peut se transmettre sans fil à travers la terre. Dans l'air qui nous environne peuvent cheminer, avonsnous vu, les oscillations électriques de Herz ou celles beaucoup plus puissantes de Tesla. Comment les recueillir, ou les mettre en évidence ? Par un circuit conducteur qui devra être « accordé » sur l'oscillateur pour que le phénomène se produise avec puissance. Ce circuit est dit accordé avec l'oscillateur, parce qu'il vibre d'accord avec lui et reste inerte sous le choc de toutes autres vibrations plus rapides ou plus lentes ; c'est ainsi qu'un diapason vibre et répète un son lorsqu'on fait résonner près de lui la note qu'il rendrait lui-même, et reste inerte sous l'excitation d'une autre note. M. Tesla dresse verticalement sur le sol la bobine réceptrice. Cette bobine est « accordée » avec les ondulations d'un oscillateur électrique éloigné. Plus loin une lampe est montée sur un fil indépendant et soumise à l'action d'induction de la bobine. La communication entre l'oscillateur et la bobine résonateur se fait par la terre. Dès que l'oscillateur entre en jeu, la lampe s'allume (fig. 3). Au lieu d'une bobine, supposez plusieurs bobines différemment « accordées », elles répondront chacune aux vibrations de l'oscillateur électrique par des décharges différentes (fig. 2). L'oscillateur permet des effets d'une incomparable puissance. M. Tesla se sert d'une grosse boule métallique comme de réservoir. Dès que la tension atteint son maximum dans ce réservoir, la décharge se produit avec un bruit assourdissant et va frapper une bobine isolée à 7 mètres de là  : la terre elle-même subit une commotion électrique telle que des étincelles de 3 centimètres peuvent être tirées d'un réservoir d'eau situé à i oo mètres du laboratoire (fig. 4). Au lieu de fortes étincelles, voulez-vous mettre en évidence un flux électrique considérable ? Une grosse boule de 3o centimètres de diamètre, recouverte d'une enveloppe métallique, joue encore le rôle de réservoir d'électricité ; mais on a disposé également une sorte (le cuvette renversée en étain, offrant une grande ouverture et dont le bord tranchant peut laisser échapper l'électricité à flot. Malgré cet échappement rapide, la quantité d'électricité mise en mouvement est si grande qu'elle parvient à remplir le réservoir sphérique qui se décharge à son tour pério-
Le Monde Transformé par l'Électricité 189 diquement, lorsque sa tension atteint son maximum (fig. 5). L'énergie développée atteint des milliers de chevaux. Dans une autre expérience M. Tesla obtient un flux d'électricité qui s'étend en une nappe énorme dont la plus grande étendue est de 22 mètres environ. La puissance mise en jeu est de 75 000 chevaux. Et ce n'est pas la limite où M. Tesla prétend s'arrèter. Bien que les résultats qu'il a obtenus dépassent tous ceux qu'on avait réalisés antérieurement, ce n'est qu'un embryon des prodiges qu'espère le savant ! MERVEIL- LEUSES APPLI- CATIONS. — UN PROGRÈS DE LA TÉLÉ- GRAPHIE SANS FIL. Fort de ces expériences et des résultats qu'elles ont donnés, M. Tesla nous fait assister aux merveilleuses conséquences qu'il se croit en droit d'en attendre. L'oscillateur donne d'abord un excellent procédé de télégraphie sans fil au moyen de bobines accordées. M. Tesla en a observé les effets jusqu'à plus de yoo kilomètres ; mais, confiant dans la portée de ses appareils, il les voit déjà franchissant les mers. Il fait mieux. Il reprend à son compte l'éternelle chimère d'une correspondance à établir entre les planètes. Si nous ne pouvons suivre le savant... aussi loin, reconnaissons que son système aura un avantage incomparable  : celui d'assurer le secret absolu des messages, l'échange ne pouvant se faire qu'entre des appareils accordés. C'est là certainement une supériorité très grande du procédé Tesla sur les pro- FIG. 5. — L'OSCILLATEUR PERMET D'OBTENIR DES FLUX ÉLECTRIQUES ÉNORMES. Dans cette expérience, malgré la déperdition produite par le bord tranchant d'un vase en étain renversé, situé sous la sphère, la quantité d'électricité mise en mouvement est si grande qu'elle parvient néanmoins à remplir le réservoir sphérique qui se décharge périodiquement avec une violence inouïe. cédés dont le système Marconi est le type. Une revue spéciale allemande cite ce fait que, en approchant (le Shanghaï, la flotte allemande recevait dans ses appareils de télégraphie sans fils toutes les dépêches échangées par les navires anglais stationnés dans la rade. Les ondes électriques provoquées par un des transmetteurs habituels se développent en effet dans tous les sens et peu-



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 1Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 2-3Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 4-5Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 6-7Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 8-9Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 10-11Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 12-13Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 14-15Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 16-17Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 18-19Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 20-21Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 22-23Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 24-25Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 26-27Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 28-29Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 30-31Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 32-33Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 34-35Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 36-37Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 38-39Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 40-41Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 42-43Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 44-45Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 46-47Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 48-49Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 50-51Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 52-53Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 54-55Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 56-57Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 58-59Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 60-61Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 62-63Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 64-65Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 66-67Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 68-69Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 70-71Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 72-73Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 74-75Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 76-77Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 78-79Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 80-81Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 82-83Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 84-85Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 86-87Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 88-89Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 90-91Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 92-93Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 94-95Lectures Pour Tous numéro 04-02 novembre 1901 Page 96