Lectures Pour Tous n°04-01 octobre 1901
Lectures Pour Tous n°04-01 octobre 1901
  • Prix facial : 1 F

  • Parution : n°04-01 de octobre 1901

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Hachette

  • Format : (155 x 238) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 62,3 Mo

  • Dans ce numéro : boutiques du vieux Paris et marchands d'autrefois.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 58 - 59  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
58 59
58 Lectures pour Tous ordinaire. Dans les plus humbles familles, comme dans les plus riches, l'eau pour le thé ne cesse de bouillir dans le samovar, sorte de vaste théière ventrue en cuivre ou en argent, suivant les fortunes, et chacun y puise à tout moment. Au coin des rues, au milieu de la neige, voyez-vous ce vieux moujik dont l'attirail évoque dans notre esprit le souvenir de notre marchand de marrons ? C'est un marchand de thé en plein vent ; pour quelques kopeks, il donne à boire une tasse de thé aux pauvres gens. Dans un magasin, le premier objet que vous apercevez est le samovar fumant. Le marchand se précipite vers.vous, et avant de vous avoir demandé ce que vous désirez acheter, vous offre une tasse de thé. « Quand c'est un confrère qui se présente, écrit M. Victor Tissot, le maître de la boutique l'invite à venir prendre le thé au traktir établissement analogue à nos cafés.Là, on lui sert autant de « paires de théières » qu'il veut. Une « paire de théières » se compose d'une théière de thé, d'une théière d'eau chaude et de deux mor- L'ATELIER DU ROULAGE DES FEUILLES A CEYLAN. ceaux de sucre. Un morceau de sucre suffi à un marchand pour prendre dix à quinze tasses de thé. Il place son sucre au coin de sa bouche, et le liquide passe en l'effleurant. Le marchand vide cinq ou six théières tout en causant ; la sueur coule à grosses gouttes de sa figure ; il s'essuie avec son mouchoir à carreaux et ne continue pas moins de boirf la brûlante liqueur jusqu'à ce qu'il ait conclu son marché. » Déjà énorme dans le monde, la consommation du thé ne cessera d'aller en augmentant. C'est un tonique recommandé par les médecins, un « aliment d'épargne » ; il agit comme un régulateur de la nutrition et veille à ce qu'aucune des substances que nous nous assimilons ne soit gaspillée. Fatigués par la prodigieuse activité de la vie moderne, nos organismes auront de plus en plus besoin de la bienfaisante action du thé ; et, gràce aux procédés modernes d'exploitation et à l'abaissement du prix, ce qui avait été jadis un breuvage de luxe tendra à devenir une denrée de consommation courante.
Cliché] UN JOUET À LA PORTÉE DE TOUS. - LA CONSTRUCTION D'UN CERF-VOLANT, D'APRÉS LE TABLEAU DE JOLYET. [Braun. Entouré par un groupe de petits camarades qui surveillent, anxieux, ses moindres mouvements, un jeune homme achève de construire le frêle jouet de papier qui tout à l'heure s'enlèvera dans les airs, aux exclamations joyeuses de toute la bande. UN RIVAL DDS AÉROSTATS LES MILLE MANIÈRES D'UTILISER LE CERF-VOLANT àbitués à ne voir dans le cerf-volant qu'un jouet enfantin, nous ne songeons Jj guère qu'il ait déjà toute une histoire, et nous imaginons encore moins gu'on puisse fonder sur son avenir de sérieuses espérances. Il est impossible en effet de n'être pas surpris en voyant quels emplois di jérents il a reçus à travers les pays et les temps. Véritable Protée, prenant toutes les formes, se prétant à tous les usages, ici joliet, musicien et bibelot fétiche, ailleurs instrument scientifique ou moyen de sauve- ta g e il est enpasse de devenir un utile auxiliaire pour p le physicien, y pour l'homme de guerre et le marin, servant tour à tour aux études de nos laboratoires et aux intérêts de notre défense nationale. O O O U N jouet destiné à amuser les enfants, condition du cerf-volant. De nouvelles expériences nous le montrent appelé à rendre une frêle construction de papier et d'osier qui s'enlève à quelques mètres du sol parmi les rires joyeux et les bat- Ce n'est plus maintenant à quelques toute sorte de services inattendus. tements de mains d'un peuple de bambins, centaines de mètres qu'il s'élève pour se balancer dans les airs, comme un flàneur inutile. telle est l'idée que nous avons coutume de nous faire du cerf-volant. Nous ne songeons Le cerf-volant moderne monte sans se lasser guère qu'il puisse aspirer à dépasser ce rôle jusqu'à 2 000 et 3 000 mètres ; il plane audessus des pics inaccessibles ; il disparaît aimable et modeste. Détrompons-nous ! Déjà la mémorable expérience de Franklin avait par delà les nuages pour s'en aller flotter jeté comme une lueur de gloire sur l'humble dans l'éther glacé.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 1Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 2-3Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 4-5Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 6-7Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 8-9Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 10-11Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 12-13Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 14-15Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 16-17Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 18-19Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 20-21Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 22-23Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 24-25Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 26-27Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 28-29Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 30-31Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 32-33Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 34-35Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 36-37Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 38-39Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 40-41Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 42-43Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 44-45Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 46-47Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 48-49Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 50-51Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 52-53Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 54-55Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 56-57Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 58-59Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 60-61Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 62-63Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 64-65Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 66-67Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 68-69Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 70-71Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 72-73Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 74-75Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 76-77Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 78-79Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 80-81Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 82-83Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 84-85Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 86-87Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 88-89Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 90-91Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 92-93Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 94-95Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 96