Lectures Pour Tous n°04-01 octobre 1901
Lectures Pour Tous n°04-01 octobre 1901
  • Prix facial : 1 F

  • Parution : n°04-01 de octobre 1901

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Hachette

  • Format : (155 x 238) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 62,3 Mo

  • Dans ce numéro : boutiques du vieux Paris et marchands d'autrefois.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 56 - 57  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
56 57
56 Lectures pour Tous File du thé. Les progrès de la culture y ont été extraordinairement rapides. En 187o, on comptait à peine 200 hectares consacrés au thé ; dès 1885, il y en eut plus de 5o000, enfin, en 1898, le chiffre était de i 8o 000 hectares. Le thé est maintenant la principale richesse du pays  : la récolte annuelle ne vaut pas moins de 3 millions de livres sterling, soit 75 millions de francs, et l'exportation atteint 58 millions de kilogrammes. Dans le merveilleux climat de cette île enchantée, la fécondité du sol est en effet si grande, que la cueillette se fait tous les huit jours ; ce court espace de temps suffit pour que les feuilles repoussent ! Donc, tous les huit jours, au lever du soleil, un coup de cloche appelle les coolies à la cueillette ; ceux-ci sont pour la plupart originaires de l'Inde. La troupe bigarrée, qui comprend des hommes, des femmes et des enfants, envahit la plantation. Les hommes sont vêtus de légères cotonnades blanches ; leur tête est coiffée de l'épais turban hindou ; les femmes ont un voile rouge ou vert flottant sur leurs épaules. Tous portent sur le dos un grand panier cylindrique dans lequel ils déposeront les feuilles de thé. C'est bientôt, sur une étendue de plusieurs hectares, un fourmillement de corps bruns et de tuniques blanches s'agitant dans la lumière aveuglante que verse un ciel d'un bleu sans nuage. E THÉ A L'USINE. COMMENT ON TRIOMPHE DANS LA BATAILLE ÉCONOMIQUE. A une bord d'une LA SALLE DU SÉCHAGE DANS UNE USINE À THÉ DE CEYLAN. Les casiers de séchage, disposés en rangées parallèles, sont formés de claies superposées et séparées par un espace de 20 centimètres. Sur chaque claie, on étend les feuilles de thé ; l'opération du séchage dure environ vingt heures. (Communiqué par la « Planters Association de Ceylan ».) extrémité de la plantation, au route bordée de palmiers, se dressent plusieurs vastes hangars à la charpente métallique, aux parois vitrées, hérissés de cheminées. C'est l'usine à thé. Car c'est à l'usine maintenant que nous allons voir sécher, remuer, tritu- -T: ; -. : 5'rer le thé. Dans un premier hall, spacieux, bien éclairé, largement aéré, les feuilles sont étalées sur des claies superposées ; si le temps est favorable, l'opération est terminée au bout de vingt heures. Quand on re- ainsi la récolte quotidienne d'un coolie, soit 7 kilogrammes, ne pèse plus que i kil. 800. Voyez maintenant tourner ces roues, entendez grincer ces courroies. Nous sommes dans l'atelier de roulage des feuilles. Voici une machine qui ressemble à une presse d'imprimerie. Un coolie, par une sorte d'entonnoir, répand des feuilles de thé qui tombent sur une plaque de bois ; là, elles sont pressées par une seconde plaque qui les roule par un mouvement perpétuel de droite à gauche et de gauche à droite. Puis, elles s'échappent par une ouverture inférieure et tombent dans un chariot qu'un autre coolie emporte et pousse en courant Pénétrons maintenant dans une immense galerie où règne une chaleur étouffante, où des indigènes au corps ruisselant de sueur travaillent, vêtus seulement d'un pagne ; on se croirait dans la chaufferie d'un navire. C'est là qu'on procède au grillage. Dans des l  : ire les feuilles du déchoir, elles sont devenues molles et flasques, offrant au toucher la sensation du velours ; elles ont notablement perdu de leur poids ;
L'Herbe de Chine L1 : DERNIER MOT DU MODERNISME. — L'EMBALLAGE DU THÉ Â CEYLAN. Ce vaste hall, à charpente métallique, ces rails qui courent sur le sol, ces wagonnets, tout cela indique des procédés de travail bien modernes. Quel contraste avec les procédés si primitifs employés pour cultiver et préparer le thé en Chine ! (Communiqué par la « Planters Association de Ceylan ».) fours de tôle appelés siroccos, les coolies enferment les feuilles étendues sur des plateaux ; puis, quelques minutes après, les en sortent brunes et cassantes. Désormais, elles ont acquis leur arome et peuvent servir à la consommation. Contenu dans des caisses de bois doublées de plombet hermétiquement closes, le thé sera chargé à destination de Colombo sur les pittoresques chariots de Ceylan. Imaginez une sorte de hutte roulante au toit de feuilles et de branchages reposant sur deux roues grossières, et placez entre les brancards une paire de boeufs aux longues cornes, avec un gros madrier qui réunit les deux têtes des animaux, vous aurez le chariot cynghalais. Un Cynghalais armé d'une tige de bambou pique les boeufs, et le véhicule s'ébranle lourdement, tandis que le conducteur, pour stimuler son attelage, pousse de longs cris gutturaux. E THÉ ET LA MODE. LES PLUS GRANDS BUVEURS DE THÉ DU MONDE. C'est comme médicament que le thé fut d'abord introduit en France. On le disait capable de guérir vingt-deux maladies, et l'on citait de lui des effets merveilleux. Mme de Sévigné raconte dans ses lettres que le Landgrave de Hesse-Cassel, qui en avait pris quarante tasses par jour, s'était rapidement rétabli. « Il était mourant, dit-elle, cela le ressuscita à vue d'oeil. » Dès le temps de la Régence, on s'est familiarisé avec l'usage du thé, et, au milieu du xvme siècle, on en consommait chaque année 2 600 000 livres. Toutefois, la grande mode n'en commença réellement qu'à la Restauration, lorsque les émigrés l'eurent rapporté d'Angleterre en France. Les Anglais, en effet, ont toujours été de grands buveurs du thé, car ils ont à combattre les effets d'un climat brumeux et triste. Le thé figure sur leur table à tous les repas et presque à toute heure du jour. Mais, quelque amateurs de thé qu'ils soient, les Anglais n'atteignent pas à l'effroyable consommation qu'en font les Russes  : 25o millions de kilogrammes par an. Pour un Russe, boire cinquante tasses de thé en une seule journée n'a rien d'extra-



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 1Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 2-3Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 4-5Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 6-7Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 8-9Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 10-11Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 12-13Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 14-15Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 16-17Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 18-19Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 20-21Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 22-23Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 24-25Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 26-27Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 28-29Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 30-31Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 32-33Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 34-35Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 36-37Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 38-39Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 40-41Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 42-43Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 44-45Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 46-47Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 48-49Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 50-51Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 52-53Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 54-55Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 56-57Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 58-59Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 60-61Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 62-63Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 64-65Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 66-67Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 68-69Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 70-71Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 72-73Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 74-75Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 76-77Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 78-79Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 80-81Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 82-83Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 84-85Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 86-87Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 88-89Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 90-91Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 92-93Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 94-95Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 96