Lectures Pour Tous n°04-01 octobre 1901
Lectures Pour Tous n°04-01 octobre 1901
  • Prix facial : 1 F

  • Parution : n°04-01 de octobre 1901

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Hachette

  • Format : (155 x 238) mm

  • Nombre de pages : 96

  • Taille du fichier PDF : 62,3 Mo

  • Dans ce numéro : boutiques du vieux Paris et marchands d'autrefois.

  • Prix de vente (PDF) : 1 €

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 24 - 25  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
24 25
24 Lectures pour Tous un mirage (lu soleil. C'est peut-être un mirage du passé La légende raconte que les Juifs, pleins de colère contre les disciples du Christ, forcèrent les pauvres saintes femmes à monter sur un navire désemparé et les livrèrent à la merci (les flots. Un vieux cantique leur fait dire  : Entrez, Sara, dans la nacelle, Lazare, Marthe et Maximin, Cléon, Trophime, Saturnin, Les trois Maries et Marcella, Eutrope et Martial, Sidonie et Joseph. Vous périrez dans cette nef. Allez sans voile et sans cordage, Sans mât, sans ancre, sans timon, Sans aliments, sans aviron, Allez faire un triste naufrage ! Retirez-vous d'ici, laissez-nous au repos, Allez mourir parmi les flots Ils allèrent. Mais le bateau fut protégé par le ciel. Un ange le poussait doucement. Ils abordèrent en Camargue, évangélisèrent toute la Provence et revinrent mourir au lieu de leur débarquement. Au dive siècle, le pieux roi René, le roi poète et peintre, vaillant guerrier en même temps, ayant entendu un sermon sur les saintes Maries, voulut retrouver leurs corps ; il fouilla la terre sous l'église et, en effet, il exhuma des ossements d'où s'exhala un parfum merveilleux La nuit tombait ; Nous mîmes pied à terre et nous entrâmes dans le sanctuaire. « `Tous voyez, me dit mon compagnon, que cette église est formée (le trois étages superposés  : une crypte, un choeur ordinaire et, au-dessus une chapelle où sont suspendues UNE CABANE EN CAMARGUE. les reliques des saintes dans des châsses d'or. Quand viennent les pèlerinages, on fait jouer le cabestan qui retient la chaîne en l'air et cette chàsse descend lentement jusque dans le choeur parmi la foule, qui se rue dessus pour la toucher et l a faire toucher aux malades afin de les guérir C'est ici que la Mireille de Mistral est venue mourir, tuée par sa course à travers la Camargue, sous le soleil. Quand des navires sont en perdition dans ces parages, depuis Faraman jusqu'à la Gacholle, il y a bien peu de Saintins qui ne répètent tout bas l'invocation  : O saintes, belles marinières ! » Cependant, cette journée finissait comme un rève. Au moment de prendre, dans une auberge, un repos bien gagné, — et de la quinine, — nous sentions la douceur de cette vie dont nous avions aperçu, au moment de la ferrade, la sauvagerie et la brutalité. Le spectacle du soleil couchant était incomparable. Le lendemain, nous devions reprendre le chemin de fer et rentrer clans la vie et dans la langue du'axe siècle. Mais, ce soir-là, nous ne pensions plus qu'au charme de cette langue mélodieuse, de cette vie silencieuse, de ces oiseaux inconnus, de ces mirages dorés, protégés par la figure mystérieuse de la sainte Bohémienne, de sainte Sara invoquée, pleine de gloire, par les Zingaris en pèlerinage, comme l'une des plus puissantes parmi les saintes Maries de la Mer
MAISON OUVRIÈRE DE LA COMPAGNIE DU SUNLIGHT SOAP, EN ANGLETERRE. Plusieurs grands industriels, en France et à l'étranger, mettent à la disposition de leurs ouvriers, moyen. nant une faible redevance. des maisons très confortables. Ce joli cottage, qui comprend salle à manger, salon, cuisine, salle de bain, buanderie et trois chambres à coucher, est loué de 15 à 20 francs par mois. Ce lover représente à peine le prix de l'entretien de l'immeuble. L'OUVRIER RENDU A LA VIE DE FAMILLE LES HABITATIONS A BON MARCHÉ EN FRANCE ET A L'ÉTRANGER ans une époque comme la nôtre qui se fait justement honneur de se passionner D pour tout ce qui touche aux intérêts matériels et moraux de la classe ouvrière, une question prime toutes les autres, celle d'assurer aux plus humbles un logement salubre et confortable. Tandis que, dans une habitation malsaine et trop petite, les travailleurs contractent le germe des maladies et parfois des vices dus à une promiscuité inévitable, ils peuvent, dans de meilleures conditions d'hygiène, prendre des habitudes salutaires dont dépendent pour eux et la santé physique et la régularité de la vie de famille. L'intérêt de l'ouvrier est donc évident ; de leur côté, beaucoup de grands industriels ont compris que construire des logements ouvriers dont le rapport constitue une faible mais suffisante rémunération des capitaux engagés, est un des meilleurs moyens d'assurer le bien-être du personnel qui ils emploient et d'amener la paix et l'entente sociale. O O O ARMI les questions qui préoccupent aujourd'hui l'opinion publique, celle qui touche à l'amélioration du logement des classes laborieuses est l'une des plus importantes. Ce n'est pas seulement le bienêtre et la santé physique d'une partie considérable de la population qui en dépend, mais encore et surtout son progrès moral et social. Que peut être la vie de famille quand le logement qui abrite le foyer est délabré et repoussant ? Au lieu de rentrer chez lui, la journée de travail finie, le père prend le chemin du cabaret ; la mère découragée l'y suit, et les enfants abandonnés se trouvent exposés aux pires promiscuités de la rue. C'est l'origine de toutes les déchéances.



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 1Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 2-3Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 4-5Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 6-7Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 8-9Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 10-11Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 12-13Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 14-15Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 16-17Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 18-19Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 20-21Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 22-23Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 24-25Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 26-27Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 28-29Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 30-31Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 32-33Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 34-35Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 36-37Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 38-39Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 40-41Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 42-43Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 44-45Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 46-47Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 48-49Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 50-51Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 52-53Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 54-55Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 56-57Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 58-59Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 60-61Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 62-63Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 64-65Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 66-67Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 68-69Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 70-71Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 72-73Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 74-75Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 76-77Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 78-79Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 80-81Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 82-83Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 84-85Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 86-87Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 88-89Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 90-91Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 92-93Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 94-95Lectures Pour Tous numéro 04-01 octobre 1901 Page 96