Le Parisien Economie n°427S 27 avr 2015
Le Parisien Economie n°427S 27 avr 2015
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°427S de 27 avr 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Le Parisien Libéré

  • Format : (278 x 374) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : championnes inattendues de la création d'entreprise.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 18 - 19  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
18 19
18 ARGENT VOS DROITS Posez vos questions pas mail à : mlaghouati@leparisien.fr Ma société me propose de me détacher partiellement à l’étranger pour mon activité de salarié. On me dit que je vais profiter d’une exonération d’impôt sur mes revenus si je garde mon domicile fiscal en France. Est-ce exact ? Effectivement, les salariés domiciliés en France qui sont envoyés à l’étranger par leur employeur établi dans l’espace économique européen bénéficient d’un avantage fiscal en France pour les revenus issus de la rémunération de cette activité délocalisée. Cela ne signifie pas pour autant que vous n’allez pas payer d’impôt dans le pays d’exercice de votre activité. Vous bénéficierez en France d’une exonération totale à la double condition que l’impôt dans le pays de rémunération soitaumoinségalaux2/3 deceluiquiauraitétéperçu enFranceetquevousayezété salarié à l’étranger pendant plus de183jourssurles12derniers mois(ou120jourspourles commerciaux). L’exonération ne sera que partielle, c’est-àdire ne concernera que les suppléments de rémunération liés à l’expatriation, silesconditionsdeduréeoude paiement de l’impôt à l’étranger ne s’appliquent pas. Pacsé en juillet, je pensais que nous devions faire une déclaration individuelle jusqu’à la date de notre Pacs et une déclaration commune pour le reste de l’année. On me dit que j’ai tort. Comment devons-nous déclarer nos revenus 2014 ? L’année de la conclusion d’un Pacs(idem pour le mariage), les partenaires sont soumis à une déclaration commune pour l’ensemble des revenus qu’ils ont perçus chacun pour leur compte au cours de l’année. Ainsi, les revenus que votre partenaire et vous-même avez perçus avant et après la conclusion du Pacs sont à additionner et à inscrire dans une même déclaration. Ce revenu net imposable vaudra pour 2 parts. Ce principe supporte une dérogation. Sur option, vous pouvez chacun déposer une déclaration individuelle. Mais, contrairement à ce que vous pensiez(ce qui était en vigueur avant 2011), cette déclaration distincte s’appliquera à l’ensemble des revenus perçus par chacun de vous pour l’année entière. Ainsi, les revenus de 2014 resteront entièrement soumis à une déclaration personnelle et ne vaudront quepour1part. YVESTHOMAS LE PARISIEN ÉCONOMIE I LUNDI 27 AVRIL 2015 milibris_before_rename FINANCEMENT TPE-PME : emprunter sans les banques grâce au crowdlending L’emprunt direct aux particuliers, via des plateformes spécialisées, se développe depuis le nouveau statut légal entré au vigueur le 1er octobre. Une manière rapide pour les entreprises de lever des fonds… sous certaines conditions. (Photononstop/Flirt/Ben Welsh) Des taux attractifs mais si l’entreprise fait faillite, les particuliers-prêteurs perdent leur mise 3% des chefs d’entreprises TPE-PME auraient déjà fait appel au crowdfunding (sous toutes ses formes : prêts, prises de participation, obligations ou dons) pour financer des projets. Source : sondage « les entrepreneursetlecrowdfunding » publiéen févrierparLendopolisetle conseilsupérieurdesexpertscom ptables. D’iciquelquesjours,laPME Innovent, spécialiste des énergies renouvelables installée à Villeneuve d’Ascq(Nord), aura récolté via la plateforme Lendosphere.com les 50 000 euros nécessaires pour installer deux mâts demesureduvent au Maroc. Cette entreprise de 30 salariés, qui réalise un chiffre d’affairesde18,7millions d’euros, souscrira ce prêtd’uneduréede36moisauprès d’une cinquantaine de particuliers à un taux de 6%. De son côté, l’opérateur de services télécomsKeyyo,quiavuseseffectifspasserde75àplusde100collaborateurs en quelques mois, s’apprête à collecter 90 000 euros en moins de 30 jours, sur le site Credit.fr, pour internaliser son service client à Abbeville(Picardie). Depuis le décret du 1er octobre 2014, dotant d’un cadre légal les plateformes qui permettent aux particuliers de financer les entreprises via des prêts rémunérés, les acteurs proposant ce type de prestation se multiplient. Credit.fr, Lendosphere, Lendix, Lendopolis, Bolden, elles sont une quinzaine à disposer officiellement du nouveau statut d’intermédiaires en financement participatif (IFP) et sont les pionnières du « crowdlending » en France, la variante exclusivement spécialisée dans le prêt du crowdfunding(hors dons, obligations, ou prises de participation). « Certes, emprunterà6ou8%,parfoisplus, reste cher, alors que les banques affichent actuellement des taux à moins de 2%, explique Rachid Bel Azziz, de l’agence de conseil et stratégie RBMG. Seulement le crowdlending revêt bien des avantages, notamment pour les TPE et PME qui ont de nombreuses difficultés à accéder au crédit bancaire, surtout si elles négocient sans apport. » En passant par ces plateformes de financement participatif qui sollicitent directement les particuliers, les entreprises peuvent lever des fonds beaucoup plus rapidement, sans garanties onéreuses (pas d’hypothèque, pas decautionàverser). « Enmoinsde 48 heures nous donnons une réponse à l’entreprise qui dépose son projet, explique Thomas de Bourayne, directeur général de Credit.fr.Puis,ilfautcompter8à 10 jours pour mobiliser une communauté de prêteurs. » Les projets peuvent ainsi être financés dans le mois suivant leur dépôt, alors qu’il fautparfoisplusd’unanauxentreprises avant de décrocher un prêt bancaire. Sélection rigoureuse « Mais attention, les plateformes ont l’obligation de sélectionner rigoureusement les projets. En moyenne seulement 3% sont retenus, nuance Nicolas Lesur, président de l’association Financement participatif et fondateur d’Unilend. Car les particuliers prêtent à des taux certes attractifs (pour eux), mais sans filet… Si l’entreprise fait faillite ils perdent leur mise. » Malgré cette sélection drastique, les candidats au crowdlending sont deplusenplusnombreux.Selonun sondage réalisé par Lendopolis et le conseil supérieur des experts comptables, 33% des dirigeants seraient aujourd’hui disposés à financer leur développement via une plateforme de prêt rémunéré. Soit environ 800 000 TPE-PME pour 85 milliards d’euros d’emprunts potentiels auprès des particuliers. 4% de commission Ensusdutauxd’emprunt,lesentreprises doivent aussi payer aux plateformes des commissions, en général autour de 4% prélevés sur lesfondsrécoltés.Acetarif,plusieurs services sont « inclus ». « Nouséditonslescontratsdeprêt, nous rédigeons les présentations desprojetsmisenligne,nousassurons toute la communication notamment auprès de la presse locale, nous informons les particuliers de l’évolution du projet et nous gérons surtout tous les remboursements mensuels », explique Laure Verhaeghe, cofondatrice de Lendosphère. Mais, attention, tous les sites n’offrent pas les mêmes prestations et ne ponctionnent pas les mêmes commissions… A vérifier et bien comparer avant de s’inscrire ! DOSSIER RÉALISÉ PAR SOPHIE STADLER EN SAVOIR PLUS A LIRE Le crowdfunding à la Française, de Fantine Lefevre et Bogdan Filip Popescu, presses de l’école des Mines, mars 2015. 128 pages, 20 €. Le crowdfunding, un nouveau marché ? Collectif, éditions Sefi, avril 2015, 128 pages. 12 €. Améliorer la performance de votre entreprise, 70 recommandations concrètes pour 2015, de Thierry Luthi et Lionel Mailly, Eyrolles, février 2015. 246 pages, 26 €. A CONSULTER Le site de l’Orias afin de vérifier l’immatriculation de chaque plateforme de crowdlending : www.orias.fr Le site de la Banque de France pour suivre l’évolution du taux d’usure (taux d’emprunt maximal) : www.banque-france.fr Le site de l’association Financement participatif France : www.financeparticipative.org
milibris_before_rename Cinq plateformes spécialisées lendi De 4 à 9%. Taux déterminé 4 novembre 2014 par la plateforme selon une note de risque estimé. De 5 à 12%. Taux déterminé L EE N O o P o L l s 17 novembre 2014 parla plateforme selon une note de risque estimé et la durée du prêt. T De 5 à 8%. Taux déterminé 10 décembre 2014 parla plateforme selon une note sphere.com de risque estimé et la durée du prêt. De 3,40 à 6,90%. Taux déterminé cred it fr 26 mars 2015 parla plateforme selon une note de risque estimé et la durée du prêt. *Au23avril2015. De 3% à 9%. Taux déterminé 13 avril 2015 parla plateforme selon une note de risque estimé. TÉMOIN « Nous avons financé deux projets grâce à 180 prêteurs » (DR.) Pascal BRAUD Pdg de Nucleosun Date de lancement La plateforme de crowdlending Lendosphere n’existe que depuis le 10 décembre 2014, mais Pascal Braud y adéjàrécolté114000euros. « Nous avons sollicité deux emprunts pour financer deux projets distincts d’installation de centrales photovoltaïques en VendéeetdanslesPaysdelaLoire, explique le PDG de Nucleosun, filiale de la SARL Nucleosir dédiée aux investissements dans la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables. Le crowdlending nous a permis de financer nos projets beaucoup plus rapidement. En passant par les banques, mon record d’attente est de plus d’un an et demi. Alors qu’avec le financement participatif, l’argent est arrivé sur mon compte en moins de deux mois (NDLR : à compter de la proposition du projet à la plateforme et jusqu’à la fin de la levée de fonds s’effectuant sur ce site dans un maximum de 30 jours). Et Taux Conditions d’accès Commission celam’apermisdefinancermesprojetsà100%dansuncas,etencomplément d’un prêt bancaire et d’un soutien de BpiFrance dans le second. » La formule ayant effectivement l’avantage de permettre aux entreprises de ventiler leurs emprunts et/ou de pouvoir se constituer un sérieux apport pour démarcher les banques… « Certes, j’ai emprunté à chaquefoisàuntauxélevéde6,7% maisjen’aipaseuàpayerdefraisde dossier exorbitants, ni à verser de caution ou à souscrire d’assurance emprunteur. Cela compense la différence ! » L’entrepreneur a également dû rémunérer la plateforme de crowdlendingàhauteurde4%des fondslevés,maisn’auraitrieneuàlui versersiellen’avaitpasréussiàmobiliser les investisseurs et à réunir la somme escomptée. « Et puis, surtout, grâce à ce mode de financement alternatif, nos projets mobilisent et concernent des particuliers qui les choisissent directement, suivent leur évolution, deviennent éventuellement de fidèles investisseurs et de potentiels clients pour nos futurs projets, ajoute le chef d’entreprise. Avec ces deux projets nous avons ainsi touché plusde180prêteursquionttousinvesti entre 50 et 1000 euros, mais également mobilisé la presse locale et nationale. » La PME vendéenne est désormais connue par-delà ses seules frontières régionales et n’aura sans doute plus tellement de mal à convaincre les banques à la suivre dans ses prochains projets… TPE PME françaises de plus de deux ans, souhaitant emprunter entre 15 000 et 1 million d'£. TPE PME de plus de 2 ans. Prêts de 10 000 à 1 million d' €. Toutes les entreprises porteuses de projets dans le secteur du développement durable. TPE PME de plus de 4 ans. Prêts de 20 000 A200 000 E. TPE et PME françaises ayant au moins trois exercices comptables. Prêts de 20 000 à 400 000C. (DR.) PATRIMOINE ARGENT 19 L’AVIS DE... 3% du capital empurunté pour les frais de dossier et 1% du capital restant dû (annuel). 3% HT pour les emprunts sur 2 et 3 ans, 4% HT pour les emprunts sur 4 ou 5 ans. 4% du montant total obtenu (et uniquement en cas de réussite de la collecte). Commission d'intermédiation de 3% au déblocage des fonds +1% sur le capital restant do annuel. De 3 à 5% du montant emprunté, selon la durée du prêt (3% pour 1 an, 4% pour 2 ans, 5% au dessus de 2 ans). Que penser du marché du crowdlending ? Ce marché est très récent puisqu’il fait suite au décret du 1er octobre qui donne la possibilité aux entreprises d’emprunter directement auprès des particuliers. Mais il a très vite pris de l’ampleur et bénéficié d’une grande exposition médiatique. Le crowdlending répond à une attente forte des particuliers qui souhaitent s’impliquer souvent localement dans du financement participatif à des taux attractifs. Et pour les entreprises c’est une solution qui répond à leurs difficultés d’emprunter simplement et rapidement auprès des banques, surtout dans la tranche allant de 50 000 à 300 000 euros. Jusqu’à 1 million d’euros, elles peuvent désormais le faire via les plateformes en ligne. Quelles règles encadrent le crowdlending ? Les particuliers peuvent prêter jusqu’à 1000 euros par projet si le prêt est rémunéré et jusqu’à 4 000 euros s’il ne l’est pas. Les taux sont fixés en fonction des sites soit par la plateforme ellemême, soit par les particuliers, soit par les entreprises... C’est très variable, mais, quoiqu’il en soit, les taux sont toujours plafonnés au taux d’usure déterminé par la Banque de France. Les plateformes sont également tenues de s’enregistrer à l’Orias (Registre des intermédiaires en assurance, banque et finance), de vérifier l’identité et l’origine de tous les fonds, de contrôler que chaque particulier a bien la capacité de prêter, d’informer les prêteurs de la santé de Nbre de projets encours * 1 3 2 2 3 Les particuliers peuvent financer les projets à partir de 20C. Une des plateformes les plus rapides à lever des fonds : le record réalisé est de 750 000 € levés en 7 jours. Seule plateforme à avoir signé un partenariat avec l'ordre des experts comptables. Chaque entreprise doit valider son projet avec son expert comptable avant de le présenter sur Lendopolis. Seule plateforme spécialisée et thématique du marché. Taux attractifs pour les emprunteurs, actuellement les plus proches des taux bancaires. La première plateforme de crowdlending qui propose des « packs » aux prêteurs, leur permettant de sélectionner plusieurs entreprises en fonction de la somme à investir (5 000, 10 000 ou 20 000 €). « Les particuliers prêtent jusqu’à 1000 euros par projet » Guy ROULIN avocat expert en droit des affaires et directeur du département capital investissement au sein du cabinet Fidal Les l’entreprise à laquelle ils prêtent, de publier le taux de défaillance des projets soutenus sur les six derniers mois et le montant des capitaux restants dus de ces prêts défaillants… Elles doivent enfin informer les prêteurs qu’ils peuvent perdre tout leur investissement et les prévenir s’ils mettent en danger leurs finances personnelles. Quels sont les dangers pour les entreprises emprunteuses ? Le marché étant récent et les plateformes de crowdlending n’étant encore que des startup elles-mêmes en situation de lever des fonds, toute la question pour les entreprises est de savoir si d’ici la fin de leur emprunt (au maximum 1 million d’euros sur 7 ans) leur plateforme existera toujours… Le crowdlending est une très bonne chose, mais ces sites ont des frais de gestion et de fonctionnement très élevés. Ils consomment actuellement leurs fonds propres pour se lancer, en prélevant des frais de commission relativement bas, on peut donc s’interroger sur la pérennité de certains acteurs… Pour bien choisir leur plateforme les entreprises doivent vérifier leurs agréments, se renseigner sur leurs coûts de gestion, les investisseurs qui les soutiennent. Enfin attention, certains sites ne proposent pas la gestion intégrée des remboursements aux particuliers. Dans ce cas, c’est à l’entreprise de gérer chaque mois le très compliqué remboursement de centaines de particuliersprêteurs ! LE PARISIEN ÉCONOMIE I LUNDI 27 AVRIL 2015



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :