Le Parisien Economie n°427S 27 avr 2015
Le Parisien Economie n°427S 27 avr 2015
  • Prix facial : 1,20 €

  • Parution : n°427S de 27 avr 2015

  • Périodicité : hebdomadaire

  • Editeur : Le Parisien Libéré

  • Format : (278 x 374) mm

  • Nombre de pages : 28

  • Taille du fichier PDF : 4,9 Mo

  • Dans ce numéro : championnes inattendues de la création d'entreprise.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 12 - 13  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
12 13
12 BUSINESS CAP SUR LA CROISSANCE Bons PLANS Trophée Excellencia OPPORTUNITÉS Avec son « Hub », Bpifrance veut doper l’innovation hexagonale Cette nouvelle offre de services a pour objectif d’accompagner les startup dans leur développement et de faire se rencontrer des entreprises de toutes tailles. Deuxième édition pour le Trophée du numérique, qui s’adresse aux femmes entrepreneures investies dans une action sociale ou humanitaire. Les lauréates gagneront 4 mois d’accompagnement, ainsi qu’un coaching personnalisé. Dossier à déposer jusqu’au 29 mai sur le site : www.excellencia.org/candidatez Concours de création d’entreprise éco-citoyenne Le Concours de création d’entreprise éco-citoyenne organisé par l’Esam (European School of Advanced Management) et le groupe IGS récompense les projets éthiques, sociétaux et environnementaux. Neuf dossiers seront sélectionnés dans les trois catégories suivantes : handicap, environnement et égalité des chances. Inscriptions avant le 1er juin 2015 sur concoursentreprise@ groupe-igs.fr Plus d’informations : www.2c2e-esam.com AGENDA Salon des entrepreneurs de Lyon Les 2 et 3 juin, le centre de congrès de Lyon (Rhône) accueillera le salon des entrepreneurs Lyon Rhône Alpes. A l’honneur : les solutions pour accompagner les TPE et PME dans leur transition digitale, et un nouveau rendez-vous, « Startup factory ». Informations et inscriptions : www.salondesentrepreneurs.com LE PARISIEN ÉCONOMIE I LUNDI 27 AVRIL 2015 milibris_before_rename Permettre à des jeunes entreprisesdepasseruncapsupplémentaire mais aussi faire se rencontrer des grands comptes et des petites sociétés innovantes, tels sont les principaux objectifs de la nouvelle offre de services lancée le 23 avril par Bpifrance dans un nouvel espace de 1000 m², boulevard Haussmannà Paris. Baptisée le Hub, cette offre propose trois types de services. La première, « Corporate » s’adresse auxgrandsgroupesetauxETI(entreprises de taille intermédiaire). Partant du principe que beaucoup de startup françaises sont rachetées par des groupes étrangers et que décloisonner l’innovation passe par un meilleur dialogue entre petites et grandes structures, la banque publique d’investissement souhaite accompagner ces dernières dans leur recherche de partenariat R&D ou d’acquisitions stratégiques. « Nous voulons être le Meetic de l’innovation en fournissant un sourcing qualifiédestartupetunemiseenrelation. Le processus dure environ trois moisetnousallonsproposer5à10 startupànosclients »,expliqueCécile Brosset, directrice du Hub. Pour cela, Bpifrance dispose d’une base dedonnéesréférencéede30000sociétés innovantes et des remontées d’information provenant de ses 150 chargés de terrain Innovation. La deuxièmeoffre (« Network ») estla mise à disposition d’un espace de rencontre dédié à la collaboration et à la rencontre entre entreprises avec différentes manifestations organisées plusieurs fois par mois (intervention d’un grand patron, conférence sur l’innovation). Quant à la troisième offre, « Hub Startup »,elleapourbutd’accompagner directement des jeunes pousses dans le développement de leur activité. MaispourBpi,quiestdéjàtrèsactive auprès d’elles via notamment EN SAVOIR PLUS A CONSULTER S’informer sur les trois dispositifs et postuler à la prochaine offre d’accélération de 10 start-ups : www.bpifrance-lehubstartup.fr Retrouver toutes les initiatives de BPIfrance en faveur des entreprises, et particulièrement des start-ups : www.bpifrance.fr (DR.) ses fonds d’investissements, il s’agissait de se distinguer des nombreuses initiatives qui existent aujourd’hui en France pour aider les entreprises à démarrer ou à faire leur premiertourdetable. « Nousavons retenu des sociétés qui avaient passé un premier cap de croissance. Car nousavonsconstatéqu’ilyapeude - i r0 TÉMOIN « Nous voulions ouvrir un bureau à Paris et lever des fonds » (DR.) Benjamin Benharrosh cofondateur de Delair-Tech, à Toulouse (Haute-Garonne) Si les drones ont fait récemment la une de l’actualité, cette technologie existe cependant depuis déjà plusieurs années dans le monde militaire et industriel. Créée en 2011, la société toulousaine Delair-Tech a été l’une des pionnières dans ce domaine avec ses drones longue endurance (jusqu’à 200 kilomètres) conçus pour aider à gérer les installations sensibles (pipeline, gazoduc, réseaux électriques, mines…). « L’activité commerciale a commencé véritablement en 2013 et nous avons fait une premièrelevéedefondsde3millions d’euros » explique Benjamin Benharrosh, l’un des cofondateurs de Delair-Tech parti prospecter à Abou Dhabi. Depuis quelques mois, l’activité de la start-up dont les clients sont EDF, Veolia ou Total s’accélère et lorsque les dirigeants ont entendu parler de l’initiative de Bpifranceàlafin2014,ilsn’ont pas hésité : « Nous souhaitons changer de dimension et nous développer à l’international. Nous voulions aussi ouvrir un bureau à Paris et préparer une nouvelle levéedefondsavecpeutêtredes investisseurs étrangers » précise Benjamin Benharrosh. Pour la start-up, rejoindre le Hub présente de nombreux avantages : disposer de locaux dans la capitale (plus facile pour faire venir les clients) ; préparer la future levée de fonds (objectif 10 à 15 millions d’euros notamment pour monter une plateforme de traitement d’images) et bénéficierd’expertises : « Celavanous permettre d’avoir des retours d’expérience d’entrepreneurs et des conseils pour la conquête à l’international » souligne Benjamin Benharrosh. En 2015, la société espère multiplier son chiffre d’affaires, à 3,5 millions d’euros. structures pour accompagner les phases d’accélération. Nous souhaitions également des entreprises ayant des ambitions à l’international » souligne Cécile Brosset. Autre caractéristique de l’offre : elle n’est pas restreinte aux entreprises du numérique mais ouverte à toute société considérée comme innovante dans un secteur d’activité. C’est le cas de la société francilienne Castalie qui propose des équipements permettant de microfiltrer l’eau du réseau pour remplacer les eaux minérales en bouteille. Présente dans les restaurants, la startup veut attaquer maintenant le marché des bureaux : « Ce qui nous intéresse dans l’initiative du Hub, c’est de pouvoir rencontrer d’autres entrepreneurs et de nous préparer pour l’international », détaille Thibault Lamarque, le fondateur de Castalie qui devrait réaliser en 2015, 2 millions d’euros de chiffre d’affaires(1 million d’euros en 2014). Les 11 startup retenues, qui viennent de toute la France, sont accompagnées pendant6à18mois, « letempsde fairelaprochainelevéedefonds » à traversunbouquetdeservices : mise à disposition d’un espace dans les locaux du boulevard Haussmann(jusqu’à 20 personnes) ; rencontre avec des prestataires conseil (communication, juridique…) et mise en relation avec des grands comptes et des ETI. Soutien en phase de croissance Ces services, facturés 400 euros par poste et par mois, ont tout de suite intéressé Thomas Samuel, fondateur de Sunna Design, une société girondine qui fabrique des éclairages LEDsolairesautonomes : « Celava nous aider dans l’internationalisation et la diversification de notre activité car nous voulons attaquer le marché du mobilier urbain intelligent. Pendant le temps où nous seronsdansleHub,nousallonsaussi préparer une nouvelle levée de fonds afin de construire une usine en France. C’est incroyable d’avoir le soutien de Bpifrance quand on est enphasedecroissance. » Lastartup mise sur 3 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2015, le double de l’année précédente. FLORENCE PUYBAREAU
Les startup envahissent l’Hôtel de ville de Paris Le 20 mai, le « hacking de l’Hôtel de ville » accueillira 300 startup. Les jeunes pousses peuvent s’inscrire pour rencontrer leurs pairs ou des investisseurs, recruter et avoir accès aux marchés publics de la Ville de Paris. L amairiedeParisprised’assaut par les startup ! Durant toute l’après-midi du 20 mai, trois cent jeunes pousses sont attendues dans le temple politique parisien pourlapremièreéditiondu « Hackingdel’Hôteldeville ». « Lebut de cette manifestation est de permettre à des startup, en une seule après-midi, de toucher toutes les briques qui les intéressent », détaille Loïc Dosseur, directeur général adjoint de Paris&Co, l’agence de développement économique organisatrice de l’évènement. « Elles vont pouvoir rencontrer d’autres startup, mais aussi recruter, être en contact avec des investisseurs ainsi qu’avec des acheteurs publics. » Quatre moments-clés marqueront en effet cette manifestation, et tout d’abord le « Startup, Meetup », milibris_before_rename (DR.) L’AVIS DE... quatrième opus du genre. Deux cents entrepreneurs doivent participer à ce grand speed dating leur permettant de rencontrer leurs pairs aucoursde6,7,voire8rendez-vous prisenamont,enfonctiondeleurs desideratas. « C’est l’opportunité pour une jeune entreprise d’explorer des sujets du quotidien - son business ou encore un partenariat technologique- qui pourraient l’aider à se développer » ajoute Loïc Dosseur. Deuxièmetempsfort,le « Startup JobDay ».Lerecrutementdecollaborateurs compétents peut s’avérer compliqué pour une jeune société, les jeunes diplômés leur préférant souvent les grands groupes. Cent candidats triés sur le volet par des cabinets de recrutement spécialisés sont donc invités à rencontrer des startup cherchant une cinquantaine Sedrik ALLANI CEO de Parisianist incubée au Welcome City Lab, Paris VI Sur quel marché vous positionnez-vous ? Sur celui du tourisme ! Nous sommes partis du constat que les guides traditionnels papier ne proposaient pas de sites Internet intéressants, tandis que les blogs s’adressent essentiellement à des locaux. Or, sur les 33 millions de touristes qui viennent chaque année à Paris, 87% se renseignent avant tout sur Internet. On essaie donc de combler ce manque, mais avec une démarche différente. On ne paie pas pour être dans Parisianist. Des journalistes professionnels réalisent les photos et les textes que nous choisissons de proposer. Notre modèle économique fonctionne sur la vente de publicité et de contenus pour tous les grands acteurs du tourisme ainsi que les réservations directement sur notre site. ÎLE-DE-FRANCE BUSINESS 13 (LP/Humberto de Oliveira) de perles rares. D’autres auront l’occasion de convaincre de potentiels investisseurs. Durant le « 50 Startup Council », une centaine d’entre eux vont les écouter pitcher durant « Nous allons pitcher notre projet auprès de potentiels financeurs » DO YOU RUN AT WORK ? Vous avez déjà participé à un « Startup Meetup ». Comment cela se passe-t-il ? Avant l’événement, nous indiquons quelles start-ups nous souhaitons rencontrer. Un certain nombre de rendez-vous sont ensuite organisés. Les temps de rencontre sont très courts et les rendez-vous prioritaires sont ceux où les gens veulent se rencontrer mutuellement. Grâce au dernier « Startup Meetup », j’ai notamment rencontré une entreprise spécialisée dans le consulting pour le développement d’applications mobiles. Or, nous avions la création d’une application mobile dans les tuyaux. Depuis, nous avons travaillé ensemble sur ce projet. Allez-vous participer au Hacking de l’Hôtel de ville ? Oui, nous souhaitons notamment aller au « 50 Start- Ups Council » afin de pitcher notre projet auprès de potentiels financeurs dans la perspective d’une levée de fonds. Cela va aussi nous permettre d’avoir le retour d’experts qui voient défiler beaucoup de startup. trois minutes. Cinquante entreprises sélectionnés par Paris&Co présenteront leur projet dans l’hémicycle du conseildeParis,dontlamaireAnne Hidalgo a exceptionnellement prêté les clés. Entièrement en anglais, l’événement sera retransmis dans des lieux d’innovation à l’international. Enfin, et c’est une des originalités de la manifestation, la mise en place d’un espace « Achat public d’innovation ». Cinq directions de la Ville de Paris seront présentes pour présenter les différents marchés de la capitale. « C’est une belle opportunité pour des boîtes innovantes, leur permettant de comprendre comment fonctionne un marché public, de sélectionner ceux sur lesquels elles doivent se positionner », appuie le directeur général adjoint de Paris&Co. Le Hacking de l’Hôtel devilleestdestinéàdevenirunévénement régulier des entreprises innovantes parisiennes. FLORE MABILLEAU EN SAVOIR PLUS CANDIDATER Les candidats doivent s’inscrire avant le vendredi 1er mai sur le site www.hackinghoteldeville.paris En BREF Forum export Europe Ce forum organisé par Enterprise Europe Network et la CCI Paris Ile-de-France est dédié aux opportunités d’affaires en Europe. L’édition 2015, qui se tiendra le 28 mai à la Bourse de commerce de Paris, sera l’occasion d’aborder les enjeux de la mobilité (personnes, biens, services), les opportunités de développement, les obligations réglementaires, les financements existants… Jeudi 28 mai à partir de 14 heures. Participation sans frais, sur inscription : www.entreprises.cci-paris.fr Colloque Fidroit Le 25 juin prochain, le colloque Fidroit accueillera plus de 400 professionnels de la gestion de patrimoine, salle Wagram (Paris XVII ème). Fil rouge des réflexions, cette année : « La nécessité d’un conseil renforcé dans un cadre réglementaire de plus en plus exigeant ». Les réservations se font dès aujourd’hui sur le site http://colloque.fidroit.fr AGENDA Foire de Paris Avec 600 000 visiteurs et 3 500 exposants sur 220 000 m², c’est le premier événement commercial et festif d’Europe. Pendant dix jours, les grandes innovations et les petites curiosités du monde se découvrent à la Foire de Paris. Avec des focus plus particuliers sur l’habitat connecté, les food trucks, ou la rénovation énergétique des logements. Du 29 avril au 10 mai, porte de Versailles, Paris XV ème. Entrée : 13 euros/7 euros enfants de 7 à 14 ans, gratuit moins de 7 ans. Achat de billets en ligne (12 euros) sur www.foiredeparis.fr JEUDI 21 MAI — 18H00 6km d’afterwork en équipe au cœur de la Défense Infos et inscriptions : runatwork.com facebook.com/runatwork @runatwork cÔ MIE vioded LE PARISIEN ÉCONOMIE I LUNDI 27 AVRIL 2015



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :