L'Ordinateur Individuel n°55 janvier 1984
L'Ordinateur Individuel n°55 janvier 1984
  • Prix facial : 22 F

  • Parution : n°55 de janvier 1984

  • Périodicité : mensuel

  • Editeur : Groupe Tests

  • Format : (202 x 281) mm

  • Nombre de pages : 262

  • Taille du fichier PDF : 220 Mo

  • Dans ce numéro : le guide des portables... essais de 85 ordinateurs.

  • Prix de vente (PDF) : gratuit

Dans ce numéro...
< Pages précédentes
Pages : 236 - 237  |  Aller à la page   OK
Pages suivantes >
236 237
JEUX D'AVENTURE Yves Lejeune Si vous désespérez de résoudre les énigmes d'un jeu d'aventure, la liste du vocabulaire connu par le programme peut vous aider. Mais avec un programme en langage machine, la commande LIST ne vous sera d'aucune utilité. Pourtant, le plus souvent cette liste existe « en clair », c'est-àdire en codes ASCII. Pour la trouver, après avoir chargé le programme de jeu et être revenu au Basic (par le bouton RESET, ou par un BREAK après le de fin de chargement), exécutez la ligne suivante : FOR I = 16384 TO 32767 : POKE 15360 + (I AND 1023), PEEK (I) : NEXT Il ne vous reste plus qu'à repérer un groupe de lettres parmi le mélange peu agréable de caractères qui apparaît à l'écran. Les mots sont parfois tronqués, réduits aux trois premières lettres (série des Advents, ou au moins le n°4), ou encore la première lettre n'est pas visible (Pyramid 2000, ainsi que la table des mots clés du Basic). Un léger effort de déchiffrage est donc nécessaire, mais très profitable. Peut-être même n'avez-vous jamais utilisé certains mots, surtout si le jeu est en anglais : essayez-les vite ! LABEL SUR TRS 80 MODELE 3 K7 Gilbert Henry Voici un utilitaire qui va vous permettre de remplacer la classique séquence : MS = INT (adr. de lancement/256) LS = INT (adr. de lancement ! MS 256) POKE 16526, LS : POKE 16527, MS di na, 5 an eu Irjdividilelie trucs et astuces H 1111111 1111 qui initialise le pointeur avant un appel USR. Il s'agit de la fonction DEFUSR = adresse de lancement, bien connue des TRS-disquettes, du level III Basic et des lecteurs de « La pratique du TRS 80, tome 2 », à laquelle j'ai ajouté la possibilité d'exprimer l'adresse sous forme d'un label : Exemple : 10 A = 32000 20 DEFUSR = A mettra en 16526 la valeur 0 et en 16527 la valeur 125. L'intérêt de cette petite extension est de pouvoir mettre, en début de programme, les adresses des différents sousprogrammes en langage machine dans un tableau de type : 10 REM - Label sur TRS 80 10 DIM A% (nombre de sousprogrammes), ce qui simplifiera les appels successifs et même permettra parfois d'être très rapide en utilisant une boucle du type : 100 FOR N 3 TO 7 110 DEFUSR = A (N) : X = USR (0) 120 NEXT Le programme tourne sur mon modèle 3 16 Ko K7, mais certainement aussi sur un modèle 1. Il s'implante automatiquement avant le tampon Basic et déplace celui-ci pour s'auto protéger. Il est écrit en adressage relatif et est compatible avec toutes les versions. On peut le reloger n'importe où et le juxtaposer à d'autres utilitaires. POSITION DU CURSEUR Gilles Voilant L'instruction POS (0) permet de connaître le numéro de la colonne où se trouve le curseur, mais aucune instruction ne permet de connaître la position du curseur dans la ligne sauf : N% = PEEK (16416) + PEEK (16417) 256) — 15360 20 REM NE PAS SUPPRIMER CE COMMENTAIRE 30 REM IL EST NECESSAIRE A LA BONNE MARCHE 40 REM DU PROGRAMME... 50 REM = ==- 60 AD =PEEK(16548) + 256 PEEK(16549) 7 0 FOR N=AD TO AD+49 80 READ A : POKE N,A'implantation du programme 90 NEXT'en langage - machine 100 REM on deplace le buffer BASIC... 110 BB = AD + 50 120 POKE 16548, (BB AND 255) POKE 16549,BB/256 130 REM on deroute DEF... 140 POKE 16732, (AD AND 255) : POKE 16733,AD/256 150 REM...et on disparait, 160 NEW 170 DATA 126,254,193,194,151,25,35,126,254,32, 40,2 50 180 DATA 254,213,194,151,25,205,120,29,56,14, 205,55,35 190 DATA 229,205,55,11,225,237,91,33,65,24,6, 17,0,0 200 DATA 205,96,30,237,83,142,64,195,204,6,0 (N% = numéro de ligne 64 + numéro de colonne) (N% -compris entre 0 et 1023, numéro de ligne entre 0 et 15, numéro de colonne entre 0 et 63) Les (heureux) possesseurs du Basic Disk peuvent faire : DEFFN CR% (X !) = PEEK (16416) + (PEEK (16417) 256) — 15360 où FNCR% (X) donne la position du curseur (X est un chiffre fictif). EFFETS SPECIAUX Yves Lejeune Il est possible d'obtenir des effets spéciaux intéressants en Basic. En effet, il existe deux modes d'affichage : 32 ou 64 caractères par ligne. Si l'on fait alterner ces deux modes assez rapidement, on peut obtenir tout autre chose qu'un simple clignotemênt. On utilisera pour cela les caractères de contrôle de codes 23 et 28 pour passer respectivement en 32 c/I et 64 c/I, ainsi que celui de code 0, quirra aucun effet mais permet d'obtenir simplement les temporisations voulues. Le programme se compose de —\deux parties, qui réalisent deux effets visuels différents. On peut en obtenir d'autres en modifiant les paramètres N1, N2 et N3, qui contrôlent la fréquence. Pour mieux apprécier, n'effacez pas l'écran avant de lancer le programme (faites un LIST avant le RUN, par exemple). C'est l'occasion de réellement voir la différence de rapidité entre les nombres réels et les entiers : supprimer le DEFINT A-Z (ligne 30), vous observerez un changement très net. 10 REM EFFETS SPECIAUX 20 CLEAR 200 30 DEFINT A-Z 40 N1 12 : N2 12 : N3 = 30 50'FREQUENCE MOYENNE 60 A$ = CHR$ (23) + STRING $ (N1, 0) + CHR$ (28) + STRING (N2, 0) 70 FOR I = 1 TO 500 : PRINT AS : NEXT I 80'FREQUENCE RAPIDE 90 A$ = CHR$ (23) + CHR$ (28) 100 FOR I = 1 TO N3 : B$ B$ + A$ : NEXT I 110 FOR I = 1 TO 500 : PRINT B$ : NEXT I
VIDEO GENIE ET NEW KEYBOARD ENABLE Elie Joliet Sur le Vidéo Génie, la mémoire morte « NEW KEYBOARD ENABLE » comporte nombre de facilités très intéressantes. Minuscules... copie d'écran... renumérotation... etc. Malheureusement, le nombre de sousprogrammes de scrutation clavier ralentit considérablement 1'01, c'est surtout gênant si on a chargé un jeu dit rapide ! Seulement, s'il est facile de faire'SYSTEM/12288, aucune commande ne permet de revenir à l'état initial. Sauf à tout éteindre et recharger les programmes ! Ce n'est pas rapide. J'ai donc développé en langage assembleur un sousprogramme accessible par USR qui utilise les sous-programmes de la MEM mais non le programme principal. Ce qui permet donc de revenir où l'on veut, comme l'on veut. De ce fait, on peut utiliser USR en'mode commande, mais trucs et astuces Programme W=REEK (5549) X =FEEK (1E549) Z=W4.>":*,25E : F'OKEl. E526, W : PORE1. E 5'27 44:1. =Z. -FE2f-WD255X.1= (Z+62-W1)/25E POKE I 5548, w1 : POKE16549, X1 TO 61 : READ R : POKE R:NglY.T:cLs M=USFq(0):PRINT"-*- A partir de waintenant, vous avez Par:" 5 WT:PRINiT"USR(0) TOUTES les facilites de la nouvelle ROM IDT:PUNT"USR(E) Les fonct,ons' ? E'Minuscules" 7 Les › ; scues Eeules" 9 PRINT:PRPe"USR(30)...Sui-‘press on de toutes ces Facilites" S PRINT:FRINT"ATTENTION !, oyez nue les arsuments 0,6,12,7.0 fi I NT P l\l," 0 Dq7-Pi 205,127, 0, 221,42, 1 u2, 117, 11, 24, 0, 33, 120, 48, 34, 22, EG., 212, 51, 72, 4,'64, 7 : 49, 7 : b.70,E4,33,255,127,54,0,34,177,E 4, 2ir.".' ; 5, 92, 45, 201 33, 227, 3, 22, b 0, 201, 0 ›cpc céei -1 e Ace e"41,eé.G, ‘sieseeseit 4iNie, e) Ii'PROGRAMME MACHINE ORIC.irs,p ; REMPLACANT SYSTEM. 12289 & RET011 r 7st.EF LE 2 pqq : +: ; -3F,'(0), (E),(12), (30)*, 1-12 aussi, bien sûr, par programme : USR (0) est équivalent à SYS- TEM/12288, USR (30) annule tout, USR (12) donne les minuscules seules, USR (6) minuscules & renumérotation. J'ai traduit ce programme en\\C`L «.. Ittei # 0/Le manuel expliquant le fonctionnement du LH 5801 vient enfin de sortir chez Sharp. Les mnémoniques indiquées dans ce Technical Reference Manual sont hélas fort différentes des nôtres, mais tous les détails internes y sont expliqués (en anglais.9. N'oubliez pas que cette rubrique n'est pas exclusivement réservée au PC 1500. Alors, heureux possesseurs de PC 1211, PC 1251, ou du tout nouveau PC 1401, écrivez-nous, cette rubrique est la vôtre. Christian Boyer NOUVEAU CLAVIER Joël Armengand Grâce à ce petit programme LM, le clavier du PC 1500 disposera désormais des avantqgep suivants : répétition automatique sur toute les touches, accélération de la répétition, louches sonorisées. Les trente-quatre octets nécessaires seront logés dans une zone fixe de mémoire que l'on réservera par NEV &nnnn(NEW & 40E8, sans module de mémoire). De plus, l'adresse du début de cette zone devra être mémorisée aux adresses & 785B-&7850 (faire POKE & 785B, &40, &05 sans module de mémoire). Enfin, à chaque mise sous tension, pour valider Basic. Il se loge sous le tampon Basic automatiquement en respectant tous les autres programmes protégés. Cela permet, par exemple, de l'incorporer au début d'autres programmes. On peut ainsi développer des jeux sur l'écran et faire ensuite des copies sur l'imprimante des plus belles cette interruption, il faudra faire POKE &79D4, 85. On utilisera par exemple l'instruction ARUN : 1 : ARUN : POKE & 79D4, 85 : END La routine sera alors exécutée après chaque appui sur une touche. Comme toujours, BEEP OFF supprimera le son, mais sans affecter la répétition automatique. ROUTINE LM (à charger à partir de & 4005, sans module de mémoire). &EB &78 &OE &F &7B &09 &09 &48 &FE &A5 &7B &OF &OA &05 &2A &D5 &OA &B5 &38 &00 &OA &OD &A2 &83 &05 &48 &01 &BE &E6 &6F &BA &E2 &4A. 5.91 victoires. Attention, recopiez la première ligne Basic sans rien changer ni ajouter d'espaces ! La longueur est importante pour que la ligne 12 soit efficace. Toutes difficultés à ce niveau seraient quand même récupérables par un NEW. CASSEZ VOTRE BREAK... SUITE Charles Frédéric Je trouve que le programme Cassez votre break sur PC 1500 » (L'Ol n°51) n'est pas aussi infaillible que prévu ! Il y a en effet quatre méthodes de violation du programme. Sur tout ordinateur qui s'emballe, on recherche RESET qui fait ici passer en mode pro. A NEWO ? : check. On fait CL et c'est fini. Lors du INPUT « IDEN- TITE ? » on sait que SHIFT, CL arrête le programme, alors pourquoi pas cette solution ? On branche le PC 1500 sur le CE 150 et on dispose de cinq secondes pour appuyer deux fois sur ON pendant que l'imprimante s'initialise ! Lors de l'INPUT, appuyez sur MODE, la machine passe en PRO et on peut avoir le code ! Une autre méthode plus courte est : POKE # & FO1D, & FF pour bloquer, et & 00 pour débloquer, mais je ne pense pas que l'on puisse remédier à ces quatre violations à la fois. d'idueier1 7



Autres parutions de ce magazine  voir tous les numéros


Liens vers cette page
Couverture seule :


Couverture avec texte parution au-dessus :


Couverture avec texte parution en dessous :


L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 1L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 2-3L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 4-5L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 6-7L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 8-9L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 10-11L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 12-13L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 14-15L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 16-17L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 18-19L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 20-21L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 22-23L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 24-25L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 26-27L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 28-29L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 30-31L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 32-33L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 34-35L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 36-37L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 38-39L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 40-41L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 42-43L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 44-45L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 46-47L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 48-49L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 50-51L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 52-53L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 54-55L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 56-57L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 58-59L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 60-61L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 62-63L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 64-65L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 66-67L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 68-69L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 70-71L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 72-73L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 74-75L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 76-77L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 78-79L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 80-81L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 82-83L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 84-85L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 86-87L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 88-89L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 90-91L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 92-93L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 94-95L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 96-97L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 98-99L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 100-101L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 102-103L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 104-105L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 106-107L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 108-109L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 110-111L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 112-113L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 114-115L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 116-117L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 118-119L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 120-121L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 122-123L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 124-125L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 126-127L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 128-129L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 130-131L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 132-133L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 134-135L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 136-137L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 138-139L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 140-141L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 142-143L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 144-145L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 146-147L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 148-149L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 150-151L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 152-153L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 154-155L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 156-157L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 158-159L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 160-161L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 162-163L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 164-165L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 166-167L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 168-169L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 170-171L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 172-173L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 174-175L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 176-177L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 178-179L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 180-181L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 182-183L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 184-185L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 186-187L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 188-189L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 190-191L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 192-193L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 194-195L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 196-197L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 198-199L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 200-201L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 202-203L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 204-205L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 206-207L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 208-209L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 210-211L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 212-213L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 214-215L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 216-217L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 218-219L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 220-221L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 222-223L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 224-225L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 226-227L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 228-229L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 230-231L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 232-233L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 234-235L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 236-237L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 238-239L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 240-241L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 242-243L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 244-245L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 246-247L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 248-249L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 250-251L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 252-253L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 254-255L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 256-257L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 258-259L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 260-261L'Ordinateur Individuel numéro 55 janvier 1984 Page 262